Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 5 244 fois
  • 7 J'aime
  • 0 Commentaire

Mon fantasme

Chapitre 1

Erotique

Ce fantasme me poursuit depuis plusieurs jours, dès que j’ai quelques minutes de libre je retombe dans mon imaginaire. Je viens d’avoir 30 ans, après mes années d’études et mon diplôme d’ingénieur en poche, j’ai intégré une grande entreprise d’électronique et je me suis mariée avec un camarade de promotion. Depuis presque 10 ans je jongle avec ces 2 aspects de ma vie, ma vie professionnelle et ma vie de femme.

Du coté professionnel, je me suis donnée à fond à mon travail, je n’ai pas compté mes heures et aujourd’hui je suis responsable de projets et je dois gérer une dizaine de personnes pour mener à bien les affaires qui me sont confiées.

Du coté personnel, pendant mes premières années de mariage vécues avec passion dans les bras de mon mari, j’ai découvert avec lui les joies et les extases du sexe, je suis une femme comblée et satisfaite. Deux petites filles sont nées de nos amours.

Entre mes occupations professionnelles, ma vie personnelle et l’éducation de mes 2 filles je n’ai pas eu beaucoup de temps pour moi.

Aujourd’hui j’ai 30 ans, mes filles sont scolarisées, mon mari est parti en déplacement pour son travail depuis 2 semaines et ce soir après avoir couché mes filles, je me retrouve seule devant la télé. Les premières soirées j’étais sereine et satisfaite de pouvoir souffler un peu, j’ai rattrapé mon retard sur mes travaux ménagers.

Ce soir, tout est à jour, j’ai fais le tour des chaines de télé, rien d’intéressant. Je passe dans la salle de bain, je me déshabille pour aller me coucher. Je suis nue devant la glace, je me redécouvre après toutes ces années. Petite brunette d’1m60, mes seins sont encore bien en place malgré mes 2 grossesses, mes hanches et mes fesses sont douces et fermes.

Ces 15 jours de célibat forcé commencent à me peser, je découvre que je suis en manque de sexe. Ce soir pas de pyjama, je me glisse nue dans mes draps, je prends l’oreiller de mon mari dans mes bras et mon esprit commence à vagabonder.

Ce phantasme qui me trouble, je ne sais pas d’où il vient. Je suis nue, attachée à une poutre et je suis fouettée par une femme. Les lanières me lacèrent le dos, le ventre et les seins, j’aime ce traitement, j’encourage cette femme à frapper encore et encore.

Je roule dans mon lit, je sers l’oreiller, je le frotte contre mon ventre et mon sexe, je sens un orgasme monter dans mes entrailles. Je jouie toute seule dans mon grand lit, ma dernière masturbation remonte à mes années d’internat. J’avais oublié ce plaisir solitaire dans les bras de mon mari. Et là je redécouvre ce plaisir bien différent des orgasmes de femme mariée.

Je suis toujours dans mon phantasme, je suis curieuse, je veux savoir. Je me relève, m’installe nue devant l’ordinateur, je fais une recherche sur internet.

Je découvre des récits de femmes qui recherchent et apprécient les coups de fouet. Je ne suis donc pas la seule à aimer ce genre d’histoires. En lisant ces confessions de femmes je sens mon sexe s’ouvrir et réclamer mes doigts. Ma main droite s’occupe de la souris et la gauche s’occupe de ma chatte… et de mon clito.

Puis je tombe sur une vidéo où une femme habillée de cuir noir s’occupe d’une jeune femme nue, elle lui attache les mains et les chevilles à une croix, elle la bâillonne avec une boule tenue par une lanière attachée derrière la tête.

Elle s’empare d’un fouet, une sorte de gros martinet avec des lanières épaisses, elle commence à lui fouetter le dos et les fesses, d’abord doucement puis de plus en plus vigoureusement.

La fille se tord et hurle sur sa croix mais ne peut échapper aux coups qui laissent des traces de zébrures dans son dos, ses cuisses et ses fesses.

Ce traitement dure plusieurs minutes, la femme détache puis retourne la fille pour lui présenter son ventre et ses seins qui subissent le même sort que son dos.

La fille se tord sous les coups qui atteignent maintenant ses cuisses et son sexe, ses cris sont étouffés par le bâillon.

Je sers les cuisses sur ma main qui s’active dans mon sexe et je suis transportée dans un orgasme fulgurant. J’ai l’impression de m’évanouir quelques secondes.

Après quelques minutes je reprends mes esprits, ma main gauche est trempée de ma mouille. Je suce mes doigts, c’est bon, j’adore. Je suis comblée pour ce soir. Je note l’adresse du site et j’éteins le PC.

Cette nuit je dors comme un bébé. Le matin je me réveille la tête un peu dans le vague mais une nouvelle journée s’annonce et les filles vont se réveiller.

A suivre.

Diffuse en direct !
Regarder son live