Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 43 243 fois
  • 250 J'aime
  • 6 Commentaires
  • Corrigée par l'équipe

Ma mère latina

Chapitre 1

Ca ne peut plus durer comme ça !

Inceste

Je suis un lycéen en terminale, de 18ans, et je suis d’origine colombienne, j’ai une vie plutôt banale. Je suis très réservé et je n’ai absolument aucune expérience avec les filles.

Pourtant je ne pense pas être moche, j’ai déjà eu des compliments de la part de quelques filles même si c’est plutôt rare. Non, mon véritable problème est ma timidité. Je suis absolument coincé avec les filles et n’ose pas faire le premier pas. Ma vie est plutôt ennuyeuse, ma seule passion est le football que je pratique en club et me branler sur des sites pornos. Je n’ai pas beaucoup d’amis, même si le peu de potes que j’ai me convient très bien.


Mais dans ma triste vie sans intérêt, il y a un joyau : ma mère. C’est la plus belle femme que je connaisse. Elle a 42 ans et elle est née en Colombie. C’est sûrement de ses origines qu’elle tire sa beauté. Elle a une peau naturellement bronzée et de longs cheveux noirs qui tombent jusqu’au creux de son dos. Elle a un corps absolument incroyable avec une grosse poitrine généreuse et un cul à tomber par terre. Elle s’entretient beaucoup en faisant du sport, que cela soit du yoga, jogging ou salle de sport. Même si je suis son fils, c’est absolument impossible de ne pas penser à elle de façon coquine. N’importe quelle femme à côté d’elle devient banale. Mon père nous a abandonnés à ma naissance, car il ne voulait pas assumer l’enfant. Quelle erreur il a faite ! Il aurait pu sortir avec cette bombe toute sa vie. Mais à cause de lui, ma mère entretient une haine envers les hommes, elle ne s’est jamais remariée, et d’ailleurs je ne l’ai jamais vue avec un homme tout court.


A chaque fois qu’elle parle d’eux, c’est en mal. Je ne pense pas qu’elle soit devenue lesbienne non plus. Je pense qu’elle s’est concentrée sur sa carrière qu’elle a plutôt réussie avec brio vu qu’elle est chef d’entreprise. Ma mère de par son statut social s’habille toujours avec classe, ce qui en rajoute encore plus au fantasme qu’elle représente. J’ai énormément de chance de pouvoir l’admirer tous les jours, car bien entendu sans compter notre écart d’âge et notre relation mère- fils, ce genre de femme est absolument hors de ma catégorie.


Un jour comme un autre :


— Maman, on peut sortir en ville m’acheter une nouvelle paire de crampons s’il te plaît.

— Oui mon cœur bien sûr, laisse-moi me préparer.


J’adore entendre ce mot de la bouche de ma mère, car elle est très coquette, même quand elle ne travaille pas, elle s’habille toujours bien et de façon différente. J’ai hâte de voir ce qu’elle va mettre.


Quand elle a fini, elle vient me chercher pour que l’on sorte.


Elle a mis un jean moulant qui lui fait un cul dingue avec des talons. Elle porte un t-shirt moulant noir qui vient mouler son imposante poitrine.


Je suis toujours gêné de sortir avec elle dans la rue, car elle attire ENORMEMENT le regard, presque tous les hommes la contemplent et se retournent sur elle. C’est hyper-gênant pour moi. Je me demande si elle s’en aperçoit ? J’imagine que oui.


Pendant qu’on marche dans la rue, j’essaye de lorgner discrètement sur son cul, le bruit de ses talons en marchant m’excite. Mon Dieu prendre cette femme en levrette doit être un véritable millésime. On arrive au magasin et on se sépare, je vais chercher des crampons qui me plaisent pendant qu’elle qui est aussi une amatrice de sport fait un tour dans la boutique. Soudain, j’entends des vendeurs parler entre eux de ce qu’ils pensent être discret.


— Putain regarde la Milf là-bas, elle est tellement bonne !

— Oh putain bien vu, je la baise !!


La discussion m’énerve un peu, mais ce n’est pas la première fois, j’ai l’habitude de tout ça, et puis en soit, je peux comprendre. Évidemment que je réagirais pareil. Je passe devant eux et les regarde pour leur faire comprendre que j’ai entendu, puis je rejoins ma mère. Je jette un nouveau regard sur les vendeurs et je les vois exploser de rire entre eux. Ils ont compris que j’étais son fils.

Passé à la caisse, un des vendeurs nous encaisse. Il évite mon regard et me paraît un peu honteux. Il en profite quand même au moment de lui donner le sac pour loucher sur sa poitrine.


Une fois rentrée à la maison, ma mère me dit qu’elle va faire un footing.


— Tu veux venir avec moi ?

— Oui pourquoi pas, c’est bon pour moi et le foot.


Elle va se changer et revient avec un leggins noir fraîchement acheté au magasin. Son cul est dingue là-dedans, j’ai tellement envie de le palper. Au niveau du haut, elle a une brassière qui lui écrase la poitrine, ce qui fait qu’elle est moins imposante que d’habitude. Son ventre parfait est à l’air libre.


On sort et on commence à courir, vous l’avez deviné, je fais tout pour me mettre un peu derrière elle et pour pouvoir mater son cul. Croyez-moi, courir en matant une telle beauté est hyper-motivant. Je lorgne aussi un peu sur sa poitrine qui se balance, bien qu’elle soit quand même bien compressée dans sa brassière.

Cela doit être gênant de courir avec une telle poitrine même avec la brassière exprès.


Comme d’habitude, j’affronte les regards des hommes qui nous regardent passer ou du moins qui regardent ma mère. Au bout de quelques minutes, on commence à fatiguer. Je regarde ma mère. Elle commence à transpirer. Des gouttes coulent le long de son cou pour aller mourir dans sa poitrine. Incroyable, même de la sueur sur le corps de ma mère, c’est sexy !


Une fois rentrée à la maison, elle décide de prendre sa douche en premier.

Soudain, une idée que je n’ai jamais eue me vient en tête. Et si j’allais renifler son string qu’elle vient d’utiliser ? Je trouvais cette idée tellement malsaine, mais d’un autre côté super sexy, et la notion d’interdit m’excite encore plus !


Pendant que ma mère prend sa douche, je me faufile dans sa chambre et ouvre le linge sale. Je prends son string et commence à me le foutre sur le visage. Contrairement à ce que je pensais, il sentait plutôt bon, certes un peu la transpiration, mais pas tant que ça, son odeur était bien présente. Je fis pareil avec la brassière et son parfum envahit mon nez. C’était tellement envoûtant. J’en voulais plus. Je cours en direction des tiroirs et trouve un de ses soutifs sexy en dentelle. Je le sors. Mon dieu il est gros, ce qui témoigne des énormes seins de ma mère. Je me mets à le sentir et le malaxer. J’aimerais tellement faire pareil avec sa poitrine à l’intérieur, ça doit être grandiose. Soudain je sors de mon délire, car je percute que je n’entends plus l’eau couler. Merde elle a fini et elle va bientôt sortir. Je range tout en m’appliquant de tout poser de la même façon que c’était et je me taille de sa chambre et attends qu’elle sorte de la douche pour en faire de même.


Quand j’ai fini de la rejoindre sur le canapé, elle a enfilé un petit short en tissu super court et terriblement sexy qui met parfaitement ses jambes musclées en valeur. En haut, elle a un t-shirt simple plutôt large qui ne me laisse pas le bonheur de pouvoir voir sa poitrine. Il était plutôt rare que ma mère porte des décolletés à mon plus grand désarroi. Mais je pense qu’elle fait ça, car elle est consciente de sa poitrine et du regard qu’elle attise.


— On se regarde un film ?

— Allez !


Oui comme vous pouvez le constater, pendant mon temps libre, je passe beaucoup de temps avec ma mère. Comme je vous l’ai dit précédemment, je n’ai pas beaucoup d’amis. Ma mère en a un peu plus, mais comme ce sont toutes des mères de famille, elles sont souvent occupées en famille.


On choisit le film et on se positionne sur le canapé.


Elle allonge ses belles jambes sur la table basse du salon. J’en profite pour lui reluquer les jambes tout le long du film. Soudain, elle se met de côté et s’allonge. Bombant son boule de mon côté. Mon Dieu j’ai envie de lui sauter dessus. Je suis complètement timbré, je n’arrive pas à ne pas penser à baiser ma mère toutes les 30 secondes !


Ca ne peut plus continuer comme ça, je n’en peux plus, il faut que je trouve des opportunités pour arriver à me rapprocher d’elle sexuellement. Je ne peux pas continuer comme ça, j’en envie de réaliser mon fantasme. C’est incroyable de se dire que mon plus gros désir sur terre est de sauter ma propre mère. Mais ce qu’elle est bonne !! C’est trop pour un homme, même son propre fils !

Diffuse en direct !
Regarder son live