Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 14 385 fois
  • 45 J'aime
  • 1 Commentaire

Mes parents, ma sœur, mon frère

Chapitre 10

Zoophilie

Nous n’avons plus de nouvelles des enfants de nos voisins depuis deux mois, quand ceux-ci nous informent qu’ils vont venir le week-end prochain avec leur chien, et que leur belle fille n’a pas pu attendre et qu’elle a baisé avec le chien, que c’était super, et qu’un chien, contrairement à l’homme, est toujours prêt à recommencer, qu’il peut jouir dans plusieurs dizaines de minutes, qu’elle même à été verrouillée pendant vingt minutes et qu’elle est très contente de nous guider en compagnie de sa belle sœur.

Nous attendons toutes leurs venues et nous nous renseignons sur internet sur la zoophilie. Aux éloges trouvés sur internet, nous sommes impatientes d’arriver au week-end.

Le samedi matin, Anne se masturbe devant nous et ne se lave pas après, afin que le chien sente sa mouille et vienne vers elle pour se faire lécher la première.

Nos amis arrivèrent, et entre les deux femmes, un superbe chien d’environ 60 kilos, bien toiletté avec un beau poil bien lisse, quelques instants, pendant nos embrassades, il reste collé à ses maitresses, et quand ma sœur embrasses nos amis, le chien releva la tête, et mis, d’instinct son museau entre ses jambes, ses maitresses ne le laissèrent pas faire, pas maintenant.

Nous nous asseyons sur les canapés, le chien s’allonge sur le tapis, sans quitter des yeux Anne qui écarte les cuisses comme pour l’inviter à la lécher.

Nous prenons l’apéritif et nous passons à table. Le chien allongé par terre en dessous de la table, profite que ses maîtresses déjeunent pas aller renifler la chatte de ma sœur, et à voir son attitude, sans aucun doute, elle se fait lécher

Nous passons au salon, pour le café, le chien ne quitte plus ma sœur, il a compris ce que l’on attendait de lui. Nos amis nous expliquent comment cela va se passer, que nous devrons garder nos vêtements du haut, qu’elles vont mettre des chaussettes aux pattes afin de ne pas se faire griffer. Elles nous parlent aussi de la boule à la base de son sexe, qu’il va l’introduire dans notre chatte et qu’elle va doubler de volume, que nous devons pas avoir peur, notre vagin est très élastique et qu’il y a aucun risque.

Qu’au début, une fois son sexe en nous, les va et vient seront très rapides et dès que son nœud sera rentré, il déversera en nous une grande quantité de sperme, que la boule grossira très vite pour empêcher le sperme de ressortir, il deviendra immobile, que cela pourra durer un certain temps, voir plusieurs dizaines de minutes, il ne faut pas que le chien se retourne, car il pourrait nous traîner, vu son poids et surtout pas essayer de se libérer car cela risquerait de le blesser.

Il se libérera de lui même, sa boule ayant diminuée de volume, et qu’il viendra nous lécher pour nous exprimer sa joie. Enfin qu’il a l’habitude et qu’il est bien dressé.

Le sexe du chien est sorti tout seul de son fourreau de poil, nous avons admiré cette bite toute raide et rouge. La boule est déjà d’une belle grosseur.

Après avoir installé une toile cirée par terre, afin que le sperme du chien et notre mouille ne salisse pas la moquette, Anne, à moitié habillée ,à quatre pattes, le chien avec les chaussettes se présente derrière Anne et la fille de nos voisins, la plus expérimentée, dirigeât la bite du chien vers la grotte toute mouillée, le chien, enfonçât son pieu dans les entrailles de ma sœur, qui sans attendre, commençât à jouir.

Par un va et vient rapide, le chien fit pénétrer sa boule dans le vagin d’Anne, et à voir ses yeux, elle prenait le pied de sa vie. Le chien s’immobilisa et Anne cria de joie, le sperme la remplissait, elle en avait jamais reçu autant en une seule fois, Cinq ou six minutes après, la boule diminua de volume et le chien sorti de lui même puis vient lécher la grotte d’Anne pour qu’elle n’en perde pas une goutte.

Anne nous dit : « C’est génial, j’ai pris le plus grand pied de ma vie, c’est bien meilleur que la machine, il nous immonde de sperme ».

C’est maintenant mon tour, maman et notre voisine n’ont pas voulu, mais aux dires de ma sœur, elles vont certainement changer d’avis.

Je regardais cette bite toute rouge et dure, je la caressais et la pris dans ma bouche, ma sœur ne l’a pas encore fait, je pris une bonne giclée dans la bouche, et je retenais son nœud pour ne pas me faire verrouiller dans la bouche.

Sans attendre, je me mis à quatre pattes, comme pour me faire prendre en levrette, et le chien, guidé par la fille de nos voisins, s’installa derrière moi, il trouva l’entrée de ma chatte sans aide. Très rapidement, il s’enfonçât en entier par des va et vient rapides, puis il fit pénétrer sa grosse boule en moi et il m’envoyât des giclées de sperme comme jamais un homme aurait put le faire, je sentais en moi sa boule grossir et j’ai cru que mon vagin allait exploser, puis le chien s’arrêta et commença à se retourner, la belle fille de nos voisins, l’empêcha en tirant sur sa laisse, il n’arrêtait pas de lâcher en moi sa semence, je sentais mon vagin se remplir du sperme canin, et comme ma sœur, je jouissais de toute mes forces. Le chien resta verrouillé en moi pendant plusieurs dizaines de minutes, qui me parurent interminables, il déversait toujours en moi sa liqueur qui devient plus épaisse, puis je sentis sa boule diminuer de volume, j’aurais voulu que cela dure encore, jamais un homme ne m’a fait jouir comme cela.

Le chien me lécha pour bien faire rentrer son sperme dans ma chatte, ma mère et la voisine, profiterent de cet instant pour prendre sa bite dans leurs bouches alternativement, mais ne voulurent pas baiser avec lui, ce sera pour la prochaine fois, ou peut être demain.

Notre amant canin, se fit sucer par la fille et la belle fille de nos voisins, qu’il montât comme des vraies chiennes, effectivement, un chien est toujours prêt à baiser pour notre plus grand plaisir.

Maintenant, nous connaissons toutes les formes de baise, il nous reste, pour ma sœur et moi, de trouver des maris à la hauteur pour nous calmer un peu.

En attendant, nos parents, nos voisins et leur famille, notre frère, savent nous satisfaire.

Diffuse en direct !
Regarder son live