Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 714 fois
  • 4 J'aime
  • 0 Commentaire

le Mont Ham

Chapitre 1

Divers

Salut! Je m’appelle Stephanie et j’ai 17 ans. Il y a 2 semaines, avec l’école, je suis allée escalader le Mont Ham. Nous étions 7 filles et 4 garçons. Parmis les filles, il y avait 2 de mes amies, Marilyne et Anne-Marie, avec qui j’occupais la même tente. Les 4 autres filles occupaient la même tente alors que les gars occupaient chacun une tente à 2. Marilyne est une fille assez rondelette mais qui a de très gros seins et un rire enchanteur. Anne-Marie est, quant à elle, mince et a des seins que je dirais de grosseur ’B’ et un derrière très attirant, et qui a toujours le moral.


Après 3 heures de marche, nous (moi, Marilyne, Anne-Marie, François, Jack et Cédric) sommes finalement arrivés en haut de la montagne, à l’endroit où nous allions coucher. Tout le monde était déjà arrivé et avait monté leurs tentes. Marilyne, Anne-Marie et moi avons commencé à monter notre tente qui peut ’contenir’ 8 personnes pendant que les gars allaient pisser. Il était déjà 5 hrs lorsque nous avons commencé à souper. En dépit du fait que nous avions faillit mettre le feu à la montagne (à cause de problèmes avec le réchaud), tout c’est bien passé. Après souper, mes amies et moi sommes allées nous coucher dans notre tente pour parler. 30 minutes plus tard, il y a eu une grosse pluie et des gros vents, ce qui a obligé le reste du monde à aller dans leurs tentes. Comme nous avions parlé des gars et de notre vie sexuelle peu active (nous sommes toutes vierges), nous étions un peu exitées. Tout à coup, on entend la porte de notre tente s’ouvrir et on voit les 3 gars entrer en nous disant que leurs tentes avaient pris l’eau. Nous leur avons donc permis de rester avec nous pour la nuit. Nous nous sommes alors assis en cercle, dans cet ordre : moi, Cédric, Anne-Marie, François, Marilyne et Jack. Pour passer le temps, nous avons donc décidé de jouer à ’Vérité ou Conséquence’. Anne-Marie fut la première désignée pour poser une question. Nous avons alors décidé que lorsque l’on ne voulait pas répondre à une question, nous devions enlever un vêtement ou un bijou. Marilyne fut la première à enlever son T-Shirt, au grand plaisir des gars. Il faut avouer qu’en dépit du fait qu’elle est assez rondellette, elle a une forte (pour ne pas dire très forte) poitrine. Ensuite vint le tour de François, Cédric, Anne-Marie, moi... Jusqu’à ce que nous nous retrouvions tous en sous-vêtements. Il va sans dire que nous étions tous très excités à la vue de tous ces corps nus. C’était au tour d’Anne-Marie à poser une question et elle me choisi. Mes 2 amies savaient que je trouvais Cédric assez de mon goût et elle décida de me poser la question : ’ Si Cédric te demandait de lui donner un french-kiss, le ferais-tu? ’ Il faut avouer que je suis devenue rouge comme une tomate et que tout le monde, Cédric inclu (mais il faut dire qu’il a rougit et une petite bosse est apparue dans ses boxer) et parti à rire. En ne regardant personne, j’ai avoué que oui je le ferais. Alors tout le monde s’est mis à encourager Cédric pour qu’il m’embrasse. Lorsque ses lèvres ont touché les miennes, une folie s’est emparée de nous et nous nous sommes mis à s’embrasser sauvagement. J’ai glissé mes mains dans ses cheveux, pendant qu’il glissait les siennes dans mon dos. Alors tout s’est enchaîné : Anne-Marie et François, et Marilyne et Jack, se sont mis à s’embrasser aussi furieusement que nous. Cédric a détaché mon soutient-gorge et s’est mis à me téter les seins comme un enfant. Je gémissais de bonheur. Sa langue a fait son chemin jusqu’à mes culottes, qu’il a enlevé. Cédric a alors sucé mon clitoris en entrant 2 doigt dans mon vagin. Après avoir eu mon premier orgasme, je me suis péniblement relevée et je me suis mise à lécher la verge dure comme du ciment de Cédric. Les autres en étaient plus ou moins rendus là. Lorsque celui-ci a décidé qu’il était assez gonflé, il m’a étendue sur mon slipping bag et m’a embrassé. Je lui ai alors dis de me pénétrer, d’éteindre le feu qu’il avait déclanché en moi. 2 secondes plus tard, il brisait mon hymen et me fit monter au 7e ciel. Vers 10 hrs, nous étions tous rompus de sommeil et nous nous sommes endormis collés avec nos amants respectifs.


Stephanie

Diffuse en direct !
Regarder son live