Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 31 319 fois
  • 320 J'aime
  • 24 Commentaires

Ma mère et moi, sa fille hermaphrodite !

Chapitre 1

Zoophilie

Je suis une jeune fille qui vient d’avoir dix-huit ans, les hommes sont attirés par moi, ils me disent bandante....


Je suis grande un mètre soixante dix-huit, mince et des seins en poires, quatre-vingt dix, Bonnet C de poitrine.


Et détail important, je suis hermaphrodite, donc, les deux sexes....


Je suis bi, avec une préférence pour les mecs.


Depuis environ trois ans, je vis chez ma mère, mon père nous a abandonnés pour une jeunette, je n’ai plus de nouvelles de lui..


Ma mère est pourtant une jolie femme je trouve, la quarantaine un peu ronde, mais, des formes bien placées.


Nous habitons une maison isolée, nous possédons des chiens, poneys, chèvres, chevaux, une vraie petite ferme.


Depuis mes quatorze ans, je suis excitée par une chose, les animaux en chaleurs qui baisent surtout les chevaux, les mâles et leurs queues de oufff...


Je mouille comme une fontaine.


Ce week-end, va sans le savoir, faire basculer mon avis sur ma mère que je considère comme une femme plutôt timide et réservée.


Samedi, sept heures, je me réveille de bon matin, j’ai décidé de m’occuper des écuries délaissées depuis deux jours par notre homme de main qui s’occupent d’eux à plein temps, mais qui est parti pour un haras dans la région parisienne.


    - Maman je vais aux écuries.

    - oui, ça va.


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Ma mère dans sa douche du matin prend toujours son temps, je l’ai déjà surprise se masturber, elle laisse la porte ouverte et moi qui est très voyeuse, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir une érection...


Je me dirige vers les écuries quand tout à coup, je vois un homme d’une cinquantaine d’années venir vers moi.


     - Mademoiselle, bonjour, j’ai appris que votre homme de main était parti, il y aurait une place vacante pour moi?


Waouh ! Plutôt bel homme malgré son âge.

  

      - Oui, c’est vrai la place est vacante, je vais prévenir ma mère, mais, suivez-moi.


Je bavarde avec lui sur le chemin, il me paraît très bien et beau en plus.


      - Je vais chercher ma maman, installez-vous là.

      - Merci, j’attends.


J’explique la situation à maman, je part de ce pas vers ma chambre et laisse maman avec lui.


J’en profite pour me faire plaisir avec mon clitoris et mon vagin, mais là en plus je bande, j’éprouve du plaisir comme une femelle et un homme en chaleur, j’ai la queue qui va explosée, mon gland est écarlate et je suis à la dimension maximale  de ma queue plus où moins dix-sept centimètres.


J’ai toujours rêvé de me baiser moi même, mais, c’est impossible....


Après deux orgasmes, je me suis assoupie.


Je me rends compte à mon réveil qu’il est déjà quinze heures et pas de trace de ma mère....


Je prends une douche en vitesse et me dirige vers les écuries.


Je m’approche et entends des gémissements de plus en plus fort que j’avance, je me cache derrière une haie près des écuries et reluque ma mère à poil et l’homme aussi !


Il est occupé à enculer ma mère qui prend son pied devant mes yeux écarquillés, je suis sur le cul !


          - Aah! Ooh! Oui oui, met la moi profond, quelle queue ! Je vais venir, haaaaa !!!


Faut dire que d’où je suis je vois un sexe d’un diamètre impressionnant et d’une longueur appréciable il me semble...


A la vue de ma mère, se faire prendre comme une chienne, je bande et ma chatte est toute mouillée ! 


Après environ dix minutes de besogne, il éjacule sur le dos de ma mère qui se laisse tomber à terre et son amant s’en va vers un box et sort un étalon qui est en rut et le présente à ma mère qui est surprise et demande :

           

        - Tu as pris le plus beau spécimen que j’ai dans mon écurie je vois !


Le cheval est muni d’une queue gigantesque....


      - Viens prendre sa queue, suce la !!


      - Non, je ne peux pas faire ça !!?


      - Ne te fais pas prier tu en meurt d’envies.


A la vue de l’étalon, moi de mon côté je deviens folle....

Maman s’exécute et prend la queue énorme de l’étalon et commence à le branler..


    - Tu vois ce n’est certainement pas la première fois que tu le fais...


    - Oui, j’avoue j’aime les belles queues bien dures...


Je n’en reviens pas, entendre cela dans la bouche de ma mère...

Elle commence à sucer le chibre qui semble grossir encore plus...


L’homme reprend vigueur avec cette vue de son amante la bouche pleine et se caresse sans vergogne, moi aussi de mon côté j’ai le gland près à éclater et ma chatte dégoulinante...


Il attache le cheval que ma mère s’occupe si bien et prend un bouc qui est près de la clôture de la prairie celui-ci a une érection à la vue du spectacle de ma mère sans doute....


Il amène son animal vers le cul de ma mère qui est à genoux en train de faire une pipe de oufff au cheval.

Le bouc renifle le postérieur de ma mère et commence à le lécher...


    - Ooh qu’est-ce que tu fais, hummm c’est bon !


Maman se met à quatre pattes et joui de la langue de son nouvel amant...


Le bouc n’y tient plus et se met sur le dos de ma mère et fait des mouvements de vas-et-viens sur son cul, il est aidé par maman qui introduit la queue du bouc directement dans son abricot....


Je suis sûr le cul...


Ma mère se fait trois queues une à la suite de l’autre avec des amants différents et quels amants....


L’homme m’aperçois et je ne sais où me mettre....


    - Viens petite, viens participer à la fête.


La suite si vous le voulez au prochain chapitre.

Diffuse en direct !
Regarder son live