Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 48 809 fois
  • 83 J'aime
  • 1 Commentaire

Ma mère est une fontaine

Chapitre 1

Inceste

Je m’appelle Alain, j’ai 25 ans, ma mère Sophie à 45 ans et est veuve depuis 3 ans, mon père est mort d’un cancer et avait 10 ans de plus que ma mère.

Je finissais mes études et travaillais tard le soir, souvent depuis 3 ans, je disais à ma mère de refaire sa vie, qu’elle était encore jeune et très belle. A chaque fois, elle me répondait qu’elle n’avait connu que mon père et qu’aucun autre homme ne sera dans cette maison, qu’elle était bien seule et qu’elle avait un fils qui prendra soin d’elle.

Depuis la mort de mon père, je ne sortais plus beaucoup, je ne voulais pas laisser ma mère seule et n’avais plus de copine.

Un soir, alors que je travaillais très tard, je me rendis à la cuisine pour boire un verre d’eau, j’avais très soif. En regagnant ma chambre, je passais à coté de la chambre de ma mère, et j’entendis des bruits qui me faisait penser que ma mère n’était pas seule, je frappais à sa porte et lui demande si tout va bien, ma mère me répondis: « Tout va bien, ne rentres pas. »

Je regagnais ma chambre et était un peu content, ma mère avait trouvé quelqu’un et c’était bien.

Quelques minutes après, ma mère frappait à ma porte et me demanda si elle pouvait entrer comme je l’y invitais, elle entre vêtue d’un pyjama qu’elle venait de passer. Comme je lui disais que ce n’était pas le même lorsqu’elle s’est couchée, elle me dit, « Je l’ai souillé, et j’en ai changé »

Je lui dis: « Je t’ai entendu faire l’amour avec un homme », je t’assure me répond t’elle, il n’y a pas d’homme dans ma chambre, si tu me crois pas viens voir et elle m’entraîne dans sa chambre. Effectivement il n’y a personne, Sophie me dit: « Je regardais un film à la télévision ». Machinalement, j’allume le poste, mais elle n’avait pas coupé le magnétoscope et je vois sur l’écran, ma mère et mon père faisant l’amour.

Je savais que mon père faisait beaucoup de film amateur, mais je ne savais pas qu’il filmait ses ébats avec ma mère. Sophie me dit il prenait beaucoup de photos aussi est ce que tu veux les voir.

Ma mère sortit un album photo d’un tiroir ou il y avait une centaine de cassettes, Sophie me dit: « Toutes ces cassettes, c’est ton père qui les a prises. » puis elle a ouvert l’album de photos ou au début, Sophie avait à peine 20ans et elle me dit que c’est le jour de leur rencontre, puis au fil des photos, Sophie était de moins en moins pudique, sur l’une elle dévoilait un seins, puis les deux, puis toute nue dans des positions suggestives. « Ton père aimait cela, et moi aussi ».

Pendant que nous regardions les photos, la vidéo continuait de passer sur la télé; nous étions assis au bout du lit, et maman me faisait les commentaires, nous étions collés l’un contre l’autre et les scènes m’excitaient un peu. D’un seul coup, Sophie tomba en arrière sur le lit et le dit: « Je pars ». Sans bien comprendre, ma mère jouissait et à nouveau son pyjama fut tout mouillé, elle avait mis la main entre ses jambes pour arrêter sa jouissance, ce qui la décuplât.

La tache de son pyjama s’agrandit et elle me dit: « Vas chercher une serviette dans la salle de bains et un nouveau pyjama dans le dressing ».

Je revins dans la chambre quelques instants après avec les affaires demandées et ma mère s’était mise toute nue, pour la première fois, je vis ma mère nue (à part sur les photos) et m’aperçus qu’elle était très belle, de beaux seins, une belle paire de fesses, toute épilée sauf un petit filet de poil au dessus de son sexe. Comme j’étais étonné, elle me dit: « Tu sais ton père aimait cela et j’ai continué à prendre bien soin de moi ». Avec la serviette, elle s’essuya et avant de prendre une douche, mit un nouveau pyjama.

Sophie m’invita à m’asseoir sur le lit, pour m’expliquer ce qui lui était arrivé. Tu sais, quand je suis très excitée, je sens une forte douleur dans mon ventre et j’expulse tout mon jus de cyprine et cela me fait jouir. Ton père, à ces moments là, approchait sa bouche de mon sexe pour prendre un maximum de mon jus dans sa bouche, et avant de l’avaler, m’embrassait pour que je goûte aussi à mon jus. Puis elle me montre une vidéo, ou je vois papa boire tout le jus de ma mère. Puis maman pris le sexe de papa et le suça jusqu’à qu’il jouisse dans sa bouche puis la bouche pleine de sperme, embrassa mon père pour que celui-ci goûte aussi à son jus.

Je bandais très fort, et ma mère me pria de regagner ma chambre. Une fois dans mon lit, je me laissais aller à une bonne branlette en fantasmant sur les formes de ma mère.

Le lendemain, Maman vint me réveiller en me faisant un bisou sur la joue et très vite elle s’aperçoit que j’ai été perturbé par la soirée d’hier aux taches laissées dans les draps, et avec un petit sourire me laissait me lever.

La journée s’est passée comme toutes les autres, mais le soir après le repas, Sophie m’invite à venir la rejoindre dans sa chambre pour regarder une vidéo, J’allais donc prendre une douche et habillé d’un tee-shirt et d’un caleçon, je frappe à la porte de ma mère qui vint tout de suite m’ouvrir.

Elle avait préparé le lit en retirant le drap du dessus et étalé une grande serviette de bain afin que ne pas salir trop le drap. Elle me demande de choisir une vidéo dans le tiroir et consultais tous les titres (1ère sodomie, exhibition au parc, etc...) une attira mon attention « Conception de notre fils », maman me dit pas celle-là, plus tard, mais pas ce soir. Mon choix fut « Exhibition au parc », maman mit la cassette dans le magnétoscope, je vois maman habillée très court avec des bas résilles, je devinais le porte jarretelles sans le voir, et pas de soutien gorges sous son corsage, laissant deviner une superbe poitrine. Maman me dit: « Ton père aimait m’exhiber dans les lieux publics, il s’installait sur un banc en face et me filmait avec discrétion, J’écartais les jambes pour que les hommes voient que je n’avais pas de culotte, et je me laissais accoster par 3 ou 4 hommes, mais je devais les décourager en leur disant que j’attendais mon mari. »

En regardant le film, maman se serrait contre moi et je bandais de plus en plus, alors maman commença à passer sa main sur mon sexe et d’un seul coup, sans l’avoir touché, elle s’allongea et me demanda de retirer la culotte de son pyjama, qu’elle allait jouir, je découvrais à nouveau son joli sexe et sans attendre, mis sa main entre ses jambes, j’écartais celles-ci et mis ma bouche juste devant sa grotte pour récupérer tout son jus, je collais ma bouche à son sexe pour en prendre le plus possible.

Je n’eus pas à attendre longtemps, Sophie déversa, par de longs jets puissants tout son jus dans ma bouche et avant que j’ai pu tout avaler, Sophie se jeta sur moi pour m’embrasser et prendre elle aussi son jus.

Comme dans le film de la veille, après avoir l’un et l’autre avalé le jus de ma mère, celle-ci pris mon sexe dans sa bouche et me suça afin que j’éjacule bien dans sa bouche, je m’attendais, pour la première fois, à gouter mon sperme et ma mère, n’avala rien mais vint m’embrasser et je trouvais mon sperme un peu amère mais de bon goût.

Nous regardons la fin du film dans les bras l’un de l’autre, sans rien dire et sans bouger. Puis je regagnais ma chambre en attendant le lendemain soir, allait-elle s’exhiber comme dans le film

Mon choix du film fut « 1ère sodomie » et comme la veille, je vis mon père sucer le petit trou de ma mère qui semblait aimer, et elle me dit: « L’exhibition au parc, nous ferrons cela au printemps, pour le moment il fait trop froid, Ce soir tu vas devenir mon amant » et elle s’allongeât sur moi afin que sa chatte soit à la hauteur de ma bouche, et de suite, j’introduis ma langue dans son sexe, je sortais son clitoris (de bonne taille) en écartant bien ses lèvres et l’embrassais et en passant ma langue, le fit grossir, elle de son coté, pris mon sexe dans sa bouche et elle jouit très rapidement.

Je recevais tout son jus dans ma bouche, mais elle ne me fit pas jouir, puis s’allongeât sur le dos afin que je puisse lui faire l’amour. Elle prit mon sexe dans sa main et se l’introduisit en elle d’un seul coup.

Je voulais me retirer pour ne pas jouir en elle, elle me retient en me disant qu’elle avait un stérilet depuis ma naissance, et qu’après la mort de mon père, elle continuait à en changer tous les ans et que depuis 3 ans, si elle ne voulait pas d’autre homme, elle me voulait.

Je repris les activités de mon père en suivant les conseils de ma mère, mais je n’avais toujours pas le droit de regarder la cassette de ma conception et comme je posais la question à Sophie, elle me dit: « Seulement quand tu auras une femme, que notre vie à trois continuera, et juste la veille de la conception de mon petit fils ».

Diffuse en direct !
Regarder son live