Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 31 373 fois
  • 93 J'aime
  • 4 Commentaires

Ma mère, mon plus vieux fantasme...

Chapitre 4

Trash

Voilà je venais de finir mes études et j’avais un boulot depuis maintenant 8 mois dans cette grande ville, un appart mais toujours pas de fiancée. Les filles allaient et venaient.


Ma mère quand à elle avait trouvé un gars gentil, limite un peu naïf, je l’aimais bien mais sincèrement il n’était pas fait pour dompter une chienne comme elle. Elle profitait de ses finances, couchait avec lui mais ne se gênait pas pour aller voir ailleurs, et ça je le savais, car je m’occupais régulièrement de remettre son ordinateur en marche. En tant qu’ingénieur en informatique je savais comment percer à jour tout les secrets que cachait son disque dur: photos sexy et nue qu’elle envoyait à ses amants. Ce n’était pas mon problème, c’était pas ma femme à moi, tan pis pour lui, et puis moi ça m’excitait de posséder ses photos, je me branlais de temps en temps dessus.


Un jour ma mère me dit qu’elle aurait aimé visiter cette grande ville, et en profiter pour faire du shoping (merci la carte bleue de son naïf), et donc si possible de dormir chez moi. Il ne m’a pas fallu longtemps pour lui donner une réponse positive, j’avais deux chambre donc pas de problème, et puis avoir sous mon toit ma pute, ma fait tourner la tête. J’imaginais tout un tas de scénarios pour profiter d’elle comme il se doit. Elle prendrait le train dans deux jours, je la récupérerais le soir pour la ramener chez moi. J’étais en plein rêve: ma pute de mère débarquait dans mon antre. Je ne savais encore ce que je lui ferais subir, mais une chose est sûre elle regrettera de m’avoir demandé de l’héberger.

Le soir on est aller manger dans un super resto indien que je connais car je sais qu’elle adore la bouffe orientale. Et puis avant de rentrer on s’est arrêté dans un bar que je fréquente régulièrement, et où pas mal de mes potes passent leurs soirées. Après 2-3 verres on est rentrés. Ma mère avec ses 50 kg tenait mal l’alcool et était un peu pompette. On discuta longuement ce soir là. Elle me raconta un peu ses problèmes, les crises de jalousie de son mec, qui pensait à mal dès qu’elle sortait (il avait pas tord, mais il a jamais pu trouver de preuve). Moi j’écoutais à moitié, perdu dans mes pensées, me rappelant les multiples viols que j’ai fait subir à ma mère sans qu’elle le sache. Elle était toujours aussi bandante, voir même mieux car elle faisait du fitness pour garder la ligne. Son cul dans cette jupe me faisait bander, mais elle ne l’avait pas remarqué.


On parti chacun se coucher dans notre chambre, un dernier bisou sur la joue (futile comparé à ce que je lui ai déjà fait subir), et extinction des feux. Le lendemain je devais aller travailler de bonne heure, c’était samedi dernier jour de la semaine. Après j’avais 3 jours de week end. Ma mère dormait encore, en souvenir du bon vieux temps j’ai entrouvert sa porte de chambre, elle dormait toujours aussi profondément. Elle est partie faire les vitrine toute l’après midi. Le soir même programme que la veille tout en changeant de resto.

Une fois au bar on pris de nouveau quelques verres. Les mecs reluquaient ma mère si sexy dans cette nouvelle mini jupe. Quand elle est allé aux toilettes un mec l’a suivit, et attendait qu’elle sorte pour lui parler un peu. Ça n’a pas duré longtemps avant qu’il l’embrasse et qu’elle lui rende son baiser, tout en se collant à lui.

J’en ai profité pour arriver à se moment là. Ma mère rouge de honte d’avoir été surprise par son fils se détache du mec et retour immédiatement à notre table. On paie et on rentre chez moi. Elle ne prononce pas un seul mot, elle ne sait pas que je suis au courant du fait qu’elle se tape plein de gars dans le dos de son mec.


En rentrant elle commence à pleurer et me dis:

-Je sais que je t’ai déçu ce soir mon chérie, j’en suis désolé, mais s’il te plaît n’en parle pas à Marc (son copain), je ne travaille pas, j’ai pas de retraite, et s’il apprend ça il me jettera dehors.


Quand je la vois pleurer comme ça, dans sa mini jupe et son magnifique décolleté je bande! Elle ne remarque toujours pas. Je lui dis alors:

-T’inquiète pas j’en parlerais pas à Marc, mais évite que ça se reproduise s’il te plaît, j’aime bien Marc et j’aimerais pas qu’il souffre! (en fait je m’en branle totalement de lui, mais l’occasion est trop bonne pour mettre ma mère dans de bonnes dispositions pour la suite.)


Je la sers dans mes bras pour la consoler, lui fais un bisou sur le front et la laisse aller se coucher.


Je retourne dans ma chambre, et là "LE" plan pour faire définitivement de ma mère ma pute soumise, m’apparaît comme par enchantement.


Une fois que je juge qu’elle doit être maintenant bien endormie, je la rejoins. Comme quand j’étais petit j’ouvre doucement la porte sans bruit, je m’approche de ma place que j’ai perdu le jour de mes 14 ans, m’enfile sous les draps et me colle à ma mère, la bite entre ses fesses. Je caresse doucement sa vulve toujours aussi douce. Je ne vais pas plus loin. Je pousse sur son épaule gauche afin de la mettre sur le ventre, elle ne se réveille toujours pas.....

Je la chevauche maintenant, la bite au niveau de ses fesse, je fais quelques allers retours histoire de bander le plus dur possible.

Je descend un peu, à genoux entre ses jambes, je les écartes sans la réveiller; un air de déjà vu me frappe, la même situation mais elle était sur le dos et j’avais 17 ans. Maintenant j’en ai 26, mais toujours envie de cette chienne.

Je lui soulève doucement la croupe et lui glisse un coussin dessous afin qu’elle garde ce cul magnifique bien cambré. C’est la première fois que je vais violer ma mère sans préservatif, et sans somnifères. Je bande comme un dingue.

Je promène mon gland contre sa vulve toujours aussi douce malgré son âge: 48 ans mais toujours aussi bonne.

Au moment de pousser je sens ma mère commencer à bouger, et quand je lui fourre ma bite jusqu’aux couilles elle se réveille complètement paniquée......


Suite au prochain chapitre.

Diffuse en direct !
Regarder son live