Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 149 898 fois
  • 167 J'aime
  • 13 Commentaires

Mon fils

Chapitre 1

Inceste

Je suis une femme de 40 ans, mariée à un homme que je ne désire plus vraiment. Nous avons un fils, Carl, qui a maintenant 18 ans. Il a beaucoup changé depuis les deux dernières années. Il a beaucoup grandit et il est

devenu un homme, un très bel homme athlétique avec un corps splendide.

D’ailleurs, voici le but de mon récit: je doit avouer que mon fils m’attire sexuellement.


Depuis quelques mois, je l’observe et en voyant son corps quelques fois presque nu dans la maison, je ne peut m’empêcher de fantasmer en pensant à lui. L’autre jour, en passant devant sa chambre, j’ai aperçu Carl nu sur

son lit et j’ai remarqué que son membre énorme était en érection. Je n’ai pu m’empêché de l’espionner un peu et je suis devenu mouillé. Il m’arrive de plus en plus souvent de me masturber en pensant à mon fils. Je sais que c’est très grave de désirer de telles choses mais l’envie est plus fort que tout. L’autre jour, à ma grande surprise et à ma grande joie, je m’aperçu que mon fils Carl me regardait lui aussi du coin de l’œil alors que j’étais habiller légèrement par cette chaude journée d’été. Pour être sûr de ce que je croyait, j’ai tenter de provoquer les choses en m’assoyant doucement en soulevant ma jupe un peu pour lui dévoilé ma cuisse. Je me

permet de vous dire que moi aussi je suis un peu athlétique, je suis bronzé, mes fesses et mes gros seins fermes me rendent sexuellement attirante et je paraît plus jeune que les 40 ans que j’ai. Bref, mon fils ne pouvait

s’empêcher de me regarder et soudain il s’est lever et il a monter dans sa chambre à toute vitesse. J’ai remarquer quand il s’est levé qu’il était bander très dur dans son pantalon. Je suis monter en haut doucement et j’ai espionner mon fils encore. Sa porte de chambre était fermé mais j’ai tendu l’oreille et j’ai pu entendre qu’il se masturbait. Probablement qu’il pensait à moi. Je n’avais que le goût d’entrée dans sa chambre et de le

baiser. Je n’ai pas pu le faire, c’était un trop gros tabou et je ne savais pas si il aurait voulu. J’ai alors été, moi aussi, me masturber dans ma chambre.


Ne pouvant garder ceci pour moi plus longtemps je me suis décider à en parler à ma grande copine Annie, qui demeure pas très loin de chez nous. Je voulais savoir si j’étais normal et j’avais vraiment besoin de me confier à quelqu’un. Annie m’a écouter. Elle était surprise de la situation farfelue mais elle me comprenait car elle aussi trouvait mon fils Carl très séduisant. Et elle m’a même dit franchement qu’elle le ’baiserais volontiers’ elle aussi. Le samedi suivant, ma copine Annie nous a invités toute la famille pour souper, mais mon mari ne pouvais y aller et elle le savait très bien d’ailleurs. Carl et moi sommes arriver chez Annie vers 5:00pm et nous avons manger. Annie portait un robe très sexy et j’ai remarquer quelle regardait Carl d’une drôle de façon. Après avoir pris deux ou trois digestifs elle mis de la musique et pris Carl par le bras pour l’emmener danser dans le salon. En se dirigeant vers le salon, elle mit une main sur la fesse de Carl en se retournant vers moi et fit un clin d’œil. J’ai alors compris son plan tout de suite. Je les suivi au salon et Annie dansait de façon très sexy devant Carl qui avait l’air un peu embarrassé. Je me suis assied sur le canapé et j’ai observé Annie se dandiner devant Carl.


Elle caressait maintenant Carl le long de son corps et soudain elle allongea ses bras derrière lui, l’agrippa par les fesses pour l’entraîner sur elle.Carl sans faire ni un deux, il lui agrippa les fesses aussi. La danse devenait très cochonne et j’enviait Annie. Elle vint alors me chercher par la main pour danser avec eux. J’ai un peu hésité, j’étais embarrassé mais le vin et les digestifs m’encouragèrent à me lancer. Annie se remit à danser langoureusement dos à Carl en se frottant les fesses contre le sexe de mon fils. Je dansait en regardant les fesses de Carl et je me surpris à mettre mes mains sur ses belles fesses athlétiques. Je me colla à lui en allongeant ma main pour atteindre son sexe déjà dur. Il resta surpris et un peu embarrasser sans toute fois trop le montrer mais se laissa faire et je sentait son érection augmenter dans ma main à son maximum. Il branla ses

fesses doucement contre ma chattes humide tout en mettant ses mains sur les seins d’Annie. Nous dansions tout les trois dans une danse très cochonne et mes fantasmes des derniers mois se réalisaient. Soudain Annie se retourna

et se descendit sur ses genoux face à Carl et détacha son pantalon. Elle sortit la queue de mon fils en lui demandant : ’Aimes-tu ta soirée en compagnie de deux belles femmes?’ Il répondit nerveusement ’Oh oui, je suis excité comme tu peux le voir’. Sa grosses queue dure pointait vers le visage d’Annie et elle s’empara de son membre, me fit un clin d’œil et pris le sexe de mon fils dans sa bouche. Elle le suçait en le branlant

doucement. Je descendit le pantalon de Carl jusqu’en bas et j’ai pris ses fesses dans mes mains pour savourer ce moment. Je me suis alors assied sur le canapé et les regardant. Annie arrêta et dit à Carl d’aller vers moi.

Il avait l’air très surpris, il hésita et me regarda l’air de se demander quoi faire. Je lui fit signe du doigt de venir. Il s’approcha doucement.

Sa bite était là, pour moi maintenant, pointée vers moi et n’attendait que ma bouche. Je pris la queue de mon fils et commença à la branler et je voyait l’excitation dans son visage.Je sentit ma chatte devenir toute mouillée et j’ai mis le sexe de mon fils dans ma bouche et le suça avec intensité. Au bout d’une dizaine de minutes, Annie qui était nu sur le tapis du salon m’interrompis et me demanda: ’Pardon, puis-je me faire baiser par ton fils?’ Je fit signe que oui en disant à Carl de la baiser mais de s’en garder pour moi. Pendent que Carl entrait sa joli queue dans le sexe de ma copine Annie, je me déshabillait et m’allongea sur la canapé et me caressa en les regardant baiser. Annie me regarda et repoussant Carl d’elle afin qu’il me voit sur le canapé. Je lui fit signe de nouveau et cette fois il n’hésita pas en me voyant sur le canapé, ma chevelure blonde qui cachait à peine mes seins qui pointaient vers le ciel, les cuisses écartées légèrement. Il se dirigea vers moi et s’allongea au dessus de moi, lécha mes gros seins ferme en les massant doucement. Je sentit son sexe chaud sur le mien. Mon fils dirigea sa queue vers ma vulve, je le pris par les fesses pour aider le mouvement et mon fils me pénétra d’un seul coup. C’était bon de me faire baiser par mon fils que je désirait, ce beau corps musclé avec une si belle queue que je voyait déambuler chez moi sans pouvoir rien faire. Mon fils me sautait de façon très virile et je sentait que lui aussi était entrain de réaliser un fantasme. Il pompait très fort et mes seins bougeaient devant son visage. Il agrippa un de mes seins avec sa main, le lécha et joui en moi, je sentit son sperme chaud couler en moi et j’ai jouit en même temps que lui. Annie s’était reculer dans l’ombre et nous regardait du coin du salon, à la fois excité et abasourdie par le spectacle insolite que mon fils et moi lui donnions.


J’ai dit merci à mon amie Annie. Et depuis ce temps, quand mon fils et moi avons des envies du genre, nous ne nous masturbons plus mais on se permet de baiser à la cachette chez nous ou chez… et avec… Annie.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder