Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Fantasme
  • Lue 45 148 fois
  • 51 J'aime
  • 0 Commentaire

moment de faiblesse

Chapitre 1

Inceste

Elle a donné sa fille de trois ans à garder par sa mère car elle est entrain de déménager sa maison afin de vivre dans un studio à cause d’un divorce long dans les démarches.

Dans l’aménagement elle est joyeuse, souriante et plein d’entrain de retrouver à 27 ans sa liberté. Ils sont deux à l’aider, son jeune frère et son ami D. du même âge, qu’elle à souvent considéré comme son deuxième jeune frère par le fait qu’ils sont tous deux attendrissants.


« Oh merci pour tout…merci de tout mon cœur ! » Dit elle au dernier carton que pose D., tandis qu’elle étreint son frère qui la serre fort dans ses bras, pour lui faire comprendre qu’il sera toujours là, puis ils se font deux bises qui résonnent dans le salon pas encore décoré.


« Hé je voudrais bien aussi un remerciement ! » Dit D. faisant retourner cette jeune maman qui ricane de sa réflexion, avant de l’étreindre de la même façon sauf qu’elle se fait retenir.


Dos à elle, son frère voit son ami enlacer sa sœur par ses doigts qui se nouent dans ses reins, elle ricane d’abord de cette retenue et demande de se faire lâcher mais soudain elle sent dans l’arrière de son cou, car ses cheveux longs et blonds sont vers le haut, un baiser dans son cou suivi d’un second puis d’un troisième. Elle croit d’abord à un réconfort de son frère mais elle se fait vite enlacer le ventre par ses mains qui se joignent fermement.


« Mais qu’est ce que vous…. » Se fait-elle plaquer comme une saucisse dans un sandwich tandis qu’ils embrassent tous les deux son cou dénudé et sans qu’elle ne puisse trouver d’autres mots car elle sent très bien leurs érections se développer contre elle.


« Tu en as besoin….détend toi….cool !! » Chuchote son frère jouant avec son lobe d’oreille tandis qu’il presse son pénis entre bonnes fesses encore habillées du jogging gris, roulé quelques tours aux hanches, qui se coince maintes fois dans sa longue et profonde raie du cul.


« On t’as remarquée….toujours aguicheuse….toujours bandante !! » Gémit D. frottant son pénis contre ses deux cuisses et bas-ventre car son entrejambe incurvé est important mais chacun sait que le jogging qu’elle porte à toujours montré une faible fente de sa chatte bombée par une touffe de poils qu’ils ont toujours espéré blonde comme se cheveux.


Son frère et l’ami savent qu’elle maintient son corps par du step, du jogging, de la danse et du stretching qu’elle pratique chez elle ou dans une salle de sport avec quelques amies notamment toutes aussi jolies dans des tenues sportives qui montrent leurs corps de tueuses.


« Ton frère matte ton cul depuis des années !! » Dit D. réussissant à faire sortir un faible gémissement de ses lèvres car elle essayait quand même de délicatement s’interposer mais son manque de câlins masculins se fait vite ressentir et ils le savent très bien.


« D. à souvent reluqué tes nichons et depuis ton accouchement, il ne pense qu’à eux !! » Dit son frère ondulant expressément son bassin contre les fesses de sa sœur qui vient à l’accompagner du fait qu’elle sent un sacré engin niché qui durcit entre ses fesses.


« Ooh arrêtez…arrêtez vous petits salauds !! » Les fait elle ricaner car elle dit cela d’une façon gémissante tandis qu’elle ondule maintenant ses hanches d’une manière extravagante.


« Oh..oh..oh..oh…ooohhh arrêtez ça…vous me rendez folle...arrêtez !!! » Pleurniche-t-elle.


« C’est bon D. elle est chaude…même bouillante !! » Dit son frère par son pénis comprimé et vivement frotté de haut en bas par sa sœur qui cambre ses reins tandis que D. lui roule une gamelle saliveuse pendant qu’il se fait frotter le pénis à travers les habits.


« Fffloooocc…oh…oh donnez moi une petite minute !!! » D’un son audible le baiser se brise par leurs corps qui s’éloignent d’elle puis elle se rue sur son sac à main devant le regard inquiet de son frère et de D. qui pensent qu’elle va téléphoner à la police.


« Allo…oui maman....on a du retard…les bouchons ect…ok merci bye bise à ma fille ! » Raccroche-t-elle ayant eut un œil sur le miroir d’une armoire qui reflétait les deux comparses qui se sont déshabillés dès qu’elle a menti au téléphone.


« Bon…donnez moi encore dix minutes et personne ne le regrettera…ne bougez pas ! » Rajoute-t-elle tandis qu’ils sont torses nus avec leurs mains qui se pressent d’ôter leurs pantalons des pieds puis elle s’enferme dans sa chambre avec un dernier regard sur D. qui porte un slip qui ne contient plus son imposant pénis et le caleçon de son frère en forme de chapiteau.


« Merde qu’est ce qu’elle fiche…j’en peux plus, je n’ai jamais été aussi excité ! » Dit D. par le bruit qu’elle fait dans sa chambre et l’écho d’une chansonnette qu’elle fredonne.


« Je sais D. moi aussi je bande à en souffrir…laissons lui encore deux minutes puis…. » Stoppe son frère à la porte de sa chambre qui s’ouvre avant que sa sœur aînée n’apparaisse.


« Donnez-moi une véritable nuit de noce !!! » Susurre-t-elle cheveux défaits cascadant sur tout son torse aux lourds nichons libres de tout soutif dont les bouts apparaissent entre sa crinière qui descend jusqu’au nombril au ventre plat qui s’incurve fortement jusqu’à sa touffe de poils, identique à ses cheveux, non prise par le seul dessous sexy qu’elle eut porté pour son mariage, son porte-jarretelles en dentelle blanche qui tient une paire de bas assortie, l’écart de ses cuisses est équivalent à son poignet et laisse entrevoir son petit dodu étincelant de jus.


« Wow » Coassent-ils mâchoires au sol avant d’entendre son ricanement joyeux de les surprendre puis elle va fermer la fenêtre balançant son popotin qui ressort d’une façon à les faire baver du coin des lèvres « Allez…baissez vos slips…j’en ai pas vue depuis…hurg ! »

A son tour, sa mâchoire frappe le sol et elle ne peut retenir sa langue qui passe autour de ses lèvres car D. à déjà, comparé à son ex-mari, un pénis très imposant mais celui de son frère est hallucinant. Sa grandeur, grosseur et lourdeur le font tenir difficilement à l’horizontal sauf les palpitations dégoulinantes de sécrétions qui le ramène légèrement à l’équerre de son corps.


« Elles sont toutes à toi chérie ! » Dit son frère faisant avancer sa sœur sur la pointe des pieds avec une main sur sa bouche étonnée et l’autre qui s’agite de stupéfaction.


« Wow !!! Ou je n’ai rien ou j’en ai trop…c’est bien moi ça!! » Gémit elle s’accroupissant devant leurs queues palpitantes, sécrétant et aussi dures que des pieds de biches puis elle les fait halluciner à leur tour car elle crache dans ses mains et les frotte ensembles.


« Laissez moi vous donner une bonne branlette…je vous en prie ! » Ricanent-ils de sa plaidoirie avant de se cambrer vers ses mains qui empoignent maladroitement leurs rondins qu’elle ne s’empêcher de renifler d’odeur masculine.


« Wow…je sens dedans vos cœur qui battent rapidement wow !!! » Coasse-t-elle pendant qu’ils pleurnichent du premier vrai contact puis cela est avec des étonnants aigus qu’elle commence tendrement à masturber leurs pénis qui sécrètent sur ses cuisses gainées.


« On veut de toi depuis notre adolescence !!! » Gémit son frère faisant mordiller la lèvre inférieure de sa sœur qui n’en revient pas d’entendre cela et accélère ses masturbations.


« Oh mes pauvres chéris…je suis désolée….mais si j’avais su plus tôt !! » Leur fait elle comme porter la responsabilité tandis qu’elle vrille ses poignets dans cette double masturbation enflammée qui peut s’entendre juteuse par les sécrétions qui les lubrifient.


Même si elle n’a couché avec un mec depuis longtemps, elle connaît bien la machine masculine, donc elle calme la frénésie des branlettes et caresse leurs paquets sexuels.


« Ooooh elles sont monstrueuses !! » Masse-t-elle leurs couilles bouche bée avec un œil furtif sur la longueur de leurs pénis dont celui de son frère qui bute l’intérieur de son coude.


« Il rêve depuis des années à te la mettre dans le cul ! » Dit D. faisant rouspéter son frère qui voulait lui en faire plutôt une surprise mais leurs mâchoires s’effondrent quand elle répond.


« Tu ne m’étonnes pas D. !!! » Et elle ricane bêtement avant de reprendre vivement ses branlettes jusqu’à qu’ils se tordent de plaisirs inconnus car ils préviennent qu’ils vont jouir.


« Crachez….crachez tout sur moi !!! » Pompe-t-elle furieusement leurs queues joignant tour à tour quelques coups de langues sous leurs nœuds aux fentes à pisses informant les éjacs.


« Continuez vous-mêmes…continuez ouiiiiii !! » Les motive-t-elle reculant avec ses cheveux qu’elle met dans son dos avant de s’agenouiller, soulever ses gros nichons en guise de piste d’atterrissage et d’agiter sa langue hors de sa bouche grande ouverte pour recevoir une impressionnante quantité de sperme qu’elle sent s’abattre sur son corps car elle ferme ses yeux et ricane aux pleurnicheries de jouissances de ses jeunes hommes qu’elle sait désormais disponibles pour tout amusement sexuel et incestueux.


Par la suite, ils l’ont tellement baisée dans tous les sens que leur mère téléphona d’inquiétude.


« Allo oui maman…et bien je passerai récupérer ma fille demain matin…merci bye !! »


« D., tu peux aller acheter des capotes car je veux vous sentir éjaculer à l’intérieur de moi » Et D. s’habille vite puis sort de l’appartement avec un œil sur le soixante neuf du frère et sœur qui l’impressionne de beauté. Elle est sur le dessus avec une tête aux va-et-vient quasi floue.


A son retour, il referme vite la porte car le couple incestueux grogne sans retenue car elle est dans une levrette fantastique avec un genou sur canapé et l’autre le sol, ses fesses s’enfoncent dans le cuir à chaque grand coup de butoir de son frère qui tient fortement ses hanches et plus D. avance et plus il hallucine de voir la réalité car il encule et elle aime ça.


« Viens là D., viens que je te suce en même temps !!! » Grogne-t-elle.


Depuis ils pratiquent les meilleures baisent de leurs vies.

Diffuse en direct !
Regarder son live