Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 186 fois
  • 65 J'aime
  • 1 Commentaire

Mina et son amie

Chapitre 4

Quel beau final

Orgie / Partouze

Il était près de 4h00 du matin. Thomas et moi étions tranquillement installés dans le salon et profitions pleinement de l’instant présent. Tandis que nous bavardions en buvant du whisky, nos chères compagnes étaient parties prendre une douche ensemble, sans doute des plus salaces.


Nous fûmes soudain interrompus par un bruit provenant du couloir. C’était Marie qui nous interpellait :


— Fermez les yeux les mecs. Mina a une surprise pour vous.


A cet instant, je compris que la partie de jambes en l’air allait bientôt recommencer, car les deux coquines avaient sans doute encore envie de s’amuser. En ouvrant les yeux, ce fut alors une vision de pure délice qui s’offrait à nous. Sous nos yeux ébahis, nous vîmes Mina apparaître dans une somptueuse nuisette en soie noire. Elle avait également enfilé de magnifiques bas noirs sublimant ses jambes à merveille.


Je me levai alors et me dirigeai vers ma chérie et lui glissa à l’oreille :


— Comme tu es belle ma chérie dans cette tenue hyper sexy… tu me fais sacrément bander…


Tout en prononçant ces mots, je l’embrassai tendrement. Je sentis alors quelqu’un arriver derrière moi. C’était Marie qui était en train de me caresser les fesses. Elle avait revêtu un magnifique peignoir en soie blanche et affichait un ravissant sourire plein de malice. Elle nous déclara alors :


— Messieurs, je crois qu’il y a ici une petite coquine qui a très envie de se faire sauter par deux beaux males. J’espère que vous allez pouvoir la satisfaire.


Je m’adressai alors à nouveau à Mina :


— C’est vrai ma chérie, tu as envie que Thomas et moi nous te fassions tous les deux l’amour ?

— Oui mon chéri. J’ai envie que vous me baisiez tous les deux. Sois généreux mon amour, partage-moi avec Thomas. Marie va s’occuper de toi pendant qu’il me baise.


Une fois encore, cela aurait dû me rendre jaloux, mais il n’en fut rien. L’idée que Thomas et moi partagions nos femmes m’excitait terriblement. Sur ces belles paroles, j’embrassai délicatement Mina. Puis, je lui ôtai sa nuisette. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir alors qu’elle portait en dessous un joli serre-taille rouge assorti à un porte-jarretelle tendant ses bas noirs, ainsi qu’un string rouge à faire damner un saint. Je n’avais jamais vu ma chérie dans une tenue aussi sexy. Sa poitrine était tout simplement divine et je vis le bout de ses tétons pointer sous l’effet de l’excitation.


Je me plaçai alors derrière elle et pris ses gros seins à pleine main comme pour les offrir à Thomas. Celui-ci posa également ses mains sur les gros nichons de ma partenaire et se mit à lui sucer les tétons. Je remuai les nibards de ma belle salope qui se mit à gémir de plaisir. Puis, je lui fis poser un pied sur le canapé afin de pouvoir glisser plus aisément ma main dans son string et introduisit deux doigts dans sa fente. J’entama alors une frénétique masturbation pendant que Thomas lui bouffait les seins à pleine bouche.


Marie était située à quelques mètres de l’action et semblait se régaler du spectacle que nous étions en train de lui offrir. Elle s’avança vers nous et baissa le caleçon de son copain. Puis, elle le poussa vers le canapé, le forçant à s’asseoir et se pencha pour le branler un instant. Elle enfourna ensuite sa grosse bite dans sa bouche experte. Je l’aperçus alors se saisir d’un préservatif et lui enfiler sur le gland. Quant à moi, je retirai le string de Mina afin d’offrir le sexe de ma femme à mon nouveau pote. Nouvel effet de surprise lorsque je m’aperçus à cet instant que cette coquine avait introduit un plug anal entre ses fesses.


Constatant ma surprise, Marie se mit à rire et me déclara :


— Tu as vu Alexis ? Le cul de ta chérie est joliment décoré. Je crois que cette petite salope a bien envie de se faire enculer.


Je n’en croyais pas mes oreilles. Mina avait toujours refusé de pratiquer la sodomie. Décidément, son amie Marie avait une très belle influence sur elle. Grâce à elle, ma chérie était en train de se débarrasser de tous ses tabous inutiles et était désormais prête à se vautrer dans le libertinage le plus absolu.


Voilà à présent qu’elle s’apprêtait à se faire baiser par un autre homme que moi sous mes yeux hallucinés. Mina me regarda une dernière fois, l’air un peu inquiet, comme si elle voulait savoir si elle avait mon aval. Je l’embrassai alors tendrement et lui exprima mon consentement :


— Vas-y ma chérie, fais toi plaisir. Je suis sûr que Thomas va te faire grimper aux rideaux. Je veux que tu sois une femme épanouie.


Ivre de désir, Mina se positionna à califourchon sur le mec de sa copine. Cette dernière se saisit de sa queue et l’inséra doucement dans le vagin de Mina. Ma chérie poussa alors un grand soupir de contentement. Tandis que Thomas lui faisait l’amour, Mina me regardait avec passion. Je vis dans son regard un état d’excitation hors du commun. Elle semblait totalement perdre le contrôle d’elle même ce qui m’excitait à mort.


Marie se tourna ensuite vers moi et me déclara :


— Viens t’asseoir Alexis. J’ai envie de te pomper pendant que mon mec baise ta meuf !


Je m’exécutai. J’étais désormais assis à côté de Thomas qui était en train de faire tendrement l’amour à ma chérie. Marie dénoua son peignoir et je découvris alors qu’elle portait un magnifique body en dentelle blanche. Rapidement, elle tint sa promesse et sortit ma bite de son boxer afin de me sucer comme jamais on ne m’avait sucé. Elle s’agenouilla et se mit à lécher ma queue dans toute sa longueur tout en me malaxant les couilles avec douceur. Elle s’amusa à déposer de tendres baisers sur mon gland et à le chatouiller du bout de la langue tout en me regardant fixement. Puis, elle s’employa à saliver sur mon sexe et le prit à pleine bouche, cherchant à me délivrer une gorge profonde. Je lui appuyai alors sur le crâne afin de l’obliger à en prendre le plus possible en bouche.


Thomas s’adressa alors à moi :


— Tu as vu Alex ? Elle suce bien ma chienne de femme, n’est-ce pas ?

— Oh putain ouais. C’est trop bon. Quelle merveilleuse suceuse. Et toi mec, tu prends ton pied j’espère ? Elle est bonne la chatte de Mina ?

— Grave. C’est trop bon de la baiser. Elle est vraiment bonne ta meuf.


Mina était réellement en train de prendre son pied. Pendant que Thomas s’activait à limer en la tenant fermement par les hanches, je la vis se déchainer sur sa queue avec fougue. Puis, elle se pencha vers moi et me tendit sa langue. Je l’embrassai à pleine bouche et lui déclara :


— Alors ma chérie, il paraît que tu as envie de tester la sodomie ?

— Oh ouiii putain mon chéri... j’ai envie de me faire enculer...

— Tu n’as pas peur d’avoir mal ma belle ?


Marie se redressa alors et cessa la fellation pour me dire :


— Ne t’en fais pas Alex. Regarde, grâce au plug que je lui ai inséré son cul est bien ouvert. Je crois qu’elle va bientôt pouvoir expérimenter la joie de la double pénétration.


Aussitôt dit, aussitôt fait. Mina se redressa et se positionna le cul en bus. Marie lui retira le plug et lui inséra un doigt humide dans l’anus. Puis, elle tendit ce même doigt vers la bouche de Mina qui se délecta à en gouter la saveur. Je pus moi aussi m’employer à lui préparer le trou du cul. C’est finalement à moi que revint l’honneur de sodomiser Mina pour la première fois. Je la senti un peu effrayée tant elle se raidit au moment où mon gland vint se poser sur sa rondelle. Marie m’aida à lui écarter les fesses, ce qui me facilita la tâche. Je m’appliquai alors à enfoncer mon sexe dans son rectum. Mina se mit à crier, sans doute que cela lui faisait un peu mal pour sa toute première sodomie.


Rapidement, les hurlements de plaisir reprirent de plus belle. Mina semblait bel et bien prendre son pied. Je pus alors me lâcher complétement, faisant claquer mes couilles sur ses fesses, tout en lui défonçant le trou du cul. Thomas et Marie étaient réellement ravis de ce spectacle. Ils s’installèrent nos côtés et se mirent à la lécher. Ma copine était devenue notre objet sexuel à tous les trois.


Puis, Marie nous ordonna :


— Mina ma chérie, l’heure est venue de te prendre deux queues. Alexis, tu vas t’allonger sur le canapé et Mina va venir s’empaler sur ta bite. Quant à toi Thomas, c’est à ton tour de la prendre par le cul.


Une fois encore, je sentis Amina légèrement effrayée. Pour autant, elle ne broncha absolument et semblait à se soumettre aux consignes dictées par son amie. Je fis moi aussi ce qu’elle m’avait ordonné, m’allongea sur le canapé et l’aida à se placer comme il se doit sur ma queue. A nouveau, Marie lui prépara le trou du cul afin de lui permettre d’accueillir l’intrusion d’une autre bite. Thomas vint se placer derrière et tout en restant debout, il l’empoigna par sa taille et introduisit délicatement son sexe dans le trou de balle de ma chère et tendre salope. Mina lui demanda d’aller doucement, mais grâce à mon passage son trou du cul était bien ouvert.


Je vis alors les yeux de Mina se révulser. Elle semblait proche de l’extase. Dans cette position, il m’était bien difficile de limer convenablement. Je me contentais alors de bien la pénétrer. Ma bite était confortablement calée dans son vagin tandis que Thomas exécutait des va-et-vient dans son rectum. C’était pour moi aussi ma première expérience en terme de double pénétration. Et quelle expérience ! J’en étais totalement surexcité.


Je sentis également Mina être totalement retournée, telle une chienne en furie, totalement en rut. Elle se mit à gueuler avec un tel entrain que je ne pus résister à l’envie de lui asséner une violente claque sur le côté de la fesse gauche. Son cri redoubla d’intensité :


— Ooooohhh… putain c’est trop bon…


A cet instant, Marie vint se placer juste au-dessus de ma tête afin de s’asseoir sur l’accoudoir du canapé. Elle déboutonna son body, écarta bien les jambes et incita Mina à venir lui lécher le minou. Des flots de cyprine dégoulinaient sur mon visage.


Marie se lâcha à déclamer des insanités :


— Huuummm… c’est bon putain… espèce de grosse salope… tu aimes ça te faire niquer par deux grosses bites, hein ? Dis-le sale pute !


Mina répondit toute essoufflée :


— Aaahhh ouiiiii… bande de salauds… j’adore putain… vous me baisez trop bien !

— Huummm… c’est bon ça… allez-y les gars… défoncez-moi cette grosse cochonne !


Thomas repris la cadence et je m’efforçai quant à moi à lui asséner de vigoureux coups de bite, à tel point que je fus le premier à gicler au fond de son vagin. Thomas quant à lui retira son sexe et lui arrosa les fesses de son sperme visqueux. Exténuée mais épanouie, Mina s’écroula sur moi. C’est Marie qui vint lui nettoyer les fesses ainsi que son anus avec sa langue experte.


Je pris ensuite ma chère et tendre dans mes bras et la transportai dans notre lit. Je lui retirai ses bas ainsi que son serre-taille. Mina vint se blottir sur mon torse et s’endormit paisiblement dans mes bras câlins.

Diffuse en direct !
Regarder son live