Le site de l'histoire érotique

Mon esclave sexuelle

Chapitre 2

51
5

Une histoire érotique écrite par Anonyme

Histoire lue 16 026 fois

51

5

(Un peut Zoophile)



Je me retrouvais donc nue devant la porte d’entée de chez Lucie, elle nous ouvris et dès que nous sommes entrés, elle m’offrit une boite.


Lucie : Tien comme je sais que tu aime faire la chienne


J’ouvris la boite, Ils m’avaient offert un collier et une laisse de chien. Mon frère me mit le collier avec la laisse.


Seb : Maintenant met toi a quatre pattes on a un compagnon pour toi


Lucie ouvris une porte et un doberman en sorti.


Lucie : Regarde Oliver On t’a amené une vraie chienne en plus tu as de la chance elle est en chaleur.


Mon frère me tenait en laisse, je ne pouvais plus bouger. Le chien a tout de suite compris ce qu’on lui demandait, il se mit derrière moi et se mis sur moi et n’eu aucun mal à trouver mon cul, il se mit à faire des va et Vien rapide, malgré la situation je prenais beaucoup de plaisir. Mon frère se mit à côté de moi et me caressait, Lucie se déshabilla devant moi, elle s’assise devant moi et écarta les jambes, prit ma tête entre ces mains et l’approcha de sa chatte.


Lucie : Maintenant ma salope, bouffe-moi la chatte


Elle mit sa chatte contre ma bouche, je gémissait de plus en plus sous les coups de bite de son chien, je commençais à lécher doucement son sexe déjà humide, mon frère se déshabilla et me caressait, je mordillais les lèvres de Lucie. D’un coup mon frère plaqua ma tête violemment contre la chatte de Lucie.


Seb : Elle t’a demandais de lui bouffer la chatte, alors tu va lui bouffer jusqu’à ce qu’elle jouisse.


Je me suis mise à mordre, à lécher et à sucer tous ce que je pouvais. Lucie me frappa.


Lucie : applique toi sale chienne


Ce que je fit, je léchais lentement ces lèvres chaudes, Oliver accéléra nettement ces coups de queue en moi, je gémissais de plus en plus fort, Lucie commençait à mouiller et je buvais tous ce qu’elle me donnait, Le chien finit par jouir en moi en s’en alla, je suçais tendrement le clito de Lucie qui gémissais en se caressant les seins. Sébastien ce mi derrière moi et enfonça violemment son sexe dans ma chatte ce qui me surpris, mais je ne pouvais pas réagir, Lucie me tenait la tête contre son sexe chaud et très humide, mon frère faisait des va et vient très lent en moi, puis J’ai enfoncé 2 doigts dans la chatte de Lucie et je l’ai masturbé très rapidement tout en lui titillant le clito avec ma langue, Lucie gémissait de plus en plus ce qui m’excitais aussi de plus en plus, mon frère accéléra ses coups de reins et les rendis très violent, je n’arrivé plus a me concentré sur la chatte de Lucie, Les coup de reins était si violent ( et si bon) que je me suis mise à crier de plaisir et je me suis totalement écroulé. Lucie Me pris par la laisse et me releva.


— Alors petite pute, on a l’air d’aimer ça. Continue Sep fait la jouir


Elle m’embrassa fougueusement, me pris le visage


— Je voie que tu préfère te faire prendre par ton frère que par des chiens.


Mon frère n’arrêter pas ces coups de reins et finit par jouir en même temps que moi, il sortit son sexe de ma

kjherbem

Chatte et l’enfonça violemment dans mon cul.


— Vas-y Seb sodomise la cette salope, je vais m’occuper de sa chatte


Mon frère me redressa et sa salope de copine se mis sous moi, m’enfonça 3 doigts dans la chatte et elle me masturba, je sentais le souffle chaud de mon frère sur ma nuque, je me sentais bien plus j’étais humilier et plus j’aimais ça, Seb me malaxa doucement les seins, Lucie, elle, continuait ma masturbation tout en me suçant le clito, je gémissais de plus en plus fort. Mon frère renforçait ces coups de reins dans mon cul, et sa copine buvait toute ma cyprine. Seb finit par jouir dans mon cul et se retira, il alla dans la pièce a côté et se rhabilla me laissant seule avec ça nympho de copine. Elle M’enfonça un quatrième doigt dans ma chatte et me masturba plus vite, j’étais au bord de l’évanouissement, elle entoura sa langue a mon clito ce qui me fit rapidement jouir. Puis une fois fini elle se releva et se mis derrière moi et m’attacha les mains derrière le dos et un foulard sur la bouche. Elle partie elle aussi se rhabiller, Ils m’ont laisser seule toute seule environs 15 minutes puis sont enfin revenu quand quelqu’un frappa a la porte?



A Suivre?


Marion