Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 30 517 fois
  • 62 J'aime
  • 1 Commentaire

Mon père..mon maître

Chapitre 1

Inceste

D’aussi longtemps que je me souvienne,je ne devais pas faire de bruit, maman était malade. Mes seuls moments de bonheur et de joie étaient quand mon père était a la maison. Il m’amenait voir les films pour enfants et jouait avec moi. C’est lui qui allait aux rencontres avec mes professeurs, c’est lui achetait mes vêtements, il me rapportait toujours des petits cadeaux quand il revenait, je l’adorais, c’était l’être le plus important au monde pour moi.

Mon père est un haut fonctionnaire et s’absentait souvent plusieurs jours.


J’avais huit ans quand ma mère est morte.

La dame qui tenait la maison et me gardait était une petite femme sèche et sévère.

J’étais une enfant timide et silencieuse. Une petite souris comme disait papa en riant. La vie était belle quand il était là. Ce que j’aimais le plus, c’était me blottir dans ses bras en regardant un film, et m’endormir sur lui, c’était nos moments privilégiés.

Il avait une vie sociale très active et sortait beaucoup.

J’adorais le regarder se préparer, il m’avait apprise a nouer ses cravates, j’en ressentais une fierté inouïe hihi.

Je me sentais spéciale pour lui, je le trouvais tellement beau mon papa.

J’avais quatorze ou quinze ans quand il est devenu plus distant. Il refusait de me prendre sur ses genoux, me disant que j’étais trop grande maintenant pour agir comme une enfant!! Il refusait dorénavant que je descende déjeuner en pyjamas. Je ne comprenais pas son changement d’attitude...Je cherchais en quoi j’avais mal agi!!

Je me sentais fautive en ignorant pourquoi...Papa ne m’aimait plus et je n’en comprenais pas la raison!

J’ai eu une grosse grippe. Papa a été merveilleux, il m’a donné des médicaments, m’a envoyée au lit mais n’est pas venu me border, j’étais malheureuse comme les pierres.


Je ne sais plus quelle heure il était quand la soif m’a éveillée..

Je suis descendue sans bruit et je suis allée a la cuisine.

Un bruit de grognement et des gémissements m’ont figée sur place..

J’ai vu une lueur filtrer de la porte de chambre de la gouvernante détestée et crainte...

Je me suis approchée et j’ai regardé par la fente de la porte entrouverte.. Tout ce que je voyais c’était le coin d’une commode et le miroir au dessus.. Et dans le miroir je voyais celle que j’avais toujours vue avec un chignon serré et les lèvres pincées. Cette fois ses cheveux étaient défaits et de la dentelle dépassait de sa bouche.

Elle était a plat ventre sur ce qui m’a semblé une petite table ou un petit secrétaire.. Et debout derrière elle, un homme tout habillé poussait en saccades en grognant..

J’ai étouffé un fou rire jusqu’à ce que j’entende la voix de papa dire "C’est bon vieille chienne..je vais jouir"

et que j’ai vu les fesses osseuses se relever et que j’entende le bruit violent de la peau contre la peau et les gémissements.. Et que je reconnaisse le dos et les vêtements de papa..

Mon cœur s’est arrêté quelques secondes

Je tremblais de révolte..de sensations et d’émotions intenses..

Comme une brulure palpitante dans mon bas ventre et une colère terrible contre eux..

Je suis remontée dans ma chambre, et j’ai pleuré,roulée en position fœtale,

Je haïssais cette femme...Papa l’aimait plus que moi!!

Je me sentais trahie..


Le lendemain matin,papa m’a annoncé qu’il partait pour dix jours. J’ai éclaté en sanglots..il a été surpris et a ma grande joie, il m’a serrée dans ses bras, ce qu’il n’avait pas fait depuis longtemps. Il tremblait un peu en me serrant contre lui. J’ai senti son sexe durcir contre ma taille.. Il a reculé un peu et s’est assis, je me suis lancée sur ses genoux en demandant pourquoi il ne m’aimait plus! Il a murmuré qu’il m’aimait.. que j’étais son petit chaton. Et ses mains ont glissé sur mon dos et mes hanches... Son odeur et le son de sa voix ont changés soudain pendant que ses mains devenaient brulantes a travers mes vêtements.. je ressentais des picotements sur tout mon corps..

Tout a coup il s’est ressaisi et s’est levé brutalement..

Me remettant sur mes pieds...étourdie et confuse.


A ce moment là, mes premières règles se sont déclenchées..

Comme si mon corps savait que papa serait celui qui percerait mon hymen.. qu’il serait celui qui me donnerait mon premier orgasme..

Que je lui appartiendrais corps et âme..

Mon corps a compris bien avant nous que papa devait être

présent a chaque étape de ma vie de femme..



A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live