Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 19 893 fois
  • 128 J'aime
  • 8 Commentaires

Mes débuts de fille

Chapitre 1

Travesti / Trans

Après avoir retrouvé mon célibat, mes envies de travestissement sont très vite revenues. Je me retrouve donc à commander de la lingerie fine, strings, soutiens gorge, guêpière, bas et porte jarretelle, puis des vêtements, des chemisiers, des petits tops, des mini jupes et mini robe que j’agrémente de hauts talons ou de bottes, des perruques de diverses couleurs et je me constitue un nécessaire de maquillage, de faux ongles et de faux seins.



Je m’abonne à un site gay ou il y a pas mal de filles comme moi. Un soir ou je suis apprêtée, je reçois un message d’un homme plutôt mur me disant que je suis sa recherche. Je discute avec lui pendant un petit moment, il est plutôt viril et me dis qu’il aime beaucoup les petites travesties jeunettes et dociles. Rendez-vous pris pour le soir.


En étant sortie discrètement de chez moi pour rejoindre ma voiture, je me retrouve au volant sur la route en direction de chez lui.


J’ai une paire d’escarpins noirs à talons hauts, mes jambes gainées de bas nylons retenus par un porte jarretelle noire en satin et en dentelle. Un string ficelle avec un petit bijou sur le devant et le soutien-gorge assorti qui moule parfaitement mes faux seins. J’ai mis une mini-jupe crayon en vinyle noire très moulantes ainsi qu’un chemisier en satin plutôt strict dans un style plutôt bourgeoise. Mes ongles sont peints en rouge, comme mes lèvres et ce soir j’ai décidé d’être blonde pour son plus grand plaisir.



Arrivée chez lui, une grande maison avec une cour discrète, pas de vis à vis.

Il attend sur le pas de la porte en train de fumer une cigarette. Je descends de ma voiture, il me jauge de bas en haut et me salue, me fait faire un tour sur moi en me tripotant les fesses et les seins. Puis il m’invite à entrer.


Une fois à l’intérieur, il m’offre de quoi me rafraîchir puis caresse mes bas, me malaxe les fesses en me mettant des petites fessées et en me traitant de petite salope. Mon excitation grimpe, je lui réponds que j’aime être une petite salope. A ce moment, il défait la ceinture de son pantalon et sors son sexe. Celui-ci est plutôt long et épais.


Il me saisit par les épaules, me fait agenouiller et enfourne son sexe dans ma bouche en grommelant un "allez, suce salope" qui m’indique clairement la marche à suivre. Je m’active dès lors sur son chibre en essayant de l’avaler le plus possible. Je fais tournoyer ma langue autour tout en activant ma tête le plus rapidement possible et en exerçant de légères succions, cela fait longtemps, mais je retrouve vite mes marques.


Je pense m’en sortir pas trop mal, j’entends grogner "c’est bien petite pute, tu es faite pour sucer des bites" Je continue donc mon office, toujours à genoux, plantées sur mes talons haut serrée dans ma jupe qui m’empêche de me mouvoir comme je le souhaite. C’est en me voyant bloqué ainsi que mon pervers amant en profite pour saisir mes cheveux avec sa main et me faire aller et venir à un rythme effréné sur son chibre. Il se sert littéralement de ma bouche pour lustrer sa bite.


Je l’entends maugréer des "sale pute, tu vas en avaler de la bite, je vais faire de toi une bonne salope docile" Il continue à me violer la bouche en me tenant par ma crinière blonde. Il enfonce son chibre jusqu’au fond de ma gorge, je manque de m’étouffer. Un filet de bave s’échappe de ma bouche et me relie a son sexe, j’essaye de ne pas tacher mes vêtements. Il me regarde de son air plutôt sévère et me félicite en me disant que je devrais sucer plus de bites, je suis douée.



Il me relève, m’emmène en me bousculant jusqu’à la table de son salon. Il me fait poser les mains sur celle-ci, me fait écarter les cuisses et me mets une noix de lubrifiant sur ma petite rose. Il me complimente sur mon cul en me mettant des petites claques sur celui-ci, comme la jument à qui l’on flatte la croupe.


Je sens soudain un bâton de chair chaud palpiter contre mon anus. Mon amant du jour me dit qu’il n’attendait qu’une chose, c’était de baiser mon cul de petite trainée. Je sens son gland qui progresse entre mes fesses, c’est douloureux !!! Au début, je lui dit d’aller doucement, il s’exécute et me pénètre tout doucement, presque tendrement. Il commence à coulisser un peu plus vite, une sensation de chaleur m’envahit, je plaque mon visage contre la table et offre ma croupe à mon vicieux baiseur qui en profite pour claquer mes fesses en proférant des insultes pleines de compliments salaces à mon égard.


A présent, il me pilonne littéralement le cul, et me secoue comme une poupée désarticulée, il grogne me claque les fesses et m’encule profondément comme un beau diable. Il ralentit, sors de mon cul et me dit que l’on monte au premier.


Je passe devant. Il en profite pour me mettre un doigt dans mon petit cul élargi pour l’occasion. Arrivés dans sa chambre, il me fait basculer sur le lit et me prend en cuillère. Je suis de nouveau secouée et enculée jusqu’à la garde. Mon amant me grogne a l’oreille que je devrais faire pute, je suis faite pour ça et que cette place m’irait à ravir. Je sens ses coups de boutoir s’accélérer en rythme avec le grincement du lit, son souffle devient de plus en plus saccadé. Il astique sa bite dans mon cul à une vitesse folle. Je gémis, je me sens remplie par sa bite qui glisse parfaitement, heureuse de le sentir grossir, annonçant la jouissance.


A ce moment, la, mon pervers s’arrête net, reste planté dans mon cul et me lance "attends salope, tu vas tout avaler, c’est bon pour toi" Il me saisit par les cheveux, amène mon visage près de sa bite et se masturbe frénétiquement devant mon visage. Soudain, il me saisit les cheveux et me plante son pieu au fond de la gorge dans un grand râle. Je sens un liquide chaud, épais un peu amer s’écoulant de son sexe et qui m’emplit la bouche de plus en plus. Mon éjaculateur me lance "avale salope, t’es bonne à ça" j’obéis et avale tout son foutre pour lui faire plaisir. Une fois cela terminé, il me fait nettoyer sa bite avec ma langue en me félicitant de ma performance. Je suis encore toute excitée, mon anus palpite encore de cette sodomie.


Il se lève et redescend en me disant de me réajuster, il m’attend en bas avec quelque chose à boire. Je prends le temps d’aller dans la salle de bains, je réajuste mon string, mes bas, je me remet du rouge à lèvre et recoiffe mes cheveux. Je redescends voir mon hôte avec qui je discute pendant un moment. Il me révèle qu’il est célibataire adore les femmes et les travestis, et est plutôt dominateur. Il est agréable avec moi et me parle gentiment. Il me dit que je suis une très jolie fille, très sexy et que je suis douée avec les hommes. Il souhaite me revoir pour continuer à s’amuser avec moi.


Je prends congés, retourne au volant de ma voiture et m’éloigne de chez lui, il est tard, j’ai le cœur qui bat fort. Je m’arrête sur un petit parking non loin de là, je prends le temps de réaliser, j’en profite pour sortir et aller faire quelque pas, une petite brise fraîche s’engouffre entre mes jambes et vient caresser mes bas et mes fesses, c’est très agréable. Je prends le temps de réaliser. Je viens de vivre mon dépucelage, ma première fois en fille.

Diffuse en direct !
Regarder son live