Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 7 119 fois
  • 21 J'aime
  • 1 Commentaire

Mes débuts de soumis

Chapitre 3

Gay

J’avais donc bon espoir de retrouver Maître Éric, et pourquoi pas d’autres pour une nouvelle séance. Après notre première séance, je ne savais pas trop si Maître Éric me recontacterait, ou bien si il fallait que je le fasse. Notre reprise de contact se fit tout naturellement, sur le chat MSN ou Maître Éric avait l’habitude de me soumettre, un soir où je me connectais par hasard. Maître Éric était là, et comme à son habitude, me demanda de brancher ma webcam, et de me mettre à poil. S’en suivit une petite séance, où Maître Éric me fit me goder, et bouffer mon sperme. À la fin de cette séance, Maître Éric m’expliqua qu’il souhaitait de nouveau faire une séance, mais avec plus de monde et avec...plusieurs soumis ! En gros, Maître Éric m’expliqua qu’il avait un groupe d’amis, qui, comme lui, aimait les soumis comme moi. Et que ses amis avait aussi une « bonne pute » comme moi, et qu’on pouvait tous se retrouver pour une longue séance. Cette fois, pas d’hôtel, mais au domicile d’un des participants. Il m’annonça qu’une date avait déjà plus ou moins été fixée, et j’annonçai que j’étais donc disponible ce jour là. C’était un samedi soir, en fait, ils avaient prévu un week-end complet. La date était dans 4 semaines exactement. Maître Éric m’annonça qu’il me laisserait des consignes avant le jour J.

Deux semaines avant le jour J, j’ai reçu un très long mail de Maître Éric, m’expliquant les détails de la prochaine séance. Tout était très précis, il m’expliquait que cette fois ci, il ne serait pas tout seul, mais un groupe d’amis serait là, et surtout, je ne serais pas le seul soumis...Il m’indiqua le lieu du rendez-vous ainsi que l’heure. Il fallait cette fois ci que je réserve mon week-end entier. Il y avait quelques indications précises, je n’avais pas de matériel à apporter, ni de vêtements. Je devais être intégralement épilé au niveau du sexe et du cul. Une punition m’attendait si ce n’était pas bien fait. Je devais évidemment arriver bien propre, intérieur comme extérieur ! L’autre indication, la dernière et la plus importante, je ne devais plus me branler jusqu’au jour du rendez-vous, ce qui représentait 15 jours !

Les 15 jours sont passés assez rapidement, et j’avais réussi à me retenir de me masturber pendant ces 15 jours. Le jour J arriva, je m’étais bien préparé, le sexe et l’anus épilés parfaitement, je pris la route afin de rejoindre le point de rendez-vous. C’était une grande maison de banlieue, dans laquelle je m’apprêtais à passer un week-end de folie. J’avais rendez-vous à 9h précises, nous étions le samedi matin. Au moment d’appuyer sur la sonnette, je vis arriver prêt de moi un jeune homme, blond, les yeux bleus, un magnifique beau gars. Avant même que nous ayons prononcé un mot, il m’excitait déjà, et c’était bien la première fois qu’un garçon me faisait cet effet là...Au début, avec sa tête d’ado, j’ai cru qu’il ne venait pas au même endroit que moi, mais finalement il ouvrit la conversation et de fil en aiguille, nous allions au même endroit...

Après avoir sonné, c’est maître Éric qui vint ouvrir le portail. Il nous accueillit, et s’étonna de ne voir que 2 personnes...Il nous fit entrer dans la maison et nous dirigea vers le sous-sol, dans une très grande pièce aménager en espace de « soirée ». Il y avait un billard, un bar, et des canapés. Maître Éric nous demanda de nous asseoir et d’attendre. Quelques minutes plus tard, un autre jeune homme, crâne rasé, visage fin, yeux clair s’installa près de nous. Pendant une heure, nous sommes restés seul, dans cette grande pièce, en échangeant quelques banalités sur notre vie, notre sexualité, nos fantasmes...il en ressortait de tout ça que nous étions tous sûr d’une chose, nous n’étions pas homosexuels à 100 %, mais bi. Nous avions fait nos armes sur internet avant de franchir le pas, et nous avions chacun « un maître » que nous avions déjà rencontré, et qui nous avait convié à ce week-end. Vers 9h, un groupe d’hommes entra dans la pièce. Ils paraissaient nombreux, je pris le temps de les compter. Ils étaient 8. En les passant en revue du regard, il y avait des hommes de toutes sortes, petit, grand, maigre, gros......c’est maître Éric qui prit la parole.

« Alors mes petites salopes, nous sommes réunis pour un week-end de détente pour nous, de soumission pour vous. Vous allez tirer au sort vos rôles pour la matinée, évidemment ça va tourner. On vous a préparé des tenues. »

Maître Éric s’approcha et nous demanda de tirer un bout de papier. Sur ces petits papiers étaient écrit nos rôles pour la matinée. J’avais tiré « Serveuse chienne », le blond avait tiré « Larbin pute » et le chauve, « Chienne ».

En quelques mots, maître Éric nous expliqua nos rôles à chacun. En tant que « Serveuse chienne », je devais être au bar, et satisfaire chacune des envies des mes maîtres. Concernant le « Larbin pute », il devait faire le ménage, que tout soit propre pour que nos maîtres soient contents. Et la « Chienne », elle avait un rôle particulier, celui d’être une chienne ! Il y avait une petite niche dans un coin de la pièce, lit et lieu de vie de la chienne...

Maître Éric nous distribua nos costumes, pour moi et le larbin, nous avions un costume de soubrette, nous avions des bas avec des jarretelles, une mini-jupe très courte, un string, un haut et une perruque avec cheveux longs, blonde pour moi, brune pour le larbin....Le week-end allait être passionnant...

Diffuse en direct !
Regarder son live