Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 2 056 fois
  • 16 J'aime
  • 4 Commentaires

Mon nom est Angie

Chapitre 7

Travesti

Enfin ! Enfin, j’ai réalisé un de mes plus grands fantasmes : j’ai couché avec un homme habillé en femme.


Une semaine avant l’acte, je commençais un peu à vouloir coucher avec un homme, je devenais petit à petit une morte de faim alors que je n’avais jamais vraiment goûté à quoique ce soit. Je multipliais les demandes de fellations sur des chats ou autre site de messagerie rapide, je demandais souvent si personne ne voulais « se faire sucer par un mec bi juste pour le plaisir » et où « je m’occuperai de tout »...J’ai eu plusieurs réponses, plus ou moins sérieuse. Aux réponses sérieuses, j’allais un peu plus loin dans la conversation mais elles se finissaient souvent par aucune réponse de la part de l’intéressé ou des excuses bidon. Chaque refus me frustrais car j’avais une grande envie de le faire, de franchir le cap.


Un jour, après les cours, j’ai pensé : « Dans quelques jours c’est le pont et en plus tu ne rentres pas chez tes parents, profite de cette occasion pour ta première fois ! » et je suis allé directement chez l’esthéticienne pour me faire épiler les jambes (là aussi pour la première fois, car avant je me rasais mais ça repoussais presque 2 jours après et ça me grattais...). Après avoir souffert pendant 40 minutes, je rentre chez moi, les jambes lisses... (Une sensation agréable que je ressens encore aujourd’hui en vous écrivant !), et je me précipite directement vers ma commode où mes affaires m’attendent ! Je me transforme aussi bien que je peux et je contemple mes jambes lisses, douces et brillantes à travers mes bas noirs. Je me touche plusieurs fois les jambes en fermant les yeux en imaginant qu’un homme est en train de me toucher, j’ai tremblé de plaisir. Puis je suis allé acheter des portes jarretelles dans une boutique pas loin de mon appartement... J’avais peur de ce que je m’apprêter à faire demain.


Le lendemain, je suis rentré tard des cours mais motivé plus que jamais pour ma première fois « Aller, cette fois tu te lance tu ne reculeras pas » ce que je fis : je pris une bonne douche avant de me faire le lavement pour que tout soit parfait. Je me rase le torse, les aisselles, les fesses. Je range mes affaires d’homme et je sors ma tenue de soirée : Mes nouvelles bottines, bas noir, porte jarretelles, jupe, soutient gorge et mes ballons remplis d’eau pour les seins, un pull noir légèrement moulant. Je me sens hyper sexy habillé comme ça et j’étais un peu excité. Je me maquille très sensuellement et légèrement à l’excès pour m’excité encore un peu plus...puis viens la perruque, je la coiffe et puis je me suis regardé puis j’ai pensé : « Whoua...t’es super sexy là...t’es prête ? Tu es sûr ?...aller, c’est parti !!!!! ».


Je me suis connecté sur un site de rencontre gay et j’ai passé mon annonce....j’avais peur de tomber sur le mauvais ou autre...après plusieurs conversation et plusieurs heures passé derrière mon écran à chercher celui qui aura le courage de venir, j’ai trouvé celui qu’il me fallait.


J’avais très peur et j’étais très stressé rien qu’en m’imaginant ce que j’allais faire quand il sera chez moi, c’est ma première fois.


Il était très gentil, c’est un homme sympa, la quarantaine. Toujours bel homme pour son âge ce qui m’a convaincue et j’avoue, un peu excité. Nous avons parlé pendant plusieurs minutes pour savoir où et comment on aller se voir. Je lui ai communiqué mon adresse puis il m’a dit « Je me prépare, je te dis quand j’arrive dans 40/50 minutes environ»...il est désormais trop tard pour reculer...en même temps je l’avais bien cherché et c’est ce que je voulais !


Je me suis précipité vers mon lit pour le refaire. Je n’avais toujours pas mangé à cause du stress et de la peur. J’avais mis sur mon ordi un film porno avec des transsexuelles pour me donner du courage et m’exciter d’avantage. Au bout de 1 heure environ je commençais à me dire qu’il ne viendra jamais ou qu’il n’a pas trouvé mon adresse. Au moment où j’allais arrêter le film, je reçois un sms « Je suis devant ton appartement »....GROS COUP DE STRESS !!! Je me dirige vers la porte, tourne la clé et j’ouvre la porte, il me dit :


— Bonsoir Angie.

Je répondis timidement et doucement :

— Bonsoir...


Il rentra puis enleva sa veste.


— Ça va Angie ? Contente de me voir ?

— Oui oui ça va, j’ai un peu peur, je stress...


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Ne t’inquiète pas, ça va aller, comme tu vois je ne suis pas méchant. On va faire connaissance avant si tu veux.


Sa voix était plutôt rassurante et je voyais bien qu’il n’avait pas l’air d’être quelqu’un de méchant ou de violent.


— Oui je veux bien, ça me détendra peut être. Répondis-je.


Il m’invita à m’asseoir sur le lit histoire d’être à l’aise. J’adorais marcher avec mes talons qui résonnais dans toute la pièce, je me sentais bien et excité et mon souffle devenais très irrégulier, j’avais très peur en allant à côté de lui.


— Détend toi ça va aller, bon alors qu’est-ce que tu fais comme études ?


Nous avons parlé pendant 20 minutes sur ce que chacun faisais dans la vie, ses goûts, sa situation personnelle (en couple, célibataire...). Pendant que je répondais, il me touchait la taille, les jambes mais moi j’avais peur de le toucher, non pas par dégout mais je savais pas quoi faire en plus, je ne pouvais pas le fixer dans les yeux comme une gêne très forte, une honte...mais ses attouchements m’excitais.

Nous nous sommes allongés sur mon lit, il me toucha le ventre tout en me parlant. C’est à ce moment-là que mon excitation a pris le dessus...Angie remplis tout mon esprit.


Je me suis levé rapidement puis je me suis mis à califourchon sur lui et je lui dégrafais sa chemise. Il me prit par le cou pour me mettre contre lui et il m’embrassa dans le cou pendant que moi j’avais les mains sur ses boutons de chemises. Quand je suis arrivé au dernier bouton, je me suis relevé puis j’ai caressé son corps. J’avais les mains froides mais le corps chaud. Tout de suite après, je me suis dirigé vers sa ceinture puis il m’aida un peu pour baisser son pantalon. Il bandait déjà et à la vue de son pénis en érection, je n’ai pas hésité : je l’ai mise dans ma bouche comme une femme. Il me dit :


— Oh, Angie....tu suce parfaitement bien !


Je m’appliquais telle une salope pour lui donner un maximum de plaisir. Avec des allers-retours sensuels, quelque fois des gorges profondes et je recommençais a le sucé. J’adorais faire ça et à chaque fois, j’en voulais plus...je devenais une chienne. Ses gémissements m’excitaient et je gémissais aussi de plaisir d’avoir sa bite dans ma bouche et de faire ce que j’ai toujours voulu refaire depuis des années et tout ça habillé en la femme sexy que j’aurai voulu être. La sensation était bizarre et malgré une légère odeur pas si forte, c’était magnifique. Après 15 minutes de fellation, je lui dis :


— On le fait, je suis prête, j’ai envie de recevoir ta bite dans mon cul.

— D’accords, on le fait avec une capote ?

— Oui, je ne prends pas de risque, on ne sait jamais.


En me relevant, j’ai enlevé ma jupe pour traîner en sous vêtement maintenant que l’ambiance sexy et chaude est lancée. Je me suis dirigé vers la salle de bain histoire de me voir. J’étais à peine décoiffé mais je n’avais plus du tout de rouge à lèvre, ça m’a fait sourire puis je lui ai demandé :


— J’ai du lubrifiant si tu veux.

— Oui apporte le.


Il était sur le lit, entièrement nue à m’attendre. Quand je suis revenue, il m’a mis à quatre pattes sur le lit puis il me lécha mon trou. C’était....unique...au début c’était bizarre mais dès qu’il inséra légèrement sa langue je gémissais de plaisir parce que ça me faisais quelque chose de puissant et d’excitant !


— Ho oui, continue...lèche moi ! Je suis tout à toi ce soir...


Et hop, encore un coup de langue dans mon trou !


-Aller, vas-y, fait moi l’amour s’il te plait !

— Oui ma belle !


J’adorais quand il m’appelait comme ça, il me prenait pour une femme, il me rendit heureuse.


En position de levrette, je sentais le lubrifiant frais couler sur mes fesses, puis ses doigts on étaler le lubrifiant avant d’arriver dans mon anus qui était légèrement ouvert à cause de la position (et de l’habitude de me dilater parfois). Il me doigta.


— Whoua, c’est parfait ça, t’es prête ?

— Oui !


Il frotta sa bite contre mes fesses rasées, puis je sentis sa bite rentré petit à petit en moi...quel bonheur ! Puis la totalité...quel extase !

Je la sentais en moi, me combler. Je gémis de plaisir puis il commença doucement ses coups de bassin. Je sentais mon trou se vider puis se remplir à nouveau et ainsi de suite...


— Elle est bonne ta chatte, elle est bien !

— Merci, encule-moi !


Je commençais à devenir Angie d’autre à 100%. Je ne pensais plus à rien, juste à ce que je ferais si j’étais une femme sexy et morte de faim...Mon cul, plus détendus qu’au début, pouvais accueillir toute sa bite entière.


— J’ai tout mis, tu la sens bien là ?

-Ho oui....t’arrête pas, c’est trop bon ! Plus fort même !


Oui, à ce moment-là, j’en voulais beaucoup plus, qu’il me défonce bien comme une pute.Ce qu’il fit très bien car je ne pouvais m’arrêter de respirer fort de plaisir et de ressentir du plaisir.


— Ho oui, encule moi fort, c’est bon, c’est bon !! Ho putain que c’est bon ! Défonce-moi, je suis ta chienne ce soir !!!

-Ah oui ? Et comme ça ?


Il m’encula si vite et fort que je bougeais de partout, mes faux seins aussi. Il s’arrêta quelques secondes plus tard pour reprendre du souffle.


— Putain toi, tu épuises ! Une vraie morte de faims !!! Laisse-moi me reposé un peu...

-Oh non, continue, c’était trop bon !!!


J’avais trop envie de me faire défoncer toute la nuit mais il était déjà tard et je commençais à culpabiliser sur ce que je suis devenue.


-Aller on reprend, met toi sur moi.


Il se mit sur le dos puis je suis monté sur lui comme avant la fellation. Il inséra sa bite qui rentra directement ! Encore une nouvelle sensation, je bougeais du bassin comme dans les films où les filles sont dessus le mec. Je m’imaginais comme elles et je reproduisis les mêmes gestes.


-Oui voilà, comme ça Angie. Il était excité de me voir sur lui. Tu es trop belle...

-Merci. Répondis-je sensuellement.


Puis il m’encula et moi en même temps je bougeais mon bassin pour bien la sentir.


-Tu veux qu’on change ?

— Oui, prends-moi en missionnaire, c’est mon fantasme...


J’avais déjà essayé cette position quand je me godais et c’est la seul qui me fait hurler de plaisir. Il vînt sur moi puis inséra sa bite dans mon trou très dilaté. Je me suis retenue de hurler tellement la pénétration entière m’avais fait de l’effet.


-Oh putain, défonce moi aussi fort que tu peux je m’en fiche, défonce moi ça fait trop du bien !


Il en revenait pas que je lui demande ça mais il me prit par les épaules pour pas trop bouger dans tous les sens et me défonça royalement. J’avais les yeux qui se fermaient de plaisir, je gémissais fort, je criais « Défonce-moi !!!» ou « Oh oui encore plus fort !!!» tout en essayant de pas trop nous faire remarquer par mes voisins de résidence. Après une bonne minute de défonce il se reposa un peu avant de rependre :


-Eh bah, il ne faut pas être cardiaque avec toi !

-Je sais, je suis morte de faim c’est vraiment trop bon je n’aurai pas cru. Mais là c’est juste...whoua ! Une dernière défonce et après tu éjacules ?

-Moi il faut que je le fasse sans capote pour éjaculer.

-Hors de question alors, c’est dangereux je trouve

-Comme tu veux, sinon après tu me suces encore.

-On verra. Défonce-moi !


Il rigola puis il se remit à me faire sentir femme


-Oui !! Rend moi femme, je suis une femme, merci ! Merci ! MERCI !!! Criais-je.


Je me branlais en même temps pour plus de plaisir, je fermais les yeux à m’imaginer moi, en vrai femme à faire ce que je fais, j’étais au paradis ! Et même plus que ça !

Je jouis très fort sur mon pull noir et lui m’encula toujours aussi fort.

Je continuais de crier de plaisir en attendant qu’il jouisse mais il n’a jamais jouis. Il se retira et moi, calmé d’avoir eu la dose de sexe hard, commençais à ressentir la fatigue...et je n’avais plus trop envie de continuer, mais c’est normal a tous les hommes de ne plus éprouver de désir après l’acte. Mon partenaire le savait très bien et il savait que je n’allais pas le sucer et qu’il n’allait pas jouir de la soirée, je m’en suis excusé mais il a été compréhensif.


J’étais toute décoiffé. Ma perruques ne tenais presque plus, j’étais complètement sonné et je ne réalisé pas encore ce qu’il c’était passé mais je me sentais heureuse...vraiment heureuse...


Après lui avoir dit pour la millionième fois pardon, il remit ses habits, puis nous avons un peu fais le point sur tout ça. Il me montra un site pour libertins sur lequel il est inscrit et où je pourrai plus facilement le joindre. Il but un verre d’eau :


-Bon, et bien, au revoir Angie et a une prochaine fois peut être, c’était sympa T’es vraiment une chaudasse ! me dit-il sur un ton amical.

-Je sais. Merci pour tout, j’ai adoré. Au revoir


Je lui ouvris la porte, puis il s’en alla.


En refermant la porte, j’ai regardé mon lit puis je me suis couché, encore habillé en femme comblée que j’étais, pour me reposer un peu. Une demi-heure plus tard, je me déshabillais, pris une douche puis mangeais.


Il est 1h du mat et Angie n’est plus vierge. C’est une nouvelle vie qui commence et je ne regrette pas cette soirée inoubliable.

Diffuse en direct !
Regarder son live