Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 20 249 fois
  • 133 J'aime
  • 7 Commentaires

Mon mari me partage

Chapitre 5

Je suce mon mari et un de ses amis

Avec plusieurs hommes

Pour cette histoire, c’est mon mari qui la raconte. Il participe à mon site internet aussi de façon active, il filme et écrit aussi nos aventures. 

 

 Mon ami John était à la maison un soir il y a environ un mois. Sa femme était hors de la ville et ma femme voulait lui préparer un bon repas. Elle m’avait dit plusieurs fois qu’elle avait en quelque sorte le béguin pour lui, mais qu’elle se sentait coupable parce que sa femme était son amie.


Il est arrivé vers six heures et nous avons bu quelques verres puis mangé. Après cela, j’ai servi des verres d’un scotch vieux de vingt ans.  Nous avons parlé de choses et d’autres puis, j’ai demandé à John s’il avait des fantasmes sexuels qu’il n’avait pas réalisés. Il a dit :

 

 -"Oui, j’aimerais qu’une femme mariée me suce la bite". 

 

 Ma femme s’est presque étouffée avec son verre. De toute évidence, il a dit cela comme un indice pour se faire sucer. Nous en avons tous ri pendant quelques minutes, puis une sorte de silence embarrassé s’est abattu sur nous trois avant que la conversation normale ne reprenne.


Au bout d’un moment, John s’excusa pour aller aux toilettes. J’ai dit à ma femme :

 

 - "Eh bien, tu veux le faire" ? 

   

Elle a souri et a dit:   

   

 - "Quoi, sucer sa bite? Tu veux que je le fasse"? 


-"Oui, je pense que j’aimerais voir ça".


Quand il est revenu, j’ai dit :


— "Ma femme va t’aider avec ton fantasme". 


Il a éclaté de rire avec un grand sourire.


— « "Vraiment"  ? 


— "Oui, et je vais regarder".


J’ai dit à ma femme de se mettre complètement nue. Elle a d’abord objecté, jouant la petite femme timide, mais je lui ai dit que c’était beaucoup plus sexy pour un mec de se faire sucer par une fille nue. Après un délai de quelques  secondes, elle s’est complètement déshabillée à l’exception son string et de ses talons. J’ai enlevé quelques trucs du bout de la table basse et lui ai dit de s’asseoir dessus. Je me suis assis sur une chaise en face du bout de la table à café sur laquelle elle était assise. Pendant ce temps, John s’était déshabillé aussi. Son sexe était déjà à moitié dur, mais pas complètement dur. Il avait un sexe très attrayant avec une dimension très respectable même s’il n’était pas totalement en érection. Belle taille, je dirais environ dix-huit centimètres (plus grand que moi). Il s’est approché et a pointé sa queue  très près du visage de ma femme.   

   


Elle l’a pris dans sa main et a mis sa bouche et léché le gland et a doucement secoué sa bite avec sa main tout en le suçant. Il est immédiatement devenu plus dur et ma femme a un peu accéléré sa vitesse. Elle l’a sorti de sa bouche pendant une seconde et a dit: 


-"Belle bite, chérie"! 


Je ne savais pas si elle s’adressait à moi ou à John, mais je m’en fichais vraiment. J’étais dur aussi, j’avais enlevé mes vêtements et j’étais juste assis sur la chaise en regardant la bite de John entrer et sortir de la bouche de ma femme.


Je l’ai regardée le sucer pendant cinq bonnes minutes. Il avait commencé à pousser, et chaque fois qu’il entrait dans sa bouche, elle rendait la pareille en l’aspirant un peu plus profondément. Chaque fois qu’elle l’accueillait, elle disait :


     -"Hmmm" ! 


Elle répétait cela environ quatre fois (Hmmm, Hmmm, Hmmm, Hmmm) puis retirait sa queue de sa bouche avec un fort son de succion.


-"Hmmm, Hmmm, Hmmm, Hmmm. Slurp ! Hmmm, Hmmm, Hmmm, Hmmm, Slurp" !


Finalement, je n’en pouvais plus. Je me suis levé et je me suis avancé et j’ai dit :


— "Hé, chérie, suce-moi aussi". 


Elle l’a fait, mais elle n’a pas fait les mêmes bruits agréables qu’elle faisait avec John. En fait, j’étais un peu gêné d’avoir mon sexe si près de celui de mon ami. Le sien était évidemment plus long et plus épais que le mien.


Alors, ma femme me suçait pendant trois secondes (pas de bruit de bouche), puis revenait à John. 


-"Hmmm, Hmmm, Hmmm, Hmmm. Slurp ! Hmmm, Hmmm, Hmmm, Hmmm, Slurp! Hmmm, Hmmm, Hmmm, Hmmm. Slurp! Hmmm, Hmmm, Hmmm, Hmmm, Slurp! Hmmm, Hmmm, Hmmm, Hmmm. Slurp ! Hmmm, Hmmm, Hmmm, Hmmm, Slurp" !


Après quelques minutes de plus, John a déclaré :


— "Je vais jouir dans quelques secondes." 


Elle avait ma bite dans sa bouche quand il a dit cela, et est immédiatement passée à la sienne, avec des bruits plus intenses. ma femme avait sa main entre ses jambes et frottait furieusement son clitoris. Elle a sorti sa bite de sa bouche assez longtemps pour dire: 


-"Ouais, donne-la-moi, bébé!" 


Je ne l’avais pas vu aussi intense depuis des semaines à prendre autant de plaisir à faire une pipe.


Puis, à ma grande surprise, alors que John commençait à jouir, il sortit sa bite de la bouche de ma femme et la recula d’environ dix centimètres. Il a laissé son sperme voler et a tenu sa bite comme une lance à incendie, la vaporisant sur tout le visage. Lorsque cela s’est produit, elle a frotté son clitoris encore plus vite et a eu un orgasme pendant que John déchargeait plusieurs jets de sperme sur elle.


Dès que John a déclaré qu’il était sur le point de jouir, je me suis senti sur le point de le faire aussi. J’ai déchargé à peu près une minute après lui, lui giclant ma charge sur sa joue car son visage était tourné vers lui et elle se concentrait tellement sur son orgasme et léchait sa grosse queue. Toute ma charge a touché le côté de son visage et a coulé sur ses seins. John avait arrêté de gicler et il s’est tenu là avec sa bite devant sa bouche. Toutes les quelques secondes, un peu plus de sperme s’écoulait et ma femme continuait à le sucer avec cette ardeur. Elle s’est tournée et m’a bien nettoyé en léchant et tournoyant sa langue autour et sur mon gland. Je gémissais en sentant et en la voyant s’exécuter sur ma bite.

   

Je suis allé chercher une serviette chaude et j’ai essuyé tout le sperme sur le visage et les seins de ma femme.


Épuisés, John et moi nous sommes assis tous les deux sur le canapé. Après quelques secondes, ma femme s’approcha et se mit à genoux entre ses jambes. Elle l’a doucement nettoyé en léchant partout sa bite maintenant mi-dure. Nous sommes tous restés silencieux pendant environ une minute.


Finalement, John a dit :   

 

 -"Waouh. C’est l’une des meilleures pipe que j’ai jamais eu." 


-Vous deux allez maintenant vous occuper de moi. Je veux qu’on me fasse jouir.


Elle a pris place sur le sofa exposant sa chatte luisante de mouille. John s’est immédiatement mis à lui prodiguer un cunnilingus alors que j’observais ma chérie gémir de plaisir.

Diffuse en direct !
Regarder son live