Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 27 446 fois
  • 184 J'aime
  • 15 Commentaires

Mon mari, mon chien et moi

Chapitre 1

Zoophilie

Voila deja presque une année que régulièrement mon setters Dan me donne un plaisir interdit. Certes il faut bien dire que j’en suis la première fautive et si je n’avais pas cherché le premier accouplement rien ne se serait passé . Que de bons moments avons nous partagés, que de plaisirs et de cris de jouissance ont été les résultats de nos ébats.

Nous continuons toujours à faire l’amour mais depuis quelque temps une crainte s’installe ,j’ai peur que l’un de nous deux commetre un impair et que tout se découvre. oh cette peur n’est pas ressentie face à mon voisinage mais plutôt avec mon mari. Comment réagirait-il si il venait a découvrir mes rapports avec Dan . Pourtant le chien de mon voisin qui a eu droit lui aussi a mes faveurs et lui aussi m’a prise plusieurs fois ne me provoque pas cette peur ; j’ai la chance d’avoir sur lui une ascendance qui le fait demeurer tranquille lorsque je suis avec ses maitres..

J’ai donc décidé de profiter de la moindre occasion qui me permettrait de savoir quelle serait la réaction de mon mari face a ces rapports zoophiles

Tout ce présenta plusieurs semaines plus tard et c’est cela que j’ai envie de vous raconter.

Comme je vous le disais dans mes autres histoires Jean n’est pas souvent présent , sa profession l’amène a être loin de moi la moitié de la semaine et nos retrouvailles sont quelques fois très "chaudes". C’est lors de l’une d’ elles que tout ce déroula.

Pour être plus rapide et moins ennuyeuse j’écourterai la conversation en gardant l’essentiel des faits.

Cette après midi là nous étions entrain de faire l’amour lui et moi. Nus tous les deux nous étions dans une sorte d’hystérie qui nous rendait avides de jouissance . Il venait de me prendre en me sodomisant au plus profond de moi et alors qu’il avait vidé son sperme dans un "haaaa" de plaisir je le retournais pour prendre le dessus en le chevauchant et en m’empalant sur son sexe encore bien raide. J’étais entrain de gigoter a la recherche d’un plaisir quand je senti la truffe de Dan venir me sentir la raie de mes fesses. Nous avions complétement oublié sa présence et l’excitation qui était la notre avait fini par réveiller ses sens.

Le froid de son museau me fit sursauter et me cabrer. Jean fut étonné de ce brusque mouvement et me regarda en se demandant quel en était la raison.

— Dan est entrain de me lécher les fesses lui dis-je.

-Arrête Dan, couché.

Jean se mis a rire .

— Bah ne le fâches pas il a aussi le droit d’être excité en nous regardant et il a envie de partager notre plaisir.

— Attends tu ne penses pas que je vais le laisser me lécher je ne suis pas une chienne lui répondis-je.

— Oh tu sais tu ne serais pas la première femme a faire l’amour avec un chien.

Cette réponse fit tilt . Jamais je n’aurais espéré une telle occasion pour aborder la conversation sur la zoophilie.

Avec un air très étonné je lui dis:

— Tu me vois entrain de jouer a faire la chienne avec Dan ? il a beau avoir ce qu’il faut pour être un mâle c’est quand même un chien.

Je n’eus qu’un grand sourire pour réponse, il me fallait aller plus loin tout en jouant les effarouchées mais pas trop.

-Qu’est-ce que tu dirais si tu me voyais faire l’amour avec lui?

La réponse fût celle que j’attendais .

— Bof que veux -tu si tout le monde y trouve son compte, je serais peut être surpris mais après-tout je ne t’en voudrais pas, il faut de tout pour faire un monde même le plus bizarre et je veux ton plaisir alors....

— Tu ne rigolerais peut-être pas si je te prenais au mot dis-je

— chiche . Laisses le faire pour voir sa réaction .

Cette fois le poisson mordait a l’hameçon je tenais le bon bout si j’ose dire. Je me devais d’obéir .Après tout c’est lui qui me le demandait.

Dan toujours derrière moi attendait . Je savais que je n’aurais aucun mal a obtenir ses faveurs et j’en avais envie .

— D’accord je veux bien essayer mais je ne suis pas rassurée répondis-je en mentant . Et si on restaient collés tu te rends compte.

— Mais non et même si cela se produisait il finirai par sortir sinon tous les chiens seraient par deux.

Je souris et en appelant Dan je lui offrais ma croupe. Aussitôt et par habitude il me grimpa et commença a limer. Jean se déplaça en venant se placer sur le coté pour mieux regarder le spectacle.

Dan m’avait si souvent grimpée que je savais comment me placer pour qu’il me pénètre vite et bien. Je n’eus pas a attendre longtemps avant de le sentir en moi , j’étais a nouveau sodomisée mais cette fois sous l’oeil gourmand de mon mari.

-Il est rentré , il est gros et long mais c’est bon dis-je.

— Laisses le faire il me fait bander .

Dan continuait a donner ses coups de reins et lorsqu’il me cramponna en poussant d’avantage pour me pénétrer je savais qu’il allait jouir. Sa bite était énorme en moi ,je la sentais raide et grosse comme je l’aime dans ces moments. Il fini par arrêter

ses va et viens et s’immobilisa sur mon dos. Seules des petits mouvements de ses pattes arrières me firent comprendre que nous étions collés.

— Oh je crois qu’il ne peut plus sortir . Chéri on est collés dis-je avec un faux semblant de panique.

— Ne t’affoles pas c’est pas grave il va se retourner et vous allez rester collés quelques minutes.

Il était loin de se douter que je savais ce qui me rendait chienne et que j’appréciais ce moment.

Dan se retourna pour être cul a cul avec moi . Le spectacle devait être si excitant pour Jean qu’il se remit a bander comme un cerf et me demanda de le sucer . La bite de Dan dans mon ventre se vidait par saccade tandis que Jean fini par emplir ma bouche . Je faisais le plein par les deux extrémités.

Quand Dan se retira de moi la bite encore pendante je me couchais de tout mon long heureuse et satisfaite.

-Alors je crois que tu y as pris du plaisir dis moi ?

— C’était formidable et si tu le veux je le referai dis-je

— C’est toi qui voit moi aussi j’ai trouvé ça formidable.

J’avais gagné , dès cet instant je savais que Dan ou un autre chien pourrait me prendre, me pénétrer faire de moi une chienne,

sans que j’ai a me cacher.

Depuis ce jour souvent Jean entre du travail et me trouve collée avec Dan , c’est devenu pour lui un plaisir que je ne manque pas de lui donner



-

Diffuse en direct !
Regarder son live