Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 24 375 fois
  • 262 J'aime
  • 5 Commentaires

Mes demi-soeurs

Chapitre 1

Luna

Hétéro

Luna et Margot ce sont mes demi-soeurs. Ma mère Sophie est depuis quelques mois maintenant avec Daniel, un mec un peu fade mais malgré tout très gentil. Daniel a deux filles, Luna et Margot, que je n’ai jamais rencontrées, il travaille dans une agence de voyage, c’est tout ce que je sais de lui.


C’est donc la première fois que je vais rencontrer Luna et Margot, pour une occasion spéciale puisque c’est l’anniversaire de Luna. Elle fête ses dix-huit ans. Margot, elle, est plus âgée d’un an. 


Lorsque nous arrivons, Daniel ouvre la porte, je lui dit Luna est la plus petite des deux en taille, environ un mètre soixante, blonde, cheveux longs, et les yeux verts. Elle a la taille fine. En revanche, sa poitrine est relativement généreuse, et ses fesses ont une belle forme. Ses vêtements laissent apparaître la cambrure de son dos et un décolleté me donne une vue plongeante sur ses seins dont j’ai du mal à détacher le regard. 

Margot est très différente physiquement. Elle est un peu plus grande, environ une mètre soixante-huit. Ses cheveux châtains coupés au carré lui donnent un air strict un peu excitant. Elle a les yeux verts comme sa soeur. Sa silhouette très élancée lui donne un air de mannequin. Sa poitrine, de taille bien plus raisonnable que sa petite soeur, est tout de même mise en valeur par son haut qui laisse supposer qu’elle ne porte pas de soutien gorge.


Toutes les deux sont à vrai dire de très belles femmes et je me retrouve avec un air un peu bête au moment où je les vois. Daniel me ramène à la réalité: « Je te présente mes deux princesses, Luna et Margot, les filles, voici Michaël, le fils de Sophie. »

Je m’approche d’abord de Luna pour lui faire la bise: « Enchanté, et bon anniversaire alors ! C’est un peu cliché mais la majorité c’est quelque chose quand même ! ». 

Elle sourit et me remercie avant que j’aille faire la bise à sa soeur: « Enchanté Margot ».


On discute un petit moment le temps de se présenter et je sens rapidement que les deux soeurs sont un peu gênées avec moi.

Peut-être que le fait que je sois plus âgé qu’elles (j’ai vingt-trois ans) les impressionne ? Quoi qu’il en soit cela me plaît de les sentir un peu gênées, ça leur donne un côté excitant. Non pas qu’elles ne le soient pas déjà, mais encore davantage.

Étant très branché sur le sexe, je commence alors à me poser des questions sur elles: Serait-il possible d’envisager quoi que ce soit avec l’une des deux ? Voire même les deux ? Sont-elles ouvertes sur le plan sexuel ? Peut-être de vraies cochonnes ? Peut-être des prudes? Non impossible, deux filles aussi canons qu’elles ne peuvent pas être sages sous la couette.


Je vais devoir creuser si je veux obtenir quelque chose car leur timidité me dit qu’elles ne sont pas du genre à entreprendre quoi que ce soit… C’est alors un petit défi que je me lance: Réussir à coucher avec au moins l’une d’elles. 


Durant le repas je pose beaucoup de questions aux filles, sur leurs études, leurs différentes activités, leurs amis, etc… Elles répondent toujours avec une certaine gêne, ce qui m’amuse beaucoup. J’apprends tout de même beaucoup de choses intéressantes. Margot a le permis ainsi qu’un petite voiture que son père lui a offerte. Elle est en deuxième année d’études de droit (qui colle parfaitement à son look strict). Elle a un petit copain depuis deux mois, ce qui me déçoit fortement.

Sa soeur Luna est en première année d’école d’infirmière. Elle m’a avoué ne pas avoir de petit copain, ouvrant ainsi une brèche dans laquelle je vais m’enfoncer sans tarder.

Elle m’excite énormément, elle est canon et son air gênée lui donne un charme supplémentaire. Mais soyons honnête, je ne veux rien d’autre que la sauter.


Avant de partir, je lui demande son numéro de téléphone et la contacte le soir même pour lui proposer de se revoir rapidement. Je n’ai pas envie de perdre mon temps et j’ai une envie farouche de la prendre. Le rendez-vous est prit pour le week-end suivant. Sa soeur et son père seront absents alors elle m’a proposé de la rejoindre le samedi. Je trouve alors cela très facile. Je dois probablement lui plaire pour qu’elle accepte ma proposition aussi vite et facilement… 


En discutant avec Luna, je comprends que sa dernière relation remonte à l’année dernière, mais plus important encore, ELLE EST VIERGE. Intrigante, étonnante mais surtout excitante nouvelle que je viens d’apprendre. Je n’ai encore jamais eu l’occasion de faire découvrir le sexe à une fille et l’idée de pouvoir le faire avec Luna me ravi. Mais je suis encore loin d’y être car je n’ai aucune idée de ce que Luna attend de moi et de notre relation naissante, bien qu’elle se livre relativement facilement par message.


Arrive enfin samedi. Je me présente chez Luna qui m’accueille avec un grand sourire malgré une petite gêne persistante. Elle m’invite à entrer et on se met à discuter. Je lui propose de sortir se balader mais elle me dit préférer rester tranquille à la maison. C’est vrai que la grisaille ne donne pas envie de sortir.


Prenant sa décision comme un signe, je mets les pieds dans le plat:


— J’ai été super surpris quand tu m’as dit que tu n’avais pas de copain…


Elle rougit instantanément et me répond en évitant mon regard.


— C’est grave ?

— Non non pas du tout ! C’est surprenant c’est tout… Je veux dire une fille comme toi…


J’ai du mal à trouver mes mots.


— Une fille comme moi ?

— Oui une fille comme toi… Jolie comme toi…


Elle est encore plus rouge et me répond en levant les yeux vers moi:


— C’est vrai tu me trouves jolie ?

— Bien sûr tu es superbe !

— Et tu es surpris que je n’ai pas de petit copain ?

— Oui, il doit y en avoir pourtant qui doivent te vouloir non ?

— Il n’y a pas grand monde d’intéressant dans mon entourage, c’est aussi pour ça que je suis encore… enfin tu le sais…


Elle baisse les yeux, comme si elle avait honte.


— Eh, tu n’as pas à avoir honte tu sais ! Il n’y a rien d’anormal à être vierge à ton âge !

— Je sais… Mais j’aimerai quand même que ça change… Seulement je ne veux pas faire ça avec n’importe qui…


Si je veux tenter quelque chose, c’est maintenant ou jamais. Je sais bien que ça va très vite entre nous mais le feeling passe bien et elle me plaît tellement physiquement. Je me lance et m’approche d’elle:


— Tu sais… On ne se connaît pas très bien mais… Je pourrai peut-être t’aider avec ça…


Je passe ma main sur son épaule en guettant sa réaction.


— Je… C’est…


Elle semble perdue.


— Il n’y aurait rien de sentimental Luna, c’est seulement pour te faire découvrir ce que je connais… Ce serait purement… sexuel. On peut dire qu’on se rendrait service mutuellement…


Aucun mot ne sort de sa bouche, elle reste figée, toujours sous le coup de l’émotion.


— Tu sais, tu me plait beaucoup… Depuis que je t’ai vu je pense beaucoup à toi. Je ne suis pas amoureux, je suis juste… obsédé par toi… Et j’aimerai beaucoup être celui qui te ferait découvrir tout ça…

— Je ne suis pas vraiment sûre d’être prête…


J’ai du mal à cacher ma déception et elle le voit. Elle s’empresse de se corriger.


— Je veux dire, bien sûr que j’en ai envie, j’en meurs d’envie, et tu me plais beaucoup… J’avoue que depuis quelques jours je me suis mit à penser à cette… éventualité… Et l’idée me plait terriblement… Je dis simplement que je ne me sens pas prête… Pas aujourd’hui je veux dire…

— Je comprends…


Bien que déçu, je ne veux pas insister, c’est tout de même à elle de décider du moment où elle souhaite franchir ce pas si important.

Je décide tout de même de lui proposer autre chose.


— Tu sais… On pourrait commencer en douceur…

— Je ne suis pas certaine de te suivre…

— Par des préliminaires… Pour découvrir tout doucement…

— Oh… Oui c’est vrai je vois ce que tu veux dire… J’ai déjà pas mal regardé de porno… Mais je n’y connais rien, je ne suis pas certaine d’aimer… Ça me fait un peu peur…

— Ne t’en fais pas, je peux t’assurer que tu vas adorer…

— Mais tu veux dire là maintenant ?


Elle panique presque en comprenant ce que je veux dire.


— Calme toi, je ne veux surtout te mettre la pression, tu as le choix et je respecterai ce que tu veux, tu peux me faire confiance. Mais si tu en as envie alors oui, là… maintenant…


Je ne sais pas comment je fais pour parler si gentiment, si cela ne tenait qu’à moi je la prendrai sur la table de la salle à manger sans même lui demander son avis… Mais je dois être patient si je veux la voir s’offrir à moi comme j’en rêve.


— Non non… Je veux dire, bien sûr que j’en ai envie ! C’est juste que… j’ai peur…

— C’est normal, mais tu peux me faire confiance pour être très doux et rendre ça inoubliable pour toi… Tout ce que tu as à faire c’est me donner le feu vert…

— Tu es adorable, vraiment, tu sais que je t’apprécie beaucoup… Enfin c’est spécial…

— Pour moi aussi c’est spécial… C’est allé si vite. Mais je dois être honnête avec toi. Je ne suis pas amoureux et c’est avant tout physiquement que tu me plais. Je dirai que j’ai un feeling spécial avec toi qui me donne envie de partager de bons moments à deux… Un peu comme une sex-friend avec qui j’aurai envie de partager des moments intimes sans être dans une relation amoureuse pour autant…


Elle me regarde avec des étoiles dans les yeux. J’ai l’impression que nous sommes du même avis et c’est tant mieux. Cette relation, je ne veux pas que ce soit une histoire d’amour. Mais je ne veux pas que ce soit un « coup d’un soir » pour autant car je suis déjà attaché à Luna.


— Alors tu as mon feu vert…

Diffuse en direct !
Regarder son live