Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 5 770 fois
  • 31 J'aime
  • 1 Commentaire

Mon histoire

Chapitre 4

Zoophilie

Bonjour

Après qq. jours de silence je réponds enfin à tes mails.

Tu peux sans doute imaginer que j’ai, pardon que nous avons été assez occupées ces jours derniers………… nous avions bcp de choses assez perverses et extrêmes a réaliser !!

Tout d’abord, je vais te dire comment je suis habillée aujourd’hui. Ce matin j’avais envie de plaire et les rayons de soleil de ces derniers jours m’ont donnés envie de me vêtir légère et sexy !!

Ce matin donc, j’ai enfilé une robe beige décolleté en rond, assez profond, laissant voir et apercevoir quand je me penche une bonne partie de mes seins lourds. Dessous je n’ai enfilé ni sg, ni culotte, je suis donc entièrement nue sous ma robe, juste une paire de bas couleur chair, de type dim-up et des chaussures à talons hauts couleur beige aussi. Dessus tout cela je porte une veste en cuir de même couleur.

Voila cela te plait-il ?


Pour en venir à nos expériences, suite à tes ordres, voila par le récit ce que nous avons fait :


Dimanche, nous avons décidé toutes les 3 de ne pas sortir et de ne recevoir personne, donc nous nous sommes consacrées les unes aux autres, et cela a été un ravissement !!

Chacune d’entre nous c’est préparée seule dans sa chambre dès la fin de matinée et pour ma part j’ai fait comme à mon habitude, bain, lissage de mon sexe et lait pour mon corps et mes seins..

Les filles ont fait de même et nous nous sommes retrouvées dans le petit salon, qui est devenu désormais, notre lieu à nous 3, ou nous nous donnons mutuellement du plaisir.

J’étais nue à l’exception de mon bustier noir très serré qui comme chaque fois faisait saillir ma lourde poitrine et dès le départ j’avais fixé sur mes tétons les pinces qui sont devenues a force de les porter de moins en moins douloureuse.

Emilie est arrivée en second, vêtue de bas noir et d’un serre taille en dentelle noire et perchée sur des talons hauts (comme moi). Aurore en maîtresse est arrivée en dernier, nue sauf le bustier en cuir noir que je lui ai offert il y a quelque temps maintenant. Bas noir et chaussure vernis noire à très hauts talons.

Nous avions Emilie et moi les colliers de chienne soumise et moi ma laisse accrochée au collier.

Aurore m’a placé en levrette sans rien me dire, j’ai ouvert mes cuisses et avec mes mains j’ai ouvert ma chatte, mon trou, elle m’a fisté sans ménagement, sans crème, sans aucune préparation !! Pendant ce temps Emilie avait fait rentrer dans le salon les males et avait entrepris d’un prendre un en bouche, l’aînée a continué à me fister la chatte avec ses deux mains, puis m’a fait couvrir par le male préparé par Emilie.. Le chien m’a couverte sans problème comme d’habitude, il m’a pistonné assez fortement puis il s’est raidi et croché en moi déversant au fond de mon ventre son sperme.. Nous sommes restés accrochés l’un à l’autre pendant de longues minutes et il a pendant tout ce temps déversé son jus en moi. Je pouvais voir Aurore elle aussi en pleine saillie anale et elle jouissait à grand bruit, pendant ce temps Emilie lui branlait doucement la chatte avec un gode long et fin. Quand je fus libre de mes mouvements, j’ai fait placer Emilie allongée sur le tapis et j’ai fait dégouliner le sperme canin sur son visage à partir de ma chatte….

Aurore était pleine de sperme elle aussi mais je suis allée chercher un verre et j’ai récupéré la jouissance canine dans le verre et mélangée celle-ci avec un alcool que nous avons fait boire à Emilie.

Elle a bu avec délectation ce breuvage et m’a ensuite embrassée à pleine bouche, mêlant sa langue à la mienne.

Emilie n’avait rien subi et donc Aurore une fois en levrette, a entrepris de la goder avec le vase du salon puis avec sa main, qu’elle a fait rentrer en entier jusqu’au coude dans le sexe de sa jeune sœur…

Pendant que mes chéries se donnaient du plaisir, j’ai fait une vraie et longue fellation à un des males, qui avait repris des forces et de la vigueur.. J’ai, en bonne femelle, pris le membre dans ma bouche et me suis appliquée à bien lui donner du plaisir. Comme j’étais allongée dessous lui, j’ai senti que l’on m’ouvrait les cuisses, remontait mes genoux sur mon buste et qu’une main fine prenait sans préparation mon anus. De mes mains j’ai ouvert encore plus mon cul afin de bien permettre le passage en moi. La main a glissé dans mes entrailles jusqu’au poignet et a commencé alors un puissant et long va et vient sur toute la longueur, sortant même complètement à chaque fois pour mieux rentrer à nouveau, tu peux donc imaginer quel plaisir j’ai pu ressentir d’être fistée analement pendant que mes filles en faisait autant….. ce n’était que la main d’Emilie mais quel bonheur et jouissance..

Voila la journée c’est passée ainsi entre phases de débauches sexuelles et perverses et moments de câlins tendres afin de récupérer.

Nous nous sommes encore branlées nos chattes, mon cul, nous avons léché, sucé, fisté nos sexes et anus, j’ai reçu de la cire sur mes seins….etc. etc.


Mon récit va venir maintenant sur la rencontre de milieu de semaine, chez la propriétaire du poney. Tu sais que nous avions rdv en fin de journée et nous avons mis presque totalement tes ordres a exécution……

Nous étions toutes les 3 nues sous nos impers ou manteaux, j’avais en moi mes boules et mon téléphone portable programmé pour sonner toutes les 10 mn. Emilie et Aurore étaient elles aussi entièrement nues, et Emilie était très tendue et excitée par ce rdv. Nous sommes arrivées, et dès le début nous avons dû nous mettre nues dans la grange. La maîtresse de maison m’a fisté sans ménagement d’abord la chatte puis le cul, puis de Aurore et Emilie ont mis une main chacune dans mon con et m’ont véritablement dilaté en écartant leur main vers l’extérieur, tirant ainsi sur ma chatte, ouvrant de plus en plus mon con de femelle et de salope.

Emilie a dû sucer le poney à pleine bouche et sur une bonne longueur afin de le faire bander et je crois sincèrement qu’elle a pris beaucoup de plaisir à cela car je voyais une de ses mains branler sa jeune chatte.

Aurore pendant ce temps continuait à me prendre le con, devant le regard froid et directif de la maîtresse des lieux. Elle jugea que le male était prêt et donc je fus placé devant lui, sous lui en levrette, il n’était pas autant entravé que la dernière fois et j’avoue avoir eu un peu peur. L »excitation étant plus forte je me suis ouverte et Emilie à guidé en moi le long membre équin, il a poussé nettement vers l’avant et j’ai pris en moi d’un seul coup une grosse grosse partie du sexe, j’en ai eu le souffle coupé et ma chatte était ouverte en grand. Une fois la queue en moi j’ai fait glisser celle-ci d’avant en arrière en me bougeant, et lui aussi essayait de me couvrir.. J’ai crié comme une pute sous cette superbe queue et j’ai joui encore et encore comme une chienne une pute une salope zoo.. devant mes filles. Emilie me regardait avec ses beaux yeux bien ouverts pendant que le chien de la maison lui pistonnait le sexe à grand coup de bite, Aurore en levrette à cote de sa sœur se faisait prendre par un gros gode ceinture.. Nous étions toutes les 3 que des femelles en rut !! J’ai senti en moi la queue se raidir et déverser un flot long et puissant de sperme.. je me suis retirée et je me suis placée dessus ma fille cadette et en ouvrant ma chatte j’ai déversé la jouissance du male sur son visage et son corps…….

Voila, es tu satisfait ? Nous sommes à tes ordres maître

Chienne Céline, maman, pute, salope, soumise, vide couille et zoo.



Bonjour maître Marcus.


Il y a quelques. jours j’ai commencé à te donner des nouvelles, mais je n’ai pas eu trop le temps de me consacrer à rédiger mes frasques (nouvelles) pour te les envoyer sur le net.

Aujourd’hui il fait très beau et chaud et je me suis faite belle ce matin pour aller au bureau. Je sais que tu aimes les femmes sexy (non vulgaires) et en pensant à toi ce matin, j’ai enfilé directement sur mon corps une robe légère en lin de couleur rose clair. Elle possède un jolis décolleté en rond, assez profond et comme je suis entièrement nue dessous je dois faire attention en me baissant pour ne pas offrir une vision totale de mes seins à mes collègues et collaborateurs…trices. J’ai mes à mes pieds des chaussures à talons hauts de la même couleur et une petite veste crème par-dessus pour la fraîcheur du matin.

J’avoue que de sentir mon corps libre dessous ma robe m’excite assez terriblement.


Pour revenir un peu en arrière, je vais te raconter une aventure qu’il met arrivée il y a quelques semaines juste avant mon dernier mail. Tu te souviens que j’ai une très ancienne amie qui habite Paris, j’avais passé quelques jours chez elle il y a plusieurs mois déjà.

Elle est venue pour le grand week-end de l’Ascension afin de me tenir compagnie et me réconforter au sortir de ma crise.

Nous avons passé un week-end ensemble, seules dans la maison car les filles étaient parties faire la fête avec des amies. Nous avons profité de la vie, bon repas, promenade, restau, shoping…etc enfin des trucs de filles !!!

Un soir après une longue journée nous sommes rentrées assez tard en fin d’AM et nous étions épuisées, alors bain, et tenue cocooning pour les deux. Je suis monté dans ma chambre et comme d’habitude j’ai pris soin de mon corps, bain, lissage de mon sexe et huiles essentielles pour l’ensemble de ma peau… puis j’ai passé un kimono en soie noire superbe avec dans le dos une broderie de fleurs de cerisiers..

Je suis ensuite descendue afin de préparer un plateau repas pour nous deux. Elle est venue me rejoindre elle aussi juste en peignoir de satin bleu nuit. Nous avons dîné devant la télé en regardant un DVD (l’amant), superbe film, très très sensuel et assez érotiques.

Fatiguée j’ai laissé ma tête glisser sur les cuisses de mon amie et j’étais allongée à ces cotés. Le film m’a une nouvelle fois envoûtée et j’ai sentie rapidement une douce chaleur envahir mon ventre, cela faisait quelques jours que je n’avais eu aucune relation sexuelle et je me suis sentie soudain en crise de manque…

Je sentais la chaleur de son corps contre le mien et ne tenant plus j’ai glissé une main entre mes cuisses, me demandant si elle était nue sous son peignoir…. Mes doigts ont rapidement trouvés le chemin de mon con et ils ont glissés et pénétrés ma chatte. Je me masturbait doucement pensant qu’elle ne me voyait pas, mais je me sentais frustré car ne pouvant pas me branler comme j’aime le faire !! Ni tenant plus j’ai ouvert en grand mes cuisses et me suis mis plusieurs doigts dans la chatte et me suis branlées sauvagement en criant fort…. Tant pis si je la choquait !!

Une envie et je la regarde droit dans les yeux, elle ne regarde plus le film mais mes doigts, mon corps et moi.. de ma tête j’ouvre ces cuisses et plonge sur son sexe demi lisse. Il est beau, les lèvres foncées comme moi, épaisses et assez longues…il est bon et je lèche avec passion cette chatte…elle se pâme et ouvre en grand ces cuisses afin de ma faciliter le travail…

Moi j’ai toujours mes doigts en moi mais je sais que cela ne va pas me suffire… pourtant je m’applique à lui procurer du plaisir et je la sent couler doucement sur ma langue et d’un seule coup ses mains me prennent la tête et me force à boire cette liqueur..

J’ai vraiment trop envie d’une bite ou d’un membre en moi, alors pendant qu’elle redescend doucement de sa jouissance je me levé rapidement et va ouvrir la porte à mes chiens..

Tu comprendras sans doute la suite…

Ayant envie de la faire jouir à nouveau et un peu de la choquer et la provoquer , nous sommes tombées sur le tapis en 69, avec elle dessous et nous nous sommes mis à nous lécher et titiller nos chattes avec bonheur et délectation… je savais qu’ils n’étaient pas loin et soudain j’ai sentie les pattes avant d’un des males m’enserrer et il m’a grimpé et sa bite déjà rouge et dure m’a pénétrer et il m’a défoncée littéralement pendant de longues minutes puis il c’est bloqué en moi afin de jouir au fond de ma vagin de femelle… elle a été stupéfaite et s’est soudain arrêter de me lécher pour me regarder me faire saillir telle une chienne..


Une fois dégager de lui et après avoir crié bien fort ma jouissance je lui ai expliqué pourquoi je suis zoophile…

Voila maître

Chienne Céline, toujours pute zoo

Diffuse en direct !
Regarder son live