Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 2 704 fois
  • 11 J'aime
  • 0 Commentaire

Mon merveilleux stage

Chapitre 2

Gay

Après cet épisode nous étions devenus beaucoup plus proche.

Je gardais cependant mon sérieux durant tout le stage. En plus de cette relation professionnelle, une relation amoureuse s’était aussi installée. Nous n’avons plus eu de rapports sexuels depuis ce jour. Mon stage arrivait à son terme et lui devait déménager en Picardie. Juste après ce stage c’était les vacances de Noël donc nous avions décidé de nous offrir à chacun des cadeaux.


C’était le jeudi de la dernière semaine et il m’avait invité chez lui le soir afin qu’on de ce voir pour la dernière fois. J’étais un peu triste de le quitter mais cela aurait été égoïste de ma part de le retenir.

A peine rentré chez lui, il se jeta sur moi et nous embrassions passionnément. Je posais en même temps mes affaires dans le couloir. Il m’entraîna vers le canapé et on s’est allongé tous en continuant à s’embrasser. Il était sur moi et j’étais sous lui. Il m’embrassa sur le cou ce qui me provoqua un frisson qui parcouru tout mon corps. Puis peu à peu nous reprenions nos esprits.

Il était l’heure pour nous de s’offrir nos cadeaux. Il s’absenta quelques secondes et est revenu avec un petit paquet cadeau.


— Voila ton cadeau, j’espère qu’il te plaira.


De toute façon peu m’importe le contenu qu’il peut y avoir à l’intérieur de paquet cadeau, c’est l’intention qui compte. J’ouvre alors délicatement le cadeau sans me précipiter. Il y avait une boîte à bijou et dedans il y avait gourmette en argent avec mon prénom gravé dessus. J’étais vraiment content, d’ailleurs à ce jour j’ai toujours son bracelet et il a une grande place sentimentale pour moi.

Il prit mon poignet et m’enfila la gourmette.

Je le remercie et le glissa un petit baiser. J’ai pris alors le sac qui contenait mon cadeau et je lui ai donné. J’avais un peu honte car ce n’était pas quelque chose d’aussi personnel. Il sort alors du sac un petit livret ressemblant à une invitation. C’était un bon d’achat pour passer un Week-end dans un Hôtel-Restaurant 4 étoiles avec un forfait "tout compris" (pension complète, activités, spa, etc.)


J’avais conscience que son travail pouvais lui prendre pas mal de temps alors j’avais envie de lui offrir un Weekend 100% détente.


Il était content du cadeau, on s’embrassa de nouveau puis il se leva pour aller chercher une bouteille de champagne. Je l’ai rejoins et nous avions dégusté ce champagne sur son mini bar, sa bouteille se vidait petit à petit mais on tenait le coup, après tout ce n’est que du champagne. Je me suis ensuite levé car j’avais envie de prendre une douche.


— Dis moi est ce que je peux aller prendre ma douche ?

— Oui bien sur, ou sinon on pourrait la prendre ensemble non ?

— Pourquoi pas ? Lui répondais-je avec un petit regard malicieux.


J’avais déjà pris une douche avant de venir chez lui et lui aussi vu qu’il prend toujours sa douche à la même heure.

Nous nous dirigions vers la salle de bain puis on se dénudait. Bien qu’il me tourne le dos, ses fesses musclé et son corps ne me laissaient pas indifférents. Il était entièrement épilé et moi aussi car j’avais prévu le coup.

Mon sexe commençais à prendre du volume et je vois que le siens également. Il fit couler l’eau et moi j’enlevais mon boxer.


Nous pénétrions dans cette douche puis nous nous embrassions fougueusement. Mes mains se baladaient sur son corps et vice versa. Par la suite je l’ai laissé prendre les devants.


— Retourne-toi s’il te plait bébé

— Mmmmmmm


Je me suis retourné, mes mains étaient contre le mur et je me cambrais un peu. Il posa alors ses mains sur mais épaules puis parcourra mon dos avec jusqu’à toucher mes fesses. Il passa sa main le long de ma raie des fesses. Il m’embrassa sur le cou et se baissa. Il écarta mes fesses et alla chercher mon anus avec sa langue. Il tournoyait autour de mon trou avec sa langue. Il pratiquait l’anulingus comme un chef. Cette fois je bandais vraiment comme un âne.


Mon corps ondulait presque de plaisir. Il retira sa langue et y fourra un doigt. Mon Anus devait être décontracté à cause de l’eau et de la vapeur. Il ne tardait pas y fourrer un deuxième doigt, puis trois.

Cette fois-ci, il voulait me faire plaisir, il voulait qu’on échange nos rôles et ce n’est pas pour me déplaire. Il retira ses doigts et se remit debout, je sentais son pénis bien dur contre l’intérieur de ma cuisse. Je me suis alors retourné et cette fois je me suis mis à genoux. Je saisis son sexe et y passa ma langue sur le bout de son gland. J’approche ensuite ma bouche et j’entreprends ma fellation. Il gémissait un peu et j’adorais cela. Je le regardais dans les yeux pendant que j’astiquais son chibre avec ma bouche.


Nous sommes ensuite sortis de la douche et je l’accompagnai dans sa chambre. Il sort alors une mallette du dessous du lit. Il ouvre la mallette et je vois trois godemichets. Les trois étaient de même taille mais de couleurs différente et texture différente, ils étaient assez gros en plus d’être grand. Il y avait aussi le fameux lubrifiant à l’abricot, des menottes, des préservatifs et un Plug anale et un double godemichet.


— Va sur le lit et met toi à quatre pattes je vais m’occuper de toi maintenant.


Je m’exécute avec empressement. Il appliqua sont lubrifiant, je pouvais sentir l’odeur d’abricot venir charmer mon nez. Il y entre directement quatre doigts et je n’ai pas manqué de laisser échapper un petit cri de jouissance. Il fit des mouvements de vas et viens avec. Ses mouvements étaient lents et soignés. Il retira ses doigts et y pénétra un godemichet, celui-ci devait surement être celui en silicone. Le sex-toy rentrait tout seul, il s’amusait à le faire sortir et le faire rentrer de plus en plus profondément. Je jouissais de plus en plus.

Je lui offrais mon cul et en retour il s’en occupait magistralement et ses mouvements étaient rapides.

Il retira le godemichet et m’enfonça le Plug anal que je devais garder.


Il s’allongea devant moi et je m’approchais de lui. Je soulevai son pénis et alla chercher ses testicules avec ma bouche pendant que je le branlais. Je remontais ensuite tout doucement avec ma langue le long de son sexe vers le gland. Ma langue tournoya sur son gland et je l’enfonçais doucement dans ma bouche.


— Tu suce comme une reine, me dit-il


J’étais à fond dans ma fellation, je le suçais jusqu’à enfoncer son membre dans ma gorge. Il gémissait et son plaisir devenait miens. Je me suis retiré ensuite. Cette fois il voulait qu’on essaye le double gode. Il retira le Plug anal de mon cul, je me voyais au miroir, mon trou du cul était béant et c’est tout ce que j’aime.

Il enduisit le godemichet et lui-même de lubrifiant. Il fourra un côté du double godemichet en moi et se fourra tout doucement l’autre côté. Nos fesses allèrent s’empaler l’un comme l’autre si bien qu’ils se touchaient. Nous jouissions à l’uni-son. Le sex-toy était plus grand et un peu plus gros. Mes cris de jouissances se rapprochaient. Je transpirais de plaisir et j’avais l’impression que ma verge allait explosé tellement que mon érection était présente.


Nous nous retirions chacun de nous deux et je me suis allongé sur le dos. J’ai pris mes jambes et montrait mon trou de balle. Au miroir je le voyais bien béant.

Il s’approcha de moi et me pénétra d’un coup et sans préservatif en plus. Une vraie bite dans mon cul c’est bien meilleur qu’un sex toy. Il lança des coups de reins violents.


— Huuuum Haaan oui ne t’arrête pas.

— T’es une sacré coquine hein ?


Je ne répondais pas, je voulais absolument profiter de chaque seconde, il faut dire me limait si habilement.


Il ralentissait par la suite et ressorti il se masturbait. Cette fois il n’allait pas à tarder à juter.


— Alors tu le veux où mon jus ?

— Dans mon cul. Remet ta bite !


Il s’exécuta, à vrai dire lors de rapport sexuel, j’aime bien éjaculer ou me faire éjaculer dans le cul. Il m’enfonça son chibre le plus profondément possible et se vida en moi. Je sentais qu’il avait une bonne dose de sperme, il retira son pénis et une grosse dose de sperme se propulsa vers l’extérieur de mon trou.

Il saisit ensuite mon pénis et le pompa avec toute l’énergie qu’il lui restait, tout en me masturbant. Je sentais le sperme couler le long de ma raie ce qui m’excitait au plus haut point et je ne tardais pas à jouir au fond de sa bouche. Je n’avais jamais éjaculé autant de sperme. Il s’approcha de moi et nous nous embrassions en partageant ma semence.


Il s’allongea près de moi, nous étions tous deux essoufflé. Notre sueur se mélangeait. Il me laissa un dernier baiser puis nous allions nous doucher ensemble.


Normalement c’était censé être mon dernier jour de stage chez lui, mais j’ai dormi chez lui cette nuit la. Le lendemain, je l’aidais à préparer sa valise et l’accompagna devant sa voiture. Il n’y avait personne dans la rue, il me délivra le dernier baiser d’adieu puis monta dans sa voiture. Je le vis s’éloigner petit à petit. Notre histoire était terminé, je ne versais pas de larme mais j’eus tout de même un pincement de cœur.


A l’heure d’aujourd’hui nous sommes toujours en contact, nous sommes restés amis. Il vit à Amiens et est en couple. Il a monté sa propre boite.

Diffuse en direct !
Regarder son live