Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 9 007 fois
  • 26 J'aime
  • 0 Commentaire

Mes petits week-end

Chapitre 1

Zoophilie

Bonjour à tous,

je me présente je m’appelle Loïc et j’ai 24 ans. Je mesure 1m86 pour 80 kg j’ai un physique plutôt quelconque mais assez sportif.

L’histoire que je vais vous raconter date d’il y a 2 ans environs et ce fut une véritable découverte.

Je vis seul dans un petit bled paumé, pas très pratique pour faire des rencontres et environ un week-end par mois je reviens chez mes parents dans un bled pas plus grand que le miens. De temps en temps mes parents en profite pour partirent en tête à tête et donc je dois garder mon petit frère ainsi que les 2 chiens de la famille. Il y a un yorkshire et un spitz de taille moyenne, 2 petits chiens en sommes. Ce week-end la mes parents partirent pour passer un week-end en amoureux, et mon petit frère me demanda s’il pouvait passer le week-end chez un de ses copains, bien entendu je ne me fis pas prier, je me suis dit que de cette façon je pourrais passer mon week-end à m’amuser (enfin vous voyez ce que je veux dire). Dès la première soirée je m’installai dans le salon et je mis un film porno (sur grand écran pour une fois). Je retirai mes fringues et m’installa bien confortablement, quand je vis l’un des chiens qui me regardait, c’était prince le yorkshire, le second white (le spitz) lui était dans le couloir en train de dormir. Je bloquai quelques secondes puis me dit que ce n’était pas bien grave qu’il ne comprendrait même pas ce que je ferai. Alors je me suis mis à me toucher tout en regardant mon film sans prêter attention au chien. Au bout de quelques minutes je senti quelque chose de froid et humide au niveau de mon anus, cela me fis un frison de plaisir incroyable. Je regardai d’où cela pouvait venir et à ma grande surprise c’était prince qui était monté sur le canapé et qui me reniflait l’anus, je m’assois pour qu’il ne puisse pas continuer et commença à me poser des questions.

-(Qu’est-ce qu’il lui a pris, pourquoi a-t-il fais ça ?)

Quand soudain je ressenti cette même sensation mais cette fois sur mon sexe cela était encore plus agréable. Je le repoussai en lui disant :

-Mais ça ne vas pas toi, qu’est-ce qui te prend ? Allez file de là !

Mais pensez-vous il n’a guère obéi bien au contraire il revenait à la charge. A ce moment-là je ne connaissais pas du tout la zoophilie, je ne pensais même pas que cela pouvait exister, d’où ma surprise. Je le repoussai à nouveau mais rien à faire il revenait aussitôt, par conséquente je pris la décision de le mettre dans le couloir avec white, ce que je fis aussitôt. Je repris donc place devant mon film pour reprendre mon activité mais je n’arrivais pas à m’ôter cette sensation de la tête, je m’étais déjà fait sucer mais là ce n’était pas pareil, peut-être à cause de la situation je ne serai le dire toujours étant que cela occupait mon esprit et j’étais incapable de reprendre ma masturbation. Je décidais donc d’aller le rechercher, j’ouvris la porte et je l’appelai :

-Prince, prince viens la mon beau, allez viens me voir

L’animal ne se fit pas prier, il arriva en courant tandis que white lui ne bougea pas d’un pouce. Je refermais la porte, et alla me réinstaller dans le canapé. Je me mis à reprendre mes affaires en ignorant prince, mais en espérant qu’il viendrait vite me lécher. Au bout d’1 ou 2 minutes il arriva timidement, il monta sur le canapé et s’approcha, je fis mine de ne pas le voir et attend qu’il se décide. Quand enfin il se lance mais cette fois il alla de suite à mon sexe, il prit appuis sur mes cuisse et commença à me lécher. Je retirai alors ma main et le laissa faire comme il voulait, il alla de suite sur mon gland. Quelle sensation !!! Sa langue n’avait rien à voir avec celle des femmes elle était rappeuse et me procura une sensation inoubliable. Au bout de quelques minutes je m’assieds et commença à me branler tout en laissant prince me lécher le gland. Très vite je sentis que je n’allais pas tarder à jouir. Je commençai donc à me décaler pour ne pas asperger prince mais celui-ci se précipita sur ma bite pour continuer, à ce moment-là je me suis dit

-Tant pis pour toi viens pas te plaindre après

Je le laissas continuer son traitement et très vite je lui gicla le tout sur la face, mais cela n’eut pas l’air de le déranger bien au contraire il avait l’air de se régaler et il se nettoya tout seul dans son coin. Et pour ma part ce fut la meilleur branlette que je n’avais jamais connus, un vrai régal.

Le lendemain je m’installai devant l’ordinateur et me mis à faire quelques recherche car même si je m’étais régalé la veille je me posais un tas de question. Par conséquent je voulais avoir des réponses et pour ça quoi de mieux qu’internet. Je commençai donc mes recherches et je découvris plein de truc notamment que cela s’appelait de la zoophilie mais aussi que plus d’une personne se livrait à ce genre de chose. Je dois bien avouer que cela m’avais quelque peu rassuré car j’avais l’impression que je devenais fou et qu’il n’y avait que quelqu’un comme moi pour faire un truc comme ça et apprécier, mais voilà c’était loin d’être le cas et même mieux il y avait des gens qui allaient beaucoup plus loin comme sucer leur chien ou encore ce faire monter. Je dois avouer que tout ce que je découvrais m’excita énormément, je commençais à avoir un barreau d’enfer. Au bout d’un moment je ne pouvais plus tenir, je partis chercher prince dans le jardin et le ramena dans ma chambre. Je me dévêtis rapidement et me mis par terre, puis je me rapprochai de prince mais celui-ci resta indifférant. Je lui présenta alors ma bite, je lui mis juste devant le museau mais rien à faire il s’en moque éperdument puis il fit demi-tour et s’en alla. Je ne comprenais plus rien hier il était impossible de l’empêcher de me lécher et la rien. Je lui représentai alors à plusieurs reprise car j’en avais vraiment envie mais rien à faire il restait totalement indifférent à mes avances. J’étais comme fou mais je ne voulais pas le forcer car cela aurai été comme un viol et s’en était hors de question. Et par conséquent j’abandonnai la partie avec la plus grande des frustrations. J’ai retenté l’expérience à plusieurs reprise dans le week-end et même après mais rien à faire depuis ce jour il n’a plus jamais voulu me lécher.

Environ 2 mois après je passai à nouveau mon week-end chez mes parents et le vendredi soir il partit chez des amis pendant que mon frère lui alla encore dormir chez un copain (comme bien souvent d’ailleurs). Je me mis alors devant la télé, tout en surfant sur le net. Quand je tombais sur un site porno chose qui n’était pas prévue, mais cela m’excita beaucoup. Je commençai donc à me branler quand je repensai à ma petite histoire avec prince, mais malheureusement je savais que celui-ci s’y refuserait. Puis je me suis dit que peut être white lui serai plus motivé par l’expérience. Je partais alors le chercher et l’amena dans ma chambre. Je commençai à jouer avec lui, puis d’un coup je m’arrêtai et je me déshabillai puis une fois nue je repris mes petits jeux avec white. A plusieurs reprise il me toucha la queue involontairement mais cela me mis rapidement en érection. White ce rapprocha rapidement de ma bite et commença la renifler, puis il lança quelques coups de langue, pour mon plus grand plaisir. Je changeai alors de position pour lui présenter mon cul, et ni une ni deux il se mit à me lécher la rondelle. Quel régal. Plus ça allai et plus il insista sur mon petit trou et un moment sa langue se faufila dedans. Waouh génial. A chaque coup de langue je prenais un plaisir monstre. Puis très vite white arrêta ce traitement et me lécha un peu partout il avait l’air complètement fou. Puis très vite il s’attarda sur ma bite, je m’allongeai et white se précipita sur ma queue. Il se mit à me lécher à vive allure.

-Vas y white, c’est bon

Je me mis à me branler en même temps et très vite je lui giclai sur le museau. Il arrêta alors et se mis à ce nettoyer, je le regardai faire et à ma grande surprise je vis que lui aussi était en érection. Une bite toute rouge avec un bout pointu et je dois avouer que sa taille m’impressionna un si petit chien avec une si grosse bite cela faisais démesuré au vu de son gabarit à lui. Je dois avouer que je me suis surpris à avoir une idée des plus surprenantes. J’avais envie de la toucher.

-Mais je deviens fou ou quoi ?

Je suis un hétéro pur et dur et je n’ai jamais été attiré par l’homosexualité et c’est toujours le cas d’ailleurs, mais j’en avais envie je voulais la prendre dans ma main.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live