Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 106 fois
  • 134 J'aime
  • 2 Commentaires

Naomi

Chapitre 13

Hétéro

Béatrice

 

Jules est dans un coin à regarder une revue de rugby, comme d’habitude, c’est sa passion, il aurait bien voulu être pro, mais ses parents étaient contre et l’on forcé à finir ses études, maintenant, c’est trop tard. Il faut dire que ses parents sont originaires de Brest, ce sont des bretons purs et durs, ils ne comprennent pas le rugby, ils sont d’ailleurs retournés en Bretagne dès que son père a trouvé un boulot là bas, leur laissant l’appartement, l’air océanique leur manquait. Le téléphone sonne, il va décrocher dans l’entrée, il revient l’air un peu soucieux.

 

–Les filles, je vais devoir vous laisser, le match prévu demain entre potes est avancé, tout le monde est là, je dois aller rejoindre mon équipe, je suis obligé de vous laisser.

–Pas de problème, j’espère qu’on ne t’aura pas trop fatigué.

–Non, ça ira.

 

Il va se préparer et sort assez vite nous laissant entre filles, mais ça ne nous dérange pas. Manon se penche sur Emma pour lui titiller les seins avec sa langue, je vois qu’elle réagit, ses mamelons se dressent orgueilleusement. Je me lève.

 

–Bon les filles, je remarque que si nous voulons nous faire baiser ou enculer, nous ne pouvons pas si Jules est parti, et je dois vous dire qu’en ce moment, j’aimerai bien avoir un manche dur entre les cuisses.

–Moi aussi, un bon gros sexe d’homme.

–Ou son imitation.

–Ok, je connais un super sex-shop, mais il n’ouvre qu’à quinze heures.

–On a le temps, pour l’instant, préparons à manger.

–Léger les filles, je n’ai pas trop faim. 

 

Nous préparons une salade de tomates avec de la mozzarella, ça suffira. Nous prenons notre temps pour tout faire, nous sommes en vacances, nous avons le temps. Après manger, nous allons nous allonger dans la chambre, petite séance de broute minou qui nous emmène chacune au paradis, nous terminons enlacées dans les bras de Morphée. Vers quinze heures, je me réveille, je fais lever tout le monde, nous allons nous préparer dans la salle de bain, Manon nous dit, qu’on pourra essayer, donc toilette et lavement. Nous enfilons des jupes et des tee-shirt, pas de sous vêtement, et nous sortons en direction du sex-shop. Nous arrivons devant un petit quart d’heure plus tard, j’entre pour la première fois dans ce genre d’établissement. Il y a plein de vidéos de sexe, de fringues sexy, d’instruments plus ou moins bizarres et des sex-toys à profusion. Une femme d’une quarantaine d’années habillée d’une robe assez courte vient vers nous.

 

–Bonjour Manon, comment vas-tu ?

–Bonjour Béatrice, comment va ma tata chérie ?

–Très bien ma chérie, très bien, mais elle est en manque de sa nièce chérie.

–Emma, Naomi, je vous présente Béatrice ma tante, la sœur de mon père, c’est elle qui m’a initié au saphisme. Béatrice, je te présente mes amours, nous vivons ensembles.

–Je vois que tu n’as pas changé d’orientation sexuelle, je suis pourtant sûre que tu aimerais le contact d’un homme, c’est dommage. 

–Mais toi tata chérie, tu aimes les femmes ?

–Oui, et les hommes, j’aime le sexe, tout le sexe.

–Comme moi maintenant.

–Tu as eu des rapports avec un homme ?

–Oui, il m’a dépucelé, des deux côtés.

–Il t’a aussi sodomisé ?

–Oui, et j’ai adoré, je suis comme toi maintenant, j’aime le sexe, tout le sexe, et partout. 

 

Béatrice enlace Manon et la couvre de baisers, elle semble très heureuse de la nouvelle. 

 

–Enfin ma chérie, tu es une femme, une vraie, tu vas pouvoir vivre une vie d’amour épanouie.

–N’exagérons rien, j’étais une vraie femme avant, seulement, je n’aimais que les femmes, mais c’était génial.

–Et maintenant ?

–Ça l’est encore plus, c’est tout. Mais nous ne sommes pas là pour parler de mes pucelages envolés, nous voulons voir tes sex-toys, il faut remplacer notre homme quand il n’est pas là.

–Votre homme ?

–Oui, notre Jules, c’est un merveilleux amant, mais il n’est pas toujours là, et nous sommes trois, il va falloir trouver des solutions de remplacement quand il n’est pas là.

–Ok les files, venez voir ce que j’ai en rayon.

 

Elle nous emmène devant une grande armoire en verre remplie de sex-toys. Il y en a de toutes les tailles et de toutes les formes, mais nous voulons des godes réalistes, pour nous rappeler le sexe de jules. 

 

–Qu’est-ce que vous voulez mes chéries, il y en a de toutes les tailles, faites votre choix.

–Non tata, je ne crois pas que ça aille, je pense qu’avec ce type de gode, ça ne va pas le faire, tu as des godes-ceintures je pense.

–Bien sûr ma chérie, suivez-moi mes chéries.

 

Elle nous amène vers une banque vitrée, il y a une bonne dizaine de ceintures différentes exposées. Elles sont équipées de support pour godes interchangeables.  Certaines pour un sexe extérieur, d’autres pour un sexe extérieur et un intérieur, et enfin d’autres pour un sexe extérieur et deux intérieurs, le tout avec des godes de rechanges à profusion. 

 

–Choisissez les filles, je vous conseille avec godes intérieurs, c’est divin. 

–Un ou deux.

–Moi, je préfère avec deux, comme ça, je suis excitée du sexe et de l’anus, j’adore. 

–C’est quoi ce système de fixation ?

–C’est le système vac-u-lock, c’est le meilleur système, il y a un choix de godes extraordinaire.

–Ok, mais il va nous en falloir plusieurs, autant faire un assortiment, on choisit les filles ?

 

Nous sélectionnons trois ceintures, une avec un sexe extérieur, deux avec un sexe extérieur et deux sexes intérieurs. Nous choisissons plusieurs godes interchangeables de différents diamètres et longueurs pour les ceintures. Nous en prenons même un pour une double pénétration extérieure. Manon les regarde avec envie, elle regarde sa tante.

 

–Où peut t on les essayer tout de suite ?

–J’attendais cette question, dans la salle vidéo, elle est vide, suivez-moi les filles.

 

Elle nous amène dans une pièce derrière la boutique, il y a des box avec télé pour regarder les films pornos, ils sont tous ouverts, il n’y a personne, il est encore un peu tôt.

 

–Faites comme chez vous les filles, je reviens.

 

Béatrice n’est pas encore sortie de la pièce que Manon est déjà le cul à l’air, sa jupe est par terre, elle enlève son tee-shirt et choisi des godes pour une ceinture double. Elle met deux godes assez gros à l’intérieur et le plus gros à l’extérieur. Béatrice revient avec un pot de graisse anale.

 

–Il va vous falloir aussi cet article si vous voulez que ce soit agréable. 

 

Elle vient vers Manon en ouvrant le pot, elle en prend un peu et lui badigeonne le cul. Manon enfile la ceinture, je l’aide à diriger les godes dans son sexe et son anus. 

 

–Oh putain, quel pied, qui veut l’essayer en premier ?

–Moi, viens chérie, viens en moi.

 

C’est Emma qui regarde Manon en se reculant vers un mur. 

 

–Bon les filles, je viens de vous toucher le cul, on va se tutoyer ok ?

–Ok

–Ok

 

Emma se plaque contre un mur en écartant les jambes. Manon vient vers elle, le gode se glisse entre ses cuisses et entre lentement dans son sexe. Emma l’enlace pendant que Manon donne des coups de rein de plus en plus rapides et amples. Je vois Emma se tendre doucement, mais une main vient me badigeonner le cul, j’écarte les fesses pour qu’elle me lubrifie bien à l’intérieur. Je me penche en avant en m’appuyant sur un mur, je sens un gland venir sur ma rondelle, il force un peu le passage et l’ouvre sans efforts, elle est habituée, le gode est un peu moins gros que le sexe de Jules. Béatrice me saisi par les hanche et me pistonne violement, elle donne de puissants coups de rein, elle me défonce le cul, mais ça me procure un immense plaisir, je vais jouir assez rapidement, j’aime cette manière de me faire enculer. 

 

Emma pousse un long soupir, elle jouit en même temps que moi, je suis secouée par un orgasme puissant, c’est Manon qui jouit la dernière, mais ça a l’air d’être extrêmement puissant. Seule Béatrice n’a pas joui, elle se dégage et enlève sa ceinture, il n’y a pas de godes internes, je comprends mieux. Je veux lui rendre la politesse, je la fais tourner pour lui badigeonner le cul, mais je tombe sur un bijou enfoncé dedans.

 

–C’est quoi ça ?

–Un plug anal, j’adore avoir quelque chose dans le cul toute la journée, c’est divin. 

–Je peux voir ?

 

Elle l’enlève, il fait au moins cinq centimètres de diamètre au plus gros, je le soupèse, il est assez lourd, mais je sens quelque chose bouger à l’intérieur.

 

–Oui, c’est une bille à l’intérieur, elle bouge constamment, je jouis au moins trois fois par jour avec cet engin.

–Je peux l’essayer ?

–C’est personnel, je vais t’en chercher un, mais je ne pourrais pas le remettre en rayon si tu ne le prends pas.

–Tant pis, je veux essayer.

 

Elle suce son plug pour le remettre en place et sort de la pièce. Nous nous regardons, ça a l’air génial comme truc, j’ai vraiment envie d’en avoir un dans le cul. Au regard des filles, je pense qu’elle aussi aimerait essayer. Béatrice revient avec trois plugs de taille différentes. 

 

–Choisi, celui là est de la taille du mien, mais je te conseille celui-là, il est un peu plus petit, mais tu viens juste de te faire déflorer du cul, ça sera plus facile au début, après, tu pourras passer à plus gros.

 

Je choisi l’intermédiaire, Je le donne à Béatrice pour qu’elle me le mette, elle m’essuie les fesses et l’anus, me badigeonne la rondelle avec un autre produit.

 

–Il faut utiliser un lubrifiant à l’eau, sinon, tu abîmes le gode, c’est le seul bémol, son entretien un peu délicat, mais le plaisir fait tout oublier.

 

Elle me glisse le plug entre les fesses, il s’enfonce lentement jusqu’à ce que mon sphincter se referme dessus. Je sens cette masse à l’intérieur de moi, c’est extraordinaire comme sensation, mais ça devient génial quand je commence à marcher. L’inertie de la boule donne un mouvement spécial au plug, ma cyprine coule à flot.

 

–Oh les filles, c’est génial, vraiment génial, vous devriez essayer vous aussi.

 

Devant l’approbation générale, Béatrice va chercher deux autres plugs de la même taille que le mien. Elle prépare Emma et Manon et leur enfonce les plugs dans l’anus. Elles marchent un peu, elles apprécient, ça se voit.

 

–Oh putain c’est génial.

–Oui, extra !!

 

Nous nous prenons par les mains pour faire une ronde, au bout d’une minute, je suis au bord de l’orgasme, j’arrête la ronde pour m’agenouiller devant Béatrice et me jeter sur son sexe, elle est tellement excitée qu’elle jouit au bout de trois coups de langue en même temps que Manon sous la langue d’Emma. Manon vient me titiller le clitoris avec sa langue pendant que Béatrice s’occupe d’Emma. Nous jouissons très vite toutes les deux, le plug n’y est pas pour rien. Un client entre dans la boutique, Béatrice va voir, elle revient très vite.

 

–Les filles, il faut s’habiller, le client veut voir un film.

–Ok, on s’habille.

 

Nous enfilons nos jupes et nos tee-shirt, mais gardons nos plug, c’est trop bon. Le client va dans la pièce des box, Béatrice réunit tout ce qu’on a acheté, il y en a pour plus de trois mille francs. Nous quittons Béatrice, elle semble un peu triste de nous voir partir, mais nous lui promettons que nous reviendrons bientôt. Nous arrivons très vite à l’appartement, nous voulons essayer nos nouveaux jouets.

Diffuse en direct !
Regarder son live