Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 8 747 fois
  • 47 J'aime
  • 5 Commentaires

mon imagination ou réalité?

Chapitre 1

Inceste

Ceci est une histoire vraie selon l’auteur, et que j’ai simplement traduite pour vous. Bonne lecture.



Mes premières pensées sexuelles envers ma fille étaient là depuis un moment déjà. Mais je me suis toujours assuré que je ne ferais quelque chose que si c’était elle qui le voulait.

Ma fille mesure 1,65 m, 50 kg, une femme surprenante.


Ça faisait un moment que je suspectais qu’elle m’aguichait. Elle s’allongeait sur le sol, regardant la télé avec seulement un long T-shirt sur elle, alors, la plupart du temps, je pouvais apercevoir ses sous-vêtements. Et aussi en venant dans ma chambre avant que je me lève, me sautant sur les genoux pour me prendre dans ses bras, souvent frottant ses fesses contre mon entrejambe. Et surtout, quelques fois, en laissant ouverte la porte de la salle de bains quand elle se douchait.

    Tout ceci m’aida à imaginer ma fille sexuellement. Mais je n’ai jamais pu savoir si cela était mon imagination ou pas.Et je n’allais pas prendre le risque de briser notre relation et notre famille.


Mais tout cela a changé il y’a quelques semaines.


Ma femme me dit que quelque chose n’allait pas avec l’ordinateur de notre fille, et m’a demandé si je pouvais jeter un œil dessus. J’ai bien évidemment accepté. Je travaillais à la maison ce jour-là, alors après que ma femme est partie travailler et que les enfants sont allés à l’école, je suis allé voir.


C’était laborieux, mais après quelques heures, faisant tourner divers programmes , j’ai pu le faire fonctionner de nouveau.

A ce moment-là, j’aurais pu retourner à mes occupations, mais j’avais besoin de fouiner un peu. Après avoir trouvé diverses photos d’elle et de ses amis, j’ai trouvé qu’elle utilisait les mêmes astuces que moi.


Quand je vais sur un site pornographique, j’ai un autre dossier caché que l’on ne peut voir qu’en tant qu’administrateur. Eh bien, j’ai découvert celui de ma fille dans un de ses dossiers de photos.


Je l’ai donc ouvert et jeté un œil à ses marque- pages. "wow" fut la première chose qui me vint à l’esprit. Il y’ avait différents sites pornos, la plupart de simples sites pornos. Puis, je découvris quelques sites "vieux et jeunes" et aussi des "pères et filles". Il y avait un autre dossier de marque-pages qui était pleins de sites d’intrusions (dans la chambre ou la maison), sites où un gars pénètre dans la chambre de la fille et commence à la toucher, puis la baiser.

J’avais déjà entendu ces fantaisies courantes, avant, alors je n’étais pas choqué, mais surpris que ma fille les regarde.


Alors j’ai commencé à me dire " a-t-elle bidouillé son ordinateur pour que je puisse trouver ceci, ou alors c’est une coïncidence et mon esprit me joue des tours ?"

Alors je me suis dit que j’allais tenter un truc ; je déplaçai un marque-page "père-fille "du dossier principal et le mis dans le dossier d’intrusions.

Je me suis dit que, même si elle essaye de m’envoyer un signal ou que cela soit mon imagination, elle pourrait penser que quand j’ai réparé l’ordinateur, les dossiers se sont mélangés et que je n’aurais pas trouvé son secret.


J’ai ensuite tout débarrassé de sorte que elle ne remarque pas que j’ai fouiné.

Quand elle rentra la nuit, je lui ai dit que j’ai pu réparer son ordinateur et que ça devrait marcher maintenant. Elle m’a souri, puis remercié, puis elle m’a dit qu’elle avait beaucoup de devoirs à faire, alors elle monta dans sa chambre.


Ce soir-là, au dîner, elle me remercia encore ; je lui répondis que c’était normal, que ça me faisait plaisir de l’aider.Je n’arrêtais pas d’essayer de capter un signe provenant d’elle qui me montrerait qu’elle a remarqué quelque chose sur son ordinateur. Mais aucun signe d’elle ne vint avant qu’elle sorte avec ses copines, donc je me suis mis à maudire mon imagination.


Le jour suivant était le samedi. Ma femme partit pour le week-end voir sa mère, et mon fils partit avec les parents d’un ami pour aller dans un club de foot en dehors de la ville où se déroulait un match. Ma fille était partie faire du shopping et rentrerait plus tard.


Comme j’étais seul a la maison, je décidai d’aller voir son ordinateur, vu que cela m’excitait vraiment de voir quels pornos elle regardait. Après avoir ouvert le dossier, j’ai regardé dans le dossier "intrusion" et y trouvai tous les marque-pages "pères-filles" ; alors je me suis assis et, pendant ce qui m’a semblé être des heures, j’ai regardé l’écran. Ce n’était pas mon imagination, elle pouvait vraiment être intéressée par moi.


Alors, j’ai pris un énorme risque et créé un nouveau dossier et j’y ai mis un des liens vers une vidéo où le père s’infiltre dans la chambre de sa fille la nuit et un autre du dossier "d’intrusions" où la fille est complètement nue quand l’homme soulève la couette. J’ai nommé ce dossier "cette nuit" ; j’ai longuement hésité, puis j’ai validé et attendu pour voir ce qui allait arriver.


Je n’arrêtais pas de penser au pire : qu’elle panique et qu’elle prévienne sa mère.Mais je me suis dit que dans ce cas je resterais tranquille et ferais comme si je ne savais pas de quoi elle parlait (oui, je sais, c’est assez enfantin, mais je devais me rassurer ).


Ma fille rentra de son shopping et monta vite dans sa chambre. Je restais assis dans le salon essayant de ne pas perdre la tête. Après plusieurs heures pendant lesquelles je n’entendis aucun bruit, je décidai de l’appeler pour lui demander si une pizza la tentait ce soir.Elle cria de sa chambre que oui, et demanda si nous pouvions regarder un film ce soir ; je lui ai répondu qu’il n’y avait pas de problème.


Nous regardions le film en mangeant la pizza. Il se faisait tard et elle n’avait toujours rien dit, alors je me suis dit que c’était bon, qu’elle n’avait pas encore remarqué de changement ou qu’alors elle faisait comme si elle n’avait rien vu.


Quand le film se termina, elle me dit qu’elle était fatiguée et qu’elle allait se coucher un peu plus tôt .Je l’embrassai sur son front comme d’habitude et lui souhaitai bonne nuit, puis elle alla dans sa chambre.


L’heure suivante a sûrement été celle qui a mis le plus mes nerfs à rude épreuve.J’arrêtais pas de me dire "vas-y" ou "vas-y pas". Finalement, j’ai eu assez de courage pour monter et voir si cela était réel ou dans ma tête.


En montant, je me disais "ok si elle se réveille, tu diras juste que tu as entendu des bruits et que tu allais voir si elle se sentait bien". J’ai entrouvert la porte, attendu que mes yeux se fassent au noir. Et je la vois, allongée sur le ventre exactement comme dans la vidéo.J’entre donc.


Je me rapproche du lit, me penche, mon désir refoulant toute autre pensée. Je soulève un peu la couette, et là, je me rends compte qu’elle était nue.Puis, je commence à parcourir de ma main son épaule et me dirige de plus en plus bas. Je m’arrête sur le bord de son sein. Puis je parcours ses fesses et y reste. J’étais aux anges, je la regardais et je savais qu’elle était éveillée.


Je commençai à masser ses fesses avec une, puis deux mains.Puis je parcourus sa raie, elle était très humide, puis je parcourus ses lèvres. Sa respiration s’accéléra.Je la découvris entièrement et la contemplai, que c’était excitant ! Puis, je commençai à la pénétrer avec un doigt en regardant son visage. J’aperçus un sourire.


Je continuai de la doigter, je peux vous dire, d’après sa respiration, qu’elle y prenait beaucoup de plaisir. Puis, j’écartai ses fesses et y plongeai ma tête et commençai à lécher sa vulve.


Elle jouit. Une fois ses spasmes calmés, je continuai de la lécher encore un peu, puis baissai mon pantalon, me rapprochai de sa tête, et lui présentai ma bite à ses lèvres.D’abord rien, puis sa langue caressa timidement mon gland, puis sa bouche s’ouvrit et je m’y enfonçai lentement. Je fis des va-et-vient pendant quelques minutes avant de me retirer. Elle fit un petit bruit de mécontentement.

Je montai sur elle, et y frottai mon sexe contre son cul. Je la sentis pousser vers moi. Puis je mis mon sexe en positon, et le fis disparaître dans ma fille.Puis je commençai à la baiser. Elle gémissait. Je la baisais de plus en plus sauvagement, et elle essayait tant bien que mal de paraître toujours endormie.

Puis je lui chuchotai "papa va jouir". Elle prit une longue respiration. Et nous avons joui en même temps.

Après une pause, je lui dis que son père l’aime et l’aimera toujours.


Le lendemain matin, au petit déjeuner, quand elle descendit, je lui demandai si elle avait bien dormi. Elle me sourit et me dit qu’elle avait bien dormi, et qu’elle souhaiterait dormir comme cela plus souvent.

Diffuse en direct !
Regarder son live