Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 48 517 fois
  • 73 J'aime
  • 5 Commentaires

ma mère et la piscine

Chapitre 1

Inceste

Il y a 2 ans à 50 ans j’ai décidé de quitter mon job d’assistant social dans une grande ville pour ouvrir une chambre d’hôtes dans le Luberon pour fuir le stress et goûter à la paix du ciel de Provence.

Depuis 2 ans j’ai vu défiler beaucoup de gens des drôles et des moins sympa mais aussi vécu des situations particulières comme celle de cet été.

Marie femme de 42 ans délaissée par son mari avait réservé les 3 chambres de mon mas pour 15 jours, une pour elle une pour ses 2 fils ados et une pour son amie. Marie était une jeune femme brillante intellectuellement , très jolie physiquement, pas de gros seins mais une superbe chute de reins avec une cambrure donnant envie de s’y attarder, extravertie, aimant rire, un un bon verre de rosé, son métier dans la communication et le journalisme en faisait d’emblée une personne fort agréable à côtoyer.


A leur arrivée j’ai été frappé par l’aspect jovial communicatif de Marie, un peu exhibitionniste tout de même, les 2 fils Julien le plus grand 18 ans, l’ado branché sur la mécanique et l’électronique, il n’a d’ailleurs pas tardé à visiter le fils du voisin, fils de garagiste, il a passé tout son temps à aider le père de son nouvel ami.

Le plus jeune, Greg, très sûr de lui, curieux de la vie mais se sentant déjà dans l’ élite des décideurs du monde.

Sybille l’amie , la fin trentaine, mignonette plutôt consommatrice de tous les biens agréables de la vie n’ ayant aucun tabou visiblement, très beau corps, une poitrine généreuse qu’elle n’hésitait pas à laisser entrevoir pour qui le voulait bien.


un jour je surpris Greg sur la station du net à visiter des sites de cul hard, il avait oublié d’éffacer son historique, je fis tranquillement la remarque à Marie, lui demandant d’intervenir auprès de Greg pour me protéger aussi selon les sites visités.

je me souviens de cette journée et de la suite comme si j’y étais et qu elle se déroulait devant moi à l’instant.


Marie entre dans une colère folle, elle prend son fils à part dans sa chambre et lui remonte les bretelles de manière éfficace mais un peu trop forte tout de même.

A la sortie elle me dit :

-voilà je ne pense pas qu il y retournera croyez-moi  !!

-Mais Marie ne pensez vous pas que c’est pas le bon deal, Greg a l’âge où les petites hormones commencent à titiller ses sens et sa sexualité, il a envie de voir des femmes nues c’est normal. Là vous lui délivrez le mauvais message en effet il va associer ses premiers désirs sexuels avec l’interdit, le défendu et cette foutue saloperie de culpabilité.

-Ah bon vous pensez vraiment que c’est normal de vouloir voir des femmes nues pour éveiller sa sexualité ?

-Oui je le pense !

-Bon il veut voir des femmes nues il va en voir !!!!!!!!


L’après midi, le soleil étant trop brulant pour rester autour de la piscine tout ce petit monde s’était réfugié à l’ombre du mûrier, sauf Julien qui devait baigner ses mains dans un moteur et l’huile.


Marie sortit de la cuisine en passant devant moi, avec une jupe très mini comme depuis le début de son séjour, elle me dit:

— Monsieur Basile, avez vous une eau minérale gazeuse fraîche?

-Mais oui Marie, elles sont sous la plonge servez vous !

En se baissant pour prendre la bouteille, elle me fit découvrir son entre-jambe et sa chatte rasée . très belles petites lèvres, rosées, fines comme celles d’une jeune fille, collées l’une contre l’autre, l’entrée de son minou était donc bien gardée, je pus même voir au bas de la raie de ses belles fesses son petit minou, petit, mignon, légèrement plus coloré que la peau des fesses, quel plaisir ce devait être de le caresser, une paire de fesses divinement belles, creusées sur le côté, j’ai eu envie de folies mais elle se releva et me sourit en disant:

-Merci c’est bien sympa, vous êtes si bon avec nous, vous avez de la chance d’habiter un si beau mas, que puis-je faire pour vous remercier ?

— Mais Marie vous venez à l’instant de me faire un très beau cadeau, un joli souvenir d’images inoubliables et si belles à contempler.

-Ah bon vraiment ? comment ?

-Revenez prendre autant de bouteilles que vous voudrez mais demandez moi simplement avant de venir dans la cuisine pour vous voir les prendre . J’éclatais de rire

— OK avec plaisir si cela vous fait autant plaisir....


Sortit Marie se mit sur un transat , Greg apperçu que Marie était nue sous sa petite jupe, il se mit lentement en face d’elle pour avoir accès à son entre jambe , elle n’attendait que ça lui montrer une femme nue, visiblement le but était atteint, Greg ne se fit pas prier, par pudeur parfois Marie croisait ses jambes quelques instants, les décroisaient en toute innocence...


En entrant dans le mas Marie me dit

-je viens rechercher une bouteille, alors si vous voulez avoir encore une image souvenir inoubliable et elle se mit à rire

-Ecoutez Marie ce n’est pas vraiment de mon ressort mais je pense que vous vous y prenez mal avec Greg pour lui montrer des femmes nues

-Ah bon et pourquoi ?

-eh bien si vous lui laissez voir votre belle nudité comme toute à l’heure sur le transat il va penser que vous êtes un exhibitionniste ou que lui est un voyeur mais sans les 2 cas ce sera associé à une sexualité perverse...

— Je n’y avais pas pensé que faire alors ?

-Il y a un camp de nudiste à côté avec un tobogan d’eau, prenez ce prétexte pour l’y emmener.

-Non je vais lui en montrer des femmes nues si c’est ce qu’il veut voir.


Marie retourna dans sa chambre et en sortit nue, mais quelle était tentante, ses petits seins juste la bonne taille, des aréoles bien colorées, fines, un bout saillant pas trop gros mais bien saillant; un ventre parfait, plat annonçant des hanches de rêve, des hanches de femmes mûres , un minou rasé qui laissait voir ses petites lèvres encore plus jolies que dans la cuisine, roses faisant une douce saillie en ombre chinoise. Son dos était sublime et annonçait des fesses trop belles, petites pommes collées sur la base de sa cambrure, lui donnant l’impression d’être en début de rut...


Après la baignade elle se mit à plat ventre sur son linge de bain, Greg qui n’avait rien raté de toute l’anatomie de Marie, grâce aux lunettes, sous l’eau

Diffuse en direct !
Regarder son live