Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 690 fois
  • 88 J'aime
  • 1 Commentaire

La morne vie d'un guide de croisière

Chapitre 5

Dana et Line

Avec plusieurs femmes

Résumé : Guide conférencier sur un énorme paquebot de croisière, je profite de ma semaine de vacances automatique après dix croisières sans imaginer que ce sera un prélude pour la onzième...  


Si vous désirez accéder directement aux scènes disons sportives.. *******************  



Visites familiales, petites sorties, formalités ; ma semaine est bien remplie et je me rends compte que je me suis assez déphasé avec mon mode de vie particulier. Je termine mes vacances en assistant au  mariage de ma sœur ce qui est l’occasion d’une grande réunion familiale.  Bon, je ne sais pas si c’est parce que je suis un peu le mouton noir ou pas, mais je suis placé à une table où se trouve Régis le frère de son époux, la femme de celui-ci, une autre jeune femme et un couple de personnes âgées. J’imagine que ce doit être une forme de punition, car il est parfaitement imbuvable ; passant son temps à se vanter de sa réussite financière, de ses voitures, un vrai moulin à paroles qui profite de chaque reflet pour s’observer. Je sais pourtant qu’en fait de réussite, la sienne a consisté à hériter et que toute sa famille s’est débrouillé pour le mettre dans un placard doré allant jusqu’à mettre en place une secrétaire chargée uniquement de le surveiller et d’éviter toute prise de décision.

Je fais comme les anciens et met le pilote automatique. J’en profite pour observer son épouse qui arbore undiscret petit air blasé tout en me demandant ce qui fait que les gens se mettent ensemble ou restent quand ils découvrent la vraie personne. Si tant est qu’ils le découvrent d’ailleurs.

Pourtant cette jolie blonde a un petit éclair dans les yeux qui me laisse penser qu’elle est en réalité bien loin de l’image de mère de famille sans histoire qu’elle présente. Je profite d’une pause dans la logorrhée  de l’imbécile pour parler avec l’autre jeune femme. Sa peau sombre contraste avec ses yeux un peu clairs et rajoute à son charme.  Si je ne suis pas tout à fait sûr de ce que pense Dana( l’épouse) les réponses à double sens que fait Line ne laissent que peu de doute sur son intellect et son sens de l’humour. J’essaye ne pas être en reste et de montrer que moi aussi je sais jouer avec les mots.

Comme si quelques neurones survivants lui faisaient désespérément signe , il me questionne sur mon boulot et je lui réponds rapidement en ayant une pensée pour toutes les sensuelles aventures que j’ai vécues à bord..

— Oh tu sais par rapport à toi, je ne vis que la morne existence d’un guide de croisières, rien d’aussi exaltant que de diriger une entreprise  

En face de moi, Line manque de s’étouffer et Régis rebondit d’un air triomphant en m’informant qu’il s’en doutait bien, raison pour laquelle il a pensé annuler sa participation à une croisière, rajoutant qu’il laissera sans doute Dana y aller avec Line  car c’est juste un truc de gonzesses et par rapport à son poste…

Cette fois c’est moi qui manque m’étouffer mais l’air angélique de son épouse me pousse à abonder dans son sens et à lui confirmer qu’il ne manquera rien, que c’est nul, que c’est des pièges à touriste, des escales à gogo ; finissant par le convaincre à 100 % que seuls les vrais malins comme lui peuvent éviter ces arnaques et le faisant confirmer immédiatement son refus sur sa Poire19.

Le léger soupir de soulagement, le très léger frôlement de la main des deux femmes, leurs regards qui se cherchent, tout me conforte dans mon analyse de certains signes qu’on voit avec l’expérience.


Vous aurez donc compris que si j’ai fait cette introduction c’est parce qu’évidemment j’ai retrouvé Dana et Line pour le départ de ma onzième croisière…

Profitant d’un creux dans mon emploi du temps, je vais les voir en cabine où elles s’extasient sur l’aménagement, le plan du vaisseau et tout le programme d’animation. Quand elles me demandent des suggestions de sortie, je leur en fais quelques-unes et suite à leur demande j’attire leur attention  sur le Sapho l’une des quatre discothèques du bord. Elles me sourient, viennent de me faire un petit bisou mais Line me promet qu’on se reverra.

Je reprends mon programme avec deux escales supplémentaires Nassauet Ocean Cay. Mes conférences font presque le plein avec plus ou moins toujours le même public et plus tard, sous la pleine lune de minuit, je suis accoudé au bord de la rambarde sur l’un des nombreux ponts à admirer l’océan. Je ne me lasse pas de cela, c’est reposant,agréable et je repense à toutes ces rencontres plus ou moins torrides lors des dernières croisières. Je rencontre Dana et Line qui, serrées l’une contre l’autre profitent des reflets d’argent sur l’eau ; cela tient un peu du miracle de se croiser vu le nombre de passagers mais mon petit tour nocturne n’est pas si petit et le spectacle plaît à tous les romantiques et amoureux de l’océan du bord.  


Les jours suivants je suis plutôt occupé mais, pour une fois et malgré quelques signaux positifs je ne cherche pas d’aventures. Surtout comme je le pressentais, je suis recontacté par le duo pour une sortie. Elles s‘inscrivent à celle d’Ocean Kay, laquelle sans me vanter offre un bon compromis entre culture, paysages, repas local  et farniente, ce qui me donne l’occasion de passer de bons moments et dans leur bikini bleu clair pour Dana et vert pâle pour Line ; je dirais juste qu’elles sont en accord avec la beauté des sites.


Le soir nous dînons ensemble pour prolonger la journée et passons un excellent moment.  Après le repas on va se détendre sur le pont promenade le plus haut et mutines (ou désireuses de me tester encore ?) elles s’embrassent devant moi. Devant mon sourire complice, c’est  Line qui fait basculer l’excellent moment que nous passions dans une autre dimension, en m’attirant vers elle et en m’embrassant.


                                           *************************


Son baiser est délicieux, son corps chaud contre moi et je le savoure tout en douceur, il n’y a rien de pressé, on profite de cette lune qui éclaire presque magiquement la scène. Au bout d’un long moment, je rouvre les yeux et l’échange se fait tout naturellement, tout tranquillement en comparaison d’une situation très particulière.Dana est un peu différente dans sa façon d’embrasser mais c’est un instant tout aussi magique.

Elles m’entraînent vers leur cabine, une« pont B +«  avec grand lit et grande fenêtre donnant sur l’océan. Un rapide tour à la salle d’eau et nous nous retrouvons tous sur le lit, le léger vent du large qui entre à flot fait frissonner nos corps nus. Nous avons le temps et voulons juste profiter des instants.  Line est couchée sur le dos et Dana et moi l’entourons. Sa peau sombre contraste avec les draps clairs et met en valeur son corps élancé. Ses cheveux courts et bouclés encadrent un visage détendu qui arbore déjà un sourire d’anticipation. Sa poitrine a juste la taille que j’adore, un trait droit de fourrure forme comme une flèche vers sa petite chatte, deux longues jambes fuselées se terminent par de jolis pieds et je ne sais pour quelles raisons, je focalise sur la couleur corail de ses ongles. Dana savoure elle aussi la vision de son amie lascivement étendue. Elle a un corps plus pulpeux, des seins plus lourds mais son sourire est tout aussi rayonnant.

Dana et moi nous embrassons par dessus Line comme si nous voulions ainsi marquer le début de nos jeux. Ensuite, nous agissons de façon parallèle, usant de la pointe de nos langues sur la diagonale entre base du cou et lobe d’oreille. Nous passons ensuite à de petits bisous puis descendons chacun de son côté vers ses seins. Le regard que Dana et moi échangeons pendant que nous suçotons ses pointes de seins est chargé de tension sexuelle. Elles sont très réactives et en quelques secondes j’ai l’impression d’une petite bille brune entre mes lèvres. Tout en jouant avec la petite pointe j’empaume le sein et le caresse faisant naître des frissons sur le corps offert. Ensuite nous glissons plus bas et picorons son ventre de baisers. Avant de descendre encore pour le même traitement sur ses jolies jambes.

Nous remontons ensuite, et dégustons ensemble le jolie coquillage sombre qui, en s’écartant révèle des lèvres roses toutes humides. Comme c’est bon de s’embrasser et de déguster ensemble son miel qui coule en abondance. Tantôt on aspire un peu la langue de l’autre puis on passe la pointe sur le petit bouton bien sorti de sa gangue de chair ce qui déclenche à chaque fois les gémissements de Line et nos soupirs lui font écho.

Car ce partage est délicieux et très excitant. On rajoute nos mains, nos doigts, parcourant tout son corps, ses courbes, ses rondeurs, ses fossettes, on veut s’occuper de Line, la faire se sentir comme une princesse avec deux êtres qui veulent juste lui donner le maximum de plaisir.

Le parfum du large, si chargé d’énergie se mêle à son odeur intime et offre un cocktail enivrant.

Dans un ballet bien rodé on échange nos places, je m’occupe du haut de son corps et Dana du bas, des baisers s’échangeant sur la frontière de son ventre avant que l’on échange nos places.

Mais à chaque fois qu’on vient de déguster l’intimité de Line, on vient lui donner un baiser aphrodisiaque. Et puis, les mains, les doigts de Dana et moi se rencontrent parfois autour des seins de Line, ou en elle. Car au fur et à mesure des sensations,  c’est un peu plus décousu, un peu plus désordonné tant c’est enivrant, tant le plaisir monte chez Line. Elle nous regarde, la tête surélevée par un coussin, s’enivrant de tendresse, de sensations,de plaisir.


Dana et moi on déguste à nouveau sa petite chatte trempée, nos mains tendues jouent avec ses seins devenus si durs et si sensibles. Nous aussi sommes lentement ivres de sensations et nos coups de langue se font plus rapides, plus sauvages, Dana la pénètre avec deux doigts pendant que je mordille et suçote le clito si tendu. On trouve ainsi notre position, notre complicité et, de plus en plus, le corps de Line a comme des soubresauts, ses fesses se décollent du lit , ses cris sont plus forts, son corps se tend et je me prends compte que les autres bruits et  soupirs sont ceux de Dana et moi, tout aussi transcendés par la montée du plaisir. C’est si beau de donner ensemble du plaisir à Line, de l’amener vers l’orgasme.

Un dernier coup de langue sur sa petite chatte, un dernier coup de doigts de Dana et notre sensuelle princesse s’abandonne au plaisir dans un gémissement délicieux.

On la laisse respirer quelques secondes et puis on échange un baiser à trois très doux, très délicatement avant de se serrer contre elle.

Un long moment se passe avec nos souffles mêlés  et puis, Line et moi, tirant, poussant, nous plaçons Dana entre nous et dans un sourire complice nous jetons sur elle...

Diffuse en direct !
Regarder son live