Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 20 025 fois
  • 169 J'aime
  • 8 Commentaires

Mon chien Boxy et ma fille

Chapitre 5

Les vacances

Zoophilie

Suite partie 2


Le lendemain Maude arrive vers 13 h accompagnée de Zeus. C’est Virginie qui a eu l’idée de demander à sa nouvelle amie, de venir avec son chien.

Les deux filles s’installent au bord de la piscine. Maude a enfilé son bikini. Je peux ainsi admirer cette jeune fille. Elle a à peu prêt la même taille que Virginie, légèrement plus mince. Elle a les cheveux légèrement couleur cuivre, de magnifiques yeux verts et une peau laiteuse.

Elle ne me laisse pas insensible.


Pendant la première heure je les laisse tranquille.

Les chiens après avoir jouer entre-eux, se sont installés proche de leurs maîtresses respectives.

Je les entends parler et faire plus connaissance. Une complicité commence à s’installer. Vers l’heure de l’apéro, elles ont soif.


— Papa, tu peux nous apporter à boire

— Je m’en occupe.


Je leur prépare un cocktail alcoolisé bien frais, avec quelques petites choses à grignoter. Les filles sont ravies. Il doit être bon, car elles le boivent assez rapidement.

Elles en veulent un autre que je m’empresse de servir.


Virginie propose à sa nouvelle amie de rester manger à la maison. Elle accepte. Le repas est avalé. Comme tout le monde a bu, et qu’il n’est pas question de prendre la route pour ramener Maude, Virginie lui propose de rester pour la nuit. Elle avertit ses parents qui acceptent.


Avant d’aller nous coucher nous décidons de profiter du jaccuzi.

Les filles discutent de tout et de rien et elles en arrivent même à discuter de sexe et de leurs amours.

Maude nous apprend qu’elle n’a jamais encore eu de copain. Je n’en reviens pas, une aussi jolie fille et encore vierge.


L’alcool bu pendant la journée et lors du dîner aide à délayer les langues et à faire disparaître les gênes. Il fait encore chaud dehors, ce qui fait monter encore plus l’ambiance.


Je vois au regard de Virginie qu’elle a envie de s’amuser ce soir. Tout est sujet à de gros fous rires. Tout le monde est pas mal parti dans différents délires et tout d’un coup Virginie pose la fameuse question à Maude.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


— As-tu déjà vu le sexe d’un chien ?

— Berk, non.

— Il faut que tu vois ça alors. Tu verras qu’un chien est plus rapide qu’un homme pour bander. Dès que tu le touches il part.


Les deux filles se mirent à rire. Pour ma part j’étais déjà en érection. Une chance que nous étions encore dans l’eau.


Virginie sort du jaccuzi et appelle Boxy. Ce dernier arrive en courant et est suivi par Zeus.

Maude reste dans l’eau en me tournant le dos. Elle est en appuie sur le bord du jaccuzi et a son cul légèrement sorti de l’eau. J’admire ses fesses.


Boxy est maintenant à côté de Virginie. Automatiquement et comme à son habitude il lui donne quelques coups de langue au visage. Elle se met sur le côté et attrape le fourreau du chien. Elle commence sa mastrurbation, d’abord doucement pour ensuite accélérer le geste. Petit à petit on voit le bout du sexe sortir et entrer à nouveau. Il ne faut pas longtemps pour que la majorité de la bite de Boxy soit sortie.


Je me suis déplacé et rapproché de Maude. Elle ne perd pas une miette de ce qui se passe. Elle a les yeux grands ouverts.


Zeus s’est approché de Virginie. Il lui tourne autour. Elle se laisse renifler. Maintenant elle a la bite complète de Boxy en main.


— Tu vois ça ressemble à ça. Tu veux venir voir de plus près ?

— J’arrive.


Maude sort de l’eau. Elle s’approche de Virginie et Boxy et se penche.


— Tu peux le toucher si tu veux ?

— Berk non.

— Pourquoi ? Tu vas voir c’est assez doux.


Virginie réussi à la convaincre et Maude pose ses doigts sur la bite du chien.

Comme elle est encore couverte d’eau, Zeus, qui s’était rapproché de sa maîtresse, lèche les goûtes qui coulent, il commence par les cuisses, les bras.

Elle ne s’en rend pas compte immédiatement car elle est hypnotisée par la bite du chien qu’elle avait en main.


C’est à mon tour de ne rien manquer de ce spectacle.


— Veux-tu essayer avec Zeus ?

— Pourquoi pas.


Maude attire devant elle son chien.

Virginie lui donne quelques conseils.

Elle se saisie maladroitement du fourreau de Zeus. Ce dernier bouge légèrement. Virginie décide de se maitre debout devant lui et de le tenir par le collier.

Maude se réessaye une nouvelle fois et cette fois-ci elle réussit à bien saisir le fourreau et commence ses va-et-vient. Elle voit apparaître le sexe de son chien. Elle en sourit.

Apparemment ce petit jeu lui plait.

Elle continue avec de plus en plus d’assurance la mastrurbation.


Zeus de son côté à l’entrejambe de Virginie directement sous son museau. D’abord il avance sa truffe vers le maillot de bain de Virginie. Il la renifle. Il doit sentir qu’elle est déjà excitée. Elle avance son bassin vers Zeus pour bien sentir sa truffe contre elle. Boxy est derrière Virginie et lui lèche les cuisses et ses fesses par dessus le maillot de bain. La voilà prise en sandwich par les deux chiens.

Elle doit sûrement retrouver les sensations qu’elle m’a décrit plus tôt dans la journée.


Virginie ne tient plus et elle retire complètement son bikini. Les chiens n’attendaient que ça. Connaissant ma fille, elle doit être tellement mouillée. Zeus doit sûrement se régaler de sa cyprine.


— Mais tu fais quoi Virginie ? Mais... mais...

— On ne peut pas laisser les chiens dans cet état, sinon ils ne dormiront pas.

— Mais tu veux faire quoi ?

— Viens je vais te montrer.

— Mais il y a ton père et tu es nue devant lui.

— Mon père je l’aime beaucoup alors fais moi confiance.


Pendant que je sors de l’eau, elle prend la main de Maude et l’entraîne vers les deux chaises de jardin qui se trouvent à côté du jaccuzi. Les deux chiens ont suivi. Virginie s’assoit la première et écarte les jambes. Zeus se précipite entre les cuisses de ma fille et sans préliminaire il lui lèche immédiatement les lèvres. Virginie gémit.

Maude regarde ça avec stupéfaction.


— Vas-y Maude, retire tout, tu verras comme c’est agréable.


Maude s’exécute et s’assoie sur le bord de la chaise. Boxy s’approche et lui donne quelques coups de langue au visage. Plusieurs fois il lui touche sa bouche. Il descend sur les seins, le ventre pour arriver en quelques secondes au sexe de Maude. D’abord hésitante, elle fini par bien écarter ses jambes. Boxy y fourre son museau et lui donne plusieurs coups de sa grande langue.

Elle pousse un cri de plaisir. C’est la première fois qu’une langue la fouille et elle a l’air d’avoir énormément de plaisir.


Je suis tellement bandé que ma queue sort de mon short de bain. Je l’enlève. Me voilà nu à présent devant ma fille et une inconnue.


— Viens mon pauvre papa, je vais m’occuper de toi.

— Je te reconnais bien là, toujours prendre soins des autres.


Je lui présente ma queue qu’elle s’empresse de gober en ouvrant grand la bouche. Elle n’utilise pas ses mains, car avec la droite elle écarte bien sa chatte pour bien sentir les coups de langue et avec la gauche elle caresse la tête de Zeus et le retient pour être certaine qu’il ne recule pas.


De son côté mon chien s’occupe à merveille de Maude. On ne dirait pas qu’elle n’a jamais fait ça. Elle se caresse les seins avec ses mains, je la vois les malaxer, se tirer sur les bouts.

Elle tourne la tête dans notre direction et elle a un air très surpris de constater que j’ai ma bite dans la bouche de ma propre fille. Elle ne peut détacher son regard de cette scène et moi ça m’excite encore plus.

Virginie sort ma bite de sa bouche, tourne la tête vers Maude.


— Tu veux essayer ? Tu veux apprendre ?

— Mais je ne peux pas c’est ton père et il a l’âge d’être le mien.

— Justement il peut t’apprendre.


Maude d’un léger hochement de tête donne son approbation.


Je me positionne entre les deux filles. Maude tourne sa tête vers moi. Je dirige ma bite sur le côté de sa bouche. Elle tire sa langue et me lèche le gland. Même sans expérience elle s’y prend bien.

Je me décale pour à présent être juste à côté de Boxy qui lui continue de s’occuper de la chatte de la jeune fille. La langue de mon chien lui lèche par moment son anus, ce qui lui arrache de petits cris de plaisirs.


Elle prend à présent ma bite complètement en bouche. Du à son inexpérience, elle avance un peu trop, et je sens le bout de ma queue toucher le fond de sa gorge ce qui lui donne l’envie pratiquement de vomir. Ses yeux sont mouillés de larmes. Mais en quelques secondes elle se ressaisie et prend ma bite dans sa main. Elle fait des aller-retour avec ses lèvres sur ma tige. J’en profite pour caresser son sein. Je passe mon pouce par dessus son mamelon, son téton qui devient tout dur. Sa peau est si douce.


Mes caresses, Boxy qui lui fait un cunnilingus, ma queue dans la bouche. S’en est trop pour Maude, je sens sa bouche se serrer sur ma queue. Son bassin se soulève. Elle est en train de jouir. Maude a son premier orgasme dû à un cunnilingus. Ses gémissements sont étouffés par ma queue. Elle ressert ses cuisses faisant reculer Boxy.

Je sens qu’elle ne veut pas en rester là à voir l’énergie qu’elle met à me sucer.


Je tourne la tête pour voir où en est Virginie et elle est à genoux en train de sucer Zeus. J’étais tellement absorbé par Maude que je n’avais pas constaté que ma fille s’était déplacée. Elle a littéralement sa tête sous le vendre du chien. Elle effectue des va-et-vient avec sa bouche sans utiliser ses mains. Il faut dire que le sexe de Zeus a une belle longueur.


Maude tout en continuant à me sucer, regarde son chien se faire faire la même chose par sa nouvelle copine. Je constate que tous les tabous commencent à tomber pour Maude et qu’elle prend de plus en plus de plaisir.


— Veux-tu changer de bite et essayer avec celle de Boxy ?

— Non c’est dégueu.

— Au point où tu en es, je crois que le degueu est loin.


Je pense qu’elle était curieuse d’essayer, mais voulait encore donner cette impression d’être une sainte nitouche.


J’attrape Boxy qui comme à chaque fois se laisse faire. Maude se met à quatre pattes et n’a aucun mal à le faire bander à nouveau. En quelques mouvements le sexe rouge de Boxy se retrouve devant la bouche de Maude. Elle touche le bout du sexe de mon chien avec la pointe de sa langue.

Elle semble apprécier autant que Boxy.

Comme mon chien est très docile, je peux le lâcher et je me place derrière Maude. J’admire en premier son cul. Les fesses sont écartées et je peux voir son anus légèrement ouvert. Je me mets à mon tour à genoux et je plonge ma bouche entre ses fesses. Je lèche immédiatement son trou et essaie de forcer légèrement l’entrée avec la pointe de ma langue. Maude se trémousse. Avec ma main droite je lui caresse sa chatte, je passe mes doigts sur ses lèvres, remonte jusqu’à sentir son clitoris. Je fais de petits cercles dessus. Il est gonflé. Elle couine de plaisir. Sachant qu’elle est encore vierge, je ne la pénètre pas, ni avec mes doigts, ni avec ma queue. Je veux laisser l’honneur à Boxy de dépuceler cette jeune salope.

La scène est quand même hallucinante. Une jeune fille de tout juste 18 ans, encore vierge, en train de sucer un chien, et se fait tripoter pas un vieux qui pourrait être son père.


Maude autant que Virginie sont très appliquées dans leurs fellations canines. Je me rapproche de Virginie au moment où Zeus lâche son jus sur la bouche et le visage de ma fille. Elle tient toujours la bite du chien en main et se frotte la chatte avec, par moment elle se pénètre avec, la ressort, la remet. Elle répète ça cinq bonnes minutes, quand un nouveau jet lui coule dessus.


— Papa je veux aussi te sentir en moi.

— Je vais te prendre ma fille, mais il faut d’abord que tu aides Boxy à baiser ta nouvelle amie.

— Oui papa.


Virginie se lève, se met devant Boxy. Ce dernier est content de voir Virginie. Il sort sa langue, Virginie en fait de même. Ils se mélangent leurs langues.

Zeus ne tient plus et lâche à son tour son sperme, Maude qui ne s’y attendait pas en reçoit en bouche. Elle essaie de recracher le maximum et de gros filets de bave coulent sur son menton, sur ses seins.


Boxy reste bandé. Virginie le fait s’allonger sur le côté. Il obéit.

Sans parole Maude vient s’assoir parterre derrière Boxy, elle écarte grand les jambes. Virginie saisie la bite bien bandée et bien dure. Elle la pose à l’entrée de la chatte lisse de Maude. Elle fait glisser le sexe de Boxy sur les lèvres gonflées de sa nouvelle amie. Virginie commence à lui insérer la bite. Elle y va par à-coups. Elle la sort, la remet, repette le mouvement.

Maude regarde droit dans les yeux Virginie. Elle lui tient sa main libre.

Virginie colle sa bouche à celle de Maude. Cette dernière ferme les yeux. Leurs langues se mélangent et c’est à ce moment là que Virginie la pénètre d’un coup sec. Maude sursaute plusieurs fois. Elle a les yeux remplis d’eau. Je constate que la bite de boxy est couverte du sang de Maude.

Ça y est la jeune fille a perdu sa virginité avec un chien. Elle va s’en souvenir toute sa vie.


À présent c’est Maude qui avance et recule son bassin. La bite de Boxy n’a aucun mal à rentrer complètement. Virginie masturbe en même temps le clitoris de son amie. On entend sa respiration s’accélérer.


Je fais mettre Virginie à quatre pattes. Dans cette position elle peut continuer à caresser Maude et lui lécher ses seins.


Dans la position qu’est ma fille, je n’ai qu’une envie, lui prendre le cul.

Elle est bien ouverte. Je lui crache sur l’anus, je passe ma main sur sa chatte pour y prélever de la mouille et je l’étale sur son trou. Elle est à présent prête.

Je glisse ma queue entre ses fesses. Mon gland est sur son étoile et je commence à pousser. Je le vois s’écarter. Je continue à m’insérer dans le cul de ma fille, je l’entends gémir de douleurs. Je suis à la moitié de ma bite. Je me retire et recommence ce douloureux traitement pour Virginie, sauf qu’à présent elle gémit de plaisir.


— Oh oui papa, pousse encore. J’aime ça, j’aime vraiment ça.

— J’ai affaire à deux vraies salopes

— Tu sembles les aimer papa !


Je me dis que si le vieux voisin voyait tout ça il deviendrait fou. Et qui sait, on l’aurait peut-être invité à y participer.


Tout en enculant ma fille je lui caresse sa chatte tellement mouillée. Je la pilonne de plus en plus fort. Elle est aussi déchaînée que moi.

Nous levons nos têtes au même moment quand nous entendons des cris de plaisirs sortir de la bouche de Maude. Elle a un nouvel orgasme très puissant qui lui procure de grosses spasmes. Elle retire la bite de Boxy de sa chatte qui lui venait de lui lacher son jus au même moment, ce qui avait sûrement participé à lui procurer son orgasme.


Moi je m’allonge sur le sol, ma queue raide pointant vers le ciel. Virginie la prend en main et s’empale directement dessus en se la rentrant directement dans le cul.

Je lui donne de gros coups de bassin qui font decoller légèrement ma progéniture du sol. Elle en veut encore.

Quand la sodomie est moins violente, Maude place sa bouche sur la chatte de Virginie et essaie tant bien que mal de lui lécher la chatte et son clitoris. Par moment elle me donne des coups de langue sur mes couilles remplies.


— Papa encore, oh oui, encore, plus fort, vas-y encore.


Je ne peux plus tenir et je lui lâche mon sperme dans le cul. Je m’assure de m’être vidé complètement en elle avant de me retirer.

Il ne faut que quelques secondes après moi pour que Virginie est a son tour un orgasme. Celui-ci est tout aussi puissant que Maude, car plusieurs jets sortent de la chatte de ma puce et atterrissent sur le corps et visage de Maude.

Virginie vient de jouir et d’ejaculer sur son amie. Je viens de découvrir que ma fille est une femme fontaine. Décidément avec ma fille nous ne sommes jamais au bout de nos surprises.


Nous essayons de reprendre nos esprits. Il est à présent tard. Nous rentrons. Une bonne douche pour tous et au lit. Les filles décident de dormir dans le même lit. Les chiens garderont la chambre.

De mon côté je ne pense pas avoir du mal à trouver le sommeil.


Et dire qu’il nous reste encore une semaine de vacances.

Diffuse en direct !
Regarder son live