Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 25 109 fois
  • 119 J'aime
  • 0 Commentaire

mon dépucelage avec ma belle soeur

Chapitre 2

Divers

J’étais excité et paniqué à la fois. Devant moi ce corps de femme. J ai posé ma main doucement sur la figure de Régine, lui disant ce que tant de fois je lui avais déjà dit, "que je l aimais, qu elle était superbe que j avais envie d elle. J ai approché ma bouche de la sienne j ai posé mes lèvres sur les siennes, sa bouche s est entrouverte et nos langues se sont mêlées.

Enhardi, ma main est descendue sur cette poitrine tant convoitée. J ai caressé comme un gamin ses superbes seins. J ai quitté sa bouche, et j ai tété ses seins comme un gamin. Elle m a dit de les sucer, de les embrasser.. Plus je les embrassais plus le téton durcissait et plus je prenais plaisir à l embrasser.

Régine étant nue, sous mes yeux, sous ma bouche et sous mes mains, elle m a demandé de me déshabiller. Imaginez vous un adolescent de 16 ans à qui une jeune femme de 23 ans demande de le voir nu. J’étais très excité mais en même temps très troublé et très timide. Un peu complexé aussi, elle, habituée à voir la verge d un homme allait voir la verge d un adolescent......La femme à qui je rêvais depuis des années m’était offerte. Je me suis dévêtu complètement des façons très désordonnée oubliant même dans un premier temps d ôter mes chaussettes. Mon sexe était dur comme jamais. elle m a directement pris la verge en main, je pense pour voir l effet que je lui faisais. Elle m a de nouveau embrassé. Elle m’ a demandé ce que je voulais, relâchant la pression autour de ma verge. Je lui ai dit que je voulais manger son sexe. Elle s est positionnée en travers du lit, les pieds touchant le sol, les jambes repliées m’offrant sa vulve touffue et oui, à l époque les minous rasés ce n’était pas la mode. J’ai posé ma bouche sur son sexe et là elle m’a guidé, m’indiquant ce que je devais faire. Je l ai léché longuement, y mettant tout mon coeur, cherchant à être le meilleur possible lui titillant de la langue ce petit bouton dont nous parlions tant lors de nos promenade, le clitoris , pénétrant de la langue son sexe ruisselant de plaisir. Je me sentais prêt à jouir alors qu elle n avait fait aucun geste vers ma verge, me caressant simplement la tête; mais quelle sensation merveilleuse. je goûtais pour la première fois de ma vie à la cyprine d une femme, je trouvais cela salé, mais délicieux à la fois. Je lui léchais l’anus je lui mordillais l’intérieur des cuisses le tout à sa demande. Puis elle s ’est redressée sur le lit s asseyant me faisant ainsi comprendre que mon tour était fini, elle souriait et me demandait si j avais aimé je ne pense pas qu’elle ait joui, mais elle mouillait abondamment ..........Ma verge lui prouvait que j avais plus qu’aimé et qu il ne faudrait pas grand chose pour que mon plaisir jaillisse. J ai mal interprété sa question, je croyais l avoir déçue, elle me dit que non, que je devais encore progresser mais que cela avait été délicieux. Avec cette première caresse je me sentis "aimé"même si la caresse n’avait été que furtive.

Elle m’a allongé sur le dos la tête sur l oreiller, elle a saisie mas bourses doucement, a décalotté mon gland et je l ai vu approcher sa langue. J avais mal à la nuque de la regarder faire.

Sa langue a effleuré ma verge de haut en bas doucement elle en a fait le tour tendrement puis d un coup, l a engloutie. je me suis laissé tombé en arrière lui posant ma main sur sa chevelure. Elle a entrepris une lente et douce succion. Bon sang que c était bon. c’était donc cela que les adultes appelaient tailler une pipe.

Diffuse en direct !
Regarder son live