Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 2 196 fois
  • 9 J'aime
  • 1 Commentaire

Mon nom est Angie

Chapitre 5

Travesti

J’ai longtemps hésité à passer ce cap, est ce que j’allais aimer ? Et si c’était pas aussi fantastique que ça ? Après tout le seul moyen de savoir, c’est d’agir.

Pour me mettre à l’aise, je m’isolais dans la salle de bain et avec mon téléphone portable dans la main et une vidéo porno de transsexuelle se godant l’anus. Évidement devant ce spectacle je ne pu retenir mon érection et je sentis mon corps trembler de désir. Ce désir m’ordonna d’aller chercher ma paire de talon et un string pour me sentir encore mieux au moment de l’acte. En revenant dans la salle de bain, le son de la vidéo étais très fort pour me donner encore plus envie ! Heureusement que ce jour là j’étais seul. La transsexuelle hurlais de plaisir mais je savais qu’elle simulée, comme tous les pornos, mais ça me coupais pas l’envie de me doigter. J’enfile mon string, puis mes talons…me voilà en talon/string dans ma salle de bain prêt(e) à me doigter pour la première fois.

Je me mis sur le sol et sur le dos, les jambes écarté et replié vers moi comme la position du trans. En regardant la vidéo, je me toucher l’anus délicatement. Mon cœur battait très vite. La vidéo hurlais et d’un coup, cette jolie trans gémis très fort et j’ai eu mon déclic, c’est partis ! J’humidifiais mon doigt avec ma salive et en le suçant bien comme si c’était un pénis, je laisser glisser mon majeur sur mon corps puis entre mes jambes pour finir sur mon anus que j’humidifiais fortement. Je poussais mon majeur pour qu’il rentre un peu, la lubrification étais satisfaisante et mon majeur commencé à s’enfoncer en moi. Ayant pas l’habitude (pour l’instant) que quelque chose me pénètre, je sentis une douleur moyenne, ce qui rétracta mon anus sur mon doigt. Je ne pouvais pu sortir mon majeur sans avoir mal. Je me suis détendu en attendant que la douleur passe pour retirer mon doigt. Quelques secondes plus tard, mon anus se dilata un peu et j’ai pu ressortir mon majeur. Malgré ce premier doigtage un peu douloureux et rapide, il fallait que je recommence. Mon anus, toujours humide, commencé à me faire ressentir quelque chose d’indescriptible mais c’était pas déplaisant. Mon majeur s’approcha de ce mon anus et rentra parfaitement bien et sans douleur. C’était chaud et humide à la fois. Je le ressortais et rentré pour sentir ce que ça fait. J’aimais bien, c’était agréable et divertissant à la fois de se toucher de l’intérieur. Seulement voilà, étant ma première fois, je ne connaissais pas les techniques pour en profiter au maximum car je suis tombé sur quelque chose de très sale en allant au maximum de mon anus…je vous laisse deviner quoi. Je ressortis très vite mon doigt de panique et de dégout aussi. C’est à ce moment là que j’ai compris qu’il y a une préparation a faire avant tout ça. Je me suis dirigé en talon vers mes toilettes et je me suis vidé… ca ma coupé toute envie de recommencer juste après par peur de ressortir des choses très sale. La commission finis, j’enlevai mes talons et mon string car je n’avais plus envie. La vidéo du trans s’arrêta sur l’ultime dilatation de l’anus, je l’enviai très fort pour son corps mais aussi pour la faciliter de rentrer son gode qui devais faire au moins 7 ou 8 centimètre de diamètre et d’une bonne longueur, à coté moi, avec mon doigt c’était mois que rien. Mais j’étais motivé pour atteindre son niveau ou au moins dépassé le stade du doigt. Avant d’aller dormir, j’allais sur des forums de sexologie et voir les commentaires des hommes se doigtant l’anus régulièrement et lire leur impression, leur expérience, leur début mais surtout, leur technique de préparation. J’en ai conclus qu’il fallait avant de se faire du « bien » il fallait procéder à un lavement. Un lavement ? Mais c’est quoi ? Je suis allé chercher des infos sur internet : il faut se laver de l’intérieur avec de l’eau tiède ou chaude. Comment faire ? Faut-il acheter du matériel ? Cette questions fut vite réglée ayant trouvé un témoignage d’un internaute qui lui, prends le tuyau du pommeau de douche et se le met dans l’anus en attendant que ça se remplisse puis recrachant tout dans les toilettes et faire ça jusqu’à ce qu’il n’y ai plus aucune trace d’excréments. Ca me paraissais réalisable et surtout indispensable. Tout content de cette recherche fructueuse, je m’endormis heureux et impatient de d’essayer le lavement.

Diffuse en direct !
Regarder son live