Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 262 fois
  • 23 J'aime
  • 0 Commentaire

Mon expérience gay

Chapitre 1

Gay

Ce ci est une histoire vrai.


Il y a de ça 4 ans je suis passé à l’acte avec un homme. J’en suis arrivé ici à cause de plusieurs déceptions amoureuses et ruptures difficiles avec la gente féminine. Je me suis alors demandé si je ne serais pas mieux avec un homme. J’avais ce fantasme qui me trottait dans la tête depuis un moment de me retrouvé à la place d’une femme. Ces événements m’ont donc déclenchés le fait de passer enfin à l’acte.


Cela faisait quelques temps que je traînais sur un chat gay. Je parlais avec un homme d’une trentaine d’années, après quelques semaines nous échangeâmes nos adresse "msn", puis s’en est suivis quelques jeux sexuels en cam. Grâce à l’achat d’un sextoy de longueur et largeur moyenne (20cm par 4cm), il me demander de le sucé et de me l’introduire dans mon petit trou. Après quelques jours je lui proposa de remplacer ce god par son sexe, que j’avais envie de sentir un vrai pénis chaud et dur en moi.


Tout excité de cette demande celui-ci accepta et me demanda plus de détail sur la manière dont cela devrais ce passé. Je lui explique donc que j’aimerais presque tout essayer embrasser, me faire caresser les fesses, sucer, me faire sodomiser, qu’il me mette des fessées, éjaculation facial et avaler son sperm. A cela il me répond qu’il n’y a pas de problème, je rajoute tout de même qu’il faut qu’il prépare mon trou comme il ce doit, en le doigtant et me le léchant.


Je lui précise aussi que je voudrais me sentir femme, que j’allais intégralement me rasé en mettre un jolie petit string ficelle rouge, ce qui ne fit qu’amplifié son excitation. Nous convenons donc un rendez-vous après mon boulot, que l’on se rejoindrais sur un parking non loin de mon travail et qu’il m’amènerais chez lui. Ce jour arriva.


13 Octobre 2009


Je me suis réveillais beaucoup plus tot ce matin là, je m’enfermais donc dans la salle de bain et me rasa intégralement mes fesses (celle-ci était ferme et rebondis à l’époque) et mon sexe, une fois fait j’enfilais le string, et la le choc, je m’aperçu que mes fesses ressemblaient à un garage à bites et que la ficelle indiquer l’entré, une petit érection commençais. Je finis donc de me préparer et je suis partis au boulot. Je voulais resté discret sur ce qui m’attendait ce soir, j’espérais donc que personne ne vois ce sous-vêtement qui me remonté les fesses dans ce jean serré.


La journée passa je fis un tour au WC pour pouvoir être propre pour recevoir ce membre qui hante mes rêves.

Je pris ma voiture et partis au rendez-vous. Il m’attendais je ne perdis pas de temps et monta dans ça voiture, durant le trajet nous discutâmes, mais je sentis en moi de l’excitation et de la peur. Arrivé chez lui, il me proposa un verre que j’acceptas, puis il se mis derrière moi et commença a me caressé, en me disant "je vais bien m’occupé de toi ne t’inquiète pas", à ces mots je commença à lui caresser le sexe au dessus de son pantalon. J’avala mon verre me retourna et nous nous sommes embrasser, je continué a lui caresser le sexe, il m’enleva mon t-shirt, je fis de même mais ne m’arrêta pas à la je luis enleva sa ceinture et baissa son pantalon. Je repris mes caresses lui en profita pour m’enlevais mon jean, je me suis donc retrouvé en string devant l’homme qui allez me défleuré l’anus. Il se recula et me dis "waaa!! retourne toi que je vois ce petit cul" je m’exécuta. Hé la il me dis "je vais te mettre ma bite et tu va en redemander, cambre toi que je vois ce trou vierge", je m’exécutais une nouvelle fois. Il se présenta derrière moi me pris les hanches et les approcha de son sexe dur toujours sous son boxer et me dis "tu sens bien ma grosse bite, remue tes fesses...." La peur avait disparue et je sentais cet engin coulisser sur ma ficelle. il me releva et me fis m’assoir sur son lit. Il se mis devant moi et me dis

"- Alors tu l’as veux ma bite?

— Oui oui répondis-je.

— Découvre ton cadeau."

Je descendis donc son boxer et libéra son sexe droit, il était à quelques millimètre de ma bouche. Une peur saisit. je pris donc ma courage à deux mains et pris sa bite e pleine main et commença à le masturber.

"Suce moi comme tu le voulais, suce moi comme ces petites putes."

Et je pris ça bite en pleine bouche, le fais qu’il m’a insulté m’a excité et je lu sucé goulûment, lui léchant les couilles, des coup de langues sur son gland, faisant des va-et-viens le long de sa tige et le prenant en gorges profonde.

"- Suce moi comme ça salope, oui va bien la chercher, tu aime ma bite cochonne?

— Oui je l’adore, elle est grosse longue chaude et bien dur comme je la voulais.

— Relève toi je vais m’occupé de ton cul qui me nargue depuis tout à l’heure."

Je me suis donc mis à 4 patte le cul relevé pour qu’il puisse bien voir ce cadeau que je lui donne, il me baisse le string et frotte sa bite contre mon trou. Je le stop en lui disant qu’il faut qu’il me prépare avant.


Il commença donc par me masser le trou a l’extérieur en faisant de petit cercle autour du fruit de son désir, puis il y insert un doigt, puis deux continuant avec des va-et-viens en me faisant gémir. puis je le sentis retiré ses doigts pour le remplacer par ça langue, une chaleur m’envahis j’adore sentir sa langue parcourir mon intérieur. Puis il se releva et présenta son gland devant mon trou.

"- Ne t’inquiète pas je vais rentrer doucement.

— Je te fais confiance et mon cul est à toi."

Il poussa son gland et commença à rentré une douleur me fis avancé la croupe et ressortir son gland, il se repositionna et rentra son gland qui fut accueillis cette fois sans soucis.

"- Voilà petite chienne mon gland et dans ton cul."

Il s’arrêta je sentais son gland statique dans mon cul il ne bouge plus, je n’en peu plus son gland est rentré je veux sentir ses boules claquées contre mon cul, je pris donc les devants Et recula mes fesses pour que sa bite rentre entièrement et je sentis alors son bas ventre se coller contre mes fesses.

« - Tu ne demande que ça salope te faire ramoner le trou ?

— Oui je n’attends que cela sentir que ta bite me remplisse le fondement que tes boules claque contre mes fesses, je suis venu pour ça.

— Ok pas de soucis t’inquiète pas tu vas prendre à ne plus pouvoir t’assoir. »

Ni une ni deux il commença un va-et-vient doux pour ne pas me faire mal et que mon anus ce dilate. Puis il accéléra le mouvement allant de plus en plus vite et de plus en plus loin et me dis.

« - Je crois que tu voulais quelque chose pendant que je t’encule.

— Oui je veux des fessés avoir mes fesses rouge que ça claque bien

— Salope tien prend ça. »

Et fessés sur fessés je couiné à chacun de ses coup de rien à chacune de ses fessés j’éprouvé un plaisir à me sentir femme, et dominé par cet homme qui me remplissais le cul tout en m’insultant.

Il me fit changer de position plusieurs fois je pris un pied monstrueux, pendant 30 voir 45 min je me faisais sodomisé a vive allure mes fesses claquées sous ses mains, ses boules claquant entre mes fesses. Je me sentais tellement femme que quelques paroles sorties de ma bouche.

« Défonce moi je suis ta chienne. Ramone moi je veux te sentir bien au fond de moi. Je suis ta pute. »

Ces mots l’excité de plus en plus sa grosse bite sortait , retournait en moi.

Il sentit la jouissance arrivé et me dis.

« - Tu vas prendre mon sperme au visage et avaler tous ce qu’il y aura dans ta bouche, et tu prendras le reste qui serra sur ton visage et l’avalera avec tes doigt

— Au oui donne moi ton jus, asperge moi s’’il te plait. »

Il sortit de mon cul me retourna enleva sa capote et se branla au dessus de mon visage, et sous un râle de plaisir plusieurs giclé de sperme chaud sont sorties se déposant sur mon visage et dans ma bouche, une fois finis de jouir j’avalai le sperme tombé dans ma bouche, il voulu avant que je me nettoie le visage que je le suce pour ne pas en prendre une goute et que sa bite soit toute propre.

« Attend ma coquine regarde il y a encore du sperme sur mon gland »

Vu la position que l’on avait à ce moment là (moi allonger sur le dos et lui à califourchon sur moi), il prit son sexe en main et me le mis dans la bouche, appliquer par ce que je faisais je lui nettoyé bien l’objet qui m’avait donné tant de plaisir.

« Voila c’est bien petite salope maintenant avale ce que tu as sur le visage »

Une fois nettoyé je me suis rhabillé et suis repartit, sur le chemin du retour je me sentais gêné d’avoir donné mon cul à un homme mais le plaisir que j’en avais retiré était vraiment exceptionnel.

Diffuse en direct !
Regarder son live