Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 1 288 fois
  • 3 J'aime
  • 0 Commentaire

La moule

Chapitre 1

Erotique

J’ai fais la comparaison au cours d’un simple repas. Je venais de passer des moments importants avec Lucile. Elle m’a fait une faveur alors que je ne demandais rien. Elle a tenu absolument à goûter ma queue et mon jus. J’étais assis à table, elle a relevé la nappe pour sortir la queue. Je ne pouvais moralement pas refuser sa bouche quand elle m’a prit. Ses douces lèvres m’ont entouré, elle a pris une grande partie de mon machin avant de passer sa langue. Je me tendais jusqu’au moment ou elle a eu dans sa bouche ce qu’elle voulait.

Lucile s’est relevé, elle a avalé doucement le jus que je lui avait volontairement donné. Je ne pouvais pas la laisser ainsi.

Elle s’était rassise, j’ai levé la nappe sur ses jambes. Ma tête venant sur ses genoux, elle comprenait vite ce que je voulais. J’ai pu glisser ma langue en léchant l’intérieur de ses jambes jusqu’au tabernacle. J’avais son odeur dans le nez. Odeur qui va en s’accentuant quand je m’approche du paradis, Je prends sa chatte en entier la bouche, je fais en somme comme elle m’a fait. Je ne peux malheureusement pas mettre tout son sexe à l’intérieur de ma bouche. Seule ma langue cherche son petit bouton et même plus loin que le périnée. Je trouve son anus. J’adore dévorer le cul des filles. J’écarte un peu les fesses avec les mains, je pose ma langue sur le petit trou exposé. Elle se doute de son proche futur. Je crachote un peu de salive, elle en sursaute. Juste le bout de la langue pour commencer. Je touche, je frôle l’anus qu’elle me donne de bon cœur. Je passe le reste de mon organe, elle gémit de plaisir.

Je lèche son cul sans m’en lasser. Elle rajoute à son plaisir une longue caresse sur son clitoris.Sans trop forcer ma langue pénètre dans son anus. C’est agréable à lécher. Elle gémit plus fort, jusqu’à son extase. Elle me demande de rester tranquille près d’elle.

Elle me prend à nouveau la bite dans la bouche : elle me fait encore bander.

Cette fois je veux me servir de mes attributs en elle.

Lucile sait ce que baiser veut dire.

Elle m’emmène dans sa chambre, sur son lit. Elle est nue vite fait, elle me déshabille elle même en embrassant ce qui se dénude. Bien sur ma queue y passe encore. Elle fait bien plus en prenant les fesses dans ses mains. Elle les écarte. Je la laisse faire quand elle vient fouiller, là, vers mon petit anus qui ne doit de compte à personne.

Elle mouille ses doigts, je suppose que c’est pour se masturber. Pas encore, elle passe les doigts dans ma raie. Si elle cherche elle trouvera facilement. Lucile trouve vite ce qu’elle cherche, trop vite.

Je sens déjà sa main dans ma raie, elle descend directement pour trouver le cul. Lucile est assez dévergondée pour allier sa bouche à ses doigts. Je sens d’abord le bout du doigt titiller le cul, à ce moment elle attaque ma bite. Je suis mis presque debout, penché en avant. Elle fait ce qu’il fallait en se couchant sans me lâcher. Je viens sur elle. Elle peut me lécher, me caresser l’anus sans elle se fatiguer. Elle m’offre enfin sa chatte encore une fois. Ma tête revient entre ses jambes, ma bouche trouve encore ses secrets. Ma langue cette fois ne dévie pas. Je vais lui bouffer la chatte. A peine ma langue sur elle, je ressens la même impression qu’en mangeant des fruits de mer, particulièrement une vraie moule (faites l’essai) D’abord la même mollesse au départ, ensuite la même façon de réagir mécaniquement à la langue. Et même finalement de goût final.

Cette position lui permet de se laisser sucer et elle de me branler le cul en prenant en plus ma queue dans sa bouche. Je ne sais si c’est le fait de me masturbe le cul ou de se faire lécher, elle part dans un immense orgasme. Elle me donne une sacré dose de cyprine en déchargeant sur moi. Je gicle en elle presque à la seconde prêt.

Diffuse en direct !
Regarder son live