Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 46 240 fois
  • 285 J'aime
  • 19 Commentaires

Mon grand-père,mon oncle et moi.

Chapitre 1

Inceste

Je suis une jeune fille de dix-huit ans mince, un mètre soixante-dix-sept des seins fermes et en poires, un beau quatre-vingt dix, bonnet C, je me nomme Emilie.

Je vis chez mes parents à Paris, je suis fille unique, en été je vais toujours en vacances en province dans le sud, chez mon grand-père Philippe et mon oncle Arthur.


Mon grand-père à soixante-dix ans et mon oncle soixante-huit, ils habitent ensemble depuis le décès de ma grand-mère il y a trois ans.

Il est vraiment génial avec moi, il me laisse faire beaucoup de choses.


C’est le grand jour, je prend le train et dans l’après-midi je suis dans le sud.

Je suis vêtue d’un haut qui laisse mon nombril à l’air, un petit décolleté aussi et une jupe courte à mi-cuisse qui mets en valeur mes longues jambes.

A mon arrivée mon grand-père m’attend.


                - je suis contente d’être ici, grand-père tu m’as manqué.


                - Moi aussi chérie.


Je saute littéralement à son cou, il ne fait pas son âge mon grand-père, toujours des bras ferment  et une force dans les mains.


                - Mais, tu es de plus en plus belle ma chérie.


J’ai le teint écarlate et me blotti sur sa poitrine, il me regarde différemment des autres années, un regard de braise il s’attarde sur ma poitrine qui a presque doublé de volume par rapport à l’année dernière.

Après environ trente minutes de voiture, nous voilà à destination.


Mon oncle m’attend sur le pas de la porte et est encore plus heureux de ma présence que l’année dernière.


              - Mon dieu, tu es devenue une femme que tu es belle Emilie.


Il me donne des bisous et me regarde de la tête aux pieds, me reluque presque je vais dire, il laisse ses yeux un long instant sur mon corsage et mes jambes, ce qui me fait rougir.

Je vais déposés mes valises dans ma chambre et j’en profite pour me changer et prendre un bain de soleil en cette fin d’après-midi.


Je passe un maillot  tout petit , je suis pieds nus.

Et m’installe dans mon fauteuil que m’a préparé mon grand-père à l’abri des regards.

Mon oncle viens me voir et me demande si je vais bien, c’est bizarre le soudain intérêt pour ma petite personne...


Et la bosse dans le short de mon oncle...

Je réponds que tout va bien.

Après deux heures de bronzage, mon grand-père m’appelle pour dîner.


             - J’arrive grand-père, le temps de mettre un peignoir et me voilà.


Il est visiblement content de me voir à sa table ainsi que mon oncle, ils sont en érections dans leurs shorts.....


A leurs âges  quand même !


Je suis servie comme une princesse, surtout par mon oncle qui n’arrête pas de regarder ma poitrine malgré mon peignoir.....

Après le dîner, je monte prendre une douche et après me promener dans les alentours.

Mon grand-père m’a demandé de venir avec moi.


J’en profite pour mettre une tenue sexy, toute cette attention m’excite moi ...

Je suis vêtue d’un dos nu jusqu’à ma chute de reins, un mini short, un haut qui couvre à peine ma poitrine et en plus un décolleté affriolant.....


             - Waouh ! Emilie, tu es trop jolie, heureusement je suis ton grand-père et en plus je suis vieux, autrement, je te drague toute la promenade !

Ouais, vu l’état de sa braguette, il a trop envie de moi.....


Je discute avec lui sur le chemin de choses et d’autres et tout à coup, dans une prairie, nous apercevons un taureau avec plusieurs vaches et il a visiblement choisi celle qu’il va saillir, il monte sur son dos avec l’écume à la bouche, sa queue, plutôt son pénis est en érection et commence à la prendre, je deviens toute écarlate devant mon grand-père.....


              - Tu vois Emilie, c’est la nature, l’instinct animal.


              - Tu crois que nous les humains pouvons avoir les mêmes instincts.


              - Je le crois ma chérie, mais, tu vois, nous avons des principes, nous ne pouvons pas faire l’amour comme cela, notre instinct est freiné.

Nous nous asseyons un moment, je commence a avoir envie d’une queue, le taureau passe d’une vache à l’autre, je fini par croire que mon grand-père le fait exprès, je suis trop excitée.....

Je vois aussi que mon grand-père n’es pas en reste vu la bosse dans son short.


            - Emilie, tu es tellement sexy, tu me fais redécouvrir une sensation que je n’avais plus connu depuis des années.

            

             - Tu es ma petite fille, je ne dois pas avoir des pensées malsaines, ce n’est pas bien !!


             - Grand-père, j’ai les mêmes sensations, tu sais, j’ai toujours aimés les hommes plus âgés que moi.


               - Mais enfin je suis ton grand-père !


               - Non, viens approche-toi de moi.


Je lui caresse le visage, prend sa main, l’attire sur mes seins qui pointent comme jamais, Il devient pâle d’envie, il pinces mes tétons et ceux-ci se durcissent, je descend ma main jusque sa braguette, je libère sa queue trop à l’étroit dans son short et commence à le branler, il est plutôt dur son pénis, je suis surprise, il a quand même l’âge de ne plus rien faire avec une femme....


Je prends sa queue dans ma bouche, elle grandit encore, je l’avale jusqu’aux couilles, elle est trop bonne, je la suce comme une folle, il gémit.


               - Emilie chérie, je suis de nouveau un homme grâce à toi, han han han, tu as la bouche en feu hummmm...


Je parcours toute sa verge avec ma langue, je lui lèche et gobe une couille après l’autre, je suis devenue sa femelle, en plus, le taureau n’arrête pas de faire l’amour aux vaches.

Maintenant mon grand-père est nu devant moi, je fais la même chose, je suis trop excitée, je le lèche partout sur le corps je commence par son visage, je n’en peux plus, l’odeur de se mâle en rut me possède, plus de grand-père, c’est un homme qui va me prendre.


Je prends de nouveau sa queue dans ma bouche, j’en suis folle, mes mouvements provoquent des gémissements chez lui, il  me couche à terre, me lèche ma chatte et rentre sa langue dans mon vagin, me titille le clitoris et rentrent deux doigts dans mon antre.

D’un mouvement, il me prend en missionnaire, je ressens un spasme et des fourmillements dans mon ventre, sa queue est dure et me pénètre centimètre par centimètre, je n’en peux plus mes jambes sont autour de sa taille, pour ne pas qu’il parte.


D’un coup, il me retourne, je suis à présent à quatre pattes, il me lèche le vagin et mon cul, sa langue est en feu, je veux qu’il me fasse l’amour pendant des heures....

Il crache sur sa queue et sur mon cul aussi.


               - Emilie, je vais prendre ton cul, je n’en peux plus, ta grand-mère ne voulait pas que je la sodomise, mais, toi, laisse-toi faire.


                - Oui, prends moi mon abricot, mon cul est à toi, défonce-moi !!

 

Il avance sa queue, j’ai son gland qui me pénètre doucement, je suis sodomisée comme une chienne, je m’abandonne à lui, j’ai deux orgasmes, je me retourne, prend sa queue, l’approche de mes seins et commence une branlette espagnole, il ne sait pas se retenir, il éjacule sur mes seins et mon visage.....


La suite au prochain chapitre ! 😉

Diffuse en direct !
Regarder son live