Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 16 040 fois
  • 163 J'aime
  • 6 Commentaires

Mon premier jour à mon nouveau travail

Chapitre 1

Travesti / Trans

-J’aimerais vous faire passer un entretien ce vendredi à 8 h 45 pour le poste de secrétaire à mon cabinet de notaire. Une tenue correcte est exigée.


J’ai été déposé mon cv et ma lettre de motivation chez un notaire il y a plusieurs jours, et je ne m’attendais même pas pour recevoir une réponse, surtout une qui me proposait un entretien.


Il est à peine 8 h 30, le soleil n’est pas encore levé, et je suis déjà posté devant le cabinet, habillé du seul costume que je possède. Je ne stress pas tant que ça, surtout, car je ne m’attends pas à grand-chose. Après tout, j’ai postulé, car il recherchait un secrétaire, même si mes chances d’avoir le poste sont maigres.


-Bonjour. Vous devez être ici pour l’entretien. Veuillez me suivre.


La voix du notaire me fait sursauter, surtout, car elle vient de derrière moi. Elle ouvre la porte, me faisant pénétrer dans son cabinet. L’intérieur est assez moderne, à l’image du tailleur que porte le notaire.


L’entretien se passe sans problème, même si j’ai des doutes sur mes capacités à lui être utile, jusqu’à ce qu’elle pose une photo de moi sur la table.


-Est-ce vous ?


La photo doit provenir d’une soirée à laquelle j’ai participé. Et il s’avère que, lors de ces soirées, il peut m’arriver d’être habillé en femme.


-Est ce vous maquillé et habillé d’une longue robe fendue sur cette photo ?

-Oui, c’est bien moi. Et, à ce que je sais, ce n’est pas interdit, et je n’en ai nullement honte.


Un sourire traverse son visage.


-Je ne m’attendais pas à une réponse comme la vôtre, et elle me satisfait grandement. Je vais être honnête, je ne cherche pas un secrétaire, mais une secrétaire. Seriez-vous toujours intéressé par le poste ? Évidemment, je vous aiderais à être la secrétaire que j’attends, mais j’espère que le poste ne vous effraie pas, car j’attends beaucoup de ma secrétaire.

-Vous m’offrez la possibilité de travailler en tant que femme ? Vraiment ? Je suis extrêmement reconnaissante, et je ne vous laisserais pas tomber.

-Sur votre cv, il est écrit que vous êtes disponible immédiatement, est-ce toujours le cas ?


J’acquiesce rapidement. Hors de question de laisser ce boulot où je pourrais enfin être moi-même me passer entre les mains.


-Très bien. Dans ce cas, vous commencerez votre travail de secrétaire lundi à 8 h 45, mais votre préparation commencera cet après-midi. Tenez.


Elle me tend une liste de rendez-vous avant de m’amener vers la sortie.



Le premier rendez-vous est un salon d’épilation. Ce n’est ni ma première, ni ma dernière fois, et je suis juste heureuse d’en sortir avec une peau toute douce. Ensuite, c’est au tour de l’esthéticienne de s’occuper de moi. C’est ma première fois, et ça prend plus de temps que prévu, me mettant presque en retard pour ma manucure. Le dernier endroit où je dois me rendre est un magasin de vêtements. Dès que je suis entrée à l’intérieur, une dame m’a menée vers les cabines. À l’intérieur, je me dévêtis complètement, avant de regarder les vêtements choisis par ma nouvelle patronne. En premier, il y a un ensemble en dentelle noire composé d’un soutien-gorge que je mets assez difficilement, et d’un string venant glisser entre mes fesses, et qui semble avoir du mal à retenir mon sexe. Ensuite, je mets une chemise blanche, assez serrée, avec une veste de costume beige compléter par une jupe serrée de même couleur. Pour les chaussures, je suis obligé de demander à une vendeuse de l’aide afin de mettre les talons choisis. Je me suis toujours trouvé magnifique, mais cette tenue me sublime tant que je demande à la vendeuse si je peux sortir comme ça.


Il est 18 h passé lorsque j’arrive de nouveau devant le cabinet. Rien ne m’oblige à m’y rendre dès maintenant, mais j’aimerais remercier mon nouveau chef pour tout ça.


-Tu es magnifique ma chère. Je suis ravie de te voir la porter dès maintenant. Entre donc, il reste quelques détails à régler.


Je me rassieds sur la chaise où j’étais en entretien une dizaine d’heures plus tôt, alors qu’elle se place derrière moi. Dans le miroir, je la vois prendre mes longs cheveux en main, et les ramener en un chignon tenant autour d’une baguette.


-Avec des cheveux aussi longs que les tiens, cette coupe rend vraiment bien.


Enfin, elle pose une paire de lunettes similaire aux siennes sur mon visage avant de m’aider à me relever.


-Voilà, tu es parfaite. Enfin, je te trouve parfaite.

-Ma tenue ressemble vraiment à la vôtre, je ne sais pas comment vous remercier.

-Ce que j’attends de toi, c’est d’être une bonne secrétaire. À lundi.


Elle retourne s’asseoir à son bureau après avoir ouvert la porte. Je me lève pour la fermer, avant de revenir vers elle. Elle me jette un rapide regard.


-Un problème ?

-Vous en avez tellement fait pour moi, j’aimerais pouvoir vous aider dès ce soir.

-Pour l’instant, je n’ai pas besoin d’aide. À la limite... Non, oublie.

-Non, dites-moi, je suis prêt à tout.

-Vraiment ?


Je la vois fouiller dans un tiroir, avant d’en sortir une bite en silicone noire.


-Tu es sûre de toi ?

-Oui.

-Dans ce cas, j’espère que tu sais quoi faire. Il faut que je finisse ce dossier.


Je la vois se lever, puis décrocher sa jupe, avant de faire glisser le gode ceinture jusqu’à ce qu’elle couvre sa culotte blanche. Toujours, debout, elle pointe sous son bureau. Je le contourne afin de pouvoir m’agenouiller en dessous. Une fois que je suis bien installé, elle se rassied avant d’approcher sa chaise, collant le jouet à mon visage.


-Laisse tes mains sur mes jambes, je veux être sûr que tu restes concentrer sur le jouet.


Je commence à lécher le jouet en silence, le recouvrant de ma salive, avant de venir prendre le bout en bouche.


-Bonjour.


Sa voix me surprend, mais pas autant que sa main venant forcer ma bouche à rester autour du jouet.


-Je vous contacte car il me manque certains documents pour la semaine prochaine. Serait-t-il possible de les avoir en début de semaine.


L’entendre parler au téléphone attire mon attention, et c’est sentir sa main dans mes cheveux qui me pousse à reprendre le mouvement. J’arrive à le prendre à moitié, et je sens le bout venir cogner contre mon palais.


-Je vais vous envoyer un mail avec les documents nécessaire. Merci beaucoup.


L’appel a duré moins longtemps que prévus, mais il fut suffisamment long pour que sucer ce jouet m’aie complètement excité.


-Tiens, tu vas avoir ton premier travail de secrétaire. Il faut que tu écrives le mail pour moi.


En disant ça, elle se recule, me permettant de sortir de sous le bureau, avant de couvrir le jouet de lubrifiant afin que je sois sûr d’où m’asseoir. Je relève la jupe, et écarte mes fesses, alors qu’elle aide mon cul à trouver le bout du jouet. Il entre assez facilement en moi, et j’arrive rapidement à l’avoir complètement en moi. Elle commence à me dicter le mail alors que ses mains font lever et baisser mon cul. À chaque faute que je fais, elle vient mordre mon cul, laissant une marque dessus, avant de se remettre à dicter. Plus le mail avance, plus je sens mon cul chaud, et plus les marques de ses dents se multiplient au niveau de mon cou. Lorsque je clique enfin sur envoyer, j’ai l’impression d’avoir le cul en feu, et mon cou est entièrement rouge.


-Vous avez bien reçu le mail ? Parfait, je vous dis à la semaine prochaine.

-Vous êtes toujours au téléphone ?


Je me sens honteux de savoir que l’autre personne à dû tout entendre. Mais, lorsqu’elle change de fenêtre, révélant un homme au cheveux grisonnant nous observer de l’autre côté de la caméra, mon visage vire au rouge, alors que mon cul se resserre autour du jouet. Elle met fin à l’appel avant de se remettre à parler.


-Allons, n’aie pas honte, je suis sûre qu’il a adoré le spectacle.


Elle m’aide à me relever, et je sens mes jambes trembler. Je ne sais même pas quoi dire.


-J’aurais sûrement dû demander ton avis, mais je suis impulsive. Souhaites-tu arrêter ?


En disant ça, elle vient faire glisser sa langue le long de ma raie. Même si ce qui vient de se passer m’a choqué, je suis bien trop excité pour m’arrêter là. Je me penche en avant, et j’écarte les fesses sans rien dire. Les mouvements de langue s’arrêtent immédiatement, et je sens le gode venir frotter contre l’entrée de mon cul.


-Tu es vraiment la meilleure secrétaire.


En disant ça, elle enfonce complètement le jouet en moi, me faisant lâcher un gémissement. Mon bassin se calque sur le même rythme que les mouvements du notaire, alors que ses mains viennent se glisser sous ma chemise. Je l’entends susurrer quelques mots à mon oreille, alors que mes râles de plaisir emplissent la pièce. Ses mouvements s’accélèrent tandis que je sens la pression de ses doigts autour de mes tétons.


-Je veux voir ton visage.


Elle m’aide à me retourner sur la table, faisant tourner le jouet dans mon cul, et je me retrouve très vite les jambes sur ses épaules. Elle reprend son mouvement, tout en libérant mon sexe du string, avant de le faire glisser sous sa chemise.


-À entendre les bruits que tu fais, tu sembles apprécier ça.


Elle s’allonge son torse sur le mien, et vient glisser sa langue dans ma bouche, alors qu’elle continue ses va-et-vient. La sensation de sa langue glissant contre la mienne, celle du jouet dans mon cul, et aussi celle de ma bite coincée entre sa chemise et son nombril, l’excitation arrive à son paroxysme. J’essaie de me retenir, et la prévenir, mais elle continue ses mouvements me faisant jouir sur son nombril. Elle se recule, défaisant sa chemise, révélant mon liquide blanc sur son torse. Je viens la nettoyer en silence, heureux d’être à ses côtés.

Diffuse en direct !
Regarder son live