Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 17 569 fois
  • 253 J'aime
  • 10 Commentaires

Mère, fils et la fin du covid

Chapitre 12

Inceste

D’ailleurs les jours qui suivirent furent assez compliqués . Le déconfinement arrivé , il est temps pour moi de retravailler et à la grande joie de ma mère , j’ai décidé de rester prés d’elle . J’ai réussi à trouver du boulot à cinquante kilomètre dans la ville de mes grands -parents et j’ai également loué un petit appartement pour les jours ou je ne pourrais pas rentrer . Ce wee-kend , j’aménage et je dois prévoir au moins deux voyage avec le véhicule de ma mère . Surprise , ma tante s’est proposée de nous aider , elle doit arriver vendredi soir pour le week-end , ce qui me donne une idée .


— Tu sais , maman , si tu veux que ta sœur se libère sexuellement , il faut la piéger . Il te faut la mettre au défis de quelque chose qui pourrait l’exciter . Je suis certain que tu as déclenché chez elle quelque chose , car on ne la voyait jamais et maintenant la revoilà .

— Tu as raison , il est étrange qu’elle veuille revenir aussi vite . Je pense que mes histoires de cul , plus la petite séance de baise de l’autre soir , à du l’émoustiller . Peut être espère t’elle m’entendre jouir de nouveau .

— De toute façon , on a rien à perdre , il faut que tu y mettes le paquet . Tu dois lui raconter les pires cochonneries réelles ou pas et faire en sorte qu’elle rentre dans ton jeu .

— Il me sera facile de lui conter mes exploits sexuelle et je n’ai pas vraiment à inventer , il suffit que je lui raconte comment tu me fais jouir .

— Évite quand même de lui dire que ton amant sera là ce week-end , elle risquerait de vouloir espionner et découvrir le pot au rose .


Ma tante comme prévue arrive le vendredi soir , vêtue d’une petite robe légère . Apres le repas , je décide de me retirer , laissant les deux sœurs en tête à tête . Ce que me rapporta ma mère par la suite était à la hauteur de mes espérances . Ma mère lui raconta en détails ses ébats amoureux , comment elle aimait sucer , se faire remplir la chatte , et le plaisir qu’elle a découvert avec la sodomie . Elle employa sciemment des mots crus pour choquer sa sœur et même si celle ci resta sur la réserve au début , elle finit par se confier à ma mère .


Elle aussi avait pratiqué la sodomie sans jamais en avoir pris du plaisir , par contre elle adorait comme ma mère , sucer son mari , ayant avoué n’avoir jamais connu d’autre homme . Elle admit s’être masturbée le soir le soir où elle avait couché là , excité par les cris de ma mère . Maman lui indiqua qu’il était temps pour elle d’avoir un homme dans sa vie et qu’il fallait pour cela qu’elle ose plus sur ses tenues et ses postures . Ma tante sembla acquiescer et se dit prête à essayer pour voir ce que cela pouvait donner .


Au petit matin , après le petit déjeuné , on commence à charger le break de ma mère . Ma tante a remis sa petite robe mais il me semble que sa poitrine est libre en dessous . Aurait-elle décidé de ne pas porter de sous -vêtements ? Si c’est le cas , je veux essayer d’en profiter pour la tester . Je fais en sorte de charger la voiture en rabattant le siège passager avant et de ne laisser que deux places . Au moment de partir , la question du transport se posa . J’avais confié à ma mère le doute sur le port de sous-vêtements de sa sœur et elle comprit tout de suite ce que j’attendais d’elle .


— Bon , marc , tu n’as qu’à prendre ta tante sur tes genoux . Il n’y a que cinquante kilomètres et ce n’est que des petites routes de campagne , on devrait être tranquille .

— Oui , bien sur , pas de problème , tata n’est pas bien lourde .


Ma tante devint toute rouge , elle refusa d’en un premier temps puis accepta devant l’obstination de ma mère . Elle finit par s’installer sur mes genoux et ma mère démarra , musique à fond . Ma tante a fait en sorte que sa robe soit bien intercalée entre elle et moi et je n’ai malheureusement aucun contact avec sa peau . Il me faut essayer d’arranger cela .


— Tata , tu peux demander à maman de baisser la musique , elle est vraiment très forte .


Elle se relève légèrement afin de pouvoir parler à l’oreille de ma mère et j’en profite pour saisir les bords de sa robe et quand elle se rassoit , sa robe se retrouve retroussée . C’est bien ce que je pensais , elle ne porte pas de culotte et c’est ses fesses qui entre en contact avec ma peau car je suis en short . Ma tante se cambre à ce contact mais elle est piégée et ne peut l’éviter . Elle a baissé la tête et je sens son trouble quand sa respiration s’accélère . Elle n’ose plus bougé et cela dure de longues minutes au bout duquel je décide de bouger légèrement les jambes , prétextant un engourdissement . Elle se cramponne à l’appuis tête de ma mère et je vois bien qu’elle cherche à rompre le contact en se penchant en avant . Malheureusement pour elle , il me suffit de replier un peu mes jambes pour accentuer celui ci et du fait de sa position , une partie de son sexe se frotte désormais à ma peau .


Il nous reste une vingtaine de kilomètres à faire et je sens une humidité sur mes genoux , ma tante commence à mouiller . Je veux qu’elle sache que je suis également excité par la situation , je bande et cela déforme mon short car je n’ai mis aucun caleçon .


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Prétextant encore une fois que la position devient inconfortable , je l’invite à se reculer . La saisissant par la taille , je la tire vers moi . Elle essaye bien de résister mais je la force à se reculer jusqu’à sentir ses fesses sur ma verge . Seul un minuscule tissu sépare nos sexe et elle ne peut plus faire semblant d’ignorer la chose . Elle ressent la bosse que forme ma queue dans mon short et je suis certain qu’elle doit être dans tout ses états . Sur les petites routes que nous empruntons , les virages et les secousses sont constant , ce qui occasionne des mouvements incontrôlés . Ma tante s’est laissée tomber en arrière, appuyant son dos contre mon torse et sans qu’elle puisse si opposée , ses fesses se frottent à mon sexe . Comme moi , elle commence à prendre du plaisir à la situation et pour en être sur , j’ai posé mes mains sur sa taille afin de la maintenir bien collé à mon sexe .


Elle n’a aucune réaction , si ce n’est un léger soupir , malheureusement , on approche de l’arrivée . Il me vient alors une idée pour continuer notre petit jeu .


— Maman , je suis un idiot car j’ai oublié mes clés .

— Enfin , marc , on est presque arrivé et il va falloir faire demi-tour , c’est pas possible , ça .

— Je suis désolé mais on n’a pas le choix , mais avant si tu pouvais t’arrêter pour nous dégourdir les jambes .

— Très bien , je m’arrête .


Tout le monde descends de voiture et je peux constater que mon short est taché au niveau de mon sexe , la mouille de ma tante a laissé une belle auréole . Ma tante y jette un rapide coup d’œil avant de croiser mon regard . Elle a les joues rouge et semble complètement perdue , elle n’ose rien dire mais il m’est facile de voir ses tétons pointés sous sa robe . Ma mère a elle aussi remarqué la tache et me sourit , elle a compris l’oubli des clés .


Il est temps de repartir , ma mère au volant , moi à l’arrière et ma tante au moment de monter , me regarde l’air apeurée , m’implorant du regard de mettre fin à tout ça . Malheureusement , elle n’a d’autre choix que de reprendre place sur mes genoux . Pendant l’arrêt , elle s’était isolée avec ma mère deux minutes et j’ai su plus tard qu’elle lui avait demandé de changer de place avec elle , lui avouant ne pas porter de culotte . Mais la situation étant identique pour ma mère , elle n’avait pas le choix .


Ma tante se réinstalle , collant de nouveau ses fesses contre mon sexe , mais en ayant pris soin de repositionner sa robe pour éviter un contact direct .il me faut à peine dix minutes pour avoir une nouvelle érection d’enfer et j’essaye de faire palpiter mon sexe dans mon short pour que ma tante le ressente . Ma mère roule plus doucement car elle sait qu’arrivée à la maison , sa sœur filera mettre une culotte . Il me semble que ma tante bouge très légèrement son fessier quand mon sexe palpite mais c’est presque imperceptible . Il me faut tenter une approche et tout doucement , je laisse ma main gauche rentrer en contact avec sa cuisse , elle n’a aucune réaction . Je m’enhardie et cette fois , je la dépose sans équivoque sur sa cuisse . Je la sens frissonner mais elle n’essaye pas de la retirer alors que je suis très proche de son entre jambe .


Tant pis , je me lance et tout doucement , je lui caresse la cuisse sur quelques centimètres et ma tante soupire et tremblote acceptant mes caresses . A chaque caresse ma main glisse de plus en plus haut vers l’intérieur des cuisses . Cela dure de longues minutes mais on approche de la maison et je dois atteindre son sexe au plus vite désormais . Je ne suis qu’à quelques centimètres de sa touffe et je sens sous mes doigts son corps se tendre . Elle me saisit fortement le bras pour m’empêcher de monter plus haut mais il est trop tard pour m’arrêter .


Forçant , je plonge ma main sus sa chatte , insinuant immédiatement mes doigts entre ses lèvres trempées . Elle émet un très faible râle et me libère le bras , vaincue par le plaisir . La position fait qu’elle a les jambes suffisamment ouvertes pour que je puisse la caresser avec facilité . Je lui titille le clito , beaucoup plus petit que celui de ma mère , puis lui caresse les grandes lèvres avant de plonger deux doigts dans son vagin .


Elle ne bouge plus , se laissant masturber , mouillant comme une fontaine , sa tête posée sur mon épaule . Malheureusement , on arrive et je n’ai pas eu le temps de la faire jouir . Je retire ma main alors que ma mère se gare et je peux voir alors son regard complètement absent . Avant de repartir , tout le monde s’isole cinq minutes , avant de retourner au véhicule et personne n’a le temps de converser . Je pensais que ma tante allait trouver une excuse pour ne pas remonter en voiture avec nous mais il n’en n’ai rien et se contorsionne pour reprendre sa place sur moi . Mieux , au moment ou ses fesses vont rentrer en contact avec moi , elle saisi sa robe pour la retroussée , me dévoilant son cul . Je pensais qu’elle avait profité d’être rentré pour enfiler une culotte , il n’en ai rien . Qui plus est , elle prend même l’initiative de coller ses fesses sur la bosse qui déforme mon short .


Nous ne sommes pas partis depuis deux minutes que je glisse ma main entre ses jambes , elle est trempée de mouille . Comme tout a l’heure , je la masturbe et elle ne laisse rien paraître . Mon sexe me fait mal prisonnier de mon short et j’ai envie de baiser ma tante .


Je cesse mes caresses pour l’attraper par la taille , la soulever et prestement , je libère ma queue bien raide . Ma tante tourne sa tête vers moi , elle se mord les lèvres , devinant la suite . Je la tire vers moi et c’est tout naturellement que mon gland se positionne à l’entrée de son vagin , elle me plante ses ongles dans les bras alors qu’elle s’empale sur mon manche . Il nous est impossible de trop bouger sans que cela se remarque si bien que c’est les vibrations de la voiture , les virages , les freinages qui font tout le travail et le sexe de ma tante est plus serré que celui de ma mère . Son sexe est bouillant et je suis très excité , très proche de jouir . Je la saisi par la taille pour la soulever un peu afin de me permettre de donner quelques coups de rein et accélérer la monter du plaisir .


Je sens mon sperme affluer dans ma queue et elle doit le ressentir également car au risque de se faire prendre , elle donne de violents coups de rein en arrière , faisant taper ses fesses contre mon ventre , s’empalant à fond sur ma bite . Il suffit de trois allers retours pour lui gicler au fond de la chatte , alors que je sens à ses tremblements que l’orgasme est là pour elle aussi .


C’est bien enfoncé au fond de son sexe que je me vide les couilles sans que ma tante n’ai émis le moindre son . Après quelques minutes , celle ci n’a toujours pas bougé , elle semble confortablement installée sur mon pieu , alors que nous approchons de l’arrivée . Elle se relève enfin glissant une main entre ses cuisses pour recueillir le mélange de nos jus qui dégouline de sa chatte , pendant que je remets mon sexe dans mon short . Elle a retiré sa main qui forme un creux , elle est remplis de sperme et me regarde ne sachant quoi en faire . Je lui saisis la main et la lui porte à la bouche , elle me regarde les yeux rond remplis de peur , mais j’insiste et je la vois céder , résignée . Elle ferme les yeux et fait glisser mon foutre dans sa bouche , elle avale tout et finis par se nettoyer la paume avec la langue . Quand elle rouvre les yeux , nous arrivons .

Diffuse en direct !
Regarder son live