Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 805 fois
  • 25 J'aime
  • 0 Commentaire

Mes petits week-end

Chapitre 2

Zoophilie

Excité comme j’étais je n’hésitais pas bien longtemps, je m’approchais de lui doucement et commençais à le caresser puis très vite je descendis sur son sexe. Il était chaud et surtout humide, je commençais à lui faire des petits va et vient, il avait vraiment l’air d’aimer ça, il se mit alors à bouger son bassin et fit de grand va et vient comme si il était sur sa femelle. Je dois bien avouer que cela m’excitait énormément et très vite je me retrouvais à nouveau avec un barreau d’enfer. Je m’arrêtais alors de le branler et je m’aperçus que ma main était complètement mouillée de son pré-sperme, excité comme je l’étais cela ne me suffisait toujours pas. Je me couchais juste à coté de lui pour pouvoir voir son sexe de plus près, il était bien rouge parsemé de veine et je pu constater qu’il giclait par saccade son pré-sperme, je pus voir également qu’il y avait une sorte de boule à l’arrière de son sexe, de la taille d’une grosse mandarine. Je compris que c’est avec ça qu’il est censé se verrouiller avec ses femelles. Je me glissais alors sous lui et recommençais à le toucher, puis je commençai à rapprocher ma bouche. Je touchais sa bite avec le bout de ma langue, cela avait un arrière goût de fer mais cela n’était pas vraiment désagréable. En fait ce qui me surpris le plus c’était le fait d’avoir osé le faire et sans même me poser de question. Mais bon au point ou j’en étais je n’allais pas m’arrêter là, j’approchais alors ma bouche de son sexe et commençais à le sucer. Je fus impressionné par la quantité de liquide qu’il me déversa dans la bouche. Très vite je fus obliger d’avaler sans quoi j’allais m’étouffer, mais cela ne me posa pas plus de problème que ça et je continuais comme mon petit traitement. White se mis alors à faire des va et vient dans ma bouche cela n’était pas désagréable au début mais à un moment il se mis à accélérer et la boule qui se situait à l’arrière de son sexe buta sur ma bouche et cela fut rapidement désagréable, je me dégageais alors de sous lui, avalais le pré-sperme qui me restais dans la bouche puis me mis à le regarder. Il ne débandais pas du tout, il s’approcha de moi puis attrapa ma jambe et se mit à simuler un acte de saillie. Cela m’excita énormément et me donna même quelques idées et notamment cela me donna envie d’essayer, oui j’avais envie de me faire saillir. Je n’en revenais pas, moi j’avais envie de me faire prendre par mon chien. Je me mis alors à me poser plein de question, mais ce jour là j’étais trop excité pour résister à quoi que ce soit, j’espérais juste que cela ne me fasse pas mal. Ni une ni deux je me mis à quatre pattes et guida White derrière moi, il me sauta aussitôt dessus et commença à mettre des coups de reins mais cela passais bien trop bas et tapa sur ma bite, cela n’était pas désagréable pour autant. J’écartais alors mes jambes pour me mettre plus bas, la position n’était pas très confortable surtout que je suis aussi souple qu’une barre de fer. Une fois à hauteur son sexe se mis à taper sur mes fesses mais White n’arrivait toujours pas à trouver mon trou, très vite je pris sa bite en main pour la guider je la présenta devant ma rondelle et là il n’eut aucun mal à me pénétrer, je dois avouer que cela m’a beaucoup surpris et un peu fait mal mais très vite ça a laissé place à beaucoup de plaisir. White s’en donna à cœur joie il enchaîna ses va et vient à une vitesse hallucinante, très vite je me suis mis à jouir sans même me toucher. Au bout de quelques minutes je sentis sa boule se présenter devant mon anus et essayer de rentrer. Je ne voulais pas qu’elle rentre car j’avais peur que cela me fasse mal et surtout que ça me blesse, il ne faut pas oublier que cela était ma première sodomie. Mais d’un autre coté je ne voulais pas arrêter je prenais vraiment trop mon pied. Par conséquent je pris la décision de le laisser faire. A force de forcing la boule commença à rentrer petit à petit cela me faisais un peu mal mais rien d’atroce, puis d’un coup elle rentra toute entière, là en revanche je l’avais vraiment senti passer. Mon anus me faisait mal, mais White continua ses mouvements de reins pendant encore quelques secondes. Puis il s’arrêta, je me demandais si il en avait fini, quand soudain je sentis qu’il éjaculait en moi, le fais de sentir son sperme chaud en moi me fit prend mon pied, sans compter que cela ne s’arrêtait pas, très vite j’ai jouis une nouvelle fois. Je me sentais complètement vidé je n’avais plus de force. On est restés bloquer 20 minutes, 20 minutes de pur plaisir ou il n’a pas arrêter de jouir en moi. Quand d’un coup je sentis que sa boule commençait à perdre en taille puis d’un coup un gros bruit de ventouse retentit quand White se retira. A ce moment la je m’allongeais complètement épuisé, puis je sentis son sperme sortir de mon cul et couler jusqu’à mes bourses. White s’approcha et se mis à me lécher le trou, sur le coup j’ai cru qu’il voulait remettre ça, mais non il venait juste pour me nettoyer bien gentiment. Je le laissais faire, cela était très agréable, mais très vite cela réussi à m’exciter à nouveau et je me retrouvais à nouveau avec un barreau énorme. Je me retournais donc et White compris vite et se jeta sur ma bite pour me lécher. J’étais affalé en plein milieu de ma chambre sur un lit de foutre canin avec un chien entre les jambes entrain de me lécher: l’image devait être pas mal.

En tout cas depuis ce jour là je rentre le plus souvent possible chez mes parents et à chaque fois que cela est possible je m’amuse avec White qui lui à l’air d’apprécier autant que moi nos nouveaux petit jeux.


black-loic-13@hotmail.fr

Diffuse en direct !
Regarder son live