Le site de l'histoire érotique

Meilleur ami

Chapitre 1

7
4

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 12 183 fois

7

1

Il arrive souvent qu’un très bon ami, devienne, un confident, une épaule pour apaiser des larmes bien trop lourdes à supporter. Quelques fois, il se peut que la limite entre l’amour et l’amitié franchisse un pas assez inattendu.


C’est un peu l’histoire de Gary. Il est toujours considéré par ses amies, comme ceci. Sauf qu’un jour au lycée, il est tombé raide dingue d’une fille qui s’appelle Élisa. C’est un sacré bout de femme, avec un tempérament de feu, et détail assez important, elle possède un charme que lui seul sait reconnaître. Auburn, une poitrine assez imposante, malgré tout, elle possède quelques formes qui ne lui permettent pas d’avoir le petit compagnon qui l’a fait rêver.


Et c’est donc, assez régulièrement, que cette dernière passe des heures et des heures à se plaindre auprès de Gary qui tente de la rassurer par tous les moyens possibles. Il essaye même parfois de tenter des approches audacieuses, mais il s’aperçoit que cela ne sert à rien. Élisa est du genre têtu, et à vouloir ce qu’elle veut. C’est un petit côté négatif d’enfant gâté, pourri qui la rend un peu comme ça.


Le temps fait les choses, puis ce duo d’amitiés se séparent. Chacun vaque à ses études ou emplois. Le déménagement de Gary a fait qu’ils ne peuvent plus se voir comme avant. La jeune femme de vingt-ans était un peu perdue, malgré les appels téléphoniques réguliers, ceci ne remplace pas la présence physique. Puis le temps, encore une fois, éloigne les deux amis, puisque Gary a trouvé une petite amie. Les échanges sont moins réguliers.


Élisa tombe dans une petite dépression, une sorte de cafard, et pourtant dans le fond, Gary n’est qu’une amitié très forte. Il était impensable qu’elle puisse avoir ce ressenti qui se rapprocherait presque de l’amour. Elle pensait faire fausse route, en ayant cette pensée, puis décide de prendre les choses en main. Elle décide de prendre les devants avec Jonathan, ce garçon qui est son doux rêve. Il a un corps athlétique, possède une aura assez impressionnante, et surtout il parle bien.


Il est cultivé, et sait très bien jouer avec les mots. Un soir d’automne, Élisa reçoit un message sur son téléphone de la part de ce garçon qui l’invite à la fête Halloween. Elle saute bien évidemment de joie puis profite de sa semaine de vacances pour trouver une tenue en adéquation avec cet évènement. Elle trouve une tenue de sorcière, ça lui rajoute un côté sexy. Elle se regarde dans le miroir, et s’aime comme ça. Malgré ses vingt-ans, elle demande à ses parents si elle a l’autorisation de sortir. Ces derniers ravis de voir leur fille retrouvée un semblant de vie sociale, n’hésite pas une seconde.


Sa mère la dépose devant le domicile de Jonathan. Élisa descend de la voiture, puis sonne. Le jeune homme qui possède le même âge, complimente la tenue de son invité. Cette dernière fait de même, il a choisi le look de Dracula, classique mais qui fait tout de même son effet.

En tout, il y a dix, douze personnes présentes. Cela n’est pas réellement un souci puisque la maison est assez spacieuse. Comme par tradition, tout le monde trinque avec une bière à la main puis le maître de maison propose à l’équipe de regarder un film d’horreur.


Jonathan met le DVD dans le lecteur, puis éteint la lumière. Seul la luminosité de l’écran de télévision permet à ce dernier de s’asseoir à côté d’Élisa, tandis que les autres sont soit sur le canapé ou sur des chaises. Les premières scènes du film sont assez calmes, puis soudain, devient de plus en plus angoissant. Certaines filles agrippent les mains de leurs voisins masculins et bien évidemment Élisa fait ce geste avec son Dracula du soir.


Celui-ci accepte cette première approche, et prend même la main de la jeune femme afin de la rassurer. À la fin du film, un des jeunes hommes de la soirée rallume la lumière et est plutôt surpris par le rapprochement entre la sorcière et Jonathan. Mais, il ne fait aucune remarque. La soirée devient un peu plus dansante des couples s’enlacent, dansent, et s’embrassent aussi. Il est pratiquement une heure du matin. Une bonne partie de la troupe quitte le domicile de Jonathan, tandis que d’autres partent dormir dans les deux chambres d’amis. Certains se retrouvent même sur le canapé.


Le petit couple si on peut l’appeler comme ça, quant à lui monte les marches de l’escalier puis rejoint la chambre du garçon. Élisa qui n’a connu qu’une seule fois ce type de situation devient assez timide malgré tout, voir même hésitante. Jonathan tente de la rassurer, en lui faisant un petit bisou furtif sur le coin de la bouche. Elle sursaute, elle attendait ce moment depuis longtemps. Une première barrière vient de tomber, puis le jeune homme jouant à Dracula mimant le geste de mordre le cou de sa partenaire.


C’est le geste de trop, celui qui provoque un frisson incroyable dans le corps de la jeune femme. Cette dernière se retourne face à son compagnon, puis l’embrasse. S’en suit alors un jeu de langue entre les deux tourtereaux, puis Jonathan d’un mouvement malicieux, passe sa main sous le débardeur de sa partenaire. Il lui fait des papouilles dans le dos qui la transporte à un niveau assez incroyable d’excitation. Elle se laisse transporter dans ce tourbillon de bonheur.


Jonathan lui enlève son haut, apparaît alors face à lui une poitrine généreuse enfermée dans un soutien-gorge qui pourrait paraître trop petit. Il caresse à travers le tissu, les tétons de cette dernière. Ils pointent fièrement.


Élisa apprécie cette sensation, elle continue de se laisser guider par son cavalier. Ce dernier glisse d’ailleurs une main dans le dos de sa partenaire afin de dégrafer le sous-vêtement. Les deux obus sont merveilleux. Jonathan les caresse, les lèche, puis les tète par la même occasion.

Le couple recule petit à petit, puis s’allonge sur le lit. La jeune femme a les jambes écartées, son compagnon a pris position au milieu. Il continue son jeu de séduction, et de jouer avec la poitrine d’Élisa. La jeune femme ressent énormément de picotement dans le bas de son ventre, la tendresse qui lui est apportée en cette soirée Halloween, ne ressemble pas du tout à sa première fois qui fut une horreur.


Le jeune homme descend petit à petit, il soulève légèrement la jupe de sa partenaire, puis y découvre un string assez sexy, noir en dentelle. Il le saisit par les côtés, puis le fait glisser lentement le long des jambes d’Élisa. De plus, elle porte des bas noirs ce qui augmente encore plus l’excitation de Jonathan. Il remonte légèrement, puis offre à sa partenaire un cunnilingus royal. Il suce le clitoris de cette dernière puis plonge sa langue dans le puits d’amour qui s’humidifie de plus en plus.


Quelques soubresauts du bassin de la jeune femme, permettent au jeune homme de comprendre qu’il est en train d’exciter au plus aux points sa partenaire. Il se relève un peu, se déshabille complètement puis se met à genoux à proximité du visage d’Élisa. Cette dernière n’hésite pas une seconde et lui offre une fellation. Elle avale la tige de tout son long, pompe généreusement le gland du garçon puis joue même avec ses testicules. S’en est trop, Jonathan est obligé de se reculer un peu afin de ne pas jouir aussitôt.


Il prend la décision de prendre sa compagne en missionnaire, il soulève légèrement le bassin de cette dernière puis présente son membre à l’entrée du vagin. Il se frotte un peu contre les lèvres, quand soudain Élisa lui demande expressément de la pénétrer. L’homme ne se fait pas prier, et exécute. Dans un premier temps, il la prend avec douceur, puis accélère. La jeune femme tente d’étouffer les cris en mordant dans le coussin, et surtout afin de ne pas se faire entendre des derniers invités qui dorment dans la maison.


Le jeune homme positionne Élisa à quatre pattes, et prend désormais sa partenaire en levrette. Le bas de son ventre claque avec les fesses de la jeune femme, qui continue de rougir d’excitation. Jonathan impulse alors un rythme un peu plus fort, et Élisa pousse quelques couinements. La demoiselle se met à plat ventre, ses jambes tremblantes ont de plus en plus de mal à tenir.

Jonathan profite de cette occasion pour saisir les seins de sa partenaire en même temps qu’il la pénètre. S’en est trop pour Élisa qui jouit dans le coussin qu’elle était en train de mordre précédemment.


Le jeune homme est lui aussi proche de l’explosion. Il n’arrive plus à tenir. L’excitation est à son comble, puis dans un râle digne du loup-garou, jouit dans le vagin de sa partenaire.


Le couple dort ensemble, paisiblement, le souffle saccadé, tandis que le sperme coule entre les jambes d’Élisa.