Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 1 299 fois
  • 6 J'aime
  • 3 Commentaires

Mon modèle

Chapitre 1

Une demande intéressante

SM / Fétichisme

Il y a environ trois ans, j’ai découvert le Kinbaku, communément appelé Shibari par ici. Aussi loufoque que cela puisse paraître, le récit se déroule dans le présent et je reviendrai sur la genèse probablement dans un autre chapitre.

Je n’avais pas de nouvelle de Julia depuis presque deux ans. Mon ex-compagne n’appréciait pas la relation pourtant totalement platonique que j’avais liée avec mon modèle. Julia a été mon modèle dans la pratique du Shibari, dans des séances où elle a toujours été habillée, nous recherchions plus la technique ou la contrainte que l’érotisme. Jusqu’à il y a deux semaines... jusqu’à ce que messenger m’indique qu’elle m’avait envoyé un quelque chose...

"Hello Stéphane,


J’espère que tu vas bien. Je voulais te demander quelque chose d’un peu délicat, mais je te fais confiance, dis-moi quand tu es prêt pour la question, bise."


Assez rapidement, j’ai répondu

— Dis-moi !

— Ben, est-ce que tu pourrais me voir comme une partenaire sexuelle éventuelle ou je suis trop jeune/moche pour toi ?


Mais que je suis tête en l’air. J’ai oublié de préciser que Julia est une timide étudiante de 27 ans, actuellement en Master de droit après avoir déjà fait un Master de langue. Une charmante brune aux cheveux raides et mi-longs, avec une poitrine menue. En même temps, depuis que je la connais, je n’avais jamais pris le temps de la regarder d’un point de vue sexuel. Elle était docile et appréciait particulièrement être attachée. Je suis un quadragénaire normal, de taille normale... et célibataire actuellement (je ne suis pas là pour m’encenser !)

Comme vous pouvez en juger, la question de Julia a de quoi éveiller un homme... et ça fonctionne. Elle est loin d’être moche et je le lui fais savoir. Pour ce qui est de l’âge, ça n’est pas une chose que je prends en considération. Je le lui dis. Assez rapidement, je reçois un message un peu plus long.


— Oui, du coup, je peux te demander, est-ce que tu serais d’accord pour m’attacher et faire l’amour avec moi, attachée ? Je voudrais réaliser ce fantasme, mais je ne sais pas avec qui. Ca me fait un peu peur de chercher un inconnu sur internet.


Waouh je ne m’attendais pas à une telle réponse. Je suis flatté et excité ! Depuis ce message, nous n’avons pas encore eu l’occasion de nous voir. Un déménagement m’a entraîné à environ deux heures de route de chez elle. Et ça ne facilite pas les choses. Cependant, nous avons beaucoup échangé pour que je puisse définir les limites acceptables qu’elle veut mettre à cette relation. Elle se refuse à la sodomie et à la pratique de la gorge profonde par exemple. C’est une relation de domination soumission avec de la sensualité qu’elle recherche. Pas de douleur inutile. Le jeu de rôle pour l’impertinente little girl qu’elle sera doit être à minima pensé pour la mener jusqu’à la frustration. Jusqu’à ce que l’excitation arrive à son paroxysme afin que la relation sexuelle soit une récompense à cette frustration.


Pour ma part, j’ai commencé à imaginer les endroits dans son petit T2 où je vais l’attacher, à comment je vais l’attacher, ce que je vais lui procurer comme sensations... Après lui avoir bandé les yeux, je vais lui enlever ses vêtements pour qu’elle se retrouve en sous-vêtements. Je vais réaliser un Karada, sur son tapis, devant le canapé. Ensuite, attacher son poignet droit à un tuyau du radiateur. Un Futomomo sur sa jambe droite sera relié à une boucle à son poignet droit, pour qu’elle me soit offerte devant moi. Le poignet gauche attaché à la cheville gauche.


A la lueur des bougies autour, je ferais quelques clichés en tentant de faire ressortir l’esthétique de Julia ligotée. J’exciterais des zones de son corps en faisant passer doucement un plumeau. Je ferais glisser le ciseau de sécurité sur elle avant de couper ses dessous lentement. Une bougie répandra sa cire sur son corps, ses seins, autour du pubis. Ma langue remplacera la douceur du plumeau pour titiller ses seins, la mordiller. Dans l’instant, je trouverais d’autres sources de jeu avec elle.


J’ai plutôt hâte de jouer avec elle. Dans quinze jours, nous passons un week-end ensemble... Vous en aurez les détails.

Diffuse en direct !
Regarder son live