Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 12 883 fois
  • 28 J'aime
  • 0 Commentaire

Mes débuts de soumis

Chapitre 1

Gay

Je suis soumis, oui je le dis. Et je pense que je l’ai quasiment toujours été.

J’ai commencé d’abord à m’amuser « à me soumettre » seul...devant ma caméra perso, je m’enregistrais en me masturbant, me fessant, me doigtant le cul...puis j’ai eu envie de franchir une étape. J’ai donc acheté 3 godes, de tailles différentes. Le plus gros a un bon diamètre de 4,5 cm. Je continuais de me filmer, en m’enfonçant mes godes dans le cul, en essayant de trouver des jeux et des positions toujours plus soumises...J’ai expérimenté l’auto-éjaculation faciale et buccale, ce qui m’a fortement plu. Toujours pour aller plus loin dans la soumission, j’ai réussi un jour à franchir le pas de l’uro. Je me pissais dessus, dans la bouche, sur la gueule, avec un immense plaisir...

J’avais grand plaisir à regarder ces vidéos, et je me branlais souvent en regardant mes petites vidéos.


Et un jour, j’ai décidé de franchir le pas, en surfant sur un chat gratuit, j’ai lancé sur le salon général : « soumis débutant chercher maître »

Et les réponses n’ont pas tardé à affluer ! J’ai donc choisi un pseudo au hasard, et c’était parti ! J’ai posé mes conditions, je n’avais pas de tabous, mais je ne voulais pas montrer mon visage à la webcam. Ma première soumission à la webcam, fut exceptionnelle. Mon maître avait pour pseudo « Louis »

C’était un très bon maître, pour un début, il m’a très bien soumis. Il me faisait renifler le sol comme un chien, m’obliger à me pisser dessus, je devais m’enfiler sur mes godes comme une bonne chienne, et surtout bouffer mon sperme...J’ai eu souvent l’occasion d’avoir affaire à lui, sur le chat, car il y était souvent...

Mais ma vraie rencontre sur le chat fut avec « mon » maître, Éric...

Je suis tombé un jour sur lui, et il cherchait un soumis pour du réel...malheureusement, je n’étais vraiment pas près à franchir le pas.

Et cette rencontre sur internet va pourtant beaucoup m’aider à franchir le pas. Avec Maître Éric (puisque c’est comme ça qu’il veut que je l’appelle), nous avons fait beaucoup beaucoup de séances. Il me soumettait vraiment bien, je prenais beaucoup de plaisir quand il me traitait comme une merde. En plus des ordres habituels, maître Éric m’a initié à la double pénétration avec mes godes, aux lavements avant les séances, et également à la soumission avec la nourriture. Un soir, en séance, il m’a demandé d’aller chercher 5 bonbons « Kréma » et de les mettre dans mon cul. Puis, je devais les faire ressortir et les arroser de mon foutre bien chaud. Après ça, je devais les déguster...

Au fur et à mesure que le nombre de séances grandissaient, la confiance s’installait de plus en plus entre maître Éric et moi. Un soir, j’ai réussi à franchir le pas de montrer mon visage à la webcam, afin que mon maitre puisse me voir faire une auto-éjaculation buccale. C’était une première pour moi, et je dois l’avouer, ça m’a beaucoup excité...Durant quelques temps, j’ai eu un peu de mal à m’afficher complètement à la webcam, mais parfois, je cédais sous soucis à mon maître...et je faisais donc une séance à visage découvert. Bien des fois il m’a parlé du réel, de franchir le pas, mais je n’arrivai pas à me faire à l’idée. Je suis bi, mais je n’ai jamais couché avec des hommes ! Tout cela était resté virtuel ! Un soir, pris d’une irrésistible excitation, je commençai à parler avec mon maître Éric d’une possible rencontre, pour passer à du réel...

La discussion avançant, nous avons avancé positivement vers une rencontre. Maître Éric était de toute façon certain d’une chose, il ne mettrait jamais sa bite dans mon cul...mais par contre elle irait sans hésiter dans ma bouche... !!! Après plusieurs échanges par mail, un rendez-vous dans un hôtel proche a été convenu. C’était une rencontre pour que je sois soumis, mais c’était aussi un premier contact...

Le rendez-vous était convenu, dans un hôtel de chaîne. Je devais venir habillé normalement, avec une mallette contenant mes 3 godes, une chemise de nuit de femme et un string. Maître Éric avait réservé la chambre, et il m’attendait de pied ferme à 22h précise ce samedi soir là...

Diffuse en direct !
Regarder son live