Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 88 089 fois
  • 159 J'aime
  • 1 Commentaire

Ma mère... Ma Chienne

Chapitre 1

Inceste

L’histoire que je vais vous raconter est vraie... J’avais à cette époque 17 ans... presque 18 à vrai dire et ma mère 39 ans, elle m’a eu assez jeune et nous avons toujours été très complice. Mon père était séparé de ma mère depuis déjà quelques années, donc nous ne vivions que tous les deux dans notre appartement. J’ai eu pas mal de problème de santé dans mon enfance, raison pour laquelle ma mère était très attentive avec moi.


Ma mère mesure 1.65m, elle est toute fine, très menue avec de petits seins mais un petit cul super sexy et elle a toujours porté des tenues très sexy mais sage... en tout cas en apparence! elle a toujours fait plus jeune que son âge... J’ai depuis mon début d’adolescence toujours été attiré par les femmes plus âgées que moi mais jamais je n’avais eu des vues sur ma mère... Enfin jusqu’à ce jour là!!!


Ce matin là, j’arrivais de ma chambre et me plaignais auprès de ma mère que mon ventre me faisaient mal... alors elle me dit qu’après le petit déjeuner, elle regarderait ça de plus près... Nous déjeunons donc mais les douleurs ne sont plus vraiment présentes. Ma mère me dit vouloir tout de même jeter un coup d’oeil pour être rassurée.


Je m’allonge donc sur le canapé baisse mon bas de jogging, je ne partais pas de caleçon mais la nudité dans notre famille n’a jamais été un tabou... J’ai déjà à mainte reprise vu ma mère en tenue légère! Ma mère se place sur le canapé à côté de moi et de ses doigts délicats parcourt le long de mon ventre, les sourcils froncés comme pour être sûr de ne rien manquer. A ce moment là, je ne sais pour quelle raison, son doigt me procure une décharge électrique si forte et inattendu que je me mets à bander aussitôt... Merde je deviens à ce moment là rouge de honte et ma mère bien que gênée... sourit. Elle me regarde dans les yeux et rigole, comme pour dédramatisé la situation... J’avoue que c’est la première fois que je bande devant ma mère et la situation est embarrassante mais ma mère continue de vouloir prendre ça avec légèreté et me dit "Mais c’est que tu es bien loti en plus, mon fils!" et là, la honte m’envahit encore plus mais je bande encore plus fort... ma mère s’en aperçoit aussi et dit "C’est moi qui te fait cet effet là...?" Je ne sais que répondre mais je dois avouer qu’à ce moment précis, je n’ai su répondre que "oui, maman c’est toi... je suis désolé!" "Mais ce n’est rien mon fils, tu sais, c’est normal qu’à ton âge on est des érections mais je dois avouer que la tienne me trouble un peu..." Je ne sais que répondre. Ma mère laisse sa main glisser tout doucement le long de mon ventre puis de mon sexe et arrive à son embase... elle me dit "Tu aimerais que je fasses quelque chose pour faire passer cette envie? Mais dans sa voix, je sens qu’elle tremble et qu’elle aussi est en fait super gênée et a peur de ma réaction... je réponds ou plutôt je balbutie "heuuu oui je je je ne sais pas !"


Ma mère, délicatement caresse mon sexe en remontant ce qui a pour effet de le faire décoller... ma mère surprise de cette réaction a comme reflex de l’attraper à pleine main! A cette sensation je sens que mon coeur va défaillir, il bat vite... très vite et ma respiration s’entend franchement. Ma mère sent qu’elle fait quelque chose qu’elle ne devrait pas mais elle est comme hypnotisée par ce sexe en érection qui ne semble plus appartenir à son fils mais à un homme... comme si il avait réveillé chez elle, sa libido d’un seul coup. Ma mère est d’abord hésitante mais me branle tout doucement le sexe et n’ose pas me regarder dans les yeux... Puis elle approche son visage de ce bâton de chair et le hume avec ferveur... je suis tétanisé par la situation mais terriblement excité! Je suis à ce moment là incapable de savoir comment tout cela va finir, ni même, de comprendre comment cela à débuté!!!


Ma mère ne me regarde toujours pas et n’ose pas lire dans mon regard un quelconque signe... alors sa bouche s’ouvre et délicatement prends mon sexe dans sa bouche.... cette sensation est merveilleuse... tout mon corps est en émoi, je vibre sous les coups de langue experts de ma mère... mon dieu qu’elle est douée!!! Je ne vais pas tenir longtemps c’est sûr... elle le sait aussi et comme par instinct elle resserre son emprise sur mon sexe et accélère son va et vient... Des spasmes m’envahissent, mes deux mains s’agrippent à sa tête et ses cheveux... je tire dessus comme par reflex aussi, je suis dans un état second, les yeux exorbités... Mon sexe est collé au fond de sa gorge, mes fesses se crispent et voilà que je décharge tout ce que j’ai... j’ai l’impression que c’est la première fois que je jouis! Ma mère avale les longs jets de sperme qui s’écoule au fond de sa gorge... Elle ne laisse rien! Mes mains se relâchent tout doucement et sa bouche reprend tout doucement son travaille comme pour se délecter mais je crois en fait qu’elle n’ose pas remonter et affronter mon regard... et la suite me donnera raison alors qu’elle me suce encore tout doucement, elle se met à pleurer!


Et moi, je suis là... allongé sur le canapé, le jogging en bas des chevilles: dans ma tête tout s’affole, qu’avons nous fait, pensais je? Ma mère décolle enfin sa bouche et ose enfin me regarder les yeux pleins de larmes et me dit "Excuse moi mon fils... excuse moi, je ne sais pas ce qui m’a pris!!!!!!" Je décide alors de la prendre dans mes bras et à ce moment là j’ai senti que les rôle s’étaient inversé... Seul la culpabilité qui nous habitait nous rappelait nos rôles respectif mais je n’étais plus son fils mais bien un homme et ma mère une femme fragile dans mes bras.


Nous sommes restés dans les bras l’un de l’autre un moment et je m’excusai aussi de la situation et la rassurai en lui disant que nous n’y sommes pour rien, que c’est arrivé et que maintenant il faut l’accepter mais elle pleure toujours et je ne sais comment la consolé.. Alors, je ne sais pas pourquoi mais très naturellement à ce moment là... je prends son menton, le relève et je l’embrasse comme un homme l’aurait fait avec une femme. Elle se laisse faire... Je crois que nous sommes tous les deux sonnés par la situation. Sa bouche s’entrouvre et ma langue vient chercher la sienne et nous nous embrassons fougueusement comme deux amants. Mes mains glissent le long de son corps, me voilà maintenant en train de prendre des initiatives... ma main gauche passa dans ses cheveux et penche sa tête pour mieux l’embrasser encore et du même coup je l’ai fait se mettre à califourchon sur mes cuisses, nous continuons à nous embrasser mais le feu est en train de d’attiser... j’enlève avec mes pieds mon bas de jogging tandis qu’elle m’enlève mon tee-shirt, je lui enlève sa nuisette par le haut et mes mains s’emparent de ses petits seins que je tiens pour la première fois de ma vie... elle est pratiquement nue sur moi puisque seul un string sépare sa chatte de mes cuisses... je suis fou d’excitation! je frotte et malaxe ses seins assez maladroitement mais l’effet est là... Sa respiration se fait plus intense. Mes mains lâchent ses seins, caresse son dos et viennent terminer leur course sur ses fesses. Putain de merde, quel cul fantastique! (mais c’est ce que je me dit aujourd’hui en me rappelant ce souvenir car sur le moment, je suis tellement dans le feu de l’action que je n’y pense pas, mes mains simplement posée sur ses fesses créer un décharge électrique). Ma mère me serre fort contre elle... Elle me tient par les cheveux, ma bouche est à côté de son sein droit que je prend, suce, lèche avidement. Je l’entend me dire " ho oui mon chéri, ça me fait tellement du bien!" Je ne réponds rien et continue si bien: bien qu’à nouveau je la penche et la fait basculer sur le dos dans le canapé. Ses jambes sont autour de ma taille et tandis qu’une main s’accroche à son cou l’autre glisse entre ses jambes toutes fines et vient terminer sa course sur sa vulve ou du moins son string mais je constate qu’il est trempé... trempé de cette mouille si délicate et odorante et dont les effluves m’ensorcellent! j’écarte maladroitement ce bout de tissu et le premier doigt à toucher sa toison provoque chez elle un spasme... sa tête penche se plaque en arrière et son corps se cambre sous la simple pulsion de mon doigt sur son bouton... C’est divin de la voir ainsi se cambrer sous les ordres de mon doigt! Ce n’est bien sûr pas ma première histoire avec une femme, j’ai donc bien reconnu son clitoris qui à ce moment là était en feu. Je l’embrasse et ma bouche descend le long de son cou, de ses seins, de son corps pour finir là... précisément là où ma main se trouvait quelques secondes avant. Sa respiration devient alors plus forte... plus haletante. J’entends des hummm... mmmmm hummmm oui encore mais ses mots sont étouffés, elle n’ose les exprimer au grand jour... ce serait comme révéler ce qui est en train de se produire... un inceste! Mais celui-là est très naturel et pour le coup... consentent.


Ma langue commence son intrusion et la lèche avec douceur puis... insistant et ses légers hummm deviennent des grognements de plus en plus expressif et soudain elle commence à lâcher prise... et tout son corps se cambre à nouveau. Elle vient de jouir grâce à ma bouche et mon dieu que j’ai aimé ça... Voir jouir ma mère est un sentiment plus que délicieux, cela donne une incroyable sensation de puissance et de domination... je succombe d’amour et de joie de la mettre dans un tèl état. Je la laisse reprendre ses esprits et un peu de repos et l’embrasse dans l’entrecuisse, ses mains sont dans mes cheveux, je relève la tête et la découvre les yeux mi-clos et le visage ouvert et épanouie par la jouissance acquise.


Je bande toujours aussi dur... ma mère le sent, le voit et semble aussi vouloir encore profiter de se moment alors je remonte et dirige mon sexe tout droit devant l’entrée de cette vulve dont les chairs sont rouge écarlates et qui m’a vu naître, sa chatte est toute dégoulinante, trempée et ouverte mais surtout excitée! Je rentre doucement... centimètre par centimètre, je remonte le visage et plonge mes yeux dans les siens, elle a tout lâché maintenant et s’abandonne complètement en relevant encore plus ses jambes de façon à me faciliter l’entrée de sa chatte. Et là, je reste surpris de constater que ma mère et bien moins étroite que ce à quoi je m’attendais... non sa chatte est large et accueillante mais bizarrement je l’a remplie complètement. Elle mouille tellement pendant mes va et vient que la mouille va se déposer sur mes couilles... je crois halluciner tellement le plaisir de faire l’amour à ma mère est grand! J’accélère ma cadence et elle me laisse imprimer le rythme qui me convient et s’en délecte... elle pousse maintenant des petits cris que j’aime déjà entendre. Elle relève encore ses jambes qui terminent posées sur mes épaules, j’accélère maintenant tellement que je lui défonce littéralement sa chatte et je l’entends crier "Ouuiiii ouiiiii vas mon chérie ouiiiiiiiiiiiiiiiii" Ma mère est en train de jouir et moi de balancer mes hanches à fond contre ses fesses... le désire monte soudain brutalement, je me cambre, me crispe... ma mère râle de plaisir quand je sens que je vais éjaculer à nouveau... je m’immobilise, ses yeux s’ouvrent, ses pupilles sont dilatées, les miennes aussi j’imagine et je jouis en criant presque de toutes mes forces. Nous sommes exténués tous les deux, mes bras se relâchent... ses jambes redescendent et ma bouche tombe contre la sienne qui s’ouvre également et nous nous embrassons. Nous sommes restés coller comme ça pendant 10 minutes environs, sans rien dire.

Puis je me suis relevé et nous nous sommes regardés avec un sourire complice et plein de malice.... Depuis ce matin là, nous n’avons cessé d’avoir des rapports de plus en plus sexuels et de plus en plus débridés... Nous sommes devenus de vrais amants dans notre intimité mais chacun savait reprendre son rôle quant il le fallait!

Diffuse en direct !
Regarder son live