Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 6 118 fois
  • 26 J'aime
  • 0 Commentaire

Un merveilleux trio, une bite dans le cul, une bite dans le con simultanémentu

Chapitre 1

Hétéro

Un merveilleux trio, une bite dans le cul, une bite dans le con simultanément


Voici l’histoire érotique que ma meilleure amie m’a demandé de vous raconter :

C’était une journée torride. Mes trois meilleures amies et moi-même nous venions d’arriver au camping, où nous devions passer cinq jours de vacances. Le camping était grand et se trouvait entre deux montagnes. Il était aussi près de la mer, et avait une zone de baignade. J’ai demandé : "N’est-ce pas merveilleux ? Et j’ai regardé la mer. "Oui, c’est merveilleux vraiment,"répondit Hanne qui venait d’ouvrir le coffre de la voiture. "Aide-nous à déballer a poursuivi Hanne.

Au bout d’une heure, la tente était installée. On pouvait loger six personnes dans cette tente. Nous avons placé quatre chaises devant la porte de la tente ; nous nous sommes assises et nous avons bu du thé.

En face de nous, il y avait trois garçons qui semblaient avoir le même âge que nous. Ils jouaient au football quand ils ne se reposaient pas pour déguster une bière.

Wickan et Astrid chuchotaient entre elles et ricanaient à l’occasion. J’ai tout de suite compris qu’elles choisissaient le garçon avec qui elles voulaient faire l’amour. Je m’appuyai contre Astrid qui était assise entre moi et Hanne. "Quel est le garçon que vous désirez ? Wickan voulait le garçon blond, bronzé, et Astrid l’autre blond. Mais il y avait aussi un garçon brun dis-je avec un sourire. "Oh! a déclaré Hanne avec un sourire, peut-être tu le veux, lui répondis-je. "Non ". J’avais juré de ne pas flirter avec n’importe qui pendant ces vacances, j’en avais assez du mal d’amour.

Il ne se passa pas beaucoup de temps avant que Wiskan se présente et nous présente aux trois garçons. Le blond qu’elle voulait s’appelait Björn, l’autre blond s’appelait Sven et le garçon brun s’appelait Ole. Ole était très mignon.

"D’où êtes-vous ?" a demandé Hanne.

De Göteborg a répondu Björn et il a bu une gorgée de bière. Ils n’ont pas pris la peine de nous demander d’où nous venions. Les heures passèrent vite et il commençait à faire nuit. Vickan était partie avec Björn et Astrid et Sven étaient également partis. Hanne, Ole et moi-même nous étions restés sous la tente.

Wickan et Astrid furent les premières d’entre nous à avoir trouver un garçon de la tente d’en face, ce qui n’était pas étonnant, car elles étaient entreprenantes.

"Qu’est-ce que nous allons faire demain ?" a demandé Ole en regardant Hanne. J’ai compris qu’il voulait être seul avec elle. Nous avons prévu d’aller en ville, a répondu Hanne. Je pense que je vais aller faire un tour. Hanne me regarda avec gratitude. "Tu reviendras plus tard ?" a-t-elle demandé.

"Oui et je me suis dirigée vers le petit pont. Sur le pont, il n’y avait personne. Pas une âme qui vive à l’exception d’un homme qui était sur un voilier.

Le vent était beaucoup plus froid ici, au bord de l’eau, que sous la tente et je grelottais, j’entourais mes bras autour de moi. Soudain j’aperçus l’homme à l’entrée du voilier. Je voyais qu’il avait une lampe électrique.

Ce n’était pas un homme mais un garçon que devait avoir le même âge que moi."Bonjour" a-t-il dit en souriant. Je lui dis bonjour aussi en lui rendant son sourire.

"Jörg, me dit-il en me tendant la main

"Erna" lui dis-je en lui serrant la main

"Veux tu entrer ?" J’ai hoché la tête et je l’ai suivi. Il faisait chaud sur le voilier et je me suis assise sur l’un des canapés, qui servait aussi de lit.

Jörge s’assied sur le canapé en face de moi. Dans la lumière, je voyais mieux son visage. Il avait les cheveux bruns, les yeux verts et arborait un beau sourire. Il me demanda si j’habitais au camping.

Je lui ai dit que j’étais ici avec mes copines."

"Et que faisiez-vous en bas, si je peux vous le demander ?" demanda Jörg en souriant. "EIles ont trouvé des copains qui étaient dans la tente en face de la nôtre et je ne voulais pas les déranger. Il me fit un clin d’œil et il a rit.

"C’est ton bateau ?", lui demandais-je, un peu étonnée.

"Oui et demain je vais faire un tour. Tu veux venir ?"

Je pensais à ce que j’avais promis, pas de flirt pendant ces congés, mais Jörg me regarda et j’ai dit oui.

Le lendemain matin, je me suis réveillée avec le sourire aux lèvres. Je me suis levée et je me suis habillée. La journée promettait d’être aussi chaude que la veille. Wickan n’était pas revenue à la tente après s’être éclipsée avec Björn, mais Hanne et Astrid dormaient encore. J’ais secoué Astrid qui était endormie sur moi. "Je vais sortir avec un ami en bateau".

"Toute la journée ou quoi ? me demanda Astrid en bâillant".

"Je pense que oui".

"Est-il beau ?" me demanda-t-elle, cette fois réveillée.

"Oui", répondis-je avec un sourire.

"Bonne chance alors", me souhaita Astrid.

J’ai tiré la fermeture Éclair de la tente vers le haut et je suis sortie, puis j’ai refermé la tente.

Je me suis rendue le plus rapidement possible à la jetée où m’attendait Jörg. Il portait un tee-shirt blanc qui faisait ressortir son bronzage.

Il était si gentil que j’ai eu mal au ventre.

"Oh! Salut" me dit-il en me voyant. Salut, je suis montée à bord et il me donna un baiser.

"As tu pris ton petit déjeuner ?" Je lui dis non alors il m’emmena vers le canapé en bas où nous nous étions déjà assis. Il tira une table du plancher et apporta du pain, du beurre et du pâté. Nous avons pris le petit déjeuner ensemble et peu de temps après nous étions en haute mer.

Le vent caressait mon visage et ça sentait le sel de mer. Je me suis installé près de Jörg qui tenait la barre, devant nous il y avait la mer et quelques îlots.

"Je connais un endroit sympa où nous pourrions nous arrêter et faire une pause." dit Jörg.

"Ok" dis je. Jörg dirigeait le voilier vers une petite anse. Je dus prendre les rênes, Jörg se dirigea vers la proue et sauta à terre.

Une heure plus tard, je suis allée aussi sur l’île et Jörg a attaché le bateau à une grosse pierre. Il n’y a jamais personne ici dit Jörg. Personne ne sait comment aller ici. Sur l’île il y avait une petite forêt. Le voilier était caché par la forêt. Jörg enleva sa chemise.

"Viens, nous allons nager, me dit-il. Je portais un bikini sous mes vêtements, je les enlevais aussi. Nous marchions avec précaution sur le bord puis nous avons plongé dans l’eau. L’eau était chaude. Jörg a mi ses bras autour de moi.

"Tu es vraiment belle, Erna, m’a-t-il dit et je lui ai souri.

"Tu es aussi très beau, Jörg"

Nos lèvres se rencontrèrent. Il gémit légèrement. "Viens" et il m’a amenée sur le voilier. Nos lèvres se rencontrèrent de nouveau et il a passé sa main sous mon soutien-gorge. J’ai gémi lorsqu’il a touché mon mamelon ; il était très excité. Il m’a embrassée encore plus fort et il a défait mon soutien-gorge, j’avais les seins nus, il les trouvait mignons, mes petits nichons, mes charmants lolos. Il m’attira vers lui et, maintenant, sa main était dans mon slip de bain. Mon con était rasé de près et il chercha mon clito. Je gémis et je mordis légèrement mes lèvres. Jörg enleva mon slip et me jeta sur le canapé. Sa tête disparut entre mes jambes ; je gémis fortement lorsque sa langue s’inséra dan ma fente. Après un certain temps, il s’arrêta et enfila deux doigts dans ma chatte en léchant mon clito. "Ah ! Je gémis très fort en tortillant mon corps sous lui. C’est bon quand un garçon monte sur une fille. Jörg me montait dessus et je sentais son poids, la chaleur de son ventre, de ses couilles et de sa grosse bite amoureuse de mon con et de mon cul. J’allais jouir et je ressentis un délicieux orgasme qui me fit gémir.

Il retira ses deux doigts de mon vagin et m’embrassa. Je respirais fortement et il caressait mes seins.

"Baise-moi maintenant s’il te plaît" ai-je demandé à bout de souffle. Jörg a retiré son maillot de bain et je vis sa bite qui se dressait en face de moi. C’était sa bite, mais aussi la mienne, mon jouet d’amour, sa pine adorable, cette verge que les filles aiment tant recevoir dans leur bouche, dans leur con et surtout dans leur cul.

Il me monta dessus et il enfonça sa pine dans ma chatte, d’abord lentement, puis plus vite.Il ferma les yeux et gémit de bonheur.

"Tu es serrée, tu sais chérie, pourtant je ne suis pas rentré dans ton trou du cul, mais tu es serrée comme une fillette. Je lui caressais les cheveux et le bas du dos.

Jörg continuait à pomper de plus en plus vite. Sa bite pareille à un piston rentrait dans moi, comme si mon con était un cylindre de chair.

J’ai mis mes pieds sur ses épaules et je sentais que j’allais jouir. Il me regarda et accéléra ses coups de bite qui devinrent presque insupportables, mais c’était bon quand même. Ah ! J’ai crié très fort lorsque j’ai joui pour la deuxième fois. J’étais contente d’être loin de toutes mes amies, sur ce bateau où le silence régnait.

Jörg ralentit ses coups de pine dans l’intérieur de mon minou et ressortit.

"Tourne-toi". Il s’ébroua et il m’embrassa longuement. J’étais à quatre pattes et je sentis qu’il me prenait par derrière, il avait en effet introduit son énorme bite dans le petit trou de mon cul.

Jörg avait réuni mes cheveux en queue de cheval et je sentais battre ses chaudes couilles sur mon cul, ce qui m’excita considérablement. Jörg continua à pomper sauvagement et je sentis venir un troisième orgasme.

"S’il te plaît, plus vite et plus fort" ; alors Jörg pompa très rapidement et je jouis effectivement car je sentis son foutre remplir mon trou du cul.

Ah ! cria Jörge, et il tomba sur moi. Ah ! Je gémissais et je me mis sur le divan avec Jörg sur moi, sa bite toujours enfoncée dans mon trou du cul.

Nous sommes dans le bateau et je suis remplie de foutre. Jörg se leva et je lui donnai un long baiser, et nous sommes allés dans l’eau pour nous laver.

Ah, ah, ah, on entendit soudain un ricanement venant de la forêt.

"Qui est-ce ?", ai-je demandé et j’ai regardé Jörge. Je couvrais mes seins avec mes mains.

"Qui est là ?" s’écria Jörg. Un mec blond sortit du bois. "Björn" pensais-je, que fait-il ici ?

"Salut Jörg a déclaré Björn gaiement.

Björn, dit Jörg ! Qu’est-ce que tu fais ici ?"

"J’étais avec une nana toute la nuit et je ne voulais pas rentrer au camping, déclara Björn, "alors j’ai pensé, pourquoi ne pas aller sur cette île que Jörg m’a montrée et y dormir ; et me voici, dit-il avec un sourire.

J’interrogeai du regard Jörg. Jörg et moi-même nous nous connaissons depuis le lycée. C’est notre île, on pourrait dire, expliqua Jörg. Ici nous avons fait de nombreuses conquêtes, dit Jörg.

J’étais jalouse lorsque Jörg a dit ça, mais je préférais ne pas faire de commentaires. J’ai regardé Jörg discrètement et j’ai remarqué qu’il y avait un renflement entre ses jambes. Je rougis.

" Vous n’avez pas envie de faire un trio", dit-il. Je pensais "un ménage à trois. J’avais toujours rêvé de faire un trio, ça tombait bien." Jörg m’a regardée. Je comprendrais, si vous ne voulez pas. J’ai regardé Björn, puis Jörg et de nouveau Björn. Cela vous paraît acceptable ? Génial, a repondu Björn devant Jörg qui avait aussi répondu oui."Allons y" et ils sont allés au bateau. Jörg et moi-même nous sortîmes de l’eau et, quand nous sommes arrivés sur le voilier, Björn était déjà allongé, nu. J’avais raison, sa bite n’était pas grosse, elle était énorme.

"Allez, les filles et il s’est caressé. Je m’appelle Erna. J’ai pris sa bite dans ma main, puis je l’ai mise dans ma bouche et j’ai commencé à la sucer, cette belle pine. J’aimais sucer sa bite et je crois que je la suçais bien, sa verge. Jörg s’est assis près de moi et a commencé à se branler. Je les ai sucés à tour de rôle, et Jörg m’a caressée entre les jambes, puis il a enfoncé son pouce dans le trou de mon cul. C’est bon, soupira Jörg. Je me suis arrêtée de sucer son beau pénis pour qu’il puisse s’allonger confortablement sur le dos. Alors, je me suis assise à califourchon sur Jörg et j’ai commencé à le chevaucher de plus en plus rapidement. Attendez- moi maintenant, dit Björn et il s’est assis derrière moi. Après un certain temps, j’ai senti sa bite remplir mon cul.

Recevoir deux bites, simultanément, une bite dans le con et une autre bite dans le cul, c’est merveilleux. C’est bon aussi de sentir rentrer deux bites dans le trou du cul ou deux bites dans le con, voire trois. J’ai commencé à chevaucher très vite Jörg, et Björn poussait sa bite violemment dans le petit trou de mon cul. Nous avons tous les trois gémi, et j’ai eu plusieurs orgasmes successifs, pendant que le foutre de mes deux amants se déversait dans mes deux trous, dans le trou de mon cul et dans mon con.

Un peu plus tard, ils ont changé de position, et Björn était maintenant sous moi tandis que Jörg me montait dessus. Jörg m’enculait, sa bite était énorme, encore plus grosse que celle de Björn, et Jörg, sous moi, enfonçait sa verge profondément dans ma chatte. C’était succulent. Jörg avec sa main massait mon clito.

"Ah ! J’ai pleuré car je n’étais pas prête pour ce genre de baise à trois. L’orgasme fut différent de ce qu’il avait été la première fois.

"Quelle baise d’enfer", dit Björn.

J’explosais ! Mon jus de chatte coulait sur le ventre de Björn et mes jambes tremblaient. Je n’ai jamais ressenti un orgasme aussi exquis.

"Je vais bientôt décharger, dit Jörg et j’ai senti une salve puissante de foutre qui me remplissait. Je me suis déboîtée de Björn et je me suis assise sur le sol.

Les deux garçons se sont levés à la hauteur de mon visage. En se branlant, ils gémissaient et j’ai reçu tout leur foutre en plein visage.

"Comme c’est bon, comme c’est beau", dit Björn, et il s’allongea sur le canapé. Jörg se pencha et m’embrassa.

Nous étions tous les trois épuisés. Lorsque je suis retournée au camping, mes amies ne savaient pas ce qui s’était passé.

Wickan m’aurait tuée si elle avait su.

Diffuse en direct !
Regarder son live