Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 72 487 fois
  • 91 J'aime
  • 2 Commentaires

Mon frère, mon maître

Chapitre 1

Inceste

Je m’appelle Marion, à l’époque je vivais avec mes parents 45 ans et mon frère, Lionel, 23 ans, moi j’avais 15 ans, j’étais dans ma première année de lycée et je rentrais tous les soirs vers 18h30, en rentrant je faisais toujours la même chose, j’allais prendre une douche et je me faisais une séance de masturbation avec un gode pour me détendre de mes journées épuisantes. Un jour ma séance de masturbation dura plus longtemps que prévu, je n’arrivais pas a me faire jouir, mon frère entra brusquement dans ma chambre, j’étais nue, jambes écartées le gode dans la main et dans la chatte, je ne savais pas quoi dire ni quoi faire, je ne pouvais plus bouger, mon frère resta un petit moment immobile puis finit par parler :

— Heu...Quand tu auras fini on t’attend pour dîner.

Il se retourna, ferma la porte et descendit dîner. Je suis resté un peu choqué mais je me suis vite rhabillée et j’avais peur de se que mon frère avais dit aux parents. Je descendais avec la peur au ventre qu’il n’ait tout raconté aux parents. Je me suis mise a table la tête basse quand ma mère me dit :

Maman : - Tu me feras le plaisir de réduire tes conversation téléphonique avec ta copine Isabelle

Moi : - Quoi ?

Maman : - Ton frère nous a dit que te descendrais après avoir fini de téléphoner à Isabelle, ce n’est pas se que tu faisait ?

Je regardais mon frère qui me fit un petit clin d’oeil, mon frère leur avais menti, il ne leur avais rien dit sur ma masturbation, mon regarde se tourna alors vers ma mère et lui menti.

Moi : - d’accord maman.

Le dîner se passa normalement, mais j’était encore gênée par se qui c’était passé avant, je finissais donc vite mon dîner pour vite retourner dans ma chambre. Le soir en allant de brosser les dents j’ai croisé mon frère, j’osais a peine le regarder. Mais il me vit et me dit

— Dit moi Marion, tu devrais faire un peu attention avec tes masturbation cette fois c’était moi mais une prochaine fois ça sera les parents qui te choperons et ça se passera pas aussi bien

J’acquiesçais et partit dans la salle de bain. ? Faire plus attention ? facile a dire, mes parents n’ont jamais voulu installer de verrous sur la porte de nos chambres, a défaut de me masturbais tous les jours j’ai réduit les séances à une ou deux fois par semaines pour ne pas êtres prise sur le fait et je me masturbais après avoir dîner. Mais un jour, un Vendredi pour être exact, je venais de passer une semaine de merde et l’envie de me masturbais était très grande alors pour une fois depuis 3 semaines j’ai décidais de le faire avant manger, j’étais assise sur mon lit les jambes écartés j’avais juste remonté ma jupe et descendue ma culotte, mon gode entrais et sortais avec beaucoup de facilité, ma chatte commençais a mouiller quand ma porte s’ouvris c’était mon frère.

— Pfffff encore ??....bon.

Il ferma la porte s’approcha de moi retira le gode et y enfonça son majeur et son index dans ma chatte et commença a me masturber tout en me caressant le clito avec son pouce.

Moi : - Non....mais qu’est ce que tu.....

Lionel : - Tait toi

Il me masturba de plus en plus vite, j’essayais de retenir son bras mais je n’y arrivais pas, le plaisir en moi montait et mes gémissement se faisaient de plus en plus fort, il me mis son autre main sur ma bouche pour étouffer mes cries, mes hanches faisait des mouvements de vas et vient tout seuls, je mouillais de plus en plus et j’eu un immense orgasme. Mon frère retira ses doigts, lécha la cyprine de ces doigts et me dit :

—  ?a y est tu as joui ? Alors dépêche toi on t’attend pour manger.

Le dîner se passa comme la dernière fois, tout se passa bien, mon frère raconta encore la même histoire de téléphone et la vie repris son cours, du moins c’est se que je croyais, car la durant la semaine qui suivis j’avais de plus en plus de mal a me faire jouir, j’arrivais a me faire jouir en pansant a mon frère en train de me masturber et je voulais retrouver les même sensation mais sans succès et après plusieurs mois de masturbation et de réflexion, j’ai pris ma décision puisque je n’arrivais pas à me donner autant de plaisir que mon frère alors j’allais lui demandais de me masturber encore une fois. Alors un soir je suis entrée dans sa chambre, il était sur son lit en train de lire un bouquin, j’ai refermé la porte derrière moi, j’ai commencé par des bégayement incompressible puis après avoir pris mon courage a deux mains j’ai fini par sortir :

— Lionel, je veux que tu me masturbes comme la dernière fois.

Mon frère me regarda un long moment puis fini par me dire

— D’accord, mais à une condition

— Laquelle ?

— Je veux être le seul a te le faire, je veux qu’as chaque fois que tu veux te masturber tu préféreras me le demander plutôt que de le faire toi-même.

— ...d’accord

— Déshabille toi et approche toi

Une fois nue je m’approchais doucement de lui, j’était quand même gênée et j’appréhendais se qui allais se passer, il s’était assis sur le rebord du lit puis il me dit :

— Assied toi sur mes genoux face au miroir de l’armoire

— Oui

Je me suis assise sur ces genoux, il m’écarta les jambes, à peine eu t il posé la main sur moi que je sentit mon corps frissonner, il commença par me caresser le ventre, puis les cuisses, je voyais ma chatte s’ouvrir toute seule et la cyprine qui commençais a mouiller, ses doigts caressaient mes lèvres, puis il enfonça son majeur et fit de lent vas et vient et l’autre main caressais mon clito, je mouillais de plus en plus et je commençais a gémir, il enfonça un deuxième doigt dans ma chatte et accéléra légèrement la masturbation, pendant que son autre main continué a s’occupé de mon clito, je me caressais et me malaxais les seins, mes gémissement se firent de plus en plus fort, mon frère en a profité pour m’enfoncer ma culotte dans la bouche pour étouffer mes gémissement, je ne me contrôlais plus, je me voyais dans le miroir et j’avais du mal a me reconnaître, je me voyais en train d’être masturbé par mon frère, gémissant et me caressant les seins avec de la bave dégoulinant légèrement de ma bouche, mon frère me pinça le clito et j’eu un très puissant orgasme encore plus puissant que la première fois. Il retira ses doigts de ma chatte et lécha la cyprine qu’il avait sur les doigts il m’allongea sur le lit et partit de la chambre, j’ai repris mon souffle et je crois que je me suis assoupis un peu, quand je me suis réveillé, mon frère rentra dans sa chambre une serviette autour de la taille.

— Tu es encore là ?

— Je...je crois que je me suis assoupis

— Tu devrais retourner dans ta chambre

Je savais qu’il avais raison, mais je ne voulais pas partir je voulais que ça continue alors j’ai dit :

— Prends moi

Il me sourit, ferma la porte et me dit :

— Si tu baise avec moi, tu devras faire tout se que je te demanderais sans poser de question, tu devra m’obéir au doigt et à l’oeil, tu sera mon esclave sexuelle

— D’accord

Je ne m’étais pas encore rendu compte dans quoi je m’étais embarqué mais ce soir là, il m’a fait l’amour comme jamais, j’ai jouie trois fois ce soir là.

J’allais sortir pour rentrer dans ma chambre quand il me dit

— Demain, je veux que tu restes à la maison

— Mais demain j’ai école

— Tu sèche, tu dis a maman que tu est malade, demain je travaille pas je lui dirais que je m’occupe de toi

Je suis rentré dans ma chambre, en pansant à la soirée que je venais de passer et a la journée de demain.

A suivre...



sauvageonnemarion@hotmail.fr

Diffuse en direct !
Regarder son live