Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 16 420 fois
  • 121 J'aime
  • 5 Commentaires

Mes aventures à la piscine

Chapitre 10

Inceste

Les vacances touchent à leur fin. Demain, on rentre à Paris. On profite donc de cette dernière journée à Bordeaux pour faire du shopping et se balader dans la ville, avec Nicolas et Hugo. Le soleil est de la partie et la journée a commencé magnifiquement. J’ai dormi comme un bébé. Il faut dire que la journée d’hier m’avait épuisé.


Réveillée vers huit heures trente, je descends dans la cuisine pour prendre mon petit-déjeuner. Céline et Jérôme, les parents de Nicolas, sont déjà partis au travail. Ils doivent rentrer vers 17 heures pour passer la dernière soirée ensemble.


Lorsque j’entre dans la cuisine, Hugo et Nicolas sont déjà là. Nous partageons un petit-déjeuner et nous montons nous préparer pour aller à la piscine.


Vers dix heures, nous arrivons au centre aquatique. Nous passons par les vestiaires. Nicolas me montre la cabine où nous avons fait l’amour pour la première fois. Je lui fais un clin d’œil et rentre dans la cabine pour me changer. Nous posons ensuite nos affaires sur des bains de soleil et nous plongeons dans l’eau.


Les longueurs s’enchaînent et dans un coin de ma tête, je repense à ce qu’il s’est passé en début de semaine… Les garçons nagent devant moi. Après une vingtaine de minutes, ils s’arrêtent en bout de ligne et m’attendent.


Comme quelques jours auparavant, je tends les mains en avant en arrivant près d’eux. Cette fois, mes mains viennent se poser sur leurs sexes, que je devine déjà bandés. Je me redresse et dis :


— Oups, désolé les garçons, je ne voulais pas…

— À qui veux-tu faire croire ça ? Répond Nicolas en rigolant. On commence à te connaître !!

— Bon d’accord, j’avoue que j’avais envie de toucher vos belles queues, dis-je en souriant. Ça me rappelle des souvenirs, ajoute-je en regardant Nicolas.

— On pourrait en créer de nouveau, dit Hugo.

— Qu’est-ce que tu proposes, petit frère ? Dis-je.

— Je ne sais pas… On pourrait retourner aux vestiaires… Je pense que Nico est aussi dur que moi et perso, j’ai très envie de remplir ta bouche ! Reprend-il.

— Hummm… Pourquoi pas. J’aime bien l’idée, tu en penses quoi, Nico ?

— Je suis partant ! Comme la dernière fois, tu pars un peu devant ?

— D’accord, mais ne tardez pas, je suis très excitée par votre proposition…


Je sors de l’eau et je rejoins les vestiaires. Je trouve une cabine suffisamment grande pour nous accueillir tous les trois. Je rentre et enlève mon maillot de bain, que je laisse tomber sous la porte pour indiquer ma présence aux garçons. En les attendant, ma main glisse entre mes cuisses et deux doigts s’enfoncent dans ma chatte, lorsque deux coups retentissent sur la porte.


Je déverrouille la porte. Nicolas et Hugo se glissent à l’intérieur en faisant attention à ce que personne ne les voit. Hugo referme le verrou derrière lui et je me mets à genoux devant eux. Nicolas est le premier à faire tomber son maillot de bain, suivi rapidement par mon frère. Leurs sexes à demi bandés me troublent déjà. Mes mains viennent enserrer ces morceaux de chair et je commence à les masturber.


En quelques secondes, deux bites bien dures me frôlent le visage. Ma langue caresse leurs glands. Ma bouche s’ouvre et la queue de mon cousin est la première à me pénétrer ce matin. Je passe sans attendre à celle de mon frère.


J’alterne entre les deux sexes que je lèche, suce et branle. Parfois, je me retrouve avec les deux bites en bouche. Je dois avouer que ça m’excite de sucer mon frère et mon cousin ainsi.


Je m’attarde sur le sexe de Hugo. Je le lèche avec attention avant de l’enfoncer dans ma bouche. J’aime sentir ce sexe fraternel dans ma gorge. Je sors la langue et lèche ses couilles. Mon frère gémit. Je le regarde prendre du plaisir…


Puis je me tourne vers le sexe de Nicolas. Je vais et viens sur sa queue, en caressant ses couilles avec ma main gauche. Lui aussi gémit de plaisir. Je continue un peu et reprends les deux sexes dans ma bouche. J’adore les sentir aussi proches, quand ma langue glisse de l’un à l’autre.


Je sens que leur plaisir est proche. Je continue de les masturber. Je les regarde et tire la langue, comme une invitation à me jouir sur le visage. Les garçons gémissent de plus en plus. Nicolas est le premier à déverser son sperme sur mon visage et sur ma langue. Mon frère le suit quelques secondes plus tard. Son foutre vient se répandre sur mes joues, ma langue et mon menton.


Avant d’avaler, je savoure leurs semences qui se mélangent dans ma bouche. Avec mes doigts, je récupère le maximum de sperme qui coule sur mon visage et le porte à ma bouche. Je reprends leurs sexes en bouche pour les nettoyer, je ne veux rien perdre de cette dernière offrande. Je me redresse et embrasse mes deux amants.


— Merci pour ce beau cadeau, dis-je.

— Tout le plaisir est pour nous, répond Hugo.

— Et si on retournait se baigner, dit Nicolas.

— Bonne idée, réponds-je. Mais on ne devrait pas sortir en même temps… Qui passe devant ?

— J’y vais, dit Nicolas. Ne faites pas de bêtises… Ajoute-t-il en sortant.


On se regarde avec Hugo, alors que la porte se referme. Il se rapproche de moi et m’embrasse. Je lui rends volontiers son baiser, alors que ses mains se perdent sur mon corps.


— Tu as entendu Nico, pas de bêtises, dis-je entre deux baisers.

— Mais je ne voudrais pas que tu sois frustrée, répond Hugo. Nous avons joui, mais toi, non !

— J’ai pris du plaisir à vous sucer…

— Oui, mais je voudrais essayer de te faire jouir une dernière fois, avant de rentrer à la maison.

— Tu es un frère adorable ! Tu proposes quoi ?

— Assieds toi…


Je m’assois sur le banc et Hugo s’accroupit devant moi. Il s’approche de mon sexe nu et sa langue glisse sur mes lèvres, jusqu’à mon clitoris. Mon frère me lèche, me suce et me doigte. Je me retiens de gémir et je mords une serviette pour ne pas nous faire prendre.


Je mouille un peu plus à chaque passage de sa langue sur ma vulve. Ses doigts vont et viennent en moi, recouverts de cyprine, puis je les sens glisser sur mon petit trou. Une légère pression et son majeur me pénètre le cul, alors que sa langue continue de m’exciter. J’en veux plus, je veux sentir son sexe en moi. Je lui murmure :


— Hugo, prends-moi ! Baise-moi encore !!


Mon jumeau se redresse, la bite au garde-à-vous. Je me retourne et comme quelques jours auparavant avec mon cousin, mon frère me prend en levrette. Son sexe s’enfonce facilement et Hugo va-et-vient en moi. Je me penche un peu plus pour sentir ses coups de reins.


Les mains de Hugo glissent sur mes fesses, remontent sur mon dos et empoignent mes seins. Il me redresse et je me retrouve dos à lui, sa queue en moi, ses doigts qui jouent avec mes tétons, pendant que mes doigts viennent titiller mon clitoris. Hugo m’embrasse tendrement dans le cou tout en me pénétrant avec puissance.


Je sens que je vais bientôt jouir. J’enjoins Hugo à jouir en moi, en même temps que moi. Il reprend ses va-et-vient énergiques et dans un ultime râle discret, déverse ses flots de sperme en moi. Je succombe quelques secondes plus tard, terrassée à mon tour par un orgasme.


Lorsque Hugo se retire, je sens son liquide s’écouler le long de mes cuisses. Je saisis la serviette et m’essuie, pendant que mon frère remet son maillot de bain, avant de sortir de la cabine. Je me rhabille à mon tour et je rejoins les garçons dans la piscine.


— Vous en avez mis du temps, s’amuse Nicolas.

— On a juste attendu pour éviter les soupçons, dis-je.

— Mouais, répond Nicolas à moitié convaincu. Je dis juste que si tu as pris autant de plaisir que nous, j’en suis ravi…

— Oh oui, ne t’inquiète pas, j’ai pris beaucoup de plaisir !! Dis-je en souriant.

— Et moi aussi, ajoute Hugo en rigolant.


Nous reprenons la nage pendant une demi-heure, avant de quitter la piscine. Il est presque midi. Le reste de la journée est dédiée au shopping, avant de retrouver les parents de Nicolas en fin de journée.


Le samedi matin, il est temps pour Hugo et moi de rentrer à Paris. Nous remercions Céline et Jérôme pour leur accueil pendant cette semaine et Nicolas pour ces vacances inoubliables. Sur la route du retour, Hugo est au volant et nous discutons de ce qu’il s’est passé…


— C’était vraiment génial ces vacances. J’ai passé de très bons moments ! Dis-je.

— Tu m’étonnes ! Répond Hugo

— Quoi ? Tu n’as pas passé de bonnes vacances ?

— Si, c’était super ! Mais je suppose que les tiennes étaient encore meilleures, rigole-t-il.

— Oui, c’est possible, ris-je. Je vais garder des souvenirs mémorables…

— Moi aussi ! Ajoute Hugo.


Pendant de longues minutes, personne ne parle, nous sommes plongés dans nos souvenirs. Je ne sais pas à quoi pense mon frère, mais mes pensées tournent toutes autour du sexe et de ce que nous avons fait tous les trois. Je brise le silence pesant et demande à Hugo :


— Est-ce que tu regrettes ce qu’il s’est passé ?

— Non… Dit-il après de longues secondes de réflexion. Je ne regrette pas, j’en avais envie. Et toi ?

— Non, bien sûr ! Moi aussi j’en avais envie et j’ai pris énormément de plaisir ! Mais maintenant, je me pose des questions sur la suite…

— Comment ça ? Quelles questions ?

— Je ne sais pas… Comment ça va se passer à l’appart ? Est-ce qu’on va faire comme si de rien n’était ?

— J’y ai pensé aussi… Je t’adore et je ne veux pas perdre ça. Je crois qu’on a vécu de belles vacances, hors du temps… Maintenant qu’on revient à Paris, on reprend notre vie normale, de frère et sœur, comme s’il ne s’était rien passé. Qu’en penses tu ?

— Je… Oui ! Je pense aussi que c’est la bonne solution… De toute façon, on sait très bien que ça ne peut pas aller plus loin…


FIN

Diffuse en direct !
Regarder son live