Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 24 583 fois
  • 104 J'aime
  • 0 Commentaire

Ma nièce Julie

Chapitre 1

Hétéro

Pendant les vacances d?été, j?ai pris une semaine de congé pour être seul et pouvoir me remettre d?un trimestre particulièrement stressant au bureau et pour savourer un peu de calme dans ma maison de campagne.

J?ai hérité de mes parents d?une maison qui donne directement sur une petite plage qui est quasiment une plage privée tant l?accès en est difficile.


Quand je suis chez moi le plus proche voisin est à cinq kilomètres et j?ai donc une paix complète. Cet isolement me permet de pratiquer le nudisme complet profitant ainsi pleinement du soleil et de la nature environnante.



Installé depuis deux jours j?avais pris un rythme de vie qui me convient particulièrement pendant les vacances, levé vers dix heures, petit déjeuner sur la terrasse, puis suivant mon envie du moment, un long bain de mer suivi d?une séance de bronzage avant le déjeuner


Une petite sieste d?une heure avant de m?occuper du jardin ou de bricoler dans la maison l?après midi, le soir, grillade et salade et un bon livre ou un DVD pour la soirée et je me couche tôt en général c?est pour moi le seul moyen de me refaire une santé.


Comme vous l?avez compris je vie nu du matin au soir et cela me fait réellement plaisir, ne plus avoir à penser à sa garde robe, avoir à choisir tel pantalon avec telle chemise me repose vraiment l?esprit.


Ceux qui aiment vivre nu me comprendront sûrement.


Le matin du deuxième jour je reçois l?appel de ma nièce Julie qui me demande si elle peut passer me voir car elle fait des recherches archéologiques dans la région et aimerai bien venir me dire un petit bonjour.


Julie la fille de ma soeur qui vient d?avoir 17 ans et nous nous entendons très bien.


J?accepte en faisant une entorse à la règle que je m?étais fixée, celle de ne voir personne pendant mon séjour, mais pour Julie je veux bien faire une exception, car elle a toujours était pour moi un rayon de fraîcheur et pourquoi le cacher un fantasme sexuel.


Elle me rejoint en milieu de matinée arrivant au volant de son scooter qu?elle gare dans le garage. Pour l?accueillir j?ai mis juste un short, je ne veux pas lui imposer mon style de vie ne sachant pas si elle est adepte du nu intégrale.


Elle est vêtue d?un short très moulant qui met ses petites fesses en valeur, je ne distingue pas la trace d?une culotte ou d?un string ! (Tiens, tiens ma nièce se dévergonde ?) Et d?un top moulant lui aussi qui me laisse deviner qu?elle ne porte rien dessous. Sa poitrine n?est pas grosse et à la forme de deux grosses pommes très fermes.


— Bonjour tonton, tu vas bien ?

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


— Bonjour Julie quelle plaisir de te voir


— Je suis dans la région pour huit jours et je me suis dit qu?il serait trop bête de ne pas se voir.


— Tu a bien fait ma grande, c?est toujours un plaisir de te revoir, viens ne restons pas là, j?étais sur la terrasse et t?ai préparé un jus de fruits frais. Donne-moi ton sac qui me parait bien léger...


— Super, tu es toujours aussi gentil, me dit t?elle en plaquant sur ma joue un gros bisous. Son corps se plaque sur le mien et je sens sa poitrine contre mon torse. Un début d?érection se dessine dans mon short.


Nous gagnons la terrasse et comme elle me précède j?ai tout le loisir de contempler ses épaules nues et sa chute de reins, elle est devenue une femme magnifique, ces constatations ne calment pas ce qui est dans mon short, il faut dire que je n?ai pas eu de rapport depuis trois mois et que de voir les fesses de Julie se balancer devant moi son un vrai supplice.


Arrivé sur la terrasse nous nous servons à boire et nous installons dans des chaises longues face à la mer


— Quel calme tu as ici, me dit Julie, t?es vraiment isolé, pas de voisins c?est super, non ?


— Oui c?est mon petit paradis, je n?en profite pas assez souvent à mon goût, mais quand j?y suis, j?y suis vraiment bien


Je regarde Julie et constate qu?elle à relever son top jusque sous ses seins, qu?elle caresse discrètement d?une main.


— Tu sait Julie ici il n?y a pas de règle de vie, tu peux faire se que tu veux, moi en général quand je suis seul je vis à poil et profite un maximum de la mer et de la nature


— Quoi ! Tu te balades à poil, ben dit donc je savais pas ça et ça te gène pas ?


— Non pourquoi veux tu que ça me gène, c?est tellement agréable et le bains de mer sans maillot y pas mieux comme sensation


— Ah houai ! Je n?ai jamais essayée mais si tu le dis je veux bien te croire


— Ca te dit d?aller piquer une tête, tu peux mettre un maillot si tu veux, mais tu peux faire l?expérience cela restera entre nous bien sur.


— Ca te gène pas de te mettre à poil devant moi et de me voir nue ? Car je n’ai pas mon maillot.


— Oh tu sais comment est fait un garçon je suppose ?


— Oui bien sur, j?ai même fait l?amour avec Arnaud cette hiver quand on était en camp de neige, tu te souviens d?Arnaud ?


— Oui très bien un beau garçon si ma mémoire est bonne, donc tu a sauté le pas, tu as aimé au moins


— Pas mal, pas mal, en réalité j?ai adoré, nous avons fait l?amour pendant huit jours et c?était génial...


— Donc tu sais comment est fait un homme et moi je sais comment est fait une femme tu t?en doutes ?


— Bon, donc si je me mets nue devant toi cela ne te gênera pas ?


— Mais ma chérie, c?est naturel d?être nue et je t?assure que cela fait un bien fou.


Julie se lève et entreprends de se déshabiller face à moi, elle fait passer son top au dessus de sa tête et me le tends. Sa poitrine est encore plus belle que ce que j?espérais. Au bout de chaque sein une aréole petite et ronde surmontée d?un téton assez long, surprenant pour une fille de son age.


Elle fait descendre son short et je rends compte qu?elle n?a pas de culotte dessous, nouvelle surprise qui confirme mon intuition de tout à l?heure


— Voila c?est fait, j?ai un peu honte quand même, allez à toi maintenant


— Tu n?as pas avoir honte, tu es très belle et plus encore,


Je me met debout et face à elle je fais glisser mon short dévoilant mon sexe à demi bander et totalement imberbe.


— Hé t?as pas de poil, c?est mignon !


Je suis adepte du nu complet, donc sans poil, c?est tellement agréable


— Mais dis donc coquine t?as pas honte de regarder un homme comme ça ?


— Hé c?est toi qui te mets à poil devant moi et tu voudrais que je ne regarde pas ? Toi aussi t?es encore vachement bien fait, alors on y va à la plage


— Passe devant je prend deux serviettes et je te rattrape


— Me laisse pas seule trop longtemps, ok ?


— Non, non j?arrive aller file



Je regarde Julie courir vers la plage et me régale de voir ses petites fesses danser devant mes yeux, elle est vraiment bien faite. Mon sexe grossi encore à la vue de son corps, je ne peut résister au plaisir de me caresser un peu en la regardant.


Je ferme les yeux une minute et continue à me branler en pensant à tout ce que j?aimerai faire avec Julie.


Quand j?ouvre les yeux je vois Julie que se détourne et cours vers l?eau, m?a-t-elle vue le sexe à la main ?


Je prend deux serviettes et vais rejoindre ma nièce qui nage déjà vers le large.


Je plonge et d?une nage rapide je la rattrape


— Alors comment tu trouves ?


— Superbe, t?avais raison nager nue c?est autre chose qu?avec un maillot, je sent mon corps de façon différente, comme je suis bien.


Je me rapproche de Julie et distingue à travers l?eau claire son corps, ses mamelons sont tendus, sans doute l?effet de l?eau fraîche et je distingue la fente de son sexe car elle n?est pas très fournie en poil. Elle nage la brasse devant moi et à chaque mouvement je peux admirer le mouvement de ses fesses et admirer son coquillage qui s?ouvre et se ferme devant moi.



Soudain une vague plus grosse que les autres nous rapproche et Julie s?accroche à mon cou pour ne pas couler, involontairement elle plaque son corps contre le mien et mon bras fait le tour de sa taille. Je la garde contre moi un peut plus qu?il ne faudrait, je sent ses seins dur sur mon torse et la douceur de ses jambes contre les miennes.


Mon sexe se remet à grossir et frotte contre sa jambe, elle s?en rend compte mais ne fait rien pour s?en écarter.


La mer redevenue plus calme m?oblige à la lâcher, je sent Julie troublée par se contact que nous venons d?avoir.


— Allez moi je rentre


— Moi aussi on est vachement loin


— On ne dit pas ’vachement’ mais très loin ma chère nièce


— Je dis comme je veux mon cher oncle n?en pèche qu?on est ’vachement loin’


Je fais mine de la couler pour son insolence et Julie se pend à nouveau à mon coup


C?est elle qui passe ses jambes autour de ma taille et viens plaquer son sexe sur le mien


— Hé ! Mais tu bandes ma parole, c?est moi qui te mets dans cet état ?


— Non c?est les méduses, grosse bourrique, mais oui c?est toi, excuse-moi je ne devrait pas mais c?est la nature, quand je tiens une belle fille dans mes bras, surtout si elle est nue, je ne peut pas m?empêcher de bander comme tu dis.


— Et comment je dois prendre ça ?


— Comme un compliment ma chère, disant cela je fait passer mon sexe sur son ventre et viens le frotter sur son mont de vénus.


— Mais tu te caresses sur moi ma parole, gros dégoûtant, aller le dernier sorti de l?eau à un gage


Elle se lance dans une nage rapide vers la plage, je lui laisse prendre un peu d?avance et me met à nager derrière elle la laissant gagner pour savoir quel gage elle va m?imposer.



Julie sort de l?eau la première et se retourne vers moi avec un grand sourire en levant les bras.


— Tu as perdu, tu me dois un gage


Je sort de l?eau et cette nage a eu le mérite de calmer mes envies, je rejoint Julie sur le sable et lui tant une serviette


— Non ! Ton gage c?est de me sécher


— Vraiment c?est ce que tu veux ?


— Oui, oui tu dois me sécher entièrement


Je laisse tomber sa serviette et commence à lui sécher le dos, mes mains glisses de ses épaules jusqu?au haut de ses fesses, je frotte doucement sa peau si douce, de temps en temps c?est à main nue que je lui caresse le dos.


Je me met à genoux et lui essuie maintenant l?arrière des jambes, je pars de ses pieds et remonte sur ses fesses, puis je glisse ma main entre ses cuisses pour venir sécher son abricot qui est déjà un peu ouvert.


Julie écarte légèrement les jambes pour me permettre de mieux la sécher, mes mains en montant tiennent la serviette mais en redescendant c?est du dos de la main que je caresse l?intérieur de ses cuisses.


— Je t?ai pas dit de me caresser mais de m?essuyer me dit Julie


— Oh pardon tes jambes sont tellement douces que je n?ai pas résisté


— Allez le devant maintenant


Julie me fait face je me remet debout et lui caresse les épaules doucement glissant la serviette jusqu?au haut de ses seins. Elle regarde mes mains passer sur son corps avec un sourire d?ange sur les lèvres. Elle passe régulièrement sa langue sur ses lèvres et je vois ses narines s?ouvrir et se refermer rapidement.


Volontairement je délaisse ses seins pour venir frotter son ventre, elle me le tend et met en avant son sexe comme une invite à aller directement vers son nid d?amour, je fais durer le plaisir en évitant son sexe et en descendant la serviette sur ses jambes, allant lentement vers ses pieds.


— T?es pas un bon essuyeur t?as oublié mes seins et plus bas, me dit t?elle avec une voix chaude


— J?y viens ma puce, j?y viens


Je remonte sur ses seins et des deux mains je plaque la serviette sur ses deux pommes, Julie pousse un cris m?indiquant tout le plaisir qu?elle prend à se faire caresser les seins.


D?une main je fait le tour de son siens droit et remonte vers son mamelon qui de nouveau tout droit, je le pince doucement entre mon pouce et mon index et le tire un peu vers moi. Je regarde Julie, elle a fermée les yeux et respire rapidement par la bouche, je renouvelle ma caresse sur son autre sein et Julie commence à chanter une douce mélopée d?amour.


Prenant le bas de la serviette de mon autre main je viens caresser les poils de sa chatte ce qui provoque chez Julie un spasme qui manque de la faire tomber, très rapidement elle accroche ses deux mains à mon cou, met la tête en arrière en fermant les yeux et me dit


— Oh oui c?est bon, caresse moi encore


Je me rends compte que je suis entrain de donner du plaisir à ma nièce et que cela n?est pas normal


J?arrête ma caresse et Julie toujours pendu à mon coup ouvre de grands yeux et me regarde avec étonnement


— Allez continue c?est trop bon


— Julie ma puce, c?est pas bien tu es ma nièce je ne devrait pas


— Mais on s?en fiche, si j?en avais pas envie tu crois que je serais là à vouloir jouir sous tes doigts, aller tonton fais-moi jouir, je te fais pas envie peut-être ?


— Oh si j?ai envie de toi, mais quand même?


Pour toute réponse Julie prend ma bouche et me viole de sa langue, je répond à son baiser et reprend mes caresses mais cette fois je laisse tomber la serviette.



Ma main glisse sur son sexe et j?écarte ses grandes lèvres d?un doigt, elle est trempée et sa mouille coule déjà sur ses jambes, Julie met sa tête au creux de mon épaule et balbutie des mots.


Mon doigt glisse de haut en bas et je récupère de la mouille pour venir caresser son clitoris qui sort rapidement de sa cachette, je suis surpris par sa taille, décidément ma nièce me surprend, d?abord la longueur de ses mamelons et maintenant celui de son clitoris.

Je le pince l?étire puis glisse un doigt dans sa fente, rejoint rapidement par un autre, Julie glisse doucement et je l?accompagne dans sa chute nous nous trouvons maintenant étendus sur la serviette.


Mon visage est à la hauteur de sa chatte, Julie prend ma tête et me tire vers son sexe, elle ouvre en grand ses jambes et me demande de la faire jouir avec ma bouche.


— Oh oui mange moi, mets moi ta langue au fond


— ....


— Fais-moi jouir, oh ! Tonton c?est bon, tu me fais jouir, ah.... Je ... je.... Oh ....oui......


Julie coule dans ma bouche et je me régale de sa liqueur, elle a un goût délicieux j?ai rarement aimé boire cet élixir d?amour comme celui que j?ai dans la bouche.


Julie refait surface doucement, je la regarde reprendre pieds sur terre et admire la beauté de ses traits, le regard doux et plein d?amour qu?elle me donne me rempli de joie.


— Oh tonton comme c?est bon, je n?avais encore jamais jouie comme ça, oh il faudra recommencer, d?accord ?


— Bien sur ma puce quand tu veux, mais pour le moment laisse moi un peu me calmer car comme tu le vois moi aussi j?ai très envie d?exploser.


— Oh mon tonton chérie pardonne moi j?ai pris mon plaisir sans penser à toi, viens prêt de moi je vais te soulager.


Je colle mon corps à celui de Julie qui se met sur le coté et prend mon sexe dans sa main, elle découvre mon gland qui est tout rouge.


— Oh tu es doux.... tu es dur..... Et tout chaud, laisse moi te faire jouir, j?ai envie de te sentir exploser sur mon ventre.


— Oh oui ma puce, continue..... Là comme ça, ta main est douce, tu me branles bien


Julie me branle avec douceur mais fermeté, elle augmente la cadence doucement et je ne peux retenir plus longtemps ma jouissance et explose en plusieurs longs jets qui vont s?écraser pour le premier sur son menton, les deux suivants sur ses seins et le reste sur son ventre.


— Oh que j?aime te faire jouir, tu m?en a mis partout, j?adore le sperme sur mon corps, regarde je me fait une deuxième peau, oh que c?est bon, Arnaud ne m?en met pas tant quand il joui. Toi alors t?en as mis partout et j?aime ça.


Délicieuse ingénue, pas encore majeur et elle aime déjà le sexe comme une femme mure.


Je me redresse et regarde Julie avec Amour, elle a perdue toute retenue me montrant son corps de façon impudique, elle étale mon sperme sur elle avec des yeux coquins, elle finie par se badigeonner le sexe et profite pour se mettre deux doigt dans la vulve qu?elle fait aller et venir rapidement. Je la regarde se donner du plaisir, offerte, devant moi sans aucun complexe, elle aime le sexe pour le sexe.


Elle jouis une nouvelle fois et se tord de plaisir, elle me regarde et se met à rire


— Tu m?as donné une sacrée envie, tu sais, c?est ton sexe tout lisse qui m?a mis dans cet état-là. C?est la première fois que je vois un sexe imberbe et c?est vachement beau, et je t’ai vue te caresser en me regardant, je me suis dit que tu devais avoir envie de moi si tu faisais ça...


— On ne dit pas ’vach....’


— Oui ! Je sais on dit ’très’, donc ton sexe est très beau, j?ai maintenant envie d?y goûter...


— Une autre fois ma chérie, pour le moment il faut que je reprenne des forces et j?ai faim, nous verrons cela après le repas, car j?espère bien que tu restes avec moi à midi.


— A midi et plus si tu veux bien de moi


— Si je veux de toi, mais bien sur, j?ai encore une ou deux chose à te montrer, ce matin un bain de mer nue, cette après midi ce sera autre chose.


— C?est quoi ?


— Patience ma puce je pense que tu ne le regrettera pas...


A suivre

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder