Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 10 793 fois
  • 125 J'aime
  • 3 Commentaires

Mon jumeau, mon amour

Chapitre 6

Inceste

Je me dépêche d’aller sous la douche, en contractant le périnée. Le sperme de mon frère s’écoule de mon cul. Sous la douche, je me détends et je sens le liquide couler le long de mes cuisses. J’ouvre l’eau pour me rincer. Je glisse mes doigts entre mes fesses et constate que mon petit trou est encore bien dilaté après la sodomie que vient de m’offrir Hugo.


En caressant mon anus ainsi détendu, je commence à être de nouveau excitée. Je glisse un doigt, puis deux, dans mon fondement. Je suis tellement absorbée par mon plaisir que je n’entends pas Hugo rentrer dans la salle de bain.


— Et bien, on dirait que ça ne t’a pas suffit ce qu’on vient de faire ? Plaisante-t-il.

— Je me suis lavée et en passant mes doigts, ça m’a excité et j’ai eu envie de me doigter… Tu m’en veux ?! Demande-je.

— Comment t’en vouloir après ce qu’on vient de faire ? Par contre, je peux peut-être t’aider ?


En disant cela, il ouvre la porte de la douche et me rejoint sous l’eau. Ses mains se posent sur mon corps et rapidement? l’une d’elles remonte vers ma poitrine, alors que l’autre glisse sur mes fesses. Ses doigts caressent mon anus et sans difficulté, deux doigts s’enfoncent dans mon cul.


Sans réfléchir, ma main se pose sur sa queue. Quelques caresses et celle-ci est bien dure, prête à l’emploi.


— On remet ça ? Demande-je avec un air de défi.

— Si tu veux ! Répond Hugo.


Je me retourne et présente mon cul. Hugo se colle à moi, son sexe glisse entre mes lèvres puis remonte sur ma rondelle. Un coup de rein et sa queue m’encule. Je hurle sous cette pénétration virile. Hugo continue de me prendre et je gémis de plaisir.


Chaque va-et-vient de son sexe dans mon cul est comme une révélation, j’aime la sodomie, j’aime qu’il me prenne par derrière, j’aime par-dessus tout que ce soit mon frère qui me prenne ainsi…


Les râles de Hugo résonnent dans la douche et répondent aux miens. Je suis si excitée que je pourrais jouir en quelques secondes. Je glisse une main entre mes cuisses, pour explorer mon sexe. Mes doigts se faufilent entre mes lèvres, mais je ne m’arrête pas. Mes doigts caressent le sexe humide de mon jumeau qui coulisse en moi.


Ses bourses à portée de main, je caresse ses couilles avant de retourner jouer avec mon petit bouton. Hugo me glisse à l’oreille qu’il adore quand je lui caresse ses testicules, tout en pinçant mon téton avec deux doigts. Je gémis instantanément et l’encourage à continuer.


Les mouvements de Hugo se font plus rapides et plus profonds. Je hurle de plaisir à chaque fois qu’il enfonce son pieu au fond de mon anus. Une nouvelle fois, un orgasme me foudroie de plaisir. Tous mes sens sont en alerte. Mon corps tremble, se contracte et m’électrise.


Hugo reste enfoncé au plus profond de mon corps alors que je jouis. Il attend puis se retire doucement. Je me retourne et lui dit :


— Encore une fois, tu m’as fait ressentir des sensations… Whaooo ! Maintenant à ton tour ! Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? Dis-je en empoignant sa queue pour la garder en érection.

— Euh… Je ne sais pas… J’ai beaucoup aimé jouir sur ton joli visage, hier…

— Alors viens recouvrir le visage de ta sœur avec ton sperme chaud !! Dis-je en m’agenouillant face à lui.


Je continue de le masturber et mon regard n’a pas quitté le sien. Je tire la langue pour venir lécher le bout de son sexe. J’accélère les mouvements de ma main sur sa queue et quand ma langue passe sous son gland, je sens sa queue palpiter et le premier jet de sperme s’écraser sur ma langue.


Le reste de sa semence recouvre mon visage. Je sens son liquide chaud couler sur mon front, mes joues, mon nez. J’ai le sentiment à cet instant d’être une nympho, avide de sexe et de sperme. Mais je n’ai pas honte, au contraire, je suis heureuse de partager ça avec Hugo, d’être à sa merci à cet instant…


J’avale avec plaisir le sperme de mon frère et me relève, déposant des baisers sur son torse avant de déposer un baiser sur ses lèvres et de le serrer dans mes bras. Nous restons ainsi lovés sous l’eau chaude pendant de longues minutes.


Finalement, nous prenons notre douche et profitons de la soirée devant la télévision, comme la veille.


* *


Au fil des jours, notre vie de couple s’organise. Chacun prend ses marques, mais tout se fait naturellement. Hugo est aux petits soins pour moi, prêts à m’aider ou me faire plaisir… Bon, sur ce point, ça n’a pas vraiment changé, mon frère a toujours été très serviable.


Nous profitons ainsi des derniers jours de vacances, avant la reprise des cours, pour faire comme si nous étions un couple normal… Qui ferait l’amour au moins deux fois par jour !


Alors que la fin du mois d’août approche, Hugo rentre tout souriant, un vendredi soir.


— Ma chérie, prépare ta valise ! Demain soir, on part en week-end… Dit-il.

— Quoi ? Tu es sérieux ?! Réponds-je avec un large sourire. Tu m’emmènes où ?

— C’est une surprise… Mais prépare un maillot de bain, au cas où !

— On va à la mer ?! Dis-je toute excitée.

— Possible… En tout cas, on va dans un endroit où on ne connaîtra personne…

— Un vrai week-end en amoureux ? On pourra se tenir la main et s’embrasser quand on veut ? J’ai hâte d’y être !

— Moi aussi, je passerais te chercher à la boutique, à la fermeture et on prendra la route directement.-


Toute la soirée, je tente de lui soutirer des infos, mais Hugo ne me donne aucun indice. Je vais devoir patienter… Mais ça vaut le coup, si c’est pour être avec lui.


Le samedi soir, je sors de la boutique à dix-neuf heures. Comme annoncé, Hugo m’attend dans la voiture, prêt à partir pour notre premier week-end à deux. Lors des premiers kilomètres, j’analyse chaque panneau de signalisation pour deviner notre destination. Mes recherches font rire Hugo qui s’amuse à me laisser chercher.


Après une demi-heure de route, la seule certitude que j’ai, c’est qu’on se dirige vers la Normandie. Deauville, Cabourg, Caen… Mes propositions sont retoquées par mon frère. Finalement, je finis par découvrir la destination : la petite ville de Honfleur !


J’avais évoqué mon envie de visiter ce village plein de charme il y a quelques mois, Hugo s’en est souvenu et la surprise me ravit. Hugo a réservé une chambre dans un petit hôtel du centre-ville. Nous déposons nos affaires dans la chambre et sortons dîner. La balade nocturne qui nous guide jusqu’à l’hôtel est très agréable, j’ai hâte d’être au lendemain pour découvrir la ville au bras de mon amoureux…


Lorsque nous rentrons dans la chambre, nous sommes tous les deux exténués, par la journée de travail et par la route. Nous nous déshabillons et nous glissons sous les draps. Hugo m’offre son bras comme oreiller et sa main de libre vient se poser sur mon sein. C’est notre petit rituel du soir, lorsqu’on se couche…


Nous ne tardons pas à plonger dans les bras de Morphée. Lorsque les premiers rayons du soleil percent les rideaux opaques de la chambre, le drap recouvre à peine mes cuisses. La chaleur de cette nuit estivale a eu raison de ma frilosité naturelle.


Il doit être un peu plus de sept heures. J’émerge doucement, mes yeux s’habituent doucement à la lumière tamisée et je découvre Hugo allongé à côté de moi, le sexe au repos, posé sur sa cuisse. L’envie de me saisir de son pénis me dévore. J’ai envie de le remercier pour ce voyage, mais j’ai surtout envie de lui.


Ma main droite glisse sans réfléchir entre mes cuisses et je me caresse doucement. Comme je m’y attends, mes doigts ne tardent pas à être couverts de cyprine. La journée n’a pas encore commencé que je suis déjà excitée comme une vraie salope !


Je me relève doucement et me mets à genoux à côté de mon jumeau. Je me penche et dépose un baiser sur son sexe, suivi d’un second, avant que ma langue ne parcoure l’intégralité de la tige. Quelques soubresauts m’indiquent que je suis sur la bonne voie. Je vois la queue durcir doucement. En quelques coups de langue, le sexe de mon frère est en érection.


Ma langue remonte vers le sommet de son sexe et mes lèvres s’écartent pour laisser son gland s’enfoncer dans ma bouche. Ma langue tourne autour de son sexe lorsque j’entends une voix à côté de moi :


— Bonjour ma chérie, tu as bien dormi ? Dit-il d’une voix endormie.

— Merveilleusement bien, comme à chaque fois que je suis avec toi, réponds-je.


Hugo n’est pas surpris, nous avons pris l’habitude de commencer la journée par des préliminaires. Ce n’est pas chaque matin, mais régulièrement, l’un fait plaisir à l’autre avec sa bouche…


Je reprends son sexe entre mes lèvres et poursuis ma fellation. Les gémissements de Hugo ne se font pas attendre. Profitant de l’offrande, mon frère pose sa main sur mon corps et me caresse.


Ses gestes sont doux et attentionnés. Ses doigts naviguent entre ma poitrine, mes fesses, mon dos, mon ventre et mon sexe… Déjà bien excitée, mon sexe s’humidifie un peu plus au contact de ses doigts.


Alors que je suce mon frère depuis une bonne dizaine de minutes, il me guide pour me placer en soixante-neuf, d’un geste de la main. Il m’a confié aimer particulièrement cette position et je dois dire que je l’aime de plus en plus, sans doute grâce à la langue que Hugo fait glisser entre mes lèvres intimes.


Les mains posées sur mon postérieur, à écarter mes fesses, Hugo me lèche et suce mon clitoris, variant le rythme et les mouvements avec sa langue. Je gémis sous ces caresses divines, d’autant plus lorsque ses doigts s’invitent en moi.


Ma salive recouvre le sexe de mon frangin, ce qui me permet de l’enfoncer plus aisément dans ma bouche. Moi aussi je varie le rythme et les caresses, pour faire durer le plaisir. Sa queue dure coulisse dans ma bouche jusqu’à disparaître entièrement dans ma gorge.


Hugo ouvre ses cuisses et remonte ses jambes. Doucement, il effectue un mouvement avec son bassin. Son sexe va-et-vient dans ma bouche. Il accélère progressivement le rythme. Mon frère me baise la bouche et enfonce son sexe au plus profond, tout en continuant son cunnilingus et en titillant mes tétons avec ses doigts.


Les coups de reins de Hugo se font plus intenses, plus bestiaux. Je sens sa bite s’enfoncer dans ma gorge lorsqu’il gémit “Je viens”... Il s’enfonce une dernière fois dans ma bouche et se fige. Sa queue palpite sur ma langue et déverse son sperme dans ma gorge.


Malgré son plaisir, Hugo continue de me lécher la chatte, pincer mes seins et doigter ma chatte et mon cul, entraînant mon orgasme. Après plusieurs secondes de jouissance, je m’affale sur le lit, à côté de Hugo.


— Et bien, tu ne m’avais jamais baisé la bouche comme ça !! Dis-je en reprenant mon souffle.

— Oui, je me suis laissé emporter par l’excitation ! Je suis désolé si tu ne voulais pas…

— Si ne n’avais pas voulu, je l’aurais dit ! Je ne suis pas sûr de vouloir le faire à chaque fois, mais j’ai aimé ça…

— Moi aussi ! Une expérience de plus à notre liste, ajoute-t-il en rigolant.

— Oui ! Rigole-je. Et qui sait, on va peut-être rallonger la liste ce week-end…

Diffuse en direct !
Regarder son live