Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 206 fois
  • 0 J'aime
  • 0 Commentaire

Mauvaise partie

Chapitre unique

Erotique

Après une énième défaite sur mon jeu préféré, je tape sur mon bureau de rage. Mon copain, un beau brun d’1m76, me regarde en rigolant en sachant pertinemment que je ne contrôle pas ma colère face aux jeux vidéo.


— Arrête de rigoler, tu m’énerves.


Je relance une partie et décide de l’ignorer. Chose qui ne lui plaît.


— Toi arrête de bouder ou je te fais perdre ta partie.

— N’essaie même pas.


Je lui tire la langue et me reconcentre sur ma partie jusqu’à ce que je sente une présence entre mes jambes. De surprise, je me recule instantanément et découvre mon copain qui se cache en dessous de mon bureau. Lui décide de me tenir fermement par les hanches en me disant de ne pas bouger.


De nature obéissante, j’écarte les cuisses et lui laisse libre accès. Je le sens me caresser les cuisses et commencer à me toucher le clitoris. Je mets ma tête en arrière en soupirant d’aise.


— Continue de jouer ou j’arrête tout.


Son air de dominant m’a toujours émoustillée, alors je continue de jouer à mon jeu. Désormais, ce ne sont plus ses doigts que je sens, mais bien sa langue qui commence d’abord par m’absorber les lèvres puis par titiller mon clitoris. Plus ses mouvements de langue se font nombreux, moins j’arrive à me concentrer surtout lorsque je sens un doigt s’introduire en moi. Il fait des mouvements rapides, ce qui me procure d’immenses gémissements.


— Tu n’as pas intérêt de jouir.


Il me dit cette phrase alors que je suis en pleine jouissance. Il me regarde de son air le plus sévère, se relève et me met les genoux au sol en me liant les poignets avec une ficelle qui traînait sur mon bureau. Je n’ai pas le temps de réagir que son pénis se retrouve dans ma bouche, je ne fais que le regarder et lui met le rythme avec de grands coups en tenant ma tête entre ses mains. Les larmes aux yeux me viennent rapidement tellement il m’oblige à faire des gorges profondes. Je le vois se raidir et sens sa douce semence se répandre dans ma bouche. Sans n’avoir toujours pas dit un seul mot depuis que j’ai joui, il me plaque contre le bureau et frotte sa verge contre mon vagin sans rentrer. Il me nargue, je le sais. Je bouge mon bassin pour lui faire comprendre que je veux qu’il me baise tout de suite. Il me pénètre d’un grand coup et moi je lâche un grand cri. Le doux retentissement de ses couilles contre mes fesses me fait mouiller davantage.


Chaque coup me fait pousser un cri tellement il y va fort. Il tire mes cheveux en arrière et me mordille le coup en même temps. Il ne m’en faut pas plus pour jouir. Je l’entends aussi jouir quelques secondes plus tard.


— Tu vois que je t’ai fait perdre ta partie finalement.


Je lui tire à nouveau la langue et relance une partie.

Diffuse en direct !
Regarder son live