Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 18 475 fois
  • 68 J'aime
  • 1 Commentaire

Mon infirmière

Chapitre 1

Divers

Je me présente, Bruno, 39 ans, 1m76 pour 85kg. Divorcé depuis 2 ans je me consacre à l’éducation de mes 2 filles de 16 et 18 ans.

Ces deux dernières années, j’ai eu quelques rencontres mais rien de sérieux.

Cette histoire date d’il y a 2 mois.

Relativement sportif, je pratique régulièrement du futsal, un peu de tennis et de la descente VTT. C’est d’ailleurs le VTT qui est à l’origine de cette aventure. En effet, alors que j’effectuai une sortie en VTT, un samedi avec mon groupe habituel, j’ai fait une chute dans une clôture nécessitant l’intervention des pompiers, en effet, je m’étais planté dans la fesse droite un beau morceau de bois. Environ 3 à 4 cm de profondeur et sur une largeur de 7 cm.

Je rentrais donc le samedi avec un joli pansement à faire nettoyer tous les jours. Immédiatement j’appelais mon infirmière préférée, Béatrice, Une charmante infirmière, connaissance de mes meilleurs amis et qui est déjà venue quelques fois chez moi.

La situation n’est pas facile car il m’est quasiment impossible de rester assis et je ne peux m’allonger que sur un coté.

Ma grande fille étant à la fac à Lyon, heureusement la plus jeune pourra s’occuper quelques jours des taches ménagères.

Béatrice vient donc dès le lendemain, un dimanche, s’occupe naturellement de ma plaie mais m’annonce qu’elle part en congés 10 jours et que c’est sa remplaçante qui viendra. Tant pis, j’aurais bien profité de ses douces mains parfois baladeuses (elle s’était occupée de ma cicatrice lors de mon opération de l’appendicite, mais je vous raconterai ça une autre fois).

Le lendemain, c’est donc ma nouvelle infirmière qui arrive et quelle infirmière... Je pense 1m75, brune, les cheveux longs, des yeux foncés et pétillants, nous sommes à la fin du mois de mai et la chaleur du soleil provençal explique son teint déjà halé et surtout son très joli chemisier fleuri qui laisse deviner une poitrine magnifique, un bon 95D je pense. Sa jolie jupe, elle, mets en valeur son magnifique postérieur.... Ajouté à cela un sourire ravageur et je suis sous le charme....

— Bonjour Bruno, Je suis Gabriella, la remplaçante de Béatrice... Elle m’a parlé de vous.

— Enchanté Gabriella, entrez je vous en prie... Je vous propose un café, j’étais en train de m’en faire couler un !

— Volontiers.

De notre échange, j’apprends que Gabriella est d’origine argentine, elle a 32 ans, elle est arrivée en France pour faire ses études d’infirmière en France, c’est là qu’elle a connu Béatrice... Pour le moment elle ne fait qu’un remplacement, mais elles vont sans doute s’associer car Béatrice a du mal à faire face à la clientèle et est parfois obligée de refuser des soins.

Une fois le café bu, elle me demande si je préfère faire le soin debout ou allongé. Je reste alors debout alors qu’elle s’assoit sur mon canapé... se trouvant juste à la hauteur de ma plaie.... Elle baisse alors mon short et mon caleçon jusqu’à mes genoux. Par réflexe je cahce mon sexe, ce qui la fait sourire.

— J’en ai vue d’autre vous savez...

— J’imagine, dis-je en retirant mes mains.

Mais son sourire et surtout ma vue plongeante sur son décolleté provoque immédiatement une semi érection....

Rajoutant à mon trouble qu’elle ne peut que constater, elle rajoute

— Mais pas beaucoup d’aussi belle

— Merci

— Je parlais de la plaie !

— !!?? Je... euh

— Mais non je parlais bien de ce joli morceau dit-elle en touchant du bout du doigt le gland de ma verge maintenant parfaitement tendue...

Mes 19 cm sont alors à leur maximum...

— Bon et cette plaie alors... humm tout à l’air de bien aller... Bon il faut vite que je parte, j’ai d’autres soins après... merci pour la jolie érection, ça me mets en joie pour la matinée de voir que je fais encore cet effet à de beaux jeunes hommes.

— Le plaisir est pour moi, mais avec votre sourire et vos formes, je suis persuadé que je suis loin d’être le seul à avoir cette réaction...et c’est avec plaisir que je vous donnerai ce spectacle tout les jours...

Tout le reste de la semaine se déroule toujours ainsi, Gabriella, toujours dans des tenues plus affriolantes les unes que les autres, profitant de mon érection à chacun des soins, ses mains glissant parfois sur ma hampe, ou sur mes testicules... mais jamais plus, et ne voulant pas casser le charme, je n’en demandais pas plus non plus.

La deuxième semaine, pouvant de nouveau m’assoir normalement et ainsi conduire, le dernier soin, pour retirer les points, va avoir lieu au cabinet et nécessairement l’après-midi puisque le matin est destiné aux soins à domicile.

J’arrive donc à 16h00 au cabinet...

Gabriella me reçoit avec son magnifique sourire, mais aujourd’hui pas de jolie tenue, en tout cas je ne vois que sa blouse d’infirmière lui arrivant à mi-cuisse.... Mais quelles jolies jambes.

— Ah bonjour Bruno, comment vas-tu ? Vient dans la salle de soin... Donne moi ta carte vitale et ta carte de mutuelle s’il te plait... et profite pour retirer ton short et caleçon...

— Bonjour Gabriella... tiens ! (j’adore son petit accent)

Alors que j’avais baissé mes shorts et caleçons aux genoux, elle me dit

— non.. aujourd’hui c’est tout nu, tu vas t’allonger sur la table de soins  !

Une fois les points enlevés sans trop de douleur, je sens alors les mains de Gabriella se promener sur mes fesses...

— J’ai du me retenir pendant une semaine, mais aujourd’hui je me lâche si tu n’y vois pas d’inconvénients ?

— Ah non au contraire

Son massage se fait toujours plus doux sur mes fesses, glissant entre elles pour glisser jusqu’à mes testicules non sans appuyer à chaque passage sur mon anus... Cette sensation nouvelle pour moi me perturbe un peu mais l le tout est tellement bon...

Je me tourne alors pour pouvoir moi aussi profiter de ses courbes... alors que ses mains tournent autour de mon sexe, j’ouvre sa blouse et constate avec plaisir que ses seins sont libres... Quelle poitrine !!!

Elle se penche alors vers mon sexe et y dépose des baisers, puis des coups de langues avant de me prodiguer une fabuleuse fellation, léchant, suçant, gobant mes testicules... sa bouche est divine, sentant que je ne vais pas tenir longtemps, elle accélère sa succion puis me fait jouir sur sa magnifique poitrine.... avant de me gober de nouveau pour me nettoyer complétement...

Je me lève alors et lui ôte sa blouse, elle n’a plus qu’un boxeur noir... Nous nous embrassons à pleine bouche après qu’elle m’ait retiré mon Tshirt, je me régale de sa poitrine, ses seins magnifiques et volumineux, je ne rebute pas à lécher mon sperme... qui n’a jamais fait un cunni sur une petite moule dégoulinante ah ah !!

Je me mets alors à genou pour pouvoir lui rendre son geste et lui procurer un cunni comme j’adore pour la faire jouir !!

Je commence à baisser son boxer et là... Une bite, j’ai devant moi une magnifique transexuelle, elle avait coincé son sexe entre vers l’arrière avec son boxer... et quel morceau... Je n’hésite en fait pas beaucoup, je n’ai jamais touché une bite, mais il ne faut pas mourir stupide, je n’aurais jamais cherché à avoir une aventure gay mais c’est l’occasion.... Gabriella, voit que je n’hésite pas longtemps, je vois son sourire et me penche alors vers son sexe, le touche, le regarde, c’est la première fois que j’en vois d’aussi prés. Je commence alors, instinctivement à lécher ce joli joujou, au moins 18 cm pour 4 ou 5 cm de diamètre... C’est étrange comme sensation, je prends cette bite dans ma bouche, la suce, la déguste et quand je lève les yeux je vois une magnifique poitrine....

En fait, je me régale de ce sexe dans ma bouche, de cette sensation nouvelle... d’un coup alors que Gabriella me caresse les cheveux, elle jouit dans ma bouche et je déguste son sperme avec plaisir...

C’était ma première fellation, mais quel plaisir !!!



J’espère que ce récit vous a plu, si c’est le cas, je vous raconterai la suite ainsi que l’expérience ancienne avec Béatrice.

 

Diffuse en direct !
Regarder son live