Le site de l'histoire érotique

Mon mari et sa famille

Chapitre 1

88
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 12 709 fois

88

0

Je m’appelle Caroline 24 ans, je suis mariée depuis 4 ans sans enfants, à Gaëtan 25 ans que je connais depuis 6 ans. Gaëtan a un frère Christian 30 ans marié avec Isabelle et une sœur Sylvie 27 ans mariée avec Jean François, je m’entends très bien aussi bien avec mes beaux frères que mes belles sœurs, ainsi qu’avec mes beaux parents qui ont 50 ans tous les deux. Je suis plus tôt timide et pudique, mon mari aimerai que je m’habille plus sexy et aussi que je m’exhibe un peu, mais j’ai toujours refusé.

Il y a quelques jours, j’ai découvert sur son ordinateur des photos de moi dont je n’ai aucun souvenir, je suis dans la voiture, mon tee-shirt et mon soutien gorge avaient disparu, mes jambes étaient écartées, ma jupe était remontée et ma culotte mis sur le coté en sommes on me voyait presque nue.

Très en colère, j’en ai parlé à Sylvie et à Isabelle qui m’ont conseillé d’en discuter avec Gaëtan, ce que j’ai fais. Il m’a expliqué que c’est en revenant d’une soirée ou il m’a fait boire un produit qui m’a mis légèrement dans les vaps. C’est sur un parking sur la route du retour qu’il m’a déshabillée pour pouvoir me prendre en photo. Il m’a laissée dans cette tenue pour faire le reste de la route une quinzaine de kilomètres. Une fois à la maison, il m’a fait l’amour j’étais tellement mouillée qu’il m’a pénétrée sans difficulté et d’après lui j’ai joui comme jamais, mais je n’ai aucun souvenir de ça non plus. Quelques jours plus tard, je raconte à mes belles sœurs ce que mon mari m’a dit. Après mon récit, elles me disent:

— Il faudrait que tu t’exhibes pour voir la réaction de Gaëtan.

— Il n’est pas question que je m’exhibe devant des étrangers.

— Dimanche, on vient manger chez toi, tu t’habilles léger sans sous vêtement, jupe ou robe courte et le tour est joué. On dira à nos époux, qu’ils auront une surprise si tu es d’accord.

— Mais enfin, Sylvie tu me demandes de m’exhiber devant ton mari et celui d’Isabelle et tes parents, ils vont pensés quoi de moi que je suis cinglée ou une salope.

— Mais non je ne t’inquiète pas dans la famille on est tous comme ça n’est pas Isabelle?

— Oui, c’est exacte, nous les femmes on s’exhibent et les hommes en profitent et maintenant on peut te le dire on n’a même été dans un club échangistes, il y a un mois pour la première fois.

— Mais les beaux parents?

— Ils sont venus aussi au club avec nous

— Et Gaëtan est au courant?

— Oui pour l’exhibe, mais pas pour le club échangiste.

— Si je m’exhibe devant vous, j’ai toutes les chances de me faire sauter devant Gaëtan.

— Si toi ou Gaëtan n’étaient pas d’accord, ils ne te prendront pas de force.

— Je ne sais pas j’hésite encore, si je le fais c’est pour faire plaisir à Gaëtan.

— La première fois ça n’a pas été facile pour nous non plus, mais le plaisir que tu ressens à la jouissance est beaucoup plus fort. Surtout si tu le fais ne le dis pas à Gaëtan la surprise sera d’autant plus grande.

Le dimanche comme prévu on reçoit mes beaux parents avec le frère et sa femme ainsi que la sœur de mon mari. J’ai décidé de suivre les conseilles de mes belles sœurs. Quelques temps avant que les invités arrivent je vais revêtir une robe courte et légère boutonnée sur le devant, j’ai mis quand même un string blanc légèrement transparent. En arrivant au rez-de-chaussée mon mari vient à ma rencontre voyant ma tenue, il me dit:

— Oh! ma chérie tu es ravissante, mais tu n’aurais pas oublié de boutonner les deux boutons du haut?

— Non, c’est volontaire, je veux que ce soir on ne regarde que moi.

— Alors là tu m’étonnes ma chérie.

— Si tu préfères je peux reboutonner?

— Non reste comme ça, tu m’excites mon amour.

Mon mari se colle à moi et m’embrasse, je sens qu’il est excité, il glisse ses mains sous ma robe, caresse mes fesses puis passe l’une d’elles devant et caresse ma chatte, c’est à ce moment là que la sonnette retentie et que je vais ouvrir qu’il me dit que je n’aurai pas du mettre de culotte. Tous les invités me félicitent pour ma tenue. Après l’apéritif, je vais chercher l’entrée, mais avant de revenir dans la salle j’enlève un bouton de plus en haut, là tout le monde va s’apercevoir que je n’ai pas de soutien-gorge et aussi le dernier bouton de bas de ma robe. En arrivant dans la salle on me félicite et m’encourage à continuer. Avant d’amener le fromage j’enlève un bouton de plus au bas qui se trouve au niveau de mon sexe. Quand j’arrive dans la salle je suis applaudie. Une fois que plus personne ne prend de fromage je vais dans la cuisine remettre les morceaux dans leur emballage et les ranger dans le frigo, c’est à ce moment là que je sens une main passer sous ma robe et caresser mes fesses puis caresser ma chatte à travers ma culotte qui est trempée tellement que je suis excitée, pensant que c’est Gaëtan je proteste que légèrement. Mais quand je me retourne, je m’aperçois que c’est Christian, rougissante, je lui demande d’arrêter car Gaétan n’apprécierait pas ce qu’il fait, il regagne sa place sans répondre. Le dessert étant une préparation de dernière minute, j’ai mis un tablier de cuisinier (que l’on passe au tour du coup et qu’on lie dans le dos au niveau de la taille) pour ne pas salir ma robe. Gaëtan me rejoint et passe ses mains sous ma robe comme Christian quelques instants plus tôt mais lui écarte ma culotte et enfonce deux doigts dans ma chatte, tout en me disant :

— Oh! Mais Christian a raison tu es toute mouillée, il ne faut pas rester dans cet état là:

— Oh! Oui baises moi vite prends moi.

— Et si je demandais à Christian de te prendre là sur la table de la cuisine.

— Non, toi baises-moi

— Si je te propose soit de baiser avec Christian ici dans la cuisine ou de regagner le salon tu te mets à poil et je te baise devant tout le monde, mais ensuite je demande à mon père, mon frère et Jean François de te baiser aussi, que choisirais-tu?

— La première solution, tu veux vraiment que je me fasse baiser par Christian?

— Oui, car lui à très envie de toi et avant de te connaître j’ai baisé avec sa femme.

— Je veux bien qu’il me baise pour te faire plaisir, mais je veux qu’Isabelle me dise quelle est d’accord.

— Il y a aucun problème, si vous êtes d’accord tous les deux, je n’ai aucune objection pour que mon mari te baise.

Je n’avais pas vu qu’Isabelle arrivait dans la cuisine. Tout le temps que l’on a discuté, Gaëtan n’a pas cessé ses caresses, ce qui ne fait qu’amplifier mon excitation, je suis avec le buste appuyé sur la table et la robe relevé, Christian arrive et découvre le tableau. Isabelle lui dit:

— Tu peux baiser Caroline, elle n’a qu’une envie se faire prendre ici dans sa cuisine.

— Avec plaisir, on ne refuse pas de baiser un si beau cul.

— Oui, vas-y Christian retire lui sa culotte et baise là, tu n’auras aucun mal à la pénétrer tellement elle mouille.

— Alors tout à l’heure tu ne voulais pas que je te caresse, mais maintenant je peux te baiser.

— Oui! Baise moi Gaëtan est d’accord alors vas-y.

Une fois ma culotte retirée, Christian admire mon cul puis passe son gland sur ma chatte, me fais écarter les jambes un peu plus pour mieux voir mon sexe luisant de mouille et de nouveau passe sa bite sur mes lèvres pour l’enduire de mouille et d’un seule poussée me pénètre de toute la longueur de sa queue:

— Oh! Oui c’est bon vas y plus fort.

— Oh! Putain que tu es bonne, je ne vais pas être long à jouir tellement que tu m’excite.

— Oh! Oui moi aussi je ne vais jouir

— Oh! Tiens prends ça, oui je jouis dans ta chatte.

— Oh! Oui moi aussi je jouiiiiiiii. C’est trop bon pardonnes moi de devenir une salope qui aime se faire baiser et jouir avec un autre homme mais c’est vraiment trop bon.

Mon mari se colle à moi et m’embrasse passionnément et je sens contre mon ventre son sexe dur alors je lui propose:

— Je veux que tu me baises moi aussi maintenant.

— Non ma chérie, je te baiserai ce soir.

— Tu veux que j’aille encore plus loin dans l’exhibe?

— Oui, mais que comptes-tu faire ?

— Tu retournes dans la salle avec tout le monde, j’arrive avec le dessert.

— Mais dis-moi ce que tu vas faire.

— Non, c’est une surprise.

Gaëtan n’insiste pas et rejoint sa famille dans la salle, je finis de préparer le dessert mais avant d’amener celui-ci aux invités, j’enlève ma robe, laisse mon tablier qui cache mes seins et mon sexe mais laisse mes fesses à l’air. A mon arrivée dans la salle, j’ai les félicitations de tout le monde. Le dessert fini, je débarrasse la table, des mains se baladent sur mes fesses et reporte tout à la cuisine. Je ramène le café que nous prenons au salon puis je vais mettre le lave-vaisselle en route après l’avoir rempli. Alors que je nettoie la table, Jean François vient prés de moi et tout me caressant me dit:

— J’ai très envie de te prendre, Sylvie est d’accord et ton mari n’attend que ça, ta chatte est toute mouillée, as-tu encore envie de te faire sauter?

Après quelques caresses, il se colle derrière moi et je sens son sexe entre mes fesses et je remarque qu’il a retiré son pantalon et baisé son caleçon. Sans attendre ma réponse, il me penche sur la table et d’une seule poussée pénètre ma chatte dégoulinante de mouille:

— Oh! Putain que t’es bonne, regarde Gaëtan comme ça rentre tout seul tellement ta femme mouille.

— Oui, je voix ça qu’elle se fait baiser

— Oh! Oui c’est bon baise moi plus fort.

— Je vais m’allonger sur la méridienne et tu vas t’empaler sur ma bite

— Oh! Oui, je vais monter et descendre sur ton sexe

— Écarte bien tes jambes et relève ton tablier que les autres voient ma queue te baiser.

— Oh! que c’est bon de baiser devant des gens.

— T’es trop bonne je ne vais pas tarder à jouir.

— Oui moi aussi je jouis.

— Oui vas y jouis ma salope.

Après avoir repris mes esprits, je vais prendre une douche rapide, quand je reviens dans le salon mon mari s’approche de moi et m’embrasse tendrement. Il n’est pas loin de 19 h mais malgré l’heure bien avancé de cette fin l’après midi nous partons faire un tour dans la forêt qui se trouve juste derrière chez nous.

zjehcvee

PS La suite bientôt peut être.