Le site de l'histoire érotique

Mon histoire d'homme libre

Chapitre 3

Des révélations surprenantes

50
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 12 825 fois

50

4

VENDREDI 06H30

Le réveil sonne.

Je me lève. Je regarde dans ma chambre. Irina est dans le lit en train de dormir.

Je ferme la porte, me fais un café et prends une douche.

Puis je laisse un mot sur la table disant à Irina qu’elle peut faire comme chez elle et lui dit qu’on ira ce soir faire quelques courses pour elle si elle veut.

Ensuite, je m’en vais.


La journée se passe bien, quelques contacts dans le monde de la prostitution afin d’arriver à trouver le mac d’Irina. Puis vers 16h30, je m’aperçois que j’ai un message de ma fille Jade sur le répondeur. Elle me l’a laissé à 14h10 et elle me dit : « Coucou papa, c’est ta fille adorée, je t’appelle pour te dire que je viens passer quelques jours chez toi, je me suis embrouillée avec maman, je viendrai dans l’après-midi ».

Merde, vite faut que je la prévienne de la présence d’Irina.


Je l’appelle.

« Oui ! » me dit-elle sur un ton glacial.

« Ah tu es déjà arrivée ? » réponds-je.

« Oui et c’est qui cette ..... Fille ? Tu couches avec ? » demande-t-elle.

Je lui dis de se calmer, qu’Irina est très gentille et que je lui expliquerai lorsque je rentrerai.

Elle me répond : « OK, je te fais confiance papa, bisous ».

Je raccroche.

Dans quelle merde je me suis mis.

Je me dis que je vais rentrer mais une affaire nous tombe dessus.

Le temps de la clarifier, il est déjà 21h45. Je décide de rentrer à mon domicile.

Surtout qu’il faut que j’éteigne l’incendie avec ma fille.


22H10

J’arrive à mon domicile. Surprise, Jade et Irina sont assises sur le canapé en train de rigoler. Je suis étonné.

Jade me saute au cou et me fait un gros bisou en disant : « Mon papa chéri ! Tu m’as manquée ! ».

A peine m’a-t-elle lâché que c’est Irina qui me saute au cou et me fait un gros bisou sur la joue aussi en disant : « Mon sauveur, tu m’as manquée ! ».

Les deux filles se marrent.

Jade me dit qu’Irina lui a tout expliqué. Irina me fait un clin d’il.

Je pense qu’elle ne lui a pas parlé de ce qu’on a fait sur le canapé et la douche.

Ma fille me dit qu’Irina peut dormir avec elle dans sa chambre pour que je puisse avoir mon lit.

Je m’excuse auprès d’Irina car nous n’avons pas pu aller lui acheter des affaires.

Jade lui propose de lui prêter ses vêtements et concernant les dessous, elle peut lui donner ceux qu’elle avait achetés juste avant de partir. Irina accepte et nous remercie tous les deux pour tout ce qu’on fait pour elle en nous serrant dans les bras. Je sens ces deux jolies jeunes femmes collées contre moi, ça me fait une drôle de sensation et j’ai mon sexe qui commence à réagir.

Ouf, l’étreinte cesse.

Comme les filles ont préparé un bon dîner, nous mangeons. Elles parlent et rigolent me laissant peu de place pour discuter.

A la fin du repas, je suis repu. Elles décident de s’occuper de tout faire et me disent d’aller me détendre devant la télévision. Donc j’obéis et je me mets sur le canapé.

Irina va à la douche, ma fille vient me voir et me dit :

« Irina est très gentille, nous nous entendons bien, en plus elle est très mignonne ! »

« Ah bon ? Je n’avais pas fait attention. » dis-je.

« Mon il » répond-elle.

« Elle est trop jeune pour moi » déclare-je.

« Et alors ? » me répond-elle. Elle me fait un bisou sur la joue et part dans sa chambre préparer des affaires pour Irina.

Je regarde la télé en pensant à ce que vient de me dire Jade. La fatigue me gagne et je m’endors sans même m’en apercevoir.


Je me réveille d’un coup, je suis toujours sur le canapé, une couverture étendue sur moi, l’appartement est plongé dans le noir. Seule une petite lumière semble venir du couloir. J’entends des bruits venant de la chambre de ma fille.

Il est presque 02h00.

Je me dirige vers la chambre de Jade, la porte est entrouverte

Je m’approche doucement. Je les vois, elles sont allongées en travers du lit.

J’entends qu’elles parlent.

Irina dit : « tu n’as pas de petit copain ? »

Jade lui répond : « non ! Je n’en ai jamais eu. Tu dois bien connaître les hommes toi ? »

-« Oui assez. Pourquoi tu n’as pas de copain, tu es une très jolie femme »

-« Merci »

-« Ton corps a l’air bien fait »

-« Non, j’aime pas mes seins et mes fesses »

-« Mais non, ils ont l’air bien fait, montre-les-moi si tu veux, je te dirai »

Je vois ma fille qui se lève, ôte son t-shirt et son soutien-gorge.

C’est la première fois que je vois les seins de Jade, ils sont de belle taille, fermes et droits et les tétons sont proéminents ce qui trahit ses 18 printemps.

Irina s’est assise sur le lit face à elle, les jambes en tailleur, elle la regarde.

Irina : « continue, met-toi toute nue »

Jade fait descendre sa jupe. Elle est en string. Elle fait un tour sur elle-même.

Quel joli cul elle a !

Elle est bien plus jolie que sa mère au même âge.

Jade : « alors comment me trouves-tu ? »

Irina : « tu es très jolie, tes seins et tes fesses sont très beaux aussi. »

-« Maintenant que tu m’as vue nue, à toi de te déshabiller. » dit Jade

-« Tu n’es pas nue. » Elle lui montre son string.

Jade l’enlève. Le temps semble ralentir. Je sens mon cur battre très fort.

Elle a la chatte toute lisse et sa fente est toute fine.

Là Irina se lève et se déshabille à son tour.

Les voilà nues toutes les deux, face à face.

Je sens ma verge gonfler dans mon caleçon.

Irina fait faire demi-tour à Jade pour qu’elle se regarde dans le grand miroir mural.

Irina se trouve derrière Jade.

Irina : « regarde comme tu es belle ! Tes seins sont magnifiques même s’ils ne sont pas encore totalement formés » Elle accompagne ses paroles par des gestes en passant ses bras de chaque côté de Jade en lui caressant les seins pour lui montrer leurs jolies formes.

Quelle sensualité ! J’ai l’impression que Jade ressent du plaisir.

Puis Irina arrête et se regarde toutes les deux dans le miroir.

Jade : « Tu vas me trouver folle mais j’ai envie de nous prendre en photo pour qu’on se rappelle toujours de notre rencontre. »

Irina est d’accord. Jade prend son appareil photo.

Elles se prennent dans les bras « CLIC »

Puis Irina se tourne et Jade lui tient les seins « CLIC ».

Ensuite Irina se penche en avant donnant l’impression que ma fille était en train de la prendre en levrette « CLIC ». Elles sont mortes de rire.

Irina se met à genoux face à Jade comme si elle allait lui faire un cunni et elle lui attrape les fesses. Elle a son visage à quelques centimètres de la chatte de ma fille « CLIC ».

Irina se redresse et elles s’embrassent tendrement « CLIC »

Puis elles se couchent sur le lit face à face et regardent les photos.

Elles m’ont excité, sans m’en apercevoir, j’avais sorti ma verge et je me branlais.

Jade lui dit : « je suis contente que mon père t’ait ramené à la maison, j’espère que tu vas rester »

-« Moi aussi, ton père est vraiment quelqu’un de bien, tu sais. »

-« Je sais, je l’aime très très fort. C’est pour ça que je l’ai mal pris quand je t’ai vu dans l’appartement. ».

Un silence s’installe puis Jade reprend au bout d’une minute « Je peux te poser une question perso ? »

-« Oui, vas-y. »

-« Tu as de l’expérience avec les hommes ? »

-« Oui, pas mal ! »

-« Comment s’est passé ton premier rapport sexuel ? »

-« C’était un homme plus âgé, beaucoup plus âgé. »

-« Ah bon et comment tu l’as connu ? »

-« Tu le dis à personne mais c’était en fait mon père. »

-« Et comment s’est arrivé ? »


-« Ma mère est morte quand j’avais seize ans. Mon père n’arrivait pas à s’en remettre. Il était triste, pleurait souvent le soir dans sa chambre. Un soir alors que cela faisait deux ans que j’avais perdu ma mère, je l’ai entendu pleurer. Je suis allée le voir et je l’ai pris dans mes bras. Il s’est calmé. Je lui ai demandé si je pouvais dormir avec lui prétextant avoir fait un cauchemar. Il a accepté et nous avons dormi ensemble. Le lendemain matin, je me suis réveillé assez tôt. Mon père dormait encore. J’ai vu une bosse sous le drap. J’ai soulevé le drap. En fait, mon père bandait et il bandait tellement fort que son sexe écartait le slip ce qui me permettait d’en voir une partie. Je me suis levée un peu dégoûtée. Je suis allée au salon. Puis j’ai repensé à ça et je me suis dit qu’il avait droit aussi d’avoir des envies le pauvre, il était seul depuis si longtemps. Le soir, on a de nouveau dormi ensemble et les soirs suivants aussi. Mon père allait de mieux en mieux. Puis une nuit, je me suis réveillée. J’avais sa main sur moi et il me pelotait un sein. »

-« Et qu’est-ce que tu as fait ? »

-« Je ne savais pas quoi faire, il semblait dormir. Soit je le réveillais, il aurait honte et ne voudrait plus qu’on dorme ensemble au risque qu’il redevienne triste, soit je le laissais faire. Comme je ne voulais pas qu’il ait honte et que ce n’est pas désagréable, je l’ai laissé faire. Il a continué sur mon sein, il disait des trucs que je ne comprenais pas. Puis sa main est descendue dans mon pyjama, sous ma culotte. Ses doigts m’ont caressé le clitoris. Je commençais à être trempée entre les cuisses que j’avais écartées pour l’aider. Ensuite un doigt est entré. J’ai vu qu’il était en train de bander. J’étais très excitée, j’ai mis ma main dans son caleçon et j’ai sorti son sexe pour le branler. Là il s’est réveillé. Je l’ai lâché. Il a reculé quand il s’est aperçu qu’il avait sa main sur ma chatte. Il m’a dit qu’il était désolé et qu’il ne comprenait ce qu’il s’était passé. Je me suis approché de lui en lui disant que ce n’était pas grave et que ça m’avait plu. J’ai pris sa main et je l’ai mise sur mon sexe trempé. Je lui ai dit « je t’aime mon papa, je suis à toi ». Et je l’ai embrassé sur la bouche en lui attrapant sa bite devenue raide. Il m’a répondu en mettant la langue. Il m’a demandé timidement s’il pouvait me déshabiller. J’ai accepté. Tu aurais vu le regard qu’il avait quand il m’a vue nue. Il m’a allongé et m’a couvert de bisous et de caresse. Après il m’a léché le sexe. C’était bon. J’ai eu des orgasmes. Après j’ai voulu lui donner du plaisir, j’ai pris son sexe dans ma bouche, je ne savais pas comment faire, il l’a compris et m’a guidé. Au bout d’un moment, il m’a dit d’arrêter sinon il allait jouir dans ma bouche, je lui ai répondu que je voulais y goûter donc j’ai continué et il a joui dans ma bouche. J’ai tout avalé. Nous nous sommes allongés l’un dans les bras de l’autre et nous nous sommes endormis. Nous avons par contre fait l’amour au réveil et souvent encore les nuits suivantes jusqu’à mon départ pour la France ».

Pendant qu’elle racontait son histoire, Irina s’était mise sur le dos et regardait le plafond. Elle n’avait pas vu que Jade sans s’en apercevoir avait sa main dans son entrejambe.

Jade en prit conscience et l’enleva rapidement.


— Comment ça fait de se faire prendre par un homme mûr ?

— C’est trop bon quand tu le fais avec quelqu’un qui sait y faire et que t’aimes.

— Et de se faire lécher ?

— C’est très bon aussi, tu veux que je te montre ?

— Tu es bi ?

— Oui et d’avoir discuté de ça et de te voir nue à côté de moi, ça m’a excité. En plus, tout à l’heure, quand on faisait les photos et que j’avais mis ma tête près de ton sexe, j’ai vu qu’il était humide, tu dois être excité ?


J’ai vu que Jade devenir blanche.

Irina lui dit : « Ne t’en fais pas, je vais y aller en douceur et tu m’arrêtes si tu veux. »

A ce moment, elle se tourne vers Jade, s’approche de sa bouche et l’embrasse tendrement. Puis elle lâche sa bouche pour déposer des baisers dans son cou, ses épaules, ses seins dont elle titille les tétons, son ventre, ses cuisses, ses tibias, ses pieds. Elle remonte le long des jambes pour arriver au centre du plaisir.

Jade apprécie, elle a fermé ses yeux et sa respiration semble plus forte.

Irina soulève et écarte les jambes de Jade. Elle lui lèche le clitoris en la regardant.

Vu qu’elle est face à moi, je vois ses jolis yeux. « Me voit-elle ? » je me le demande.

Elle continue et semble aussi utiliser ses doigts.

Ma fille pousse de petits cris, puis ils augmentent en intensité et en volume. Elle finit par être prise de secousse.

Irina s’arrête et la regarde.

Jade est toute en sueur et essoufflée. Elles s’embrassent cette fois-ci en mettant la langue.

Ma fille dit à Irina que maintenant c’est elle qui va le faire.

Irina s’allonge et alors que Jade allait se mettre en ses jambes, Irina lui a demandé de venir se mettre à quatre pattes sur elle.

Elle se retrouve donc en position 69. J’ai le magnifique cul de ma fille tendu vers moi. Je vois donc également ses lèvres et son clitoris. Quelle vue !

Irina lui caresse les fesses et les écarte me permettant également de voir sa rondelle.

Jade semble en train de lécher la chatte d’Irina et doit bien se débrouiller vu les bruits qu’elle fait.

Pendant ce temps, Irina lèche le sexe de ma fille, elle lui mordille le clitoris.

Elle rentre légèrement ses doigts à l’intérieur, puis de plus en plus profondément. Soudain, elle dit : « Mais tu n’es plus vierge ! »

Jade : « Ne le dis pas, mais lors d’une soirée, j’ai un peu bu et j’ai perdu un pari. Mon gage s’était de m’enfoncer un gode entièrement. J’ai eu mal mais j’ai réussi. »

Suite à ça, elles ont recommencé et Irina a mis plus de hargne à doigter Jade.

Jusqu’à quatre doigts en même temps.

Puis, elle commence à caresser la rondelle de ma fille. Celle-ci semble se détendre. Irina entre un doigt qu’elle avait bien humidifié dans le vagin trempé de Jade.

Après quelques va-et-vient, elle entre un deuxième doigt.

Jade à deux doigts dans le cul, deux dans le vagin et la langue d’Irina sur son clito.

Les deux femmes jouissent de plaisir. Je vois de la mouille gicler de la chatte de Jade en grosse quantité sur le visage d’Irina.

aauupgtu

Je n’en peux plus, je vais éclater, je me dépêche d’aller dans la salle de bain de ma chambre. J’éjacule dans le lavabo avec un spasme qui traverse tout mon corps.

Exténué, je m’assois au sol un moment, puis je me nettoie et va au lit où je m’endors instantanément.