Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 8 528 fois
  • 94 J'aime
  • 5 Commentaires

Mes Années Lycée

Chapitre 1

Hétéro

Mes années Lycée

Bonjour, je m’appelle Alexandre, j’ai 25 ans et je vais vous raconter mon histoire pendant mes années au lycée et après encore si ça vous intéresse.


A cette époque, je suis en 2nde dans un lycée banal de la banlieue parisienne. Je suis un garçon plutôt timide et traîne avec la même bande d’amis depuis que je suis arrivé dans la ville.

Au bout de 6 mois à suivre des cours tous plus chiants les uns que les autres, je ne suivais plus trop ce que les profs disaient. Seul le cours de Physique m’intéressait. Non pas pour les sujets mais pour la prof, Mlle G. une bombe atomique de 1m65, une poitrine que je qualifierais de généreuse et toujours mise en valeur. C’est une jeune femme de 25 ans environ, brune, et qui porte toujours des jupes qui lui moule le cul à merveille et des talons qui font ressortir ses jambes de déesse. Avec mes copains on l’avait désigné comme prof la plus sexy du lycée et je fantasmais régulièrement sur elle le soir dans mon lit.

Un jour, alors qu’elle nous a rendu un contrôle je viens à la fin du cours pour réclamer 2 points qu’elle a oubliée de comptabiliser sur ma note. Elle était assise à son bureau. J’avais une vue imprenable sur sa poitrine qui ressortait légèrement de son décolleté. Je réussis à augmenter ma note puis. Tout le monde est parti, quand elle se lève et ramasse ses dossiers, elle fait tomber un papier. Je me ramasse pour le lui rendre mais me rend compte qu’il s’agit d’un cliché d’elle nue, en levrette, la chatte rasée et un cul bien moulé. Elle me demande de lui rendre, et insiste voyant que je ne réagis pas.

-« Tu veux que je te montre ma poitrine en échange de cette photo ?

-Ca ne sert à rien, je passe déjà mon temps à la regarder et maintenant j’en ai une photo.

-Je te laisse les tripoter alors.

-Ce n’est toujours pas suffisant je trouve.

-Bon alors je me mets toute nue et je te laisse faire ce que tu veux avec tes mains perverses.

-Madame, vous savez, moi j’en veux encore plus.

-Tu veux que je porte plainte pour harcèlement auprès du proviseur ? Hein ?

-Alors je lui dirais que vous montrez des clichés de vous en train d’exhiber votre chatte à vos élèves.

-Ok, je m’incline. Qu’est-ce que tu veux que je fasse en échange de cette photo ?

-Laisser moi réfléchir ce soir à ma proposition.

-Si je m’aperçois que tu as montré cette photo à quelqu’un, je la récupérerais par la force même si cela pourrait me couter mon poste.

-Pas de problème. A demain ma petite salope.

-Alexandre ! Je ne te permets pas de me parler sur ce ton !

-Tu oublies que c’est moi qui ait le pouvoir ma poule. »

De retour chez moi, je m’enferme dans ma chambre et tout en fixant la photo de cette grosse cochonne et en ayant ma main droite dans mon caleçon, m’imagine un tas de scénarios avantageux. J’en trouve un pas mal du tout que je vais exposer à la femme qui va bouleverser mon quotidien.

Le lendemain, cours de Physique-Chimie à 8h. Je suis tellement excité que je n’écoute pas un seul mot du cours. Je mate le cul de ma prof sans gêne. A la fin du cours j’attends que tout le monde soit sorti de la salle pour me présenter devant elle.

-« Je pense que vous allez adorer ma proposition.

-J’écoute.

-Alors, la semaine dernière, prochaine pardon, vous allez vous comporter comme ma petite amie nymphomane.

-C’est-à-dire ?

-Tu vas t’habiller comme une vraie salope à partir de ce vendredi, jusqu’au samedi 8 jours après. Tu ne mettras pas de culotte, des vêtements très courts : mini-jupes, ou mini-shorts. Et des talons aiguilles. Dès que je te le demanderais, tu m’accompagneras pour que je puisse te sauter et tu obéiras à ce que je demanderais. Par exemple, si en cours tu dois t’asseoir à ton bureau et écarter les cuisses pour que je puisse te contempler alors tu le feras.

-C’est tout ?

-Pas du tout. Vendredi, je vais dormir chez toi et on va fêter mon anniversaire quelques jours en avance. Tu vas te faire très belle, avec la robe la plus courte que tu trouveras et des talons très hauts. Ensuite, tu vas m’emmener en boite de nuit et on verra comment va se dérouler la soirée.

-Et quand est-ce que tu vas me rendre la photo ?

-A la fin de l’année.

-Quoi ! Mais c’est dans 4 mois ! Tu vas me baiser à ta guise pendant 4 mois encore.

-Bah oui. Tu vas devoir tout m’apprendre parce que je suis encore puceau. Je suis sûr que tu vas adorer te faire sauter par un de tes élèves. Suce-moi tout de suite, avant que les cours ne reprennent. »

Elle se mit à genou entre mes jambes et sortit ma queue de mon pantalon. Elle était déjà assez dure en raison de la discussion qui venait de se passer. « Mais dis donc, tu ne m’avais pas dit que ta bite était aussi grosse et grande ! Elle est énorme ! Finalement ça ne s’annonce pas aussi pénible que prévu. »

A suivre…

Diffuse en direct !
Regarder son live