Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 25 883 fois
  • 93 J'aime
  • 0 Commentaire

Mon mari et sa famille

Chapitre 2

Avec plusieurs hommes

Après avoir baisé avec mes deux beaux-frères, j’ai pris une douche et j’ai changé ma robe contre une jupe courte et moulante et un chemisier dont je n’ai pas boutonné les trois boutons du haut, puis malgré l’heure où beaucoup de gens rentrent chez eux car il y a école le lendemain, nous sommes partis nous balader dans la forêt qui se trouve derrière chez nous. Nous marchons depuis un moment dans la forêt quand mon beau père me demande :


— Relève ta jupe et marche devant nous.

— Non, pas ici on pourrait croiser quelqu’un et je ne veux pas que des étrangers voient mes fesses.

— Tant pis pour toi, je vais te punir pour avoir refusé.

— Vous allez me donner la fessée.

— Oui, comme aux vilaines petites filles


Nous arrivons à un endroit avec plusieurs tables et où il y a encore 2 couples attablés.


— Tiens, voilà un endroit parfait pour te punir.

— Non pas ici, il y a des gens, à la maison si vous voulez.

— Non, c’est ici, sauf si ton mari me dit le contraire.

— Ma chérie, il fallait obéir tout à l’heure, de plus, tu reconnais toi-même que tu mérites une punition et je ne peux pas donner tort à mon père, une punition, c’est tout de suite, pas une heure après.

— Bon, vu que tu es contre moi, je n’ai plus qu’à me laisser punir devant des gens que je ne connais pas.

— Allez, prends appui sur la table, dos aux gens qui profitent de spectacle.


Alors que j’ai pris position, mon beau-père m’afflige quelques fessées, puis s’arrête, pensant la punition finie, je vais pour me redresser, mais la voix de Pascal, mon beau père m’ordonne :


— Ne bouges pas, la punition n’est pas finie, je vais relever ta jupe et de donner d’autre fessées.

— Non, il n’est pas question de relever ma jupe devant des gens que je ne connais pas.

— Si et comme tu as protesté, je vais te la retirer.

— Oh ! Non s’il vous plaît, ne me l’enlevez pas.


J’ai à peine fini ma phrase que ma jupe est à mes pieds et que je reçois une petite dizaine de fessées. Après la dernière de la série la voix de Pascal m’ordonne :


— Comme tu as continué à protester, redresses toi et mets-toi face à nous tous et enlèves ton chemisier et sans protester.


Sans prononcer une parole, mais sentant le rouge monter aux joues, j’enlève mon chemiser et attends la suite, mon beau-père me laisse quelques minutes, puis m’ordonne de reprendre la position. Dès que je suis en position, il me donne trois ou quatre fessées et dit :


— Maintenant je vais retirer ta culotte et te fesser cul nu

— Non, pas ça.

— Bon, tu continues à protester je vais te donner 10 fessées, ensuite ma femme, à son tour te donnera 10 fessées et enfin, Christian et Isabelle, puis Sylvie et Jean François et les quatre personnes dont je ne connais pas les noms te donneront aussi 10 fessées.


Une fois ma culotte retirée, tous me donnent la fessée comme Pascal l’a dit un peu plus tôt. Une fois que le dernier couple a fini de me fesser, mon beau-père me redresse, me retourne, m’allonge sur le dos sur la table :


— Jean François et Christophe, relevez et écartez-lui les jambes que je la pénètre. Oh ! Punaise, ça rentre tout seul, tellement elle mouille, non de non, qu’elle est bonne et vous les femmes venez lui peloter ses seins.

— Oh ! Oui c’est bon, encore.

— Comme ton petit cul me plait beaucoup, j’ai très envie de t’enculer.

— Non, pas ça

— Si, et c’est les gens qui vont te tenir !


Mes beaux-frères et belles-sœurs s’écartent pour laisser la place aux deux couples. Les hommes prennent mes jambes, les lèvent, tandis que les femmes caressent mes nichons. Pascal pénètre mon cul sans trop de ménagement, ce qui a pour effet de me faire pousser un cri :


— Aïe, vous êtes trop gros.

— Mais non, je suis déjà à fond dans ton cul et vous messieurs, caressez-lui la chatte.

— Oh ! C’est bon je vais encore jouir.


Alors que les deux hommes me caressent mon sexe et les femmes mes seins, j’ai un orgasme violant, mais mon beau-père n’a pas encore joui et il continue à ma ramoner le cul ainsi que les gens à me caresser. Je suis sur le point d’avoir un deuxième orgasme quand je vois les deux femmes sortir les sexes bandés de leur mari et les branler. Au moment où je jouit, Pascal éjacule dans mon cul et les deux hommes jouissent aussi sur mes seins et mon ventre. Après avoir repris mes esprits, je me rhabille et nous rentrons chez nous. Une fois rentrée, nous buvons un verre et nos invités prennent congé. À peine la porte fermée que mon mari me saute dessus, j’essaie de le repousser en lui disant :


— Attend un instant je vais aller prendre une douche.

— Non, je vais te baiser tout de suite.


Sans attendre ma réponse, il me met à poil, me fait me prendre appui sur le petit guéridon, dans le hall d’entrée et me pénètre et fait des allers et retours rapides et jouit très vite. Ensuite, il m’emmène dans notre chambre où il me prendra plusieurs fois, dans plusieurs positions, jouira et me fera jouir 2 à 3 fois ce soir là.


PS : Et ceci, n’est que le début des relations avec d’autres personnes.

Diffuse en direct !
Regarder son live