Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 24 787 fois
  • 134 J'aime
  • 13 Commentaires

Mon remède

Chapitre 2

Inceste

Arrivés dans le salon, ma sœur me pousse sur le canapé, puis elle enlève mon short de bain.


— Ah ouais ! Pas mal ta bite, je l’imaginais plus petite.

— J’espère qu’elle te plaît, petite sœur.


Puis elle l’attrape, et la branle tout en me regardant intensément dans les yeux. Elle est tellement belle, son visage si doux et mignon, je crois que si ce n’était pas ma sœur, je serais volontiers sorti avec elle.


Ana met enfin ma verge sur le bout de sa langue et la lèche lentement, puis elle l’avale complètement. A ma grande surprise, elle suce super bien. Elle fait des va-et-vient, puis une gorge profonde. Bref, elle s’y prend comme une professionnelle.


Après cinq bonnes minutes de fellation, je n’éjacule toujours pas, alors je passe aux choses sérieuses. Je me lève et lui ordonne de s’asseoir sur le canapé, puis d’un geste brusque, je lui enlève sa culotte et son soutif. A présent, nous sommes tous les deux nus.


Je m’agenouille devant sa chatte, puis je la lèche tel un chien assoiffé. J’enfonce d’abord un doigt, mais ça ne lui fait rien, j’enfonce alors un deuxième, puis troisième, et au bout du troisième doigt, elle gémit enfin. Et ces bruits me procurent tellement de plaisir, que j’accélère mes mouvements. Ses cris se font de plus en plus fort, et de la cyprine coule sur le bord de son vagin, que je nettoie avec ma langue.


— Annnh oui ! J’adore quand tu me lèches la chatte !

— Merci du compliment sœurette. Mets-toi à quatre pattes pour que je te montre mes autres talents !


Une fois à quatre pattes, et son cul super bien cambré, je commence à frotter ma bite contre sa chatte. Après plusieurs frottements, je lui enfonce ma queue petit à petit à l’intérieur. Ana laisse échapper un cri et ça m’excite encore plus. Alors je décide de lui donner des coups plus violents dans l’espoir de la faire crier plus. Et ça marche, à chaque coup de bite qui retentit contre ses fesses, Ana crie. Cette fois-ci, je n’en peux plus, je suis trop excité.


— Ana ! Je vais jouir ! lui annoncé-je.


Elle se retire rapidement et se met à genoux, puis elle ouvre la bouche et attend mon sperme. Je branle alors ma bite pour éjaculer dans sa bouche et une quantité énorme de sperme sort de ma queue et atterrit sur la langue de ma petite sœur.


Il y en a tellement que ça déborde sur le côté.


— C’est pas bien de gaspiller ! lui dis-je en plaisantant.

— Mfoui, tu as raison, dit Ana, la bouche pleine de sperme.

— En tout cas c’était incroyable ! Merci Ana, ça m’a vraiment fait du bien.

— Moi aussi ça m’a fait un bien de fou, je m’attendais pas à ce que tu me baises comme un as !

— Toi aussi tu t’es débrouillée comme une déesse !


Après cette partie de jambes en l’air, on se laisse tomber tous les deux sur le canapé, enlacés l’un contre l’autre. Je me sens tellement bien à ce moment-là, que j’oublie tous mes problèmes. Ana m’a vraiment fait revivre, et je veux passer le restant de mes jours avec elle. Je baisse tellement ma garde, que je m’endors dans ses bras.


Une heure plus tard, on entend la porte d’entrée s’ouvrir. Pris de panique, on essaye tant bien que mal de se cacher, mais c’est trop tard. La porte est ouverte puis ma mère rentre dans le salon, et elle tombe nez à nez sur moi et Ana, entièrement nus.


— Euh vous pouvez m’expliquer ce que vous fabriquez ?

— Écoute maman, David n’y est pour rien, je l’ai forcé à coucher avec moi ! répond Ana.

— Comment tu as pu faire ça Ana ? Je te croyais plus responsable !

— Non maman ! lui dis-je à mon tour. Ce n’est pas sa faute, c’est la mienne. Depuis que j’ai rompu avec Rania, je me sentais vraiment très mal...

— Oui j’avais remarqué.

— Et depuis deux ans, je n’arrivais pas à trouver du bonheur dans ma vie. Je me renfermais sur moi-même et je sombrais dans la dépression. Mais aujourd’hui, Ana m’a redonné goût à la vie et je ne m’étais pas senti aussi bien depuis deux ans. Alors s’il te plaît maman, ne nous en veux pas.

— C’est vrai que ça me faisait vraiment mal de te voir si triste. Chaque jour, je te voyais avec ce visage mélancolique et j’avais beaucoup de peine pour toi. Mais si tu me dis que grâce à Ana, tu es de nouveau heureux, alors je ne peux rien dire contre ça.


Ma mère a toujours été une personne calme et réfléchie, je ne l’ai jamais vue en colère. Pourtant sa réaction me surprend, je m’attendais à ce qu’elle nous sermonne avant de nous punir. Mais non, elle accepte notre relation entre frère et sœur. Pour elle, tout ce qui importe, c’est la santé mentale et physique de ses enfants. Et j’ai compris que peu importe les moyens employés, ce qui compte c’est d’être heureux !


— Par contre, pas un mot à votre père ! S’il l’apprend, je peux vous jurer que vous allez finir à la rue.

— Oui c’est compris. Merci maman, t’es la meilleure. Je t’aime.

— Tu as vraiment changé David, je suis contente pour toi ! Pour célébrer ça, je vous offre un voyage en Espagne, comme ça pour pourrez faire l’amour sans être dérangés. Ça vous tente ?

— Oui carrément ! lui dis-je enthousiasmé.


Un mois plus tard

Mon état mental a vraiment évolué, je suis un homme heureux à présent. Après notre voyage en Espagne, où l’on a baisé sans arrêt, je me suis inscrit à l’université et je me suis fait plein d’amis, dont un qui s’appelle Jacob.


C’est un black de mon âge, qui a une corpulence assez musclée. On s’est rencontré à l’université pendant la présentation des élèves, je m’étais assis à côté de lui, et on avait discuté ensemble. Aujourd’hui c’est devenu mon meilleur pote, je sors avec lui tous les jours, on va en boîte ensemble, on mange ensemble. Bref, c’est un gars vraiment cool.


Un jour il me montre une photo et me dit ;


— Eh David ! Mate-moi cette bombe que j’ai trouvée sur Instagram ! Elle a un cul trop sexy, et puis regarde ses seins ! J’aimerais trop la baiser cette pute !


Je m’approche pour voir qui est cette fille hyper-sexy dont il me parle, et quand je la vois, mon cœur manque un battement. Cette fille, que Jacob me montre, est en fait ma petite sœur Ana.

Diffuse en direct !
Regarder son live